Paris 2024 peut-il aider France 2023 ?

France 2023C’est officiel depuis ce lundi, Paris accueillera les jeux Olympiques en 2024. Bonne ou mauvaise chose, à chacun son avis ! En attendant, penchons-nous sur ce que cette attribution peut apporter ou non à la candidature de la France pour le mondial de Rugby en 2023.

Il est assez fréquent de voir que des candidatures multiples d’un pays organisateur sont souvent récompensées ces dernières années. Ainsi, le Brésil qui a obtenu les jeux de Rio en 2016 avait auparavant organisé la coupe du monde de Football en 2014. Le Japon organise la coupe du monde de rugby en 2019 et dans la foulée Tokyo accueillera les Jeux Olympiques en 2020. La Russie a organisée les jeux Olympiques d’hiver en 2014 et recevra la coupe du monde de Football en 2018.

Dans d’autres sports, les organisateurs de jeux Olympiques ont aussi des attributions à posteriori. Pekin a obtenu les championnats du monde d’Athlétisme en 2015, suivi de Londres en 2017.

L’attribution des jeux de 2024 à Paris est une aubaine pour la candidature de la France pour la coupe du monde de Rugby de 2023. En effet, celle-ci pourra s’appuyer sur une dynamique industrielle dont la capitale va bénéficier avec la rénovation du Stade de France et l’amélioration des infrastructures. Ceci vient s’ajouter à ce qui a été fait pour l’euro 2016 et le formidable parc de stades que cela a généré.

Ce qui pourrait freiner ce projet, c’est le timing de la mise aux norme des infrastructures de la capitale.

A moins que World Rugby ne souhaite se tirer une balle dans le pied, c’est quand même bien la candidature de la France qui propose les meilleurs atouts en terme d’accueil et d’infrastructure. Dans un moment où le rugby international a besoin de trouver son second souffle et des ressources pour continuer à se développer, France 2023 a quand même de quoi séduire.

Publié dans Fédérale 1 | 2 commentaires

Dijon officiellement en Fédérale 1

LDijone Stade Dijonnais avait rendez-vous au CNOSF suite à la rétrogradation en Fédérale 3 pour problèmes financiers en rapport avec un redressement fiscal conséquent.

Pour la FFR, il s’agissait de trouver la meilleure solution possible afin de maintenir une équité sportive dans la division et surtout prendre en compte les circonstances particulières de cette affaire.

Ainsi, il a été demandé au club de venir en conciliation avec une proposition qui devait aussi comprendre une sanction.

Proposition a été faite d’un retrait de 8 points, ce qui a été validé par la FFR à ce jour.

Nous aurons donc 4 poules de 11 en Fédérale 1 pour cette saison, les 3 derniers des poules 2, 3, 4 seront rétrogradés et il y aura 8 promotion à l’issue de la saison entre la fédérale 2 et 1 afin de constituer des poules de 12 pour la saison 2018/19.

Publié dans Fédérale 1 | 25 commentaires

Les dénominations des équipes de jeunes.

Christian BelascainVous ne le savez peut être pas, mais les compétitions d’équipes de jeunes sont associées à des rugbymen disparus tragiquement, permettant ainsi de prolonger le souvenir que nous avons d’eux.

N’hésitez pas à faire une recherche sur ces noms pour en savoir un peu plus sur leur histoire.

Frantz Reichel, Christian Belascain, René Crabos, Jules Balandrade, Jean François Phliponeau, Roger Danet, Pierre Alamercery, Pierre Gaudermen, Jean Teulière, Roger Taddéï, (Jean Prat, Armelle Auclair).

Alors, lorsque nous ne sommes pas accaparés par nos équipes seniors, n’hésitons pas à nous rendre au stade pour apporter notre soutien à nos équipes de jeunes, ils sont l’avenir et méritent tout nos encouragements.

Publié dans Infos rugby | Un commentaire