Le rugby féminin, on a découvert un rugby de connaisseurs

C’était le fait de la fin d’année, l’éviction des entraineurs de l’équipe de France féminine, par  Annick Hayraud et cela a fait couler beaucoup d’encre et surtout quelques façons de rapporter l’information qui m’ont dérangé.

La première chose qui ressort de cette affaire, c’est que, comme une vérité avérée, les critiques ont parlé de la compétence de Jean-Michel Gonzalez pour faire part de leur incompréhension de cette éviction. Bon, si quelqu’un se retrouve à ce niveau, c’est qu’il est forcément compétent, ne nous le cachons pas.

D’un seul coup d’un seul, on s’aperçoit qu’internet regorge de personnes qui, de premier abord, s’intéressent au rugby féminin, et ensuite sont de véritables bibles de ce sport. Humblement, j’avoue que je ne le suis pas et que j’ai trouvé beaucoup d’informations en regardant sur le net.

Ce que je connaissais de Gonzalez, c’était sa tête, comme la plupart des amateurs de rugby. En revanche, je suis incapable de donner les faits marquants de sa carrière, tout comme je suis incapable de le faire pour Annick Hayraud.

En revanche, il a suffi d’une vidéo de l’ex-entraîneur ému, pour faire balancer l’opinion. Jean-Michel est le gentil et Annick est la méchante d’autant plus qu’elle a informé les entraineurs par téléphone qu’ils ne seraient pas reconduits.

Alors, ce qui m’importe dans ce cas, c’est ce que j’ai lu et surtout l’idée que les médias peuvent se faire d’une situation. Et dans ce cas, les sous-entendus m’ont vraiment déplu.

La première chose est que j’ai retrouvé dans beaucoup d’articles ce genre de chose :

Annick Hayraud (Entraîneur de Romagnat, dernier du top 8 avec 0 point).

J’ai regardé les entraineurs des autres équipes dernières de différents championnats, je n’ai JAMAIS trouvé ce genre de propos annotés. J’ai donc soumis ces articles à plusieurs femmes afin de leur demander leurs avis. Pour elles, c’est clairement essayer de montrer l’incompétence d’Annick Hayraud avec ce genre de déclaration. C’est clairement chercher à rabaisser ses connaissances rugbystiques parce qu’elle est une femme.

Alors même si les journalistes nieront au pire un comportement sexiste, leurs articles montrent bien leur absolue méconnaissance du rugby féminin.

Parce qu’avant d’écrire, Romagnat dernier avec 0 point, ils auraient pu simplement regarder le dernier championnat où Gonzalez et Hayraud étaient en compétition. Chacun dans sa poule, leurs équipes ont terminé à la première place, 12 victoires, 2 défaites.

C’est en phase finale que ça s’est compliqué.

L’AS Bayonne entrainé par Gonzalez s’est fait sortir par le LOU au premier tour.

Romagnat dernier du top 8 avec 0 point après avoir éliminé Tarbes au premier tour, a éliminé Lons, premier ex aequo de sa poule avec l’AS Bayonne, mais avec 13 victoires et 1 défaite. Le Romagnat de Hayraud, dernier du top 8 avec 0 point a éliminé Lons 32 à 7 en demi-finale.

En finale, Romagnat de Hayraud, dernier du top 8 avec 0 point a obtenu son accession en Top 8 en corrigeant le LOU 29 à 7, ce même LOU qui avait éliminé l’AS Bayonne de Gonzalez au premier tour.

Alors, oui la décision de changer les entraineurs est peut-être dure à accepter, oui, ça a tranché dans le vif pour des raisons qui se veulent sportives, oui ça a déclenché la ire de bon nombre d’internautes.

Ce que je n’accepte pas, c’est que l’on juge la compétence de l’un et que l’on insinue l’incompétence de l’autre. Voilà ce que l’on a laissé sous-entendre d’une personne qui a été sélectionnée 65 fois en équipe de France, qui entraine depuis 2003. En tant que joueuse, Ce sont 3 titres de championne d’Europe, un tournoi des 6 nations, 2 titres de championne de France, et 3 fois troisièmes en coupe du monde. En tant qu’entraîneur, C’est un grand chelem en 2014, 9 ans après le dernier, et une 3° place à la coupe du monde 2014.

Donc la prochaine fois que des pseudos journalistes écriront Annick Hayraud (Entraîneur de Romagnat, dernier du top 8 avec 0 point), pensez à écrire aussi Jean-Michel Gonzalez (entraîneur de l’AS Bayonne, éliminé au premier tour des phases finales Armelle Auclair).

Voilà, j’en profite pour passer le bonjour à Richard Mc Clintlock, entraineur de Bourgoin-Jallieu, dernier de pro D2 avec 10 points, Vincent Etcheto, entraineur de l’Aviron Bayonnais, dernier du top 14 avec 16 points.

 

Ce contenu a été publié dans Fédérale 1. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

14 réponses à Le rugby féminin, on a découvert un rugby de connaisseurs

  1. Jean-yves BAILLON dit :

    Olivier,
    Ce qui t’honore c’est que, tu le dis, tu ne connais pas grand chose au rugby féminin ni à JM Gonzales!
    Cela dit, comme les journalistes que tu vilipendes tu écris tt de même.
    La question n’est pas J.Michel, un avant de talent que tu oublies de rappeler, est compétent et Annick que j’ai rencontré à Romagnat, et qui fait du boulot, incompétente
    Il n’est pas un grand secret qu’entre les deux l’amour n’est pas au rdv et depuis un moment.Ce qui questionne :
    1) le moment, les filles s’entrainement depuis longtemps avec ce staff et le tournoi est ds 2 mois et la C du M dans 6 …
    2) La manière Laporte/Simon l’on peut décider de changement quand une nouvelle gouvernance arrive mais rien n’empêche, surtout dans notre monde Rugby, de prendre rdv d’expliquer plutôt qu’un coup de fil.
    Si Noves avait été viré de la sorte tu aurais dit quoi ?
    ce que je souhaite, c’est le nouvel an, c’est comme tous que cela se calme les « nanas » en ont besoin et un groupe doit travailler ds le calme
    De toute façon c’est au pied du mur que l’on voit le maçon…
    JyB

  2. stado dit :

    quel parti pris On vire un entraineur qui au niveau de l’équipe de France a gagné le dernier tournoi Pourtant le mafieux a dit qu’il regardé les résultats mais ca c’était pendant la campagne Des son arrivée la purge pour mettre ses petits copains. Pas étonnant venant d’un mafieux avec son Con plice simon
    .Il devait supprimer les matches du top 14 le dimanche mais la recul Un nul je vous dit et son compere du site qui le défend On va bientot apprendre qu’il a un bon plaçou a la fédé Je prends les paris avec ses gens malhonète

  3. ralou dit :

    vraiment nul ce commentaire qui n’apporte rien
    la question est pourquoi virer 2 selectionneurs à 6 mois d’une coupe du monde

  4. Guen dit :

    Ce que je connais de Jean-Michel Gonzales, c’est l’immense talonneur, de l’une des meilleures équipes de France. Cette équipe qui a remporté sa tournée en Nouvelle-Zélande de 1994 et qui aurait vraiment pu être championne du monde en 1995.
    Les vrais amateurs de rugby le savent.
    Rien que pour cela, il mérite le plus grand respect et pas de se faire virer comme un mal propre.

    Enfin, utiliser l’argument du sexisme est le niveau zéro d’un édito. Il desserre complètement Annick Hayraud, à qui je souhaite bonne chance et du succès.

    L’essentiel est savoir ce qu’en pensent les joueuses.

    • olivier dit :

      Niveau 0 ? Ben c’est mon choix, car la condescendance de certains articles à charge contre Annick Hayraud est niveau -10.
      J’ai donc remonté le niveau.

      • Guen dit :

        J’ai suivi cet évènement, comme je suis le rugby féminin, c’est-à-dire, avec intérêt.
        A moins de considérer Annick Hayraud uniquement comme une femme, je n’ai pas lu d’article sexiste. Merci de nous indiquer des références.
        La place des femmes dans le rugby français s’améliore et c’est tant mieux. Récemment, j’ai critiqué l’arbitre du match Aurillac Vannes car elle aurait dû siffler un essai de pénalité. Est-ce un propos sexiste ?
        La réalité est bien plus simple, elle a été choisie car nous avons changé de gouvernance. C’est leur droit. Guy Novès a conservé son poste pour d’autres raisons que nous connaissons tous.
        Par contre, on peut être d’accord sur le fait que cela manquait de délicatesse, encore plus si on considère que Jean-Michel Gonzales a apporté énormément au rugby français (je suis étonné que tu l’ignores !).

  5. Wil Frid Wil Frid dit :

    Tres bon resume des competences journalistique actuelle… Pour ma part ce ne sont ni les competences de l’un ou de l’autre qui me derange mais le fait de le faire si prêt d’une telle echeance… Si ils se plantent ça ne va pas faire du bien au rugby feminin…. L’avenir nous le dira…

  6. SWFM dit :

    D’abord Hayraud (quand tu t’interesses au rugby féminin) tu l’a connais. Ce n’est pas une inconnue. Ces compétences ne sont pas remises en cause tant elle a apporté au rugby Féminim en général et à l’EDF en particulier.

    C’est un peu la Villepreux version femme. Donc ce procés ne peut pas être fait à ceux qui critiquent/râlent !!!

    Pour Gonzalez (qui a aussi des défauts) c’est la manière de faire qui est en cause surtout quand tu es dans la dernière ligne droite pour préparer une CDM. Rien de plus. Surtout si c’est pour le remplacer par un gars qui n’a LUI aucune expérience avec les filles. Car pour en avoir longuement parlé avec des entraîneurs qui ont entraîné des Hommes et des Femmes, ce n’est absolument pas la même chose au niveau de la mentalité (voir ce qui s’est passé au Hand en EDF Féminine avec Porte qui s’est planté car il a voulu avoir le même comportement avec les Femmes qu’il avait avec les Hommes. Et ça (désolé) mais ce n’est pas possible).

    En tout cas difficile pour les Pro Laporte de reconnaitre les incohérences de leur champion….Ca promet pour la suite s’il y a des dérives…. On sera plus dans la version « Silence radio » que dans « j’accuse » de Zola !!!

    Et difficile de reconnaître que le duo Laporte/Simon prend les même méthodes que certains dont ils critiquaient le/les comportement il y a peu !!!

    On demande simplement de la cohérence vis à vis d’un programme que l’on nous a vendu (et plutôt bien !!!). Rien de plus.

    our critiquer le cul de ton adversaire, il faut que le tien soit propre. Tu ne pet peux pas dire « c’est pas bien, nous on ne veut pas de ça, nous on ne fera jamais ça, on prone la rupture »…. et dès que tu es au commande faire l’inverse !!!!

    « Moi président » ça marche quand tu es cohérent…. Or là (désolé) mais il n’y a pas de cohérence …. et c’est ça que les gens ont en travers de la gorge !!!!

    Sinon que devient KARL JANICK (en voilà un aussi qui a en matière de rugby Féminin de grande compétence !!!!).Remercié comme Gonzalez et Laurent ??? Recasé ????

  7. Biéro dit :

    Pour moi c’est une tempête dans un verre d’eau. Je pense que personne ne peut sérieusement dire que l’un des deux à des résultats supérieurs à l’autre. C’est un faux argument parce qu’avec « j’aime pas Laporte » ou « j’aime Laporte » on ne va pas bien loin.

    Faire un édito sur le sexisme je trouve que tu charries un peu, Olivier. Pour moi c’est un faux argument contre un faux argument.

    Mon avis sur le remplacement ? Je ne comprends pas que l’on change à deux mois d’une compétition un entraîneur qui n’était pas en échec.
    Maintenant la barre est placée au niveau d’une victoire dans le tournoi.

    Sur la façon de le faire ? Je ne connais personne qui dise « j’ai été viré mais youpi j’aime bien comme on me l’a dit ! »

    • olivier dit :

      Je ne pense pas charrier. Je n’ai jamais vu par le passer rappeler des choses de cette façon lorsqu’il s’agissait d’un homme.

      Je m’intérroge, c’est tout. Après sur les compétences des uns et des autres comme je l’ai dit, je n’ai découvert les palmarès sur internet.

      En revanche que plusieurs journalistes parlent de Gonzalez le compétent et de Hayraud dernière du top 8, oui, ça m’interpelle.

      • Guen dit :

        Quels sont ces journalistes qui « parlent de Gonzales le compétent et de Hayraud dernière du top 8 » ?

        S’agissant des critiques face à un homme, il me semble que PSA et Lièvremont en ont pris plein la gueule. On en trouve beaucoup en TOP14 et ProD2. Je dirais même que c’est normal car les entraîneurs sont forcement exposés. Dans les pays anglo-saxons, c’est encore pire.

  8. Le Dromois dit :

    Encore une fois, cher Olivier, j’ai du mal à comprendre le sens et la portée de votre papier. Voir des entraîneurs se faire virer est tout sauf quelque chose de nouveau. Tous les motifs sont bons, même les plus mauvais pour les éjecter. Que Laporte mette une personne de son clan entre aussi dans une certaine logique. Mais c’est l’avenir qui dira lui donnera raison ou non.
    Bon après midi.

  9. Lulu dit :

    Olivier,
    je suis assez surpris que tu reproches à des personnes de mettre en avant des résultats (0 victoire en 8 matchs)et que dans le même papier tu fasses appel à des résultats de l’an passé (Romagnat élimine l’équipe qui a éliminé l’équipe de Gonzalez). Tu critiques un procédé (effectivement plus que critiquable) et tu emploies le même…
    D’autres l’ont écrit, c’est la manière qui choque, sur le fond je veux bien croire et je suis même certain qu’ils ont tous des compétences. Mais si prêt d’une échéance qu’ils préparent depuis longtemps et au travers d’un coup de téléphone, c’est assez mesquin… Jean-Michel Gonzalez (dont tu dis ne pas connaître les faits marquants de sa carrière…!!!) est un homme droit et honnête, pas de coup tordu avec lui, il ne mérite pas un tel traitement, pas plus d’ailleurs que son collègue entraîneur, pas plus que ne l’aurait mérité un autre entraîneur homme ou femme.
    Basque il est et ici la devise est « hitza-hitz », la parole donnée.
    Je te souhaite de le rencontrer et de lui parler un jour rugby les yeux dans les yeux et je pense que ton regard changera.
    Bonne chance à Annick Hayraud et à cette belle équipe de filles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *