RF

S'inscrire Connexion Menu Menu

Le débat du moment

Quelles solutions pour le rugby français ?

#1

  • olivier
  • Invité

La défaite contre les All blacks est peut-être salvatrice. Les instances ne peuvent plus fermer les yeux et trouver des solutions épisodiques qui ne changent en rien les problèmes de notre rugby. Qu'en pensez-vous ? Quelles sont vos idées ? Comment redevenir une grande nation de l'ovalie ?

#2

  • RCT-10
  • le boudjellalolaportiste
  • 23/09/2013
  • Msg : 6 481

De bas en haut : - Ecole de rugby retour de U7 à U15 : catégories par taille-poids sans tenir compte de l'âge. Jeu à effectif réduit sans touche ni mêlée. - En U16 (GAUDERMEN) U17 (ALAMERCERY U18 (CRABOS) U19 (REICHEL) U20 (BELASCAIN) on ne joue que sur une seule et unique classe d'âge. Obligation pour les clubs d'avoir un pré-centre de formation de U16 à U20 d'au moins 30 joueurs par catégorie d'âge. Pas de limitation de licences d'aucune sorte, grande fluidité des joueurs qui s'ils ne jouent pas dans le club de leur pré-centre peuvent jouer dans n'importe quel club du comité sans restriction. interdiction des joueurs étrangers (qui habitent hors de France). - En ESPOIR (U23) centre de formation comptant au minimum 30 membres. interdiction de joueurs étrangers. - Obligation pour les clubs de TOP14 de passer une convention avec un club de PROD2 (voir de FED1), obligation pour les clubs de PROD2 de passer une convention avec un club de FED1 (voir de FED2) : un espoir qui ne joue pas dans son club peut jouer dans l'autre. - Suppression des pôles. Maintiens des sélections : elles seront faites à partir des joueurs qui jouent dans les divers championnats de jeunes. Ce qui impose une obligation pour les DTN d'aller voir les matchs !!! - En PROD2 limitation du nombre de joueurs qui ne sont pas de nationalité française : pas de confrontations internationales, aucun intérêt sportif à avoir des équipes de PROD2 extrêmement compétitives en ces termes. - En TOP14 : Fin du salary cap. Fin des JIFF. Limitation du nombre de match par an et par joueur, quel que soit son statut (international ou non), à un nombre qui doit être fixé : 30 à 35 matchs ? Obligation de passer une convention avec un club de PROD2 : tout joueur français sous contrat pro et qui ne figure pas sur la feuille de match du WE (pour une autre raison que blessure, maladie, ou le respect de l'obligation de 30 matchs par an max) a le droit de jouer dans le club de PROD2.

#3

  • albizan
  • Membre
  • 30/09/2008
  • Msg : 2 570

pensons rugby avant d'étaler des organisations le jeu et encore le jeu . le rugby est un jeu d'évitement et cela fait 30 ans sous l'impulsion britannique que l'on a changé notre rugby en France et malheureusememt a tout les niveaux ;même aux écoles des clubs; et il faut 30 ans pour y reintegrer cette notion !!! d'ailleurs toutes les nationsla jouent avec des joueurs arrêter devant le ballon sans sanctions surtout en sortie de rucks ou mêlée (protection) ,nous on ne le fait pas car même dans le jeu anglo saxon mous n'avons pas progressés

romans toujours

#4

  • Eric91
  • Membre
  • 12/03/2015
  • Msg : 2

ce n’est pas une question facile. peut-être faut-il dans un premier temps que FFr + LNR + comité acceptent de se rencontrer sans préjugés et posent sur la table les vrais problèmes : - Nombre de match par joueur/an - la Formation c’est quoi, pour qui, pour quoi faire ? - les moins de 20 . pourquoi ne sont-il pas titulaires en club ? ils sont pas bons? - le rugby est-il un jeu ? Jeux ne veut pas dire n'importe quoi n'importe comment, tous les jeux ont des règles, mais même avec les règles cela n’empêche ni le plaisir de gagner ni le plaisir de s'amuser...... - Ne faut-il pas élire à la FFR et à la LNR, voir dans les comités des mecs de moins de 90 Kilos et moins de 60 ans pour leur permettre plus de dynamisme ? - postulat ; pour être performant à haut niveau ne vaut-il pas mieux avoir du temps de jeux à haut niveau ? - arrêtez de "faire" du rugby, jouez-y! vous verrez que cela changera beaucoup de chose et ce dès les EdR (ou par ailleurs beaucoup d'éducateurs font un super boulot) - avez-vous vu la 3ème ligne des Australiens ????????????????????? oui ??? Alors qu'est ce qu'on attends ? il ne faut pas tapez sur l'ambulance, c’est trop tard! le rugby Français est aujourd'hui dans le même état que l'armée Français en 1940. dirigé par des "vieux" avec des idées et des méthodes de "vieux". c'est une fois que nous avions tout perdu que des "patrons" jeunes et parfois moins jeunes ont émergés avec des idées et méthodes nouvelles et encore mieux, performantes....... A bon entendeur Ps : évitons aussi l'ancien ministre, ...par pitié!

#5

  • RCT-10
  • le boudjellalolaportiste
  • 23/09/2013
  • Msg : 6 481
Eric91 a écrit :

ce n’est pas une question facile. peut-être faut-il dans un premier temps que FFr + LNR + comité acceptent de se rencontrer sans préjugés et posent sur la table les vrais problèmes : - Nombre de match par joueur/an - la Formation c’est quoi, pour qui, pour quoi faire ? - les moins de 20 . pourquoi ne sont-il pas titulaires en club ? ils sont pas bons? - le rugby est-il un jeu ? Jeux ne veut pas dire n'importe quoi n'importe comment, tous les jeux ont des règles, mais même avec les règles cela n’empêche ni le plaisir de gagner ni le plaisir de s'amuser...... - Ne faut-il pas élire à la FFR et à la LNR, voir dans les comités des mecs de moins de 90 Kilos et moins de 60 ans pour leur permettre plus de dynamisme ? - postulat ; pour être performant à haut niveau ne vaut-il pas mieux avoir du temps de jeux à haut niveau ? - arrêtez de "faire" du rugby, jouez-y! vous verrez que cela changera beaucoup de chose et ce dès les EdR (ou par ailleurs beaucoup d'éducateurs font un super boulot) - avez-vous vu la 3ème ligne des Australiens ????????????????????? oui ??? Alors qu'est ce qu'on attends ? il ne faut pas tapez sur l'ambulance, c’est trop tard! le rugby Français est aujourd'hui dans le même état que l'armée Français en 1940. dirigé par des "vieux" avec des idées et des méthodes de "vieux". c'est une fois que nous avions tout perdu que des "patrons" jeunes et parfois moins jeunes ont émergés avec des idées et méthodes nouvelles et encore mieux, performantes....... A bon entendeur Ps : évitons aussi l'ancien ministre, ...par pitié!

La réponse à ta question est "on ne sait pas s'ils sont bons ou pas". Pour une raison simple : ils passent leur temps à MARCOUSSIS, et donc, pas dans leurs clubs. Donc ils ne jouent pas en espoir... et donc, on est pas près d'en voir un en TOP14 ! c'est aussi simple que ça. Tu penses sûrement que l'EDF U20 est composée des meilleurs joueurs du championnat espoir ? et ben pas du tout ! pour ainsi dire (il y a une ou deux exceptions) aucun d'eux ne joue de championnat ! figure toi ! ils ne jouent qu'en EDF... Ils ont été sélectionnés plus jeune pour ça.

#6

  • RCT-10
  • le boudjellalolaportiste
  • 23/09/2013
  • Msg : 6 481
albizan a écrit :

pensons rugby avant d'étaler des organisations le jeu et encore le jeu . le rugby est un jeu d'évitement et cela fait 30 ans sous l'impulsion britannique que l'on a changé notre rugby en France et malheureusememt a tout les niveaux ;même aux écoles des clubs; et il faut 30 ans pour y reintegrer cette notion !!! d'ailleurs toutes les nationsla jouent avec des joueurs arrêter devant le ballon sans sanctions surtout en sortie de rucks ou mêlée (protection) ,nous on ne le fait pas car même dans le jeu anglo saxon mous n'avons pas progressés

Les clubs joueront le jeu qui gagne... ne cherche pas plus loin... Jusque là, on gagnait avec une grosse défense et un buteur... c'est en train de changer à grands pas... en CDM, mais même en TOP14, partout... Si on fait en sorte que ls règles et donc l'arbitrage favorisent le jeu.... on aura pas le choix, pour gagner il faudra jouer... et tu aura ce que tu veux...

#7

  • fantasio
  • Membre
  • 15/08/2010
  • Msg : 3 794

voici liste dernieres promotion pole espoirs + 21 ans combien jouent en club regulierement (*)i PÔLE FRANCE 2012-2013 - PROMOTION BENOIT DAUGA BOUVIER François BOUYXOU Thomas CAIRE Robinson CAMARA Yacouba (*) CHIES Rémy ) CORBEX Adrien CROS François DENTRESANGLE Arthur DOUILLARD Baptiste DUSSARTRE Etienne GARDEY Julien HAMDAOUI Kylan HERITEAU Julien ISHCHENKO Oleg JAMMES Loïck JOLMES Thomas LAMBEY Félix LE BOURHIS Yohan LESPINASSE Jean-Blaise MALLET Vincent MERIC Anthony METGE Nicolas MOLCARD Raphaël NIBERT Julien PAREZ Stephen PERROT Baptiste RAYNAUD Tommy RIVA Paulin ROCHET Anthony RUFFENACH Romain SERIN Baptiste (*) SINGER Jean-Baptiste

#8

  • RCT-10
  • le boudjellalolaportiste
  • 23/09/2013
  • Msg : 6 481

ça, ça veut juste dire que la DTN s'est souvent trompé sur les potentiels réels de ces jeunes. Mais bon... vu qu'ils les sélectionnent à 14 ans et au morphotype, je suis pas étonné. Prends celle de cette année, et regarde combien jouent effectivement, au moins, en espoir... c'est à que le bat blesse ! Mais c'est normal, c'est la stratégie recherchée par la FFR : former des joueurs qui ne jouent qu'en EDF ! La question est : cette stratégie est elle adaptée ?

#9

  • huguet92
  • Invité

des axes de reflexion top14 en franchise avec 12 equipes, obligatoirement 5 ou 6 joueurs francais sur le terrain en permanence dans chaque equipe. Aucun étranger de plus de 33 ans en recrutement. tournoi des 5 nations, liste déposée a 32 joueurs exempts de toutes competitions autres durant le tournoi Prod2 sans montée certes mais reservoir pour le top14. Aucun joueur professionnel au dessus de 36 matchs par saison 24 m de top14 + 5 de tournoi +7 de coupe d europe et dans ce cas on peut faire une pause du top 14 pendant le tournoi ET SUPPRESSION DES PRESIDENTS CASSOULETS ET REMPLACEMENTS PAR DES ENCADREMENTS REELELMENT RUGBY ET NON PAS POGNON. DERNIERE REFLEXION / comment ce fait il qu en coup du monde les entraineurs sont dans loges avec video, et que dans le top 14, ils sont en permanence en train de gueuler sur la touche ? REFLECHISSEZ A CA

#10

  • RCT-10
  • le boudjellalolaportiste
  • 23/09/2013
  • Msg : 6 481
huguet92 a écrit :

des axes de reflexion top14 en franchise avec 12 equipes, obligatoirement 5 ou 6 joueurs francais sur le terrain en permanence dans chaque equipe. Aucun étranger de plus de 33 ans en recrutement. tournoi des 5 nations, liste déposée a 32 joueurs exempts de toutes competitions autres durant le tournoi Prod2 sans montée certes mais reservoir pour le top14. Aucun joueur professionnel au dessus de 36 matchs par saison 24 m de top14 + 5 de tournoi +7 de coupe d europe et dans ce cas on peut faire une pause du top 14 pendant le tournoi ET SUPPRESSION DES PRESIDENTS CASSOULETS ET REMPLACEMENTS PAR DES ENCADREMENTS REELELMENT RUGBY ET NON PAS POGNON. DERNIERE REFLEXION / comment ce fait il qu en coup du monde les entraineurs sont dans loges avec video, et que dans le top 14, ils sont en permanence en train de gueuler sur la touche ? REFLECHISSEZ A CA

En obligeant 5 ) 6 joueurs français par match, tout en limitant le nombre de matchs par joueur... tu vas creuser les différences entre les gros clubs qui vont prendre tous les meilleurs joueurs français et les autres qui n'en auront pas et recruteront en fédéral. Fini le championnat disputé, on va revenir à 2 ou 3 clubs en mesure de soulever le trophée. Quant aux président 100% rugby... ils seront bons en rugby mais nuls pour faire de l'argent... hors aujourd'hui un club ne vit pas de "rugby" mais bien d'argent...

#11

  • astalavista
  • Membre
  • 05/12/2006
  • Msg : 4 522
olivier a écrit :

La défaite contre les All blacks est peut-être salvatrice. Les instances ne peuvent plus fermer les yeux et trouver des solutions épisodiques qui ne changent en rien les problèmes de notre rugby. Qu'en pensez-vous ? Quelles sont vos idées ? Comment redevenir une grande nation de l'ovalie ?

C'est malheureusement un mal pour un bien cette défaite, il est temps d'ouvrir les yeux sur notre formation , faire un tour au bord des terrains lorsqu'il y a une "compétition" de jeunes, c'est très révélateur et le mot compétition prend tout son sens. Les parents en premier qui vocifèrent comme si on était au foot-ball, les éducateurs qui la plus part du temps sont plus préoccupés par le résultat que par le plaisir pris par les "petits" sur le terrain. Déjà commençons par copier les NZ avec des catégories de taille et de poids et à partir de la apprenons le rugby, la technique, plus tard il sera temps de travailler le physique et la stratégie. C'est un début.

"N'espère rien de l'homme s'il travaille pour sa propre vie et non pour son éternité"
Antoine de Saint Exupéry

#12

  • Marie30
  • Invité

Si vous laissiez ne seresse qu'une chance à de jeunes talents reels qui jouent dans vos clubs, sans d'abord prendre en selection les enfants du bureau et enfants entraineurs reconduits systematiquement en selection regionale même nationale, cela se passerai déjà mieux, le rugby aurait plus d'avenir. Alors posez vous les bonnes questions, arreter le non jeux avec vos licences Jaune, dans la vie combien de parents sont mutés ou obligés de démanager par leur travail... Vous empechez la future génération de jouer en stoppant des categories de championnat, continuer à privilégier les étranger egalement, eux vous les former, eux vous leur donnez du temps de jeux. En France pour nos enfants le rugby est portes closes. Donc d'avances ces jeunes de talent resteront sur la touche..... Vous êtes en train de passer à coté de réels talents. Avec cette politique, vous pouvez ne vous en prendre qu'a vous.....

#13

  • RCT-10
  • le boudjellalolaportiste
  • 23/09/2013
  • Msg : 6 481
astalavista a écrit :
olivier a écrit :

La défaite contre les All blacks est peut-être salvatrice. Les instances ne peuvent plus fermer les yeux et trouver des solutions épisodiques qui ne changent en rien les problèmes de notre rugby. Qu'en pensez-vous ? Quelles sont vos idées ? Comment redevenir une grande nation de l'ovalie ?

C'est malheureusement un mal pour un bien cette défaite, il est temps d'ouvrir les yeux sur notre formation , faire un tour au bord des terrains lorsqu'il y a une "compétition" de jeunes, c'est très révélateur et le mot compétition prend tout son sens. Les parents en premier qui vocifèrent comme si on était au foot-ball, les éducateurs qui la plus part du temps sont plus préoccupés par le résultat que par le plaisir pris par les "petits" sur le terrain. Déjà commençons par copier les NZ avec des catégories de taille et de poids et à partir de la apprenons le rugby, la technique, plus tard il sera temps de travailler le physique et la stratégie. C'est un début.

Exactement ASTA ! Une fois que tu as mis les catégories en taille/poids, tu peux les laisser "tout faire pour gagner les matchs"... de toute façon, il n'y aura pas d'autre choix que de se faire des passes et de s'éviter ! Puisqu'on ne pourra plus lancer son plus costaud tout renverser. Moi, j'ai eu à être éducateur pour les tout petits (U9). Et ben, c'est très compliqué de "brider" les plus costauds. Avec certains c'est possible, ils comprennent que même si on marque quand même, c'est mieux de marquer un "bel essai"... Mais pour d 'autres, on y arrive pas : Il veut marquer, il renverse tout et marque. c'est très compliqué de lui dire "non, c'est pas bien"... lui il s'en fou, il a marqué. On a pas le droit de les surclasser... comme on a pas le droit de sous classer un tout petitou pour son âge... c'est débile.

#14

  • Ravachol
  • Le Yéti
  • 01/01/2014
  • Msg : 11 209
RCT-10 a écrit :
astalavista a écrit :
olivier a écrit :

La défaite contre les All blacks est peut-être salvatrice. Les instances ne peuvent plus fermer les yeux et trouver des solutions épisodiques qui ne changent en rien les problèmes de notre rugby. Qu'en pensez-vous ? Quelles sont vos idées ? Comment redevenir une grande nation de l'ovalie ?

C'est malheureusement un mal pour un bien cette défaite, il est temps d'ouvrir les yeux sur notre formation , faire un tour au bord des terrains lorsqu'il y a une "compétition" de jeunes, c'est très révélateur et le mot compétition prend tout son sens. Les parents en premier qui vocifèrent comme si on était au foot-ball, les éducateurs qui la plus part du temps sont plus préoccupés par le résultat que par le plaisir pris par les "petits" sur le terrain. Déjà commençons par copier les NZ avec des catégories de taille et de poids et à partir de la apprenons le rugby, la technique, plus tard il sera temps de travailler le physique et la stratégie. C'est un début.

Exactement ASTA ! Une fois que tu as mis les catégories en taille/poids, tu peux les laisser "tout faire pour gagner les matchs"... de toute façon, il n'y aura pas d'autre choix que de se faire des passes et de s'éviter ! Puisqu'on ne pourra plus lancer son plus costaud tout renverser. Moi, j'ai eu à être éducateur pour les tout petits (U9). Et ben, c'est très compliqué de "brider" les plus costauds. Avec certains c'est possible, ils comprennent que même si on marque quand même, c'est mieux de marquer un "bel essai"... Mais pour d 'autres, on y arrive pas : Il veut marquer, il renverse tout et marque. c'est très compliqué de lui dire "non, c'est pas bien"... lui il s'en fou, il a marqué. On a pas le droit de les surclasser... comme on a pas le droit de sous classer un tout petitou pour son âge... c'est débile.

Jouer à toucher ça ne se fait plus ?

La Nationale B est morte assassinée, vive la Nationale B !

#15

  • RCT-10
  • le boudjellalolaportiste
  • 23/09/2013
  • Msg : 6 481
Armand v. a écrit :
RCT-10 a écrit :
astalavista a écrit :

C'est malheureusement un mal pour un bien cette défaite, il est temps d'ouvrir les yeux sur notre formation , faire un tour au bord des terrains lorsqu'il y a une "compétition" de jeunes, c'est très révélateur et le mot compétition prend tout son sens. Les parents en premier qui vocifèrent comme si on était au foot-ball, les éducateurs qui la plus part du temps sont plus préoccupés par le résultat que par le plaisir pris par les "petits" sur le terrain. Déjà commençons par copier les NZ avec des catégories de taille et de poids et à partir de la apprenons le rugby, la technique, plus tard il sera temps de travailler le physique et la stratégie. C'est un début.

Exactement ASTA ! Une fois que tu as mis les catégories en taille/poids, tu peux les laisser "tout faire pour gagner les matchs"... de toute façon, il n'y aura pas d'autre choix que de se faire des passes et de s'éviter ! Puisqu'on ne pourra plus lancer son plus costaud tout renverser. Moi, j'ai eu à être éducateur pour les tout petits (U9). Et ben, c'est très compliqué de "brider" les plus costauds. Avec certains c'est possible, ils comprennent que même si on marque quand même, c'est mieux de marquer un "bel essai"... Mais pour d 'autres, on y arrive pas : Il veut marquer, il renverse tout et marque. c'est très compliqué de lui dire "non, c'est pas bien"... lui il s'en fou, il a marqué. On a pas le droit de les surclasser... comme on a pas le droit de sous classer un tout petitou pour son âge... c'est débile.

Jouer à toucher ça ne se fait plus ?

A l'entrainement oui, enfin moi j'en fait beaucoup.... mais en tournoi chez les petits non. Tu as raison, c'est aussi une solution pour atténuer les disparités physiques.

#16

  • Ravachol
  • Le Yéti
  • 01/01/2014
  • Msg : 11 209
RCT-10 a écrit :
Armand v. a écrit :
RCT-10 a écrit :

Exactement ASTA ! Une fois que tu as mis les catégories en taille/poids, tu peux les laisser "tout faire pour gagner les matchs"... de toute façon, il n'y aura pas d'autre choix que de se faire des passes et de s'éviter ! Puisqu'on ne pourra plus lancer son plus costaud tout renverser. Moi, j'ai eu à être éducateur pour les tout petits (U9). Et ben, c'est très compliqué de "brider" les plus costauds. Avec certains c'est possible, ils comprennent que même si on marque quand même, c'est mieux de marquer un "bel essai"... Mais pour d 'autres, on y arrive pas : Il veut marquer, il renverse tout et marque. c'est très compliqué de lui dire "non, c'est pas bien"... lui il s'en fou, il a marqué. On a pas le droit de les surclasser... comme on a pas le droit de sous classer un tout petitou pour son âge... c'est débile.

Jouer à toucher ça ne se fait plus ?

A l'entrainement oui, enfin moi j'en fait beaucoup.... mais en tournoi chez les petits non. Tu as raison, c'est aussi une solution pour atténuer les disparités physiques.

Ce serait peut-être moins une usine à gaz que les catégories de poids et taille au niveau délivrance des licences. Jusqu'à quelle âge ? Tu sais mieux que moi.

La Nationale B est morte assassinée, vive la Nationale B !

#17

  • RCT-10
  • le boudjellalolaportiste
  • 23/09/2013
  • Msg : 6 481
Armand v. a écrit :
RCT-10 a écrit :
Armand v. a écrit :

Jouer à toucher ça ne se fait plus ?

A l'entrainement oui, enfin moi j'en fait beaucoup.... mais en tournoi chez les petits non. Tu as raison, c'est aussi une solution pour atténuer les disparités physiques.

Ce serait peut-être moins une usine à gaz que les catégories de poids et taille au niveau délivrance des licences. Jusqu'à quelle âge ? Tu sais mieux que moi.

L'école de rugby. C'est aujourd'hui jusqu'à U15. Non, ça ne serait pas une usine à gaz tant que ça. Beaucoup d'autres sports de combat (judo, boxe, j'en passe...) utilisent ce système. Et la taille poids ne peut s'envisager qu'au jour du tournoi, ils auraient tous la même licence. De toutes façons on est pas un un centimètre près, rien qu'à les voir sur le pré, les petitous, on verrai tout de suite si un joueur est au dessus physiquement. Et si y'en a un qui renverse tout le monde pour aller marquer, ça saute aux yeux aussi.

#18

  • RCT-10
  • le boudjellalolaportiste
  • 23/09/2013
  • Msg : 6 481
Armand v. a écrit :
RCT-10 a écrit :
Armand v. a écrit :

Jouer à toucher ça ne se fait plus ?

A l'entrainement oui, enfin moi j'en fait beaucoup.... mais en tournoi chez les petits non. Tu as raison, c'est aussi une solution pour atténuer les disparités physiques.

Ce serait peut-être moins une usine à gaz que les catégories de poids et taille au niveau délivrance des licences. Jusqu'à quelle âge ? Tu sais mieux que moi.

Après Armand, faire que du toucher, ne serait pas bon non plus. Par contre un mixte, avec des tournois à toucher, d'autres à plaquer... ça serait déjà une belle avancée.

#19

  • ALEJANDRO GONZALES I
  • Membre
  • 21/06/2007
  • Msg : 1 010

Et si on commençait par arrêter de prévoir 4 temps de jeu prédéfinis sur mélées et touches peut être que les joueurs regarderaient un peu plus ce qui se passe en face, la logique voudrait que l'on s'adapte aux situations proposées par l'adversaire, au lieu de ça, on décortique les vidéos des matchs, on met un plan en place et on est assez con pour persister quand ça ne fonctionne pas. Mettre en place une combinaison sur le premier temps de jeu ok, mais après ça doit être la fête du slip en gardant engagement, vitesse etc... les fondamentaux quoi!

#20

  • RCT-10
  • le boudjellalolaportiste
  • 23/09/2013
  • Msg : 6 481
ALEJANDRO GONZALES I a écrit :

Et si on commençait par arrêter de prévoir 4 temps de jeu prédéfinis sur mélées et touches peut être que les joueurs regarderaient un peu plus ce qui se passe en face, la logique voudrait que l'on s'adapte aux situations proposées par l'adversaire, au lieu de ça, on décortique les vidéos des matchs, on met un plan en place et on est assez con pour persister quand ça ne fonctionne pas. Mettre en place une combinaison sur le premier temps de jeu ok, mais après ça doit être la fête du slip en gardant engagement, vitesse etc... les fondamentaux quoi!

Alors chez les plus jeunes, je suis d'accord avec toi, sans aucun soucis. Après dès que ça grandit un peu, aux alentours de cadets/juniors, c'est plus compliqué : les bases d'une défense bien organisée sont assez faciles à transmettre... Résultat c'est de plus en plus compliqué de créer du désordre défensif en un seul temps de jeu. Selon les niveaux c'est cependant très différent, par exemple en PHILIPONEAU c'est beaucoup plus facile de désorganiser une défense qu'en CRABOS... Pour ma part (j’entraîne des juniors), j'essaye d'avoir une position médiane : j'essaye de leur "donner" clefs en main 3 ou 4 temps de jeu en leur demandant d'en sortir dès qu'ils détectent de la désorganisation en face. Même sur le premier temps s'ils détectent une faute de défense, je leur demande de tenter de l'exploiter. Et dès que ça avance et que ça libère vite, on lâche les chevaux, on oublie tout ce qui "était prévu".

#21

  • Broussard
  • Banni(e)
  • 17/12/2007
  • Msg : 3 618
Armand v. a écrit :
RCT-10 a écrit :
Armand v. a écrit :

Jouer à toucher ça ne se fait plus ?

A l'entrainement oui, enfin moi j'en fait beaucoup.... mais en tournoi chez les petits non. Tu as raison, c'est aussi une solution pour atténuer les disparités physiques.

Ce serait peut-être moins une usine à gaz que les catégories de poids et taille au niveau délivrance des licences. Jusqu'à quelle âge ? Tu sais mieux que moi.

On organise depuis 7ans un tournoi de fin d'année par catégorie d'age et de poids, c'est vrai que c'est la galère pour l'organisateur de monter les équipes car en plus on casse les équipes de club. Si l'Hémisphère Sud (c'est aussi le nom du tournoi) arrive a s'organiser est ce que les Français seraient plus cons que les Australiens ou les NZ ? On a tous connu au moins un gros balèze qui traversait le terrain en benjamins (U12 ou 13) mais a 25 ans il mesurait toujours 1m75 pour 80 kg et jouait a l'aile ou même plus du tout ! Idem pour le gamin qui a pigé un peu plus vite la technique que les autres, ses crochets dévastateurs et son accélération en minime ou cadets ne trompent plus personne en senior dans bien des cas. Déjà créer une différence par poids serait une bonne chose avant d'ensuite réserver les compétitions par club au jeu a 7 puis a 15 en U14. Avant ce sont les bases qu'il faut apprendre, le collectif ne vient qu'une fois ces bases techniques et de vision du jeu individuelles bien acquises. Un exemple tout bête : je ne vais mais mettre le museau dans un ruck si j'ai déja 2 partenaires dedans et que le ballon est déjà nettement gagné et ça on le voit même à la Coupe du monde, résultat : un joueur en moins qui est allé déblayer le premier adversaire venu pour des prunes et qui n'est pas là en attaque ou en défense. Armand : le toucher est une tres bonne école pour une certaine forme de jeu, celle qui survient quand la défense est désorganisée... mais avant encore faut il la désorganiser big_smile Sinon il y a le 7 qui permet lui de plus facilement visualiser ces situations et aussi de pouvoir les créer relativement facilement avec les fameux et trop à la mode off load et passes vissées de 25 mètres que bien des joueurs ne sont pas capable de réaliser correctement 8 fois sur 10. C'est comme pour bien des choses dans le rugby il y a des moments ou c'est vraiment très bien de le faire mais aussi des moments ou il faut les oublier je cite en vrac : placage au buffet, le pas de l'oie, le crochet intérieur, la rush défense, le coup de pied en touche ou le coup de pied d'occupation... savoir choisir de le faire au bon moment est ce qui fait la diff entre les bons joueurs et les joueurs !

Dernière modification par Broussard (23/10/2015 14:25:28)

#22

  • ALEJANDRO GONZALES I
  • Membre
  • 21/06/2007
  • Msg : 1 010
RCT-10 a écrit :
ALEJANDRO GONZALES I a écrit :

Et si on commençait par arrêter de prévoir 4 temps de jeu prédéfinis sur mélées et touches peut être que les joueurs regarderaient un peu plus ce qui se passe en face, la logique voudrait que l'on s'adapte aux situations proposées par l'adversaire, au lieu de ça, on décortique les vidéos des matchs, on met un plan en place et on est assez con pour persister quand ça ne fonctionne pas. Mettre en place une combinaison sur le premier temps de jeu ok, mais après ça doit être la fête du slip en gardant engagement, vitesse etc... les fondamentaux quoi!

Alors chez les plus jeunes, je suis d'accord avec toi, sans aucun soucis. Après dès que ça grandit un peu, aux alentours de cadets/juniors, c'est plus compliqué : les bases d'une défense bien organisée sont assez faciles à transmettre... Résultat c'est de plus en plus compliqué de créer du désordre défensif en un seul temps de jeu. Selon les niveaux c'est cependant très différent, par exemple en PHILIPONEAU c'est beaucoup plus facile de désorganiser une défense qu'en CRABOS... Pour ma part (j’entraîne des juniors), j'essaye d'avoir une position médiane : j'essaye de leur "donner" clefs en main 3 ou 4 temps de jeu en leur demandant d'en sortir dès qu'ils détectent de la désorganisation en face. Même sur le premier temps s'ils détectent une faute de défense, je leur demande de tenter de l'exploiter. Et dès que ça avance et que ça libère vite, on lâche les chevaux, on oublie tout ce qui "était prévu".

Je comprends ce que tu veux dire, j'ai entraîné en ALMERCERY, GAUDERMAN et BALANDRADE pendant 8 ans, j'ai commençé par mettre en place des temps de jeu prédéfinis et avec les automatismes qu'ils acquièrent, je me suis vite rendu compte qu'ils étaient incapables de sortir des schémas de jeu. J'ai fait marche arrière et je pense avoir eu raison. Après tout dépend du groupe que tu as, mais une chose est sure, cela n'incite pas à l'improvisation.

#23

  • Broussard
  • Banni(e)
  • 17/12/2007
  • Msg : 3 618
ALEJANDRO GONZALES I a écrit :
RCT-10 a écrit :
ALEJANDRO GONZALES I a écrit :

Et si on commençait par arrêter de prévoir 4 temps de jeu prédéfinis sur mélées et touches peut être que les joueurs regarderaient un peu plus ce qui se passe en face, la logique voudrait que l'on s'adapte aux situations proposées par l'adversaire, au lieu de ça, on décortique les vidéos des matchs, on met un plan en place et on est assez con pour persister quand ça ne fonctionne pas. Mettre en place une combinaison sur le premier temps de jeu ok, mais après ça doit être la fête du slip en gardant engagement, vitesse etc... les fondamentaux quoi!

Alors chez les plus jeunes, je suis d'accord avec toi, sans aucun soucis. Après dès que ça grandit un peu, aux alentours de cadets/juniors, c'est plus compliqué : les bases d'une défense bien organisée sont assez faciles à transmettre... Résultat c'est de plus en plus compliqué de créer du désordre défensif en un seul temps de jeu. Selon les niveaux c'est cependant très différent, par exemple en PHILIPONEAU c'est beaucoup plus facile de désorganiser une défense qu'en CRABOS... Pour ma part (j’entraîne des juniors), j'essaye d'avoir une position médiane : j'essaye de leur "donner" clefs en main 3 ou 4 temps de jeu en leur demandant d'en sortir dès qu'ils détectent de la désorganisation en face. Même sur le premier temps s'ils détectent une faute de défense, je leur demande de tenter de l'exploiter. Et dès que ça avance et que ça libère vite, on lâche les chevaux, on oublie tout ce qui "était prévu".

Je comprends ce que tu veux dire, j'ai entraîné en ALMERCERY, GAUDERMAN et BALANDRADE pendant 8 ans, j'ai commençé par mettre en place des temps de jeu prédéfinis et avec les automatismes qu'ils acquièrent, je me suis vite rendu compte qu'ils étaient incapables de sortir des schémas de jeu. J'ai fait marche arrière et je pense avoir eu raison. Après tout dépend du groupe que tu as, mais une chose est sure, cela n'incite pas à l'improvisation.

C'est justement ce que la formation en amont devrait permettre : de pouvoir s'adapter. Dans l'optique d'un club il est bien entendu plus qu'évident que l'on va "sécuriser" au maximum si besoin est mais justement c'est là que le bât blesse car sortis du jeu formaté en fonction des capacités de la génération de l'année X , ces joueurs pourront ils s'adapter ? Le problème est justement là à mon avis et ce n'est pas la valeur des entraîneurs qui est bien entendu en cause mais la politique de formation du rugby Français au niveau Fédéral comme au niveau des clubs.

#24

  • RCT-10
  • le boudjellalolaportiste
  • 23/09/2013
  • Msg : 6 481
ALEJANDRO GONZALES I a écrit :
RCT-10 a écrit :
ALEJANDRO GONZALES I a écrit :

Et si on commençait par arrêter de prévoir 4 temps de jeu prédéfinis sur mélées et touches peut être que les joueurs regarderaient un peu plus ce qui se passe en face, la logique voudrait que l'on s'adapte aux situations proposées par l'adversaire, au lieu de ça, on décortique les vidéos des matchs, on met un plan en place et on est assez con pour persister quand ça ne fonctionne pas. Mettre en place une combinaison sur le premier temps de jeu ok, mais après ça doit être la fête du slip en gardant engagement, vitesse etc... les fondamentaux quoi!

Alors chez les plus jeunes, je suis d'accord avec toi, sans aucun soucis. Après dès que ça grandit un peu, aux alentours de cadets/juniors, c'est plus compliqué : les bases d'une défense bien organisée sont assez faciles à transmettre... Résultat c'est de plus en plus compliqué de créer du désordre défensif en un seul temps de jeu. Selon les niveaux c'est cependant très différent, par exemple en PHILIPONEAU c'est beaucoup plus facile de désorganiser une défense qu'en CRABOS... Pour ma part (j’entraîne des juniors), j'essaye d'avoir une position médiane : j'essaye de leur "donner" clefs en main 3 ou 4 temps de jeu en leur demandant d'en sortir dès qu'ils détectent de la désorganisation en face. Même sur le premier temps s'ils détectent une faute de défense, je leur demande de tenter de l'exploiter. Et dès que ça avance et que ça libère vite, on lâche les chevaux, on oublie tout ce qui "était prévu".

Je comprends ce que tu veux dire, j'ai entraîné en ALMERCERY, GAUDERMAN et BALANDRADE pendant 8 ans, j'ai commençé par mettre en place des temps de jeu prédéfinis et avec les automatismes qu'ils acquièrent, je me suis vite rendu compte qu'ils étaient incapables de sortir des schémas de jeu. J'ai fait marche arrière et je pense avoir eu raison. Après tout dépend du groupe que tu as, mais une chose est sure, cela n'incite pas à l'improvisation.

ça m'intéresse Alejandro ! Parce qu'effectivement j'ai du mal à les faire sortir... Dis moi ? tu ne leur faisait travailler aucun temps de jeu prédéfini ? Comment faisais tu ? tu travaillais une série de combinaisons détachées les unes des autres ? et à eux de voir quand les utiliser ? c'est ça ?

#25

  • Broussard
  • Banni(e)
  • 17/12/2007
  • Msg : 3 618
RCT-10 a écrit :
ALEJANDRO GONZALES I a écrit :
RCT-10 a écrit :

Alors chez les plus jeunes, je suis d'accord avec toi, sans aucun soucis. Après dès que ça grandit un peu, aux alentours de cadets/juniors, c'est plus compliqué : les bases d'une défense bien organisée sont assez faciles à transmettre... Résultat c'est de plus en plus compliqué de créer du désordre défensif en un seul temps de jeu. Selon les niveaux c'est cependant très différent, par exemple en PHILIPONEAU c'est beaucoup plus facile de désorganiser une défense qu'en CRABOS... Pour ma part (j’entraîne des juniors), j'essaye d'avoir une position médiane : j'essaye de leur "donner" clefs en main 3 ou 4 temps de jeu en leur demandant d'en sortir dès qu'ils détectent de la désorganisation en face. Même sur le premier temps s'ils détectent une faute de défense, je leur demande de tenter de l'exploiter. Et dès que ça avance et que ça libère vite, on lâche les chevaux, on oublie tout ce qui "était prévu".

Je comprends ce que tu veux dire, j'ai entraîné en ALMERCERY, GAUDERMAN et BALANDRADE pendant 8 ans, j'ai commençé par mettre en place des temps de jeu prédéfinis et avec les automatismes qu'ils acquièrent, je me suis vite rendu compte qu'ils étaient incapables de sortir des schémas de jeu. J'ai fait marche arrière et je pense avoir eu raison. Après tout dépend du groupe que tu as, mais une chose est sure, cela n'incite pas à l'improvisation.

ça m'intéresse Alejandro ! Parce qu'effectivement j'ai du mal à les faire sortir... Dis moi ? tu ne leur faisait travailler aucun temps de jeu prédéfini ? Comment faisais tu ? tu travaillais une série de combinaisons détachées les unes des autres ? et à eux de voir quand les utiliser ? c'est ça ?

Tu vois, ta réaction est symptomatique du rugby Français : comment trouver la solution pour mon équipe à l'instant T, c'est ce qu'a fait PSA avec l'équipe de France, autant cela peut se comprendre pour la sélection nationale (pas beaucoup d'autres solutions à un niveau hyper élévé, Picamoles ne fera probablement jamais de cad-deb à la Imanol et Bastareaud continuera d'aller au sol des que possible à la différence d'un Jauzion, c'est ainsi), autant c'est un peu dommage quand on parle de formation. Le " a eux de voir quand les utiliser " c'est justement le but que devrait avoir la formation : jouer juste au bon moment en fonction de ses capacités, de celles, individuelles et collectives, de ses partenaires, de celles qu'on a pu lire de ses adversaires, et des 3 ou 4 lancements prédéfinis que n'importe quel joueur, sauf incapacité mentale, est capable d'appliquer à partir des minimes !

Dernière modification par Broussard (23/10/2015 15:50:43)

#26

  • RCT-10
  • le boudjellalolaportiste
  • 23/09/2013
  • Msg : 6 481
Broussard a écrit :
RCT-10 a écrit :
ALEJANDRO GONZALES I a écrit :

Je comprends ce que tu veux dire, j'ai entraîné en ALMERCERY, GAUDERMAN et BALANDRADE pendant 8 ans, j'ai commençé par mettre en place des temps de jeu prédéfinis et avec les automatismes qu'ils acquièrent, je me suis vite rendu compte qu'ils étaient incapables de sortir des schémas de jeu. J'ai fait marche arrière et je pense avoir eu raison. Après tout dépend du groupe que tu as, mais une chose est sure, cela n'incite pas à l'improvisation.

ça m'intéresse Alejandro ! Parce qu'effectivement j'ai du mal à les faire sortir... Dis moi ? tu ne leur faisait travailler aucun temps de jeu prédéfini ? Comment faisais tu ? tu travaillais une série de combinaisons détachées les unes des autres ? et à eux de voir quand les utiliser ? c'est ça ?

Tu vois, ta réaction est symptomatique du rugby Français : comment trouver la solution pour mon équipe à l'instant T, c'est ce qu'a fait PSA avec l'équipe de France, autant cela peut se comprendre pour la sélection nationale (pas beaucoup d'autres solutions à un niveau hyper élévé, Picamoles ne fera probablement jamais de cad-deb à la Imanol et Bastareaud continuera d'aller au sol des que possible à la différence d'un Jauzion, c'est ainsi), autant c'est un peu dommage quand on parle de formation. Le " a eux de voir quand les utiliser " c'est justement le but que devrait avoir la formation : jouer juste au bon moment en fonction de ses capacités, de celles, individuelles et collectives, de ses partenaires, de celles qu'on a pu lire de ses adversaires, et des 3 ou 4 lancements prédéfinis que n'importe quel joueur, sauf incapacité mentale, est capable d'appliquer à partir des minimes !

Qu'est ce que tu racontes ? Je fais comme je peux, j'ai tatonné pour arriver à quelque chose qui me semble pas mal, mais pas parfait... et J'essaye de voir si quelqu'un a eu une meilleure idée que moi... C'est symptomatique de rien du tout....

#27

  • Broussard
  • Banni(e)
  • 17/12/2007
  • Msg : 3 618

RCT cest pas du tout contre toi mais c'est contre une constante du rugby français, bien entendu chacun fait ce qu'il peut avec ce qu'il sait et ce qu'il doit faire mais la politique actuelle est de favoriser l'instant, l'équipe de l'année, au détriment parfois de l'avenir... et on est sur un débat sur l'avenir du rugby Français. Ce sont des idées voire des utopies dont on débat pour que le rugby Français dépasse le rugby du Sud pas de la tactique a employer pour être Champion de France Balandrade ou Gaudermen, si au troisième temps de jeu si rien a bougé on continue a jouer même sens ou si pour être facile on joue en blocs avec retour dans l'axe... c'est pas le problème justement c'est d'apprendre quand le faire et avec tous les joueurs qui auront compris la situation qui est important !

Dernière modification par Broussard (23/10/2015 16:32:59)

#28

  • ALEJANDRO GONZALES I
  • Membre
  • 21/06/2007
  • Msg : 1 010
RCT-10 a écrit :
ALEJANDRO GONZALES I a écrit :
RCT-10 a écrit :

Alors chez les plus jeunes, je suis d'accord avec toi, sans aucun soucis. Après dès que ça grandit un peu, aux alentours de cadets/juniors, c'est plus compliqué : les bases d'une défense bien organisée sont assez faciles à transmettre... Résultat c'est de plus en plus compliqué de créer du désordre défensif en un seul temps de jeu. Selon les niveaux c'est cependant très différent, par exemple en PHILIPONEAU c'est beaucoup plus facile de désorganiser une défense qu'en CRABOS... Pour ma part (j’entraîne des juniors), j'essaye d'avoir une position médiane : j'essaye de leur "donner" clefs en main 3 ou 4 temps de jeu en leur demandant d'en sortir dès qu'ils détectent de la désorganisation en face. Même sur le premier temps s'ils détectent une faute de défense, je leur demande de tenter de l'exploiter. Et dès que ça avance et que ça libère vite, on lâche les chevaux, on oublie tout ce qui "était prévu".

Je comprends ce que tu veux dire, j'ai entraîné en ALMERCERY, GAUDERMAN et BALANDRADE pendant 8 ans, j'ai commençé par mettre en place des temps de jeu prédéfinis et avec les automatismes qu'ils acquièrent, je me suis vite rendu compte qu'ils étaient incapables de sortir des schémas de jeu. J'ai fait marche arrière et je pense avoir eu raison. Après tout dépend du groupe que tu as, mais une chose est sure, cela n'incite pas à l'improvisation.

ça m'intéresse Alejandro ! Parce qu'effectivement j'ai du mal à les faire sortir... Dis moi ? tu ne leur faisait travailler aucun temps de jeu prédéfini ? Comment faisais tu ? tu travaillais une série de combinaisons détachées les unes des autres ? et à eux de voir quand les utiliser ? c'est ça ?

Pas tout à fait, disons que selon ou l'on se situe sur le terrain et selon le mode de conquête, touche ou mélée, différentes combinaisons étaient appropriées. Je vais essayer de te donner un exemple: Mélée dans les 40 mètres adverse au niveau de la ligne des 15, combinaison proposée recherche du centre du terrain puis renversement avec priorité 10 15 14. Et bien notre petite charnière ne prend pas de risque, ne prend pas d'informations, résultat des courses, après le point de fixation, lorsque le jeu devrait se situé dans le sens parce que l'adversaire ne réalimente pas, on ne le joue pas, lorsque que le jeu se situe en renversement certes, mais très proches du point de fixation, car l'adversaire est en retard on ne le joue pas. Bref aucune prise d'information de la charnière. Alors tu décides de mettre en place ce que j'appelle "jouer avec votre tête". On joue la combinaison et ensuite la charnière doit se poser la question "ou doit on jouer"? Et ça fini par progresser, lentement mais ça progresse!!!

#29

  • papajoxet
  • Plasterman
  • 12/11/2005
  • Msg : 10 605
ALEJANDRO GONZALES I a écrit :
RCT-10 a écrit :
ALEJANDRO GONZALES I a écrit :

Je comprends ce que tu veux dire, j'ai entraîné en ALMERCERY, GAUDERMAN et BALANDRADE pendant 8 ans, j'ai commençé par mettre en place des temps de jeu prédéfinis et avec les automatismes qu'ils acquièrent, je me suis vite rendu compte qu'ils étaient incapables de sortir des schémas de jeu. J'ai fait marche arrière et je pense avoir eu raison. Après tout dépend du groupe que tu as, mais une chose est sure, cela n'incite pas à l'improvisation.

ça m'intéresse Alejandro ! Parce qu'effectivement j'ai du mal à les faire sortir... Dis moi ? tu ne leur faisait travailler aucun temps de jeu prédéfini ? Comment faisais tu ? tu travaillais une série de combinaisons détachées les unes des autres ? et à eux de voir quand les utiliser ? c'est ça ?

Pas tout à fait, disons que selon ou l'on se situe sur le terrain et selon le mode de conquête, touche ou mélée, différentes combinaisons étaient appropriées. Je vais essayer de te donner un exemple: Mélée dans les 40 mètres adverse au niveau de la ligne des 15, combinaison proposée recherche du centre du terrain puis renversement avec priorité 10 15 14. Et bien notre petite charnière ne prend pas de risque, ne prend pas d'informations, résultat des courses, après le point de fixation, lorsque le jeu devrait se situé dans le sens parce que l'adversaire ne réalimente pas, on ne le joue pas, lorsque que le jeu se situe en renversement certes, mais très proches du point de fixation, car l'adversaire est en retard on ne le joue pas. Bref aucune prise d'information de la charnière. Alors tu décides de mettre en place ce que j'appelle "jouer avec votre tête". On joue la combinaison et ensuite la charnière doit se poser la question "ou doit on jouer"? Et ça fini par progresser, lentement mais ça progresse!!!

Bueno Alejandro...jogar con la cabesa y no con la usb en el culo,no? hihiiii

COMITE DE SOUTIEN A O.GIROUD

"L'Homme qui murmurait à l'oreille des pottok

#30

  • JACO
  • Membre
  • 04/05/2005
  • Msg : 954

Sans rien inventer pour ma part il me semble qu'il faut prendre le problème du côté des jeunes, mieux les former, mieux les sélectionner , mieux les encadrer , mieux les préparer psychologiquement. Tout commence je pense par le fait que chaque club doit avoir des éducateurs "formés", ce qui n'est pas toujours le cas, on vois encore des parents tenir le rôle d'entraîneur faute de candidats, je parle ici de clubs de niveau inférieur, mais à ces niveaux il me semble que certains "futurs" bons joueurs ne sont pas repérés par ces éducateurs non formés et qui sont là pour donner un coup de main, j'irai même jusqu'à dire que peut-être certains jeunes décrochent car la formation n'est pas adéquate et partent vers d'autres sports ( ce doit être une minorité je le conçois parfaitement, mais peut-être que certains futur bons joueurs disparaissent à ce moment). Il y a aussi un gros problème concernant les pôles espoir, je ne pense pas être le seul à le penser, je parle en connaissance de cause, la sélection morphologique est préféré à la technique en partant du principe qu'un "balaise" peut être formé techniquement !!!!!!! Personnellement je pense qu'un joueur qui a déjà un gros bagage technique (jeune) peut également être préparé musculairement par la suite ! Mais bon, je pense qu'il y a des personnes plus qualifiées que moi qui vont trouver les solutions les plus adaptées, mais à moi il me semble que la formation est une des priorités !

Faut surtout pas s'en faire car quoi qu'il puisse arriver on ne nous fera jamais un 2éme trou du cul !!!!  big_smile big_smile
raie-manta-x2.jpg

#31

  • RCT-10
  • le boudjellalolaportiste
  • 23/09/2013
  • Msg : 6 481
ALEJANDRO GONZALES I a écrit :
RCT-10 a écrit :
ALEJANDRO GONZALES I a écrit :

Je comprends ce que tu veux dire, j'ai entraîné en ALMERCERY, GAUDERMAN et BALANDRADE pendant 8 ans, j'ai commençé par mettre en place des temps de jeu prédéfinis et avec les automatismes qu'ils acquièrent, je me suis vite rendu compte qu'ils étaient incapables de sortir des schémas de jeu. J'ai fait marche arrière et je pense avoir eu raison. Après tout dépend du groupe que tu as, mais une chose est sure, cela n'incite pas à l'improvisation.

ça m'intéresse Alejandro ! Parce qu'effectivement j'ai du mal à les faire sortir... Dis moi ? tu ne leur faisait travailler aucun temps de jeu prédéfini ? Comment faisais tu ? tu travaillais une série de combinaisons détachées les unes des autres ? et à eux de voir quand les utiliser ? c'est ça ?

Pas tout à fait, disons que selon ou l'on se situe sur le terrain et selon le mode de conquête, touche ou mélée, différentes combinaisons étaient appropriées. Je vais essayer de te donner un exemple: Mélée dans les 40 mètres adverse au niveau de la ligne des 15, combinaison proposée recherche du centre du terrain puis renversement avec priorité 10 15 14. Et bien notre petite charnière ne prend pas de risque, ne prend pas d'informations, résultat des courses, après le point de fixation, lorsque le jeu devrait se situé dans le sens parce que l'adversaire ne réalimente pas, on ne le joue pas, lorsque que le jeu se situe en renversement certes, mais très proches du point de fixation, car l'adversaire est en retard on ne le joue pas. Bref aucune prise d'information de la charnière. Alors tu décides de mettre en place ce que j'appelle "jouer avec votre tête". On joue la combinaison et ensuite la charnière doit se poser la question "ou doit on jouer"? Et ça fini par progresser, lentement mais ça progresse!!!

Oui... ok... c'est comme ça que je l'avais compris... Pourquoi pas... ça mérite réflexion...

#32

  • RCT-10
  • le boudjellalolaportiste
  • 23/09/2013
  • Msg : 6 481
papajoxet a écrit :
ALEJANDRO GONZALES I a écrit :
RCT-10 a écrit :

ça m'intéresse Alejandro ! Parce qu'effectivement j'ai du mal à les faire sortir... Dis moi ? tu ne leur faisait travailler aucun temps de jeu prédéfini ? Comment faisais tu ? tu travaillais une série de combinaisons détachées les unes des autres ? et à eux de voir quand les utiliser ? c'est ça ?

Pas tout à fait, disons que selon ou l'on se situe sur le terrain et selon le mode de conquête, touche ou mélée, différentes combinaisons étaient appropriées. Je vais essayer de te donner un exemple: Mélée dans les 40 mètres adverse au niveau de la ligne des 15, combinaison proposée recherche du centre du terrain puis renversement avec priorité 10 15 14. Et bien notre petite charnière ne prend pas de risque, ne prend pas d'informations, résultat des courses, après le point de fixation, lorsque le jeu devrait se situé dans le sens parce que l'adversaire ne réalimente pas, on ne le joue pas, lorsque que le jeu se situe en renversement certes, mais très proches du point de fixation, car l'adversaire est en retard on ne le joue pas. Bref aucune prise d'information de la charnière. Alors tu décides de mettre en place ce que j'appelle "jouer avec votre tête". On joue la combinaison et ensuite la charnière doit se poser la question "ou doit on jouer"? Et ça fini par progresser, lentement mais ça progresse!!!

Bueno Alejandro...jogar con la cabesa y no con la usb en el culo,no? hihiiii

Non mais ok, PAPA, mais tu propose quoi ? on leur donne un ballon ? et vas y, utilise ta tête ?!??

#33

  • RCT-10
  • le boudjellalolaportiste
  • 23/09/2013
  • Msg : 6 481
JACO a écrit :

Sans rien inventer pour ma part il me semble qu'il faut prendre le problème du côté des jeunes, mieux les former, mieux les sélectionner , mieux les encadrer , mieux les préparer psychologiquement. Tout commence je pense par le fait que chaque club doit avoir des éducateurs "formés", ce qui n'est pas toujours le cas, on vois encore des parents tenir le rôle d'entraîneur faute de candidats, je parle ici de clubs de niveau inférieur, mais à ces niveaux il me semble que certains "futurs" bons joueurs ne sont pas repérés par ces éducateurs non formés et qui sont là pour donner un coup de main, j'irai même jusqu'à dire que peut-être certains jeunes décrochent car la formation n'est pas adéquate et partent vers d'autres sports ( ce doit être une minorité je le conçois parfaitement, mais peut-être que certains futur bons joueurs disparaissent à ce moment). Il y a aussi un gros problème concernant les pôles espoir, je ne pense pas être le seul à le penser, je parle en connaissance de cause, la sélection morphologique est préféré à la technique en partant du principe qu'un "balaise" peut être formé techniquement !!!!!!! Personnellement je pense qu'un joueur qui a déjà un gros bagage technique (jeune) peut également être préparé musculairement par la suite ! Mais bon, je pense qu'il y a des personnes plus qualifiées que moi qui vont trouver les solutions les plus adaptées, mais à moi il me semble que la formation est une des priorités !

Les problèmes que tu soulève au niveau de la formation sont essentiels ! ils expliquent en grande partie nos problèmes actuels : - surement le niveau de l'EDF... mais de façon certaine le niveau des équipe de France de jeunes... - mais aussi et surtout le nombre croissant d'étrangers ! Qui, à mon avis, ne se résoudra jamais par des règlements, mais par la qualité de la formation !

#34

  • ALEJANDRO GONZALES I
  • Membre
  • 21/06/2007
  • Msg : 1 010
RCT-10 a écrit :
ALEJANDRO GONZALES I a écrit :
RCT-10 a écrit :

ça m'intéresse Alejandro ! Parce qu'effectivement j'ai du mal à les faire sortir... Dis moi ? tu ne leur faisait travailler aucun temps de jeu prédéfini ? Comment faisais tu ? tu travaillais une série de combinaisons détachées les unes des autres ? et à eux de voir quand les utiliser ? c'est ça ?

Pas tout à fait, disons que selon ou l'on se situe sur le terrain et selon le mode de conquête, touche ou mélée, différentes combinaisons étaient appropriées. Je vais essayer de te donner un exemple: Mélée dans les 40 mètres adverse au niveau de la ligne des 15, combinaison proposée recherche du centre du terrain puis renversement avec priorité 10 15 14. Et bien notre petite charnière ne prend pas de risque, ne prend pas d'informations, résultat des courses, après le point de fixation, lorsque le jeu devrait se situé dans le sens parce que l'adversaire ne réalimente pas, on ne le joue pas, lorsque que le jeu se situe en renversement certes, mais très proches du point de fixation, car l'adversaire est en retard on ne le joue pas. Bref aucune prise d'information de la charnière. Alors tu décides de mettre en place ce que j'appelle "jouer avec votre tête". On joue la combinaison et ensuite la charnière doit se poser la question "ou doit on jouer"? Et ça fini par progresser, lentement mais ça progresse!!!

Oui... ok... c'est comme ça que je l'avais compris... Pourquoi pas... ça mérite réflexion...

Après ce qui est important d'expliquer c'est que la prise d'information ne se prend pas une fois le ballon disponible au point de fixation, la charnière doit prendre l'information pendant que la combinaison s'effectue, ils ne doivent pas porter attention à la conservation, ils doivent être dans l'optique du "coup d'après", si la charnière prend l'information une fois le point de fixation effectué et une fois que le ballon est disponible, c'est déjà trop tard. Le 9 fait sa passe, il doit déjà regardé ou il est susceptible de jouer après et idem pour le 10. Bref tu vois ce que je veux dire.

#35

  • CL68
  • Membre
  • 06/05/2005
  • Msg : 1 186

je viens de poster un lien sur un nouveau sujet que j'ai ouvert dans la 3° mi-tps: "Un projet de championnat ..."