RF

S'inscrire Connexion Menu Menu

Fédérale 1

Et si on faisait un bilan des victimes ?

#41

  • RCSURESNES
  • Membre
  • 17/01/2007
  • Msg : 883

SNR D'ABORD a écrit :

Depuis longtemps les questions sont posées, le tourniquet tourne depuis toujours (encore pour un moment ? ) la réponse aux interrogations soulevées n'est pas à la hauteur.

Pour montrer si besoin était que vivre en fed.1 n'est pas un long fleuve tranquille, avec votre aide et bien sûr sous réserve d'erreurs ou d'oublis, voici la liste (non exhaustive ?) que j'ai réunie - de là à conclure que ces échecs sont uniquement les résultats de gestions hazardeuses de la part de leurs présidents ...

Ainsi, ont un jour sauté à la corde:

Montluçon, Rouen, St Etienne, Lille, Chalon, Périgueux, Nimes, Gaillac, Tours, Libourne, Lons le Saulnier, Le Bugue, Nantes, Domont, Gennevilliers, Poitiers, Nice, Marseille.

 

 

Désolé, mais Gennevilliers n'a jamais "sauté" : ils sont descendus sportivement comme des dizaines de clubs.

Tâchons de respecter les clubs dont les dirigeants cherchent à rester dans la "légalité" wink , et ceux dont les dirigeants ont le courage de reconnaître leurs erreurs en assumant le remboursement des dettes de leur club.

#43

  • pool
  • Membre
  • 04/10/2004
  • Msg : 1 434

SNR D'ABORD a écrit :
olivier a écrit :
SNR D'ABORD a écrit :

Si mais il ne s'agissait pas de fédérale 1 . Le Stade Nantais Université Club est devenu le Stade Nantais d'aujourd'hui...

Il y a bien eu Nantes en fédérale 1 en 2005/2006 wink

Mille excuses pour une tel affront envers les Nantais !!!!!

 

Oui de toutes les façons les Nantais tu ne les aiment pas ...c'est marrant ce genre de sentiment préhistorique...

Quand une plaisanterie a besoin d'explications c'est qu'il valait mieux ne pas la faire.

#44

  • papounet29
  • Membre
  • 31/08/2015
  • Msg : 229

Peut-être un peu de jalousie qui commence à poindre !

#45

  • SNR D'ABORD
  • Membre
  • 24/04/2014
  • Msg : 532

pool a écrit :
SNR D'ABORD a écrit :
olivier a écrit :

Il y a bien eu Nantes en fédérale 1 en 2005/2006 wink

Mille excuses pour une tel affront envers les Nantais !!!!!

 

Oui de toutes les façons les Nantais tu ne les aiment pas ...c'est marrant ce genre de sentiment préhistorique...

Est-ce à moi que Pool s'adresse?

#46

  • pool
  • Membre
  • 04/10/2004
  • Msg : 1 434

SNR D'ABORD a écrit :
pool a écrit :
SNR D'ABORD a écrit :

Mille excuses pour une tel affront envers les Nantais !!!!!

 

Oui de toutes les façons les Nantais tu ne les aiment pas ...c'est marrant ce genre de sentiment préhistorique...

Est-ce à moi que Pool s'adresse?

 

Ca depend comment nous devons prendre ton "milles excuses pour un tel affront envers les Nantais"

smile  :) 

Quand une plaisanterie a besoin d'explications c'est qu'il valait mieux ne pas la faire.

#47

  • SNR D'ABORD
  • Membre
  • 24/04/2014
  • Msg : 532

Certes il y a quelques saisons Nantais et Nazairiens étaient comme chiens et chats .

Je renouvelle mes excuses sincères envers les nouvelles générations. Sans rancune aucune.

#48

  • pool
  • Membre
  • 04/10/2004
  • Msg : 1 434

SNR D'ABORD a écrit :

Certes il y a quelques saisons Nantais et Nazairiens étaient comme chiens et chats .

Je renouvelle mes excuses sincères envers les nouvelles générations. Sans rancune aucune.

 

Pas besoin d'excuses ..  je n'ose même plus ecrire sur le post de Saint Nazaire car j'ai beaucoup trop de respect pour ce club...

Quand une plaisanterie a besoin d'explications c'est qu'il valait mieux ne pas la faire.

#49

  • Jean-Luc
  • Membre
  • 29/06/2011
  • Msg : 3 448

Pour ce qui est de Poitiers, puisqu'il en est question, oui il y a eu des très grosses difficultés financières en 2009-2010 qui ont mis le club en péril, il y a eu cette année la, une descente sportive + une descende-santion administrative, le club donc en F3, a décidé de ne pas déposer le bilan, de s'appliquer un plan drastique d'économie, tout le monde au pain sec et à l'eau plate laugh , sauf pour l'EDR et les jeunes ou le maximum de conditions ont été conservées (je ne dis pas toutes) , et de rembourser l'ensemble des dettes (380.000€), ça a pris 5 ans, aujourd'hui le bilan est équilibré et il n'y a plus aucun créancier, nous sommes certes, toujours en F3, mais le soleil et l'espoir sont revenus de pouvoir peut être bientôt espérer plus, mais je ne suis pas dupe, la Fed1 n'est pas pour nous à court ou moyen terme, les modes de fonctionnement et les coûts du rugby actuel sont hors de portée pour nous. Cela dit, quand on aime son club et ce sport, quelque soit le niveau, on prend toujours du plaisir à encourager ses équipes.

Il est par contre évident que pour notre fédé, il est préférable de déposer le bilan et recréer un nouveau club, vous serez beaucoup moins "punis", quasiment tous les derniers exemples le prouve. 

Dernière modification par Jean-Luc (24/10/2016 19:09:03)

#titanic {
    float: none;
}

#50

  • galupimi
  • Membre
  • 26/04/2016
  • Msg : 1 092

ET, dans 3 ans, le RC Toulin en Fédérale 2, bilan des défâts faits par un président incorrect et autoritaire voire ignoble ? 

C'est ensemble que les singes ramassent les fruits - Proverbe sud africain

#51

  • PICARD-GIRARD
  • Membre
  • 20/07/2013
  • Msg : 19 001

évite d'écrire des bêtises ou lieux communs , c'est SON argent !!!!

#52

  • astalavista
  • Membre
  • 05/12/2006
  • Msg : 4 510

Jean-Luc a écrit :

Pour ce qui est de Poitiers, puisqu'il en est question, oui il y a eu des très grosses difficultés financières en 2009-2010 qui ont mis le club en péril, il y a eu cette année la, une descente sportive + une descende-santion administrative, le club donc en F3, a décidé de ne pas déposer le bilan, de s'appliquer un plan drastique d'économie, tout le monde au pain sec et à l'eau plate laugh , sauf pour l'EDR et les jeunes ou le maximum de conditions ont été conservées (je ne dis pas toutes) , et de rembourser l'ensemble des dettes (380.000€), ça a pris 5 ans, aujourd'hui le bilan est équilibré et il n'y a plus aucun créancier, nous sommes certes, toujours en F3, mais le soleil et l'espoir sont revenus de pouvoir peut être bientôt espérer plus, mais je ne suis pas dupe, la Fed1 n'est pas pour nous à court ou moyen terme, les modes de fonctionnement et les coûts du rugby actuel sont hors de portée pour nous. Cela dit, quand on aime son club et ce sport, quelque soit le niveau, on prend toujours du plaisir à encourager ses équipes.

Il est par contre évident que pour notre fédé, il est préférable de déposer le bilan et recréer un nouveau club, vous serez beaucoup moins "punis", quasiment tous les derniers exemples le prouve. 

Comment tu peux dire ça, la fédé est soumise aux lois de la République, comme toutes les entreprises et si tu déposes ton bilan ce sont les règlements "civils" qui s'appliquent, pour le sportif le nouveau club repart en 4ème série, comme quoi Poitiers en adoptant cette position courageuse et responsable est resté en fédérale et a continué à évoluer à un bon niveau.

Je ne vois pas en quoi Poitiers a été plus puni que si il avait déposé.

"N'espère rien de l'homme s'il travaille pour sa propre vie et non pour son éternité"
Antoine de Saint Exupéry

#53

  • réglisse
  • Membre
  • 19/01/2009
  • Msg : 1 200

à mon sens, ce qu'il veut dire c'est que c'est plus facile de planter tout le monde et repartir comme si de rien était ( chalon .....) que de mettre X années à rembourser tout le monde, et donc être dans le dur pendant longtemps, à devoir se battre pour monter un budget qui permet d'exister et de rembourser les dettes générées par d'autres

#54

  • Jean-Luc
  • Membre
  • 29/06/2011
  • Msg : 3 448

astalavista a écrit :
Jean-Luc a écrit :

Pour ce qui est de Poitiers, puisqu'il en est question, oui il y a eu des très grosses difficultés financières en 2009-2010 qui ont mis le club en péril, il y a eu cette année la, une descente sportive + une descende-santion administrative, le club donc en F3, a décidé de ne pas déposer le bilan, de s'appliquer un plan drastique d'économie, tout le monde au pain sec et à l'eau plate laugh , sauf pour l'EDR et les jeunes ou le maximum de conditions ont été conservées (je ne dis pas toutes) , et de rembourser l'ensemble des dettes (380.000€), ça a pris 5 ans, aujourd'hui le bilan est équilibré et il n'y a plus aucun créancier, nous sommes certes, toujours en F3, mais le soleil et l'espoir sont revenus de pouvoir peut être bientôt espérer plus, mais je ne suis pas dupe, la Fed1 n'est pas pour nous à court ou moyen terme, les modes de fonctionnement et les coûts du rugby actuel sont hors de portée pour nous. Cela dit, quand on aime son club et ce sport, quelque soit le niveau, on prend toujours du plaisir à encourager ses équipes.

Il est par contre évident que pour notre fédé, il est préférable de déposer le bilan et recréer un nouveau club, vous serez beaucoup moins "punis", quasiment tous les derniers exemples le prouve. 

Comment tu peux dire ça, la fédé est soumise aux lois de la République, comme toutes les entreprises et si tu déposes ton bilan ce sont les règlements "civils" qui s'appliquent, pour le sportif le nouveau club repart en 4ème série, comme quoi Poitiers en adoptant cette position courageuse et responsable est resté en fédérale et a continué à évoluer à un bon niveau.

Je ne vois pas en quoi Poitiers a été plus puni que si il avait déposé.

J'imagine que tu plaisantes Jean-Paul, tu ne te souviens pas de clubs ayant pu repartir en Fed3 après dépôt de bilan ? et stp, donne moi le nom de clubs étant repartis en 4ème série comme tu me le dis après un dépôt de bilan ? aucun, c'est minimum honneur, et ai je parlé de réglements civils ? non, je parle des passe droits fédéraux, tu veux que je te dise en quoi on est gagnants a déposer le bilan ?

- Tu effaces complètement l'ardoise, il est plus facile de repartir de zéro que de - 400.000 ou plus, tu as de bonnes chances de direct repartir en fed3, au pire tu repars en honneur tu montes direct et comme tu n'es pas plombé par les dettes tu as de suite des ambitions et possibilités, si tu rembourse, tu es au même niveau mais toi tu es plombé pour plusieurs années, et si au milieu tu montes quand même, et bien on te le refuse ou on t'exige des conditions très sévères qui font que tu n'a quasiment aucune chance de réussir, donc quand tu me dis que tu ne vois pas la différence entre les 2 cas, je vais mettre ça sur le compte d'un réveil matinal du mauvais pied laugh ou alors tu es en campagne électorale et il est absolument interdit de faire le moindre repproche sur ton poulain président actuel ? cheeky wink

#titanic {
    float: none;
}

#55

  • Jean-Luc
  • Membre
  • 29/06/2011
  • Msg : 3 448

réglisse a écrit :

à mon sens, ce qu'il veut dire c'est que c'est plus facile de planter tout le monde et repartir comme si de rien était ( chalon .....) que de mettre X années à rembourser tout le monde, et donc être dans le dur pendant longtemps, à devoir se battre pour monter un budget qui permet d'exister et de rembourser les dettes générées par d'autres

Oui tout à fait, c'est l'évidence, et asta l'avait bien compris te tracasse pas, mais j'ai dis du mal de la fédé alors asta il a pas aimé wink laugh

Cela dit, nous nous connaissons et j'ai le plus grand respect et amitié pour lui yes

#titanic {
    float: none;
}

#56

  • BERET GRINCHEUX
  • Membre
  • 17/05/2005
  • Msg : 751

Libourne est reparti en 4 ème série. ....et ils ne sont pas brillants avec déjà  2 défaites. 

#57

  • Jean-Luc
  • Membre
  • 29/06/2011
  • Msg : 3 448

BERET GRINCHEUX a écrit :

Libourne est reparti en 4 ème série. ....et ils ne sont pas brillants avec déjà  2 défaites. 

Libourne a t'il demandé à repartir plus haut ? ou s'agit il de leur souhait de véritablement tout reconstruire en conservant avant tout l'EDR et les jeunes ? (c'est une question hein ! je connais pas vraiment)

#titanic {
    float: none;
}

#58

  • 19veve53
  • Membre
  • 12/05/2013
  • Msg : 5

On voit le résultat sans chercher la cause ou les causes.

Depuis 1998, le rugby a évolué et nos dirigeants n'ont pas pris toutes les mesures pour endiguer les chutes de ces clubs.

Tout club est né d'une association loi 1901. Aujourdhui, beaucoup de nos clubs emploient des joueurs, des administratifs, des encadrants avec rémunérartion et tout ce qui s'en suit (Urssaf, TVA, taxes diverses..).

Est-il normal qu'une municipalité verse des subventions à cette association lorsqu'elle connait des problèmes de trésorerie ? Ancien commercant, quand j'ai eu des  difficultés, je ne suis pas aller voir la mairie pour qu' elle me verse une subvention.. Un artisan, en nom propre n'emploie pas 50 employés, il choisit un autre statut fiscal.

Par contre, il me parait normal qu'une association sportive qui s'occupe de 20 à 200 gamins voir plus recoive des aides car elle a un rôle sociétal dans la cité.

Sauf erreur de ma part, aucun des postulants au poste de Président de la Fédé mets en avant ce problème car que ce soit de la F1 à la F2 voir F3, on constate des abus dans ces emplois salariés et oui il n'y a plus de valises comme autrefois !!!!

Le législateur a prévu plusieurs formes de sociétés; la SA à objet sportif, la SA sportive professionnelle qui protège l'association de son statut amateur.

Pourquoi nos dirigeants de club n'optent-ils pour ce style de société et pourquoi la Fédé ne les obligent-elles pas à évoluer vers celle-ci pour protéger nos gamins.

Toutefois, il a une solution pour ces clubs: augmenter les recettes. Faire passer la licence de nos gamins à des montant supérieurs à 500 €. Bon, je ne confirme pas le résultat..

Ci-joint lien d'une thèse de 2007d' Aurélie FUGAIRON (un peu long) mais qui donne une belle photographie du rugby amateur et des conséquences de la professionalisation de notre sport.

http://www.sciencespo-toulouse.fr/servlet/com.univ.collaboratif.utils.LectureFichiergw?ID_FICHIER=2804

#59

  • réglisse
  • Membre
  • 19/01/2009
  • Msg : 1 200

oui enfin le pb majeur de tous ces clubs qui se sont cassé la gueule, c'est une ambition dévorante de l'équipe dirigeante !!!

tu peux mettre en place tous les statuts que tu veux, si les mecs dépensent l'argent qu'ils n'ont pas pour faire venir des joueurs à grand coup de chéquier, la fin est inéluctable

#60

  • PICARD-GIRARD
  • Membre
  • 20/07/2013
  • Msg : 19 001

je dirai que sur ce sujet  , il y a 2 profils ......

Soit le club ''historique'' , depuis longtemps installé au plus haut niveau amateur et pr lequel une nelle équipe de dirigeants se met en tête de booster celui ci et de lui faire atteindre le prod2 sous 3 ans

Soit le club pris plus bas ,féd3 par exemple , lui aussi pris en main par une équipe ambitieuse , qui grimpe en féd1 en 3 ans ,chose plus facile et qui un peu aveuglée par sa réussite pense que la dernière étape sera du même tonneau

 

Ds les 2 cas , la dernière étape peut faire exploser le club  en vol à vouloir être trop pressé mais si encore une fois ,les dirigeants prennent leur temps et font les choses ds l'ordre , le club reste en vie .........

A mon avis , l'impatience des dirigeants est svt la cause du dérapage ...........un peu comme en auto qd tu vas trop vite !

#61

  • astalavista
  • Membre
  • 05/12/2006
  • Msg : 4 510

Jean-Luc a écrit :
astalavista a écrit :
Jean-Luc a écrit :

Pour ce qui est de Poitiers, puisqu'il en est question, oui il y a eu des très grosses difficultés financières en 2009-2010 qui ont mis le club en péril, il y a eu cette année la, une descente sportive + une descende-santion administrative, le club donc en F3, a décidé de ne pas déposer le bilan, de s'appliquer un plan drastique d'économie, tout le monde au pain sec et à l'eau plate laugh , sauf pour l'EDR et les jeunes ou le maximum de conditions ont été conservées (je ne dis pas toutes) , et de rembourser l'ensemble des dettes (380.000€), ça a pris 5 ans, aujourd'hui le bilan est équilibré et il n'y a plus aucun créancier, nous sommes certes, toujours en F3, mais le soleil et l'espoir sont revenus de pouvoir peut être bientôt espérer plus, mais je ne suis pas dupe, la Fed1 n'est pas pour nous à court ou moyen terme, les modes de fonctionnement et les coûts du rugby actuel sont hors de portée pour nous. Cela dit, quand on aime son club et ce sport, quelque soit le niveau, on prend toujours du plaisir à encourager ses équipes.

Il est par contre évident que pour notre fédé, il est préférable de déposer le bilan et recréer un nouveau club, vous serez beaucoup moins "punis", quasiment tous les derniers exemples le prouve. 

Comment tu peux dire ça, la fédé est soumise aux lois de la République, comme toutes les entreprises et si tu déposes ton bilan ce sont les règlements "civils" qui s'appliquent, pour le sportif le nouveau club repart en 4ème série, comme quoi Poitiers en adoptant cette position courageuse et responsable est resté en fédérale et a continué à évoluer à un bon niveau.

Je ne vois pas en quoi Poitiers a été plus puni que si il avait déposé.

J'imagine que tu plaisantes Jean-Paul, tu ne te souviens pas de clubs ayant pu repartir en Fed3 après dépôt de bilan ? et stp, donne moi le nom de clubs étant repartis en 4ème série comme tu me le dis après un dépôt de bilan ? aucun, c'est minimum honneur, et ai je parlé de réglements civils ? non, je parle des passe droits fédéraux, tu veux que je te dise en quoi on est gagnants a déposer le bilan ?

- Tu effaces complètement l'ardoise, il est plus facile de repartir de zéro que de - 400.000 ou plus, tu as de bonnes chances de direct repartir en fed3, au pire tu repars en honneur tu montes direct et comme tu n'es pas plombé par les dettes tu as de suite des ambitions et possibilités, si tu rembourse, tu es au même niveau mais toi tu es plombé pour plusieurs années, et si au milieu tu montes quand même, et bien on te le refuse ou on t'exige des conditions très sévères qui font que tu n'a quasiment aucune chance de réussir, donc quand tu me dis que tu ne vois pas la différence entre les 2 cas, je vais mettre ça sur le compte d'un réveil matinal du mauvais pied laugh ou alors tu es en campagne électorale et il est absolument interdit de faire le moindre repproche sur ton poulain président actuel ? cheeky wink

Tu oublies simplement une chose, les dettes si elles n'impactent pas la nouvelle structure sportive ne sont pas pour autant disparues et les débiteurs demandent des comptes aux responsables civils, alors attention avant de déposer.

Je t'en prie, ne tombe pas dans ce genre d'allusion, ça n'apporte rien à la discution sinon de l'ironie déplacée et qui m'oblige à préciser que je ne suis en campagne de rien du tout, mais que je serais désolé si BL parvient à ses fins.

"N'espère rien de l'homme s'il travaille pour sa propre vie et non pour son éternité"
Antoine de Saint Exupéry

#62

  • astalavista
  • Membre
  • 05/12/2006
  • Msg : 4 510

réglisse a écrit :

oui enfin le pb majeur de tous ces clubs qui se sont cassé la gueule, c'est une ambition dévorante de l'équipe dirigeante !!!

tu peux mettre en place tous les statuts que tu veux, si les mecs dépensent l'argent qu'ils n'ont pas pour faire venir des joueurs à grand coup de chéquier, la fin est inéluctable

C'est parfaitement résumé.

"N'espère rien de l'homme s'il travaille pour sa propre vie et non pour son éternité"
Antoine de Saint Exupéry

#63

  • astalavista
  • Membre
  • 05/12/2006
  • Msg : 4 510

19veve53 a écrit :

On voit le résultat sans chercher la cause ou les causes.

Depuis 1998, le rugby a évolué et nos dirigeants n'ont pas pris toutes les mesures pour endiguer les chutes de ces clubs.

Tout club est né d'une association loi 1901. Aujourdhui, beaucoup de nos clubs emploient des joueurs, des administratifs, des encadrants avec rémunérartion et tout ce qui s'en suit (Urssaf, TVA, taxes diverses..).

Est-il normal qu'une municipalité verse des subventions à cette association lorsqu'elle connait des problèmes de trésorerie ? Ancien commercant, quand j'ai eu des  difficultés, je ne suis pas aller voir la mairie pour qu' elle me verse une subvention.. Un artisan, en nom propre n'emploie pas 50 employés, il choisit un autre statut fiscal.

Par contre, il me parait normal qu'une association sportive qui s'occupe de 20 à 200 gamins voir plus recoive des aides car elle a un rôle sociétal dans la cité.

Sauf erreur de ma part, aucun des postulants au poste de Président de la Fédé mets en avant ce problème car que ce soit de la F1 à la F2 voir F3, on constate des abus dans ces emplois salariés et oui il n'y a plus de valises comme autrefois !!!!

Le législateur a prévu plusieurs formes de sociétés; la SA à objet sportif, la SA sportive professionnelle qui protège l'association de son statut amateur.

Pourquoi nos dirigeants de club n'optent-ils pour ce style de société et pourquoi la Fédé ne les obligent-elles pas à évoluer vers celle-ci pour protéger nos gamins.

Toutefois, il a une solution pour ces clubs: augmenter les recettes. Faire passer la licence de nos gamins à des montant supérieurs à 500 €. Bon, je ne confirme pas le résultat..

Ci-joint lien d'une thèse de 2007d' Aurélie FUGAIRON (un peu long) mais qui donne une belle photographie du rugby amateur et des conséquences de la professionalisation de notre sport.

http://www.sciencespo-toulouse.fr/servlet/com.univ.collaboratif.utils.LectureFichiergw?ID_FICHIER=2804

500 euros la licence ???surprise Soit j'ai mal compris, soit il y a un truc qui m'échappe.

"N'espère rien de l'homme s'il travaille pour sa propre vie et non pour son éternité"
Antoine de Saint Exupéry

#64

  • olivier
  • Invité

astalavista a écrit :
Jean-Luc a écrit :
astalavista a écrit :

Comment tu peux dire ça, la fédé est soumise aux lois de la République, comme toutes les entreprises et si tu déposes ton bilan ce sont les règlements "civils" qui s'appliquent, pour le sportif le nouveau club repart en 4ème série, comme quoi Poitiers en adoptant cette position courageuse et responsable est resté en fédérale et a continué à évoluer à un bon niveau.

Je ne vois pas en quoi Poitiers a été plus puni que si il avait déposé.

J'imagine que tu plaisantes Jean-Paul, tu ne te souviens pas de clubs ayant pu repartir en Fed3 après dépôt de bilan ? et stp, donne moi le nom de clubs étant repartis en 4ème série comme tu me le dis après un dépôt de bilan ? aucun, c'est minimum honneur, et ai je parlé de réglements civils ? non, je parle des passe droits fédéraux, tu veux que je te dise en quoi on est gagnants a déposer le bilan ?

- Tu effaces complètement l'ardoise, il est plus facile de repartir de zéro que de - 400.000 ou plus, tu as de bonnes chances de direct repartir en fed3, au pire tu repars en honneur tu montes direct et comme tu n'es pas plombé par les dettes tu as de suite des ambitions et possibilités, si tu rembourse, tu es au même niveau mais toi tu es plombé pour plusieurs années, et si au milieu tu montes quand même, et bien on te le refuse ou on t'exige des conditions très sévères qui font que tu n'a quasiment aucune chance de réussir, donc quand tu me dis que tu ne vois pas la différence entre les 2 cas, je vais mettre ça sur le compte d'un réveil matinal du mauvais pied laugh ou alors tu es en campagne électorale et il est absolument interdit de faire le moindre repproche sur ton poulain président actuel ? cheeky wink

Tu oublies simplement une chose, les dettes si elles n'impactent pas la nouvelle structure sportive ne sont pas pour autant disparues et les débiteurs demandent des comptes aux responsables civils, alors attention avant de déposer.

Je t'en prie, ne tombe pas dans ce genre d'allusion, ça n'apporte rien à la discution sinon de l'ironie déplacée et qui m'oblige à préciser que je ne suis en campagne de rien du tout, mais que je serais désolé si BL parvient à ses fins.

C'est faux. C'est effectivement dans les textes de loi, mais AUCUN tibunal n'a condamné un dirigeant et les créances sont belles et bien perdues.

#65

  • SNR D'ABORD
  • Membre
  • 24/04/2014
  • Msg : 532

19veve53 a écrit :

On voit le résultat sans chercher la cause ou les causes.

Depuis 1998, le rugby a évolué et nos dirigeants n'ont pas pris toutes les mesures pour endiguer les chutes de ces clubs.

Tout club est né d'une association loi 1901. Aujourdhui, beaucoup de nos clubs emploient des joueurs, des administratifs, des encadrants avec rémunérartion et tout ce qui s'en suit (Urssaf, TVA, taxes diverses..).

Est-il normal qu'une municipalité verse des subventions à cette association lorsqu'elle connait des problèmes de trésorerie ? Ancien commercant, quand j'ai eu des  difficultés, je ne suis pas aller voir la mairie pour qu' elle me verse une subvention.. Un artisan, en nom propre n'emploie pas 50 employés, il choisit un autre statut fiscal.

Par contre, il me parait normal qu'une association sportive qui s'occupe de 20 à 200 gamins voir plus recoive des aides car elle a un rôle sociétal dans la cité.

Sauf erreur de ma part, aucun des postulants au poste de Président de la Fédé mets en avant ce problème car que ce soit de la F1 à la F2 voir F3, on constate des abus dans ces emplois salariés et oui il n'y a plus de valises comme autrefois !!!!

Le législateur a prévu plusieurs formes de sociétés; la SA à objet sportif, la SA sportive professionnelle qui protège l'association de son statut amateur.

Pourquoi nos dirigeants de club n'optent-ils pour ce style de société et pourquoi la Fédé ne les obligent-elles pas à évoluer vers celle-ci pour protéger nos gamins.

Toutefois, il a une solution pour ces clubs: augmenter les recettes. Faire passer la licence de nos gamins à des montant supérieurs à 500 €. Bon, je ne confirme pas le résultat..

Ci-joint lien d'une thèse de 2007d' Aurélie FUGAIRON (un peu long) mais qui donne une belle photographie du rugby amateur et des conséquences de la professionalisation de notre sport.

http://www.sciencespo-toulouse.fr/servlet/com.univ.collaboratif.utils.LectureFichiergw?ID_FICHIER=2804

Très intéressant que cette intervention - Je ne souhaite pas tout ramener au cas de St.Nazaire mais néanmoins il me parait trop bien évocateur des situations de clubs.

Tous d'abord s'agissant des subventions municipales du SNRLA elles sont de 2 ordres:

- La première est dite "ordinaire": elle aide au développement de la formation et actions qu'il mène ds les quartiers et écoles, (les autres assos en bénéficient aussi)

- la seconde ( très élevées, parmi les aides de ce type, les plus élevée en Féd.1 sinon la plus élevée) est une convention triennale qui engage le club au respect de fourniture trimestrielle des paramètres de gestion. Elle est dite "club de haut niveau". La perçoivent ou l'ont perçue que les disciplines locales répondant aux critères fixés.

Le débat qui a agité le début de saison portait sur la suspension d'un versement d'argent public que la municipalité (garante des intérêts de ses administrés) a lié au retrait de la poule élite, jugée absurde, au regard de l'état des finances et au budget prévisionnel irrréaliste (basé sur du vent) de 1700 000 € qui avait été claironné.

Cette subvention court pour encore 1 an, sauf erreur.

S'agissant de son statut, j'ai dit regretté l'échec de la non formation d'une SASP pourtant tentée à maintes reprises, qui est à mes yeux plus appropriée à la professionalisation de la fédérale, à commencer par la sélection des candidats à la présidence.

 

#66

  • Le Biérofrogue
  • Membre
  • 17/09/2012
  • Msg : 3 679

olivier a écrit :
astalavista a écrit :

...

Tu oublies simplement une chose, les dettes si elles n'impactent pas la nouvelle structure sportive ne sont pas pour autant disparues et les débiteurs demandent des comptes aux responsables civils, alors attention avant de déposer.

...

C'est faux. C'est effectivement dans les textes de loi, mais AUCUN tibunal n'a condamné un dirigeant et les créances sont belles et bien perdues.

Indépendamment de la cause :

Pour repartir après un dépôt de bilan, il faut avoir prévu le truc et cloisonner le projet "à risque" dans une SAS sans jamais impacter l'association.

Quand tu pars en liquidation sur une SAS et que tu as réussi à préserver l'association tu peux toujours repartir. C'est ce qu'a très bien fait Montauban, pas exemple, étant quand même précisé que leur dégringolade financière n'était pas liée à une volonté de monter depuis les tréfonds du rugby amateur.

Mais il faut clairement réussir à motiver et rasssurer les acteurs économiques locaux. Quand tu les as plantés une fois ils ne sont pas pressés de venir se faire remettre une deuxième couche. Et au delà de cette méfiance légitime quand ton bassin économique est restreint, y laisser une belle ardoise peut mettre objectivement ces opérateurs économiques en difficulté.

Après, si tu n'as pas réussi à préserver l'association, il faut pour se poser la question d'où repartir avoir de quels joueurs tu disposes....

Le rugby est un sport d'honneur et de solidarité et on ne peut choisir d'effacer sa dette en plantant volontairement ses fournisseurs, l'URSSAF ou le Trésor.

Si on subit une liquidation on a toutes les chances de ne rien pouvoir reconstruire. Mourir les armes à la main rest plus honorable que de chercher à magouiller pour sauver un jouet sur le compte de la collectivité.

S'il existe une "flamme rugby" sur le terroir, elle brillera ailleurs avec d'autres projets, d'autres personnes.

 

#67

  • pool
  • Membre
  • 04/10/2004
  • Msg : 1 434

SNR D'ABORD a écrit :
19veve53 a écrit :

On voit le résultat sans chercher la cause ou les causes.

Depuis 1998, le rugby a évolué et nos dirigeants n'ont pas pris toutes les mesures pour endiguer les chutes de ces clubs.

Tout club est né d'une association loi 1901. Aujourdhui, beaucoup de nos clubs emploient des joueurs, des administratifs, des encadrants avec rémunérartion et tout ce qui s'en suit (Urssaf, TVA, taxes diverses..).

Est-il normal qu'une municipalité verse des subventions à cette association lorsqu'elle connait des problèmes de trésorerie ? Ancien commercant, quand j'ai eu des  difficultés, je ne suis pas aller voir la mairie pour qu' elle me verse une subvention.. Un artisan, en nom propre n'emploie pas 50 employés, il choisit un autre statut fiscal.

Par contre, il me parait normal qu'une association sportive qui s'occupe de 20 à 200 gamins voir plus recoive des aides car elle a un rôle sociétal dans la cité.

Sauf erreur de ma part, aucun des postulants au poste de Président de la Fédé mets en avant ce problème car que ce soit de la F1 à la F2 voir F3, on constate des abus dans ces emplois salariés et oui il n'y a plus de valises comme autrefois !!!!

Le législateur a prévu plusieurs formes de sociétés; la SA à objet sportif, la SA sportive professionnelle qui protège l'association de son statut amateur.

Pourquoi nos dirigeants de club n'optent-ils pour ce style de société et pourquoi la Fédé ne les obligent-elles pas à évoluer vers celle-ci pour protéger nos gamins.

Toutefois, il a une solution pour ces clubs: augmenter les recettes. Faire passer la licence de nos gamins à des montant supérieurs à 500 €. Bon, je ne confirme pas le résultat..

Ci-joint lien d'une thèse de 2007d' Aurélie FUGAIRON (un peu long) mais qui donne une belle photographie du rugby amateur et des conséquences de la professionalisation de notre sport.

http://www.sciencespo-toulouse.fr/servlet/com.univ.collaboratif.utils.LectureFichiergw?ID_FICHIER=2804

Très intéressant que cette intervention - Je ne souhaite pas tout ramener au cas de St.Nazaire mais néanmoins il me parait trop bien évocateur des situations de clubs.

Tous d'abord s'agissant des subventions municipales du SNRLA elles sont de 2 ordres:

- La première est dite "ordinaire": elle aide au développement de la formation et actions qu'il mène ds les quartiers et écoles, (les autres assos en bénéficient aussi)

- la seconde ( très élevées, parmi les aides de ce type, les plus élevée en Féd.1 sinon la plus élevée) est une convention triennale qui engage le club au respect de fourniture trimestrielle des paramètres de gestion. Elle est dite "club de haut niveau". La perçoivent ou l'ont perçue que les disciplines locales répondant aux critères fixés.

Le débat qui a agité le début de saison portait sur la suspension d'un versement d'argent public que la municipalité (garante des intérêts de ses administrés) a lié au retrait de la poule élite, jugée absurde, au regard de l'état des finances et au budget prévisionnel irrréaliste (basé sur du vent) de 1700 000 € qui avait été claironné.

Cette subvention court pour encore 1 an, sauf erreur.

S'agissant de son statut, j'ai dit regretté l'échec de la non formation d'une SASP pourtant tentée à maintes reprises, qui est à mes yeux plus appropriée à la professionalisation de la fédérale, à commencer par la sélection des candidats à la présidence.

 

 

En effet tu mets le doigt sur le plus sensible..

L'argent public ne doit en aucun cas servir à rembourser une dette

 

Quand une plaisanterie a besoin d'explications c'est qu'il valait mieux ne pas la faire.

#68

  • Jean-Luc
  • Membre
  • 29/06/2011
  • Msg : 3 448

astalavista a écrit :
Jean-Luc a écrit :
astalavista a écrit :

 

Comment tu peux dire ça, la fédé est soumise aux lois de la République, comme toutes les entreprises et si tu déposes ton bilan ce sont les règlements "civils" qui s'appliquent, pour le sportif le nouveau club repart en 4ème série, comme quoi Poitiers en adoptant cette position courageuse et responsable est resté en fédérale et a continué à évoluer à un bon niveau.

Je ne vois pas en quoi Poitiers a été plus puni que si il avait déposé.

J'imagine que tu plaisantes Jean-Paul, tu ne te souviens pas de clubs ayant pu repartir en Fed3 après dépôt de bilan ? et stp, donne moi le nom de clubs étant repartis en 4ème série comme tu me le dis après un dépôt de bilan ? aucun, c'est minimum honneur, et ai je parlé de réglements civils ? non, je parle des passe droits fédéraux, tu veux que je te dise en quoi on est gagnants a déposer le bilan ?

- Tu effaces complètement l'ardoise, il est plus facile de repartir de zéro que de - 400.000 ou plus, tu as de bonnes chances de direct repartir en fed3, au pire tu repars en honneur tu montes direct et comme tu n'es pas plombé par les dettes tu as de suite des ambitions et possibilités, si tu rembourse, tu es au même niveau mais toi tu es plombé pour plusieurs années, et si au milieu tu montes quand même, et bien on te le refuse ou on t'exige des conditions très sévères qui font que tu n'a quasiment aucune chance de réussir, donc quand tu me dis que tu ne vois pas la différence entre les 2 cas, je vais mettre ça sur le compte d'un réveil matinal du mauvais pied laugh ou alors tu es en campagne électorale et il est absolument interdit de faire le moindre repproche sur ton poulain président actuel ? cheeky wink

Tu oublies simplement une chose, les dettes si elles n'impactent pas la nouvelle structure sportive ne sont pas pour autant disparues et les débiteurs demandent des comptes aux responsables civils, alors attention avant de déposer.

Je t'en prie, ne tombe pas dans ce genre d'allusion, ça n'apporte rien à la discution sinon de l'ironie déplacée et qui m'oblige à préciser que je ne suis en campagne de rien du tout, mais que je serais désolé si BL parvient à ses fins.

Hého !! n'inverse pas les rôles stp ! c'est toi qui saute dessus tous ceux qui font le moindre reproche à la direction actuelle de la fédé , donc sachant cela, oui j'ai volontairement fait un peu de provoc', et moi je vote même pas ,c'est te dire ....wink laugh

Cela dit, donne moi un ou des exemples ou des responsables civils ont été inquiété ? (Perso. , je crois que j'en connais un ou deux, mais c'est pour des raisons qui ressemblent plus à des infractions comptables qu'a des dérives financières)

Dernière modification par Jean-Luc (25/10/2016 14:05:51)

#titanic {
    float: none;
}

#69

  • dinky
  • Membre
  • 11/06/2007
  • Msg : 610

A Bobi on en est à 15 saisons de suite en F1, mais notre président, Alain Chamois, ça fait 25 ans qu'il est président, ceci explique sans doute cela. Tiens a ce propos vous vos présidents ça fait longtemps qu'ils sont là ?

#70

  • Jean-Luc
  • Membre
  • 29/06/2011
  • Msg : 3 448

dinky a écrit :

A Bobi on en est à 15 saisons de suite en F1, mais notre président, Alain Chamois, ça fait 25 ans qu'il est président, ceci explique sans doute cela. Tiens a ce propos vous vos présidents ça fait longtemps qu'ils sont là ?

Il me semble que vous avez quand même frisé la correctionnelle ces dernières saisons dinky .... 

 

#titanic {
    float: none;
}

#71

  • dinky
  • Membre
  • 11/06/2007
  • Msg : 610

#72

  • goyeneche
  • Membre
  • 11/12/2004
  • Msg : 531

SNR D'ABORD a écrit :

Depuis longtemps les questions sont posées, le tourniquet tourne depuis toujours (encore pour un moment ? ) la réponse aux interrogations soulevées n'est pas à la hauteur.

Pour montrer si besoin était que vivre en fed.1 n'est pas un long fleuve tranquille, avec votre aide et bien sûr sous réserve d'erreurs ou d'oublis, voici la liste (non exhaustive ?) que j'ai réunie - de là à conclure que ces échecs sont uniquement les résultats de gestions hazardeuses de la part de leurs présidents ...

Ainsi, ont un jour sauté à la corde:

Montluçon, Rouen, St Etienne, Lille, Chalon, Périgueux, Nimes, Gaillac, Tours, Libourne, Lons le Saulnier, Le Bugue, Nantes, Domont, Gennevilliers, Poitiers, Nice, Marseille.

 

 

Il manque Bergerac même s'ils ont limité un peu la casse

Et là on parle de F1 plus bas c'est encore plus bordelique.

Tu es parti trop tôt mon ami.

#73

  • olivier
  • Invité

Bergerac n'a pas déposé le bilan, mais a été rétrogradé pour raisons financières.

#74

  • SNR D'ABORD
  • Membre
  • 24/04/2014
  • Msg : 532

astalavista a écrit :
Jean-Luc a écrit :
astalavista a écrit :

Comment tu peux dire ça, la fédé est soumise aux lois de la République, comme toutes les entreprises et si tu déposes ton bilan ce sont les règlements "civils" qui s'appliquent, pour le sportif le nouveau club repart en 4ème série, comme quoi Poitiers en adoptant cette position courageuse et responsable est resté en fédérale et a continué à évoluer à un bon niveau.

Je ne vois pas en quoi Poitiers a été plus puni que si il avait déposé.

J'imagine que tu plaisantes Jean-Paul, tu ne te souviens pas de clubs ayant pu repartir en Fed3 après dépôt de bilan ? et stp, donne moi le nom de clubs étant repartis en 4ème série comme tu me le dis après un dépôt de bilan ? aucun, c'est minimum honneur, et ai je parlé de réglements civils ? non, je parle des passe droits fédéraux, tu veux que je te dise en quoi on est gagnants a déposer le bilan ?

- Tu effaces complètement l'ardoise, il est plus facile de repartir de zéro que de - 400.000 ou plus, tu as de bonnes chances de direct repartir en fed3, au pire tu repars en honneur tu montes direct et comme tu n'es pas plombé par les dettes tu as de suite des ambitions et possibilités, si tu rembourse, tu es au même niveau mais toi tu es plombé pour plusieurs années, et si au milieu tu montes quand même, et bien on te le refuse ou on t'exige des conditions très sévères qui font que tu n'a quasiment aucune chance de réussir, donc quand tu me dis que tu ne vois pas la différence entre les 2 cas, je vais mettre ça sur le compte d'un réveil matinal du mauvais pied laugh ou alors tu es en campagne électorale et il est absolument interdit de faire le moindre repproche sur ton poulain président actuel ? cheeky wink

Tu oublies simplement une chose, les dettes si elles n'impactent pas la nouvelle structure sportive ne sont pas pour autant disparues et les débiteurs demandent des comptes aux responsables civils, alors attention avant de déposer.

Je t'en prie, ne tombe pas dans ce genre d'allusion, ça n'apporte rien à la discution sinon de l'ironie déplacée et qui m'oblige à préciser que je ne suis en campagne de rien du tout, mais que je serais désolé si BL parvient à ses fins.

Où l'on s'aperçoit que les Nantais semblent satisfaits de PC ! Je ne suis pas un béat idolâtre de l'homme Laporte mais comme beaucoup j'ai vu le clan Camou à l'oeuvre ...

#75

  • SNR D'ABORD
  • Membre
  • 24/04/2014
  • Msg : 532

La liste des déboires de tous ces clubs montrent qu'à l'évidence la fédérale 1 dispose d'un statut bâtard: pro sans l'être.

Il y a évidemment des dirigeants inconséquents mais la fédé porte de lourdes responsabilités tant son soucis d'améliorer le lien que devrait constituer cette division avec le systême officiel professionel l'emmerde.

Les pros ont la ligue (pas toujours vertueuse) mais celle-ci constitue un contre-pouvoir - Le rugby dit amateur, mais contraint aux méthodes de gestion pro, en général et la 1è division fédérale en particulier n'en disposent pas. Pour cette dernière une vraie stucture représentative (l'UCRAF est inopérente) aurait dû être à même de débattre, voire empêcher la politique politicienne des "petits amis", véritable terreau électoral de la FFR.

- pourquoi nul n'a pu remettre en cause le fait de voir les clubs seuls assurer 12 mois de salaires de saisons qui n'en comptent que 9 si pas qualifiés? que l'on protège l'intérêt particulier du joueur est louable mais quid de l'intérêt des structures associatives. Sont-ce aux aides privées de palier indirectement à cette abérration des 3 mois manquants?

- pourquoi n'a-ton jamais réussi à obtenir plus de matchs à domicile et un calendrier plus équilibré et lisible des partenaires et public.

- Que penser des intérims parisiens et territoriaux l'été, pendant lesquels tous nous nous battons pour qualifier les garçons, ou avoir l'interlocuteur souhaité?

- pourquoi la FFR applique-t-elle autant de rigueur et de soins à facturer trop chèrement le moindre "service" ? le stade  !!!

 

#76

  • 19veve53
  • Membre
  • 12/05/2013
  • Msg : 5

Je partage ton avis SNR D'ABORD mais bon la fédé et ses oligartes n'ont jamais mis un pistolet sur la tempe de ton président et des diirigeants. La responsabilité de ces derniers est quand même bien engagée...Comme avant un match, tout le monde doit connaitre la ou les règles et elle est la même pour tout le monde.

#77

  • RugbyphileOccitan
  • Membre
  • 15/10/2016
  • Msg : 10

SNR D'ABORD a écrit :

Depuis longtemps les questions sont posées, le tourniquet tourne depuis toujours (encore pour un moment ? ) la réponse aux interrogations soulevées n'est pas à la hauteur.

Pour montrer si besoin était que vivre en fed.1 n'est pas un long fleuve tranquille, avec votre aide et bien sûr sous réserve d'erreurs ou d'oublis, voici la liste (non exhaustive ?) que j'ai réunie - de là à conclure que ces échecs sont uniquement les résultats de gestions hazardeuses de la part de leurs présidents ...

Ainsi, ont un jour sauté à la corde:

Montluçon, Rouen, St Etienne, Lille, Chalon, Périgueux, Nimes, Gaillac, Tours, Libourne, Lons le Saulnier, Le Bugue, Nantes, Domont, Gennevilliers, Poitiers, Nice, Marseille.

 

 

Si on se réfère à cette liste, on constate qu'il y figure beaucoup de grandes villes. Elles ont voulu brûler les étapes pour, essayer, de se hisser, le plus vite possible dans le gotha du rugby français. Malheureusement lorsque le gène du rugby n'est pas, véritablement, ancré dans ces grandes agglomérations, il semble difficile de créer, superficiellement, un club qui tienne la route, surtout dans le monde pro. En général dans ses villes, le rugby est un sport de seconde zone, il est difficile d'intéresser les sponsors. Ils ont du mal a venir s'investir, sur un vecteur non médiatique, dans ses villes. La FFR qui, soit disant, veut développer le rugby dans tout l'hexagone ferait mieux de s'impliquer financièrement dans ces régions que dans la construction d'un stade.
 

#78

  • Le Biérofrogue
  • Membre
  • 17/09/2012
  • Msg : 3 679

RugbyphileOccitan a écrit :

... La FFR qui, soit disant, veut développer le rugby dans tout l'hexagone ferait mieux de s'impliquer financièrement dans ces régions que dans la construction d'un stade.

Y'a une liste qui souhaite stopper les frais d'étude du grand stade et avec cet argent envoyer des éducateurs dans les écoles...  :D

 

#79

  • SNR D'ABORD
  • Membre
  • 24/04/2014
  • Msg : 532

19veve53 a écrit :

Je partage ton avis SNR D'ABORD mais bon la fédé et ses oligartes n'ont jamais mis un pistolet sur la tempe de ton président et des diirigeants. La responsabilité de ces derniers est quand même bien engagée...Comme avant un match, tout le monde doit connaitre la ou les règles et elle est la même pour tout le monde.

Les règles sont les mêmes pour tous .... dans un systême foireux.

#80

  • olivier
  • Invité

Belle réunion à Montrevel ce soir avec Bernard Laporte devant 70 personnes, 22 clubs de l'ain sur 28 représentés.

Je n'ai pas vu Forzaol wink