XV de France : la faute à qui et quelles solutions ?

Nouveau maillot de l'EDFLes Français ont bien chargé en Afrique du Sud, c’est incontestable. Depuis trois semaines, les hypothèses vont bon train pour expliquer cette déroute : Top 14, fatigue, formation, pas le niveau, tout semble converger vers une mauvaise organisation de notre rugby.

Bien sur, en six mois d’investiture, l’équipe Laporte essaye de trouver des pistes, mais comment faire revivre une équipe qui est au fond depuis 6 ans et qui n’a jamais été d’une grande régularité.

1 – augmenter le vivier

Lors du congrès de Bourges, il a été révélé qu’il y avait plus de 280 000 pratiquants réguliers de rugby. 1905 clubs, 30 clubs professionnels. Le problème est qu’à l’arrivée, il y a 45% de joueurs étrangers dans les clubs. Alors on peut cibler Toulon ou Montpellier, mais TOUS les clubs du Top 14 sont coupables.

Coupables, car à l’inverse de nos concurrents internationaux, nous choisissons la starisation dans la première division et surtout des recrutements basés sur des gabarits hors normes. Bref, à l’arrivée, sur 1000 joueurs, seuls 550 sont sélectionnables en équipe de France.

L’équation est simple, en limitant le nombre de joueurs non sélectionnables en Equipe de France, nous augmenterons le vivier. Si l’on applique la règle de fédérale 1 pour la prochaine saison, il y aurait 238 joueurs Français contre 177 actuellement à chaque journée de championnat.

La bonne nouvelle étant que la liste des joueurs EDF passe de 30 à 45.

2 – favoriser l’attaque en Top 14

Là aussi, les accusations envers le championnat ne manquent pas. Un championnat de vrais bourrins. Comment laisser la place au jeu ?

En questionnant des habitués et en passant tout cela au mixeur, nous sommes plusieurs à penser qu’il faut transformer l’attribution des points afin de favoriser le jeu. Nous partons du constat, que le point de bonus défensif crée des systèmes de jeu trop restreints, favorisant les défenses sur les attaques.

L’idée est donc de supprimer le bonus défensif. La victoire à 2 points et le nul ou la défaite à 0 points. Ensuite, nous attribuons des points bonus tous les 2 essais marqués, que ce soit pour le gagnant ou le perdant.

Ainsi, ce système oblige les clubs à vouloir marquer des essais. En remettant les essais au centre du jeu, nous remettons les créatifs au premier plan.

3 – la formation à revoir

Lors du congrès, Bernard Laporte a affirmé que la formation d’un joueur allait de 8 à 14. Effectivement, il parlait des acquis techniques. Aujourd’hui, la DTN a reposé à plat la détection et la formation. Suppression des pôles et relation directe avec les clubs. D’autre part, les 200 cadres techniques seront chargés de mieux former, entre autre, les éducateurs.

Le problème est que les compétitions sont déstructurées. Là où les catégories sont sur 2 ans, nous avons une bouillie qui va de 18 à 22 ans et qui aboutit à une vraie cassure. Les U20 n’ont plus de compétitions. Lors de différents échanges avec des joueurs Crabos, les meilleurs me disaient qu’ils allaient signer en espoir… Pour cirer les bancs en attendant leur heure. Le problème est que si cette génération ne joue pas, elle perd l’expérience de la compétition par rapport aux autres nations. Il est donc impératif de trouver une solution pour que les U20 puissent jouer.

4 – trop de matches pour les pros

Trop de matches ou pas assez de récupération ? Telle est la question ! Il est vrai que si l’on regarde la tournée de novembre, elle est généralement plus équilibrée que celle d’été.

Néanmoins, est-ce à cause de la fatigue accumulée ? Je vous renvoie à cet article de 2014 qui ouvrait le débat peut concluant sur cette hypothèse.

5 – autres hypothèses

Et si c’était mental ? Ce sujet n’est jamais abordé. Mais à force de vous prendre des coups sur la tête, d’entendre dire que vous n’êtes pas bons, vous finissez par y croire.

La plupart des joueurs Français sont bons en club. Pourquoi en équipe de France ce n’est plus le cas et ce depuis longtemps ?

Et si c’était les entraineurs ? Mourad Boudjellal l’a évoqué car avec la compétence approuvée et reconnue de Guy Novès, beaucoup le voyait homme providentiel. A l’arrivée, c’est le plus mauvais bilan d’un entraîneur.

En conclusion, rien n’est vraiment identifié et il semble que ce soit l’accumulation de plusieurs choses depuis plusieurs années.

Mais il faut trouver les moyens de changer les choses. Des idées ont été présentées, des pistes sont peut être à suivre, mais il faut que la culture de la gagne revienne et ne pas accepter la fatalité.

Rendez-vous en novembre pour voir les progrès…

 

Publié dans Fédérale 1 | 26 commentaires

La liste des champions 2017 ! (mise à jour)

Ce dimanche 25 juin seront attribués 6 derniers boucliers, qui sera champion et aura son nom gravé à jamais sur le trophée? Des matchs particuliers et à très fort enjeu sur les terrains et dans les tribunes, que la fête soit belle, gagnants ou perdants, heureux ou tristes, profitez tous de ces moments inoubliables.
 

 

 

 

Top 14 : Clermont
Pro D2 : Oyonnax
Espoirs 1 : Perpignan
Espoirs 2 : Racing Club de France
Fédérale 1 : Rouen
Fédérale 2 : Hyères-Carqueiranne-La Crau ou Bergerac à Pezenas (34)
Fédérale 3 : Tours ou Périgueux à Saint Jean D’Angely (17)
Nationale B : Auch
Fédérale B : Lannemezan
Excellence B : Grenade sur Garonne
Belascain : Roval Drôme XV
Crabos : Toulon
Alamercery : Agen
Gaudermen : Lyon
Balandrade : Tournefeuille
Phliponeau : Portes du Comminges
Teulière : Tyrosse Côte Sud Landes
Féminines Top 8 : Montpellier
Féminines Armelle Auclair : AS Bayonne
Fédérale 1 Féminine : Narbonne
Fédérale 2 Féminine : Bords de Marne Vitry
Honneur : Mussidan ou Saint Marcellin à Riom (63)
Promotion : Chalon sur Saône ou Gan Olympique à Arpajon sur Cère (15)
1ère série : Saint Léger des Vignes ou Maureilhan Montady à Saint Flour (15)
2ème série : Paris XO ou Landes Océan à Saint Maixent L’Ecole (79)
3ème série : Boulogne sur Gesse
4ème série : Saint Paul les Romans

Publié dans Fédérale 1 | 5 commentaires

Les poules Espoirs de Fédérale 1 en avant première.

Pour terminer rugbyfédéral.com vous présente les poules Espoirs de Fédérale 1.

POULE 1

C S BOURGOIN JALLIEU
R C SURESNOIS
RUGBY CLUB STRASBOURG
STADE ROUENNAIS RUGBY
U S BRESSANE

POULE 2

A S MACONNAISE
A S VILLEURBANNAISE E.L.
C S VIENNE RUGBY
R C AUBENAS VALS
ROVAL DRÔME XV
STADE OL CHAMBERY

POULE 3

PROVENCE RUGBY
R OL GRASSE
RUGBY CLUB HYERES CARQUEIRANNE LA CRAU
RUGBY CLUB NIMES GARD
RUGBY OLYMPIQUE AGATHOIS
U S SEYNOISE

POULE 4

A S VAUREENNE
CERET SPORTIF
S C ALBI
S C GRAULHET
STADE RODEZ AVEYRON

POULE 5

STADE BAGNERAIS
BLAGNAC SPORTING CLUB RUGBY
U S ST SULPICIENNE
LOMBEZ SAMATAN CLUB
AVENIR CASTANEEN

POULE 6

ANGLET OLYMPIQUE
F C OLORON
U S TYROSSE
SAINT JEAN DE LUZ OL
STADE HENDAYAIS
STADO TARBES PYRENEES RUGBY

POULE 7

RUGBY CLUB BASSIN D ARCACHON
AVENIR VALENCIEN
ST MEDARD EN JALLES R C
US BERGERACOISE VALLEE DORDOGNE
STADE LANGONNAIS

POULE 8

LE STADE NANTAIS
U S COGNAC /R A C ANGERIEN
S A TRELISSACOIS
STADE NIORTAIS
U S A LIMOGES

Publié dans Fédérale 1 | 6 commentaires