Top 14 : ils n’en ont rien à foutre entre fusion et calendrier !

Fusion et calendrier

Entre annonces et mépris

Essayons de comprendre un peu l’intérêt que portent les acteurs du Top 14 envers l’équipe nationale : aucun.

Je pourrais arrêter cet article maintenant et laisser les arguments de chacun s’exprimer, mais je vais quand même étayer ce point de vue.

Pour la première fois depuis très longtemps, l’équipe de France peut terminer à la deuxième place du tournoi. Cela permettrait à la fois de retrouver de la confiance et d’être dans le Top 8 pour le tirage de la coupe du monde. Ce n’est pas rien lorsque l’on sait qu’un équipe nationale est une vraie locomotive pour sa fédération. L’enthousiasme sans pour autant créer des vocations, fait venir les jeunes dans les clubs.

Mauvais timing des annonces

C’est donc le dernier weekend de tournoi. Mais cela n’a pas empêché les professionnels de choisir un très mauvais timing. Tout d’abord la fusion. Annoncée lundi à la surprise générale, cela aurait dû attendre un peu. Est-ce que les deux présidents pensaient vraiment que ça allait bien se passer ? Est-ce qu’ils sont si loin de la réalité ? Bref, cela a eu une incidence sur le groupe. Danty et Camara ont voulu rejoindre Papé pour sauver leur club. Quoi de plus naturel ? Il est aussi pratiquement sûr qu’on en a parlé à chaque instant alors que l’on devrait bouffer du Gallois à chaque minute.

La deuxième chose, c’est le calendrier de la ligue qui est sorti cette semaine. Ne me dites pas qu’ils ne sont pas au courant ? La FFR a bien dit qu’il fallait donner plus de temps aux internationaux et la ligue sort une copie de calendrier identique à la saison dernière. Paul Goze pense qu’il peut tout faire, que la FFR va tout accepter comme à son habitude. Ce temps-là est terminé. La priorité de Bernard Laporte, c’est l’équipe de France, pas la ligue. C’est retrouver une compétitivité qui permet de jouer les premiers rôles. La ligue doit donc se soumettre à cette idée.

Nous avons donc eu deux sorties cette semaine qui auraient pu attendre et éviter un parasitage inutile pour la préparation du match de samedi. Parce qu’aujourd’hui, une victoire se construit sur des détails, infimes mais utiles. Alors si à l’avenir, certaines personnes pouvaient éviter de se regarder le nombril ou leur porte-monnaie et penser rugby, on y serait tous gagnants.

Ce contenu a été publié dans Fédérale 1. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Top 14 : ils n’en ont rien à foutre entre fusion et calendrier !

  1. POULES DE 12. Merci Thierry MURIE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *