France 2023, si loin……………. si près,

coupecontre toute attente et au grand désarrois de tout ceux qui affirmaient haut et fort que la candidature Française était plombée par les « frasques » de Bernard Laporte, malgré une balance largement défavorable en première instance, Word Rugby invitant largement à choisir l’Afrique du sud, voilà que le trophée William Web Ellis sera convoité par les grandes nations du rugby sur le sol de notre si beau pays, quel honneur, mais aussi quelle chance pour redonner sa place au rugby Français et son fameux mais depuis trop longtemps bien pale french flair, six ans pour rêver, six ans pour construire, six ans pour découvrir et faire progresser de nouveaux talents, six ans c’est à la fois très loin et pourtant si proche qu’il ne faut pas perdre de temps, toutes les réflexions pouvant mener à la plus haute marche doivent être menées au plus tôt, toutes les forces vives de notre sport doivent se mettre en ordre pour qu’à chaque étape nous puissions apprécier les progrès dans les résultats et dans le jeu, six ans pour préparer la plus belle des épreuves de notre sport, n’en gâchons aucune seconde, tant de bonheur a venir dans les yeux de nos joueurs et de tous ceux qui les entourent mérite que l’on s’y consacre sans compter. Certes l’objectif est ambitieux et la santé actuelle de notre quinze de France nous parait bien précaire, mais n’est ce pas dans l’épreuve que l’on trouve souvent les ressources cachée au fond de nous pour braver les obstacles et mener une quête qui nous semble inaccessible? Allez France.

Ce contenu a été publié dans Fédérale 1. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à France 2023, si loin……………. si près,

  1. Le Dromois dit :

    Bonjour Olivier,
    J’ai attendu avec patience le résultat du match contre le Japon pour m’exprimer. Le constat est terrible, la France a totalement perdu ses joueurs et son rugby. Elle est au fond du trou. Pour redresser la barre et se hisser au rang qu’elle occupait il y a une poignée d’années, je me demande si le temps qui nous sépare de 2023 sera suffisant. Car le chantier est pharaonique. Il faut tout raser et repartir sur des bases nouvelles et performantes. Laporte sera-t-il à la hauteur, les réformes qu’il propose seront-elles bienfaitrices? Je le souhaite parce que le rugby français ne peut plus continuer à se donner un mauvais visage et à perdre chaque année des licenciés. Je n’ai pas la prétention de connaitre les remèdes, mais je pense qu’il convient de réduire drastiquement le nombre des étrangers, de revoir de A à Z la formation technique et mentale des jeunes pousses, de raccourcir la durée des championnats et surtout de casser le système dans lequel la Ligue se complait en connivence avec un diffuseur d’images encore plus avide de faire du fric. Mettre un technicien étranger à la tête de l’EDF semblerait aussi une bonne solution car en France actuellement nous avons de bons joueurs de Top 14 et de bons entraîneurs de Top 14 mais ils n’ont pas le niveau international. C’est aussi simple que ça. Voilà, c’est ma petite contribution à la résurrection d’un sport que nous aimons tant. Cordialement.

    • marous dit :

      Si on a de bons joueurs et de bons entraineurs comment expliquer qu’il faut mettre un entraineur étranger pour atteindre le niveau international ? A mon avis celui-ci ne va pas rendre les joueurs meilleurs et ce ne sera pas lui qui sera sur le terrain

      • Le Dromois dit :

        Bonjour, vous aurez remarqué que j’emploie le conditionnel dans ma suggestion. Votre réponse est pertinente. Le débat est lancé. Cordialement.

        • Le Dromois dit :

          Je viens de regarder La Rochelle-Montpellier. Je pense qu’il y avait sur le terrain pas loin de 40% de joueurs non Français. C’est ça le Top 14…….

  2. geiger dit :

    je suis sidéré , je vois depuis 20 ans et + des jeunes joueurs prometteurs au rugby dans le sang, et ne pas jouer en équipe première de leur club … on ne les fait pas jouer donc ils abandonnent ,, arrêter de faire jouer des gros buldozzers qui faillent dès qu’ils y a un inattendu de jeu car trop lent » avec » et » autour » de leur corps…..je ne citerai pas un centre de l’équipe de France a qui on aurait dût lui apprendre à jouer en 1er ligne (je ne le mets pas en cause personnellement ,mais ceux qui managent le rugby en France) c’est le symbole de notre jeu français déficient

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *