XV de France : favoriser l’attaque en Top 14

Classement Top 14Revenons sur l’article d’hier et la possibilité de changer l’attribution des points. Nous partions du postulat qu’il fallait supprimer le bonus défensif et d’attribuer un point à chaque fois que 2 essais étaient marqués. La victoire serait à 2 points, le match nul ou la défaite serait à 0 point.

Ainsi, le salut pour gagner serait d’engranger des victoires avec maximums d’essais. Pour les perdants, ce serait la même chose. Perdre mais en marquant des essais.

Cette idée impliquerait donc aux clubs de travailler le rugby d’attaque et de proposer des stratégies bien différentes de ce qu’il se fait actuellement. L’effet pervers de ce système serait de multiplier les fautes afin d’éviter de prendre des essais. Dans ce cas, il est facile d’imaginer l’introduction de cartons blancs qui déséquilibrerait les fautifs.

Pourquoi fonctionner ainsi ? Habituer les joueurs à l’offensive, à penser rugby d’attaque. Le Top 14 pourrait devenir ainsi un terrain de jeu propice au XV de France.

Faisons le calcul sur la saison passée :

RangEquipePointsClassement original
1Clermont682 (+1)
2Montpellier653 (+1)
3La Rochelle611 (-2)
4Toulon564 (=)
5Racing 92536 (+1)
6Castres525 (-1)
7Stade Français517 (=)
8Pau459 (+1)
9Toulouse4212 (+3)
10Bordeaux-Bègles4211 (+1)
11LOU4110 (-1)
12Brive398 (-4)
13Grenoble3813(=)
14Aviron Bayonnais2614(=)

Voilà, je vous laisse apprécier si les changements de classement sont plus adaptés au rugby offensif.

Ce contenu a été publié dans Fédérale 1. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à XV de France : favoriser l’attaque en Top 14

  1. Rémy Gsr Rémy Gsr dit :

    Donc on peut gagner sans marquer d’essai et marquer autant de point que le perdant ….
    Il faudrait la victoire à 3 points à la limite sinon y aurait aucune équité dans un système ou le perdant peut marquer autant de point que le vainqueur si facilement

  2. Bernard dit :

    Je crains que ce système d’attribution de points ne favorise en fin de saison des scores fleuves avec de très nombreux essais et des changements de classements pas forcément prévus. On à déjà eu le cas d’un match lors duquel une des équipes devait marquer un certain nombre d’essais pour passer devant au classement et ne tentait pas les transformations pour gagner du temps sous le regard bienveillant de son adversaire du jour.

  3. MARIGNY SERGE dit :

    Le changement de barème a déjà eu cours dans le passé. Début des années 70 c’est l’essai qui passe de 3 à 4 points couplé à l’interdiction de taper directement en touche hors des 22.Puis ce fût l’essai à 5 points, enfin les bonus.
    Dans tous les cas l’argument était de favoriser le jeu à la main.
    Le record d’essais marqués en une saison(2007-2008); : 92 par l’ASM résulte t il de ces mesures ou bien d’autres causes : laisser filer un match à l’extérieur,absences de joueurs sélectionnés etc..
    Je ne crois pas qu’une simple modification de barème change les rayures du zèbre! Quand on arrive pas à faire 3 passes sans avant….ou pas de passe du tout!

  4. soccos dit :

    J’apprécie que tu remettes en cause le match nul. Mais pour moi, il y a match nul quand il y a 0, 1 ou 2 points d’écarts.
    Quant aux points pour les essais, il y a 2 inconvénients liés :
    – 2 équipes peuvent s’entendre pour marquer 10 essais chacune,
    – il me parait indispensable que le nombre de points attribués à chaque match soit toujours le même. De mémoire on y arrive avec une victoire bonifiée à 8 points. J’avais écrit un message sur le forum à ce sujet, en expliquant comment ça marche, je peux le rechercher si besoin.
    La raison est que quand 3 équipes sont à la lutte, si 2 équipes s’affrontent, la 3e équipe a intérêt à ce qu’il n’y ait pas de bonus, ça n’a pas de sens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *