Annonce

Proposez nous vos idées de jeu.

Nations

Oh Flower of Scotland

#1

  • FranklinRoosevelt
  • Membre
  • 10/11/2013
  • Msg : 94

J'ouvre ce topic dédié au rugby écossais pour parler de sa sélection nationale, de ses clubs professionnels, du super-six et des clubs amateurs.

On connait le rugby pratiqué par les hommes de Gregor Townsend moins ceux qui se passe dans ce formidable pays.

Amateurs du thistle, n’hésitez pas à remplir ce topic de vos remarques, de vos histoires et de votre regard sur l’actualité rugbystique écossaise.

#2

  • FranklinRoosevelt
  • Membre
  • 10/11/2013
  • Msg : 94

Edimburgh Rugby :

Richard Cockerill vient d’ajouter 3 jeunes joueurs écossais dans son squad qui avaient initialement des contrats « Stage 3 FOSROC Academy ». Dernier échelon de la formation haute performance du rugby écossais. Ils s’entrainement à plein temps dans le squad de la capitale lors de la prochaine saison.

Nathan Chamberlain, 20 ans, le futur double de Finn et 10 de l’équipe d’Ecosse. A son âge, il est pour moi au-dessus d’Adam Hastings. Comme ce dernier, Nathan s’est dévoilé lors du dernier Six Nations U20. Sous contrat avec les Bristol Bears et étudiant à Hartpury University, il vient compléter l’effectif des anciens « gunners » au poste de 10. C’est la deuxième recrue à ce poste après l’arrivé de Jono Lance venant de Worcester. C’est important cette venue de Nathan. Edimburgh n’avait pas un 10 pouvant postuler en équipe national.  Nathan Chamberlain est sélectionnable grâce à sa grand-mère écossaise. Il est né à Bristol.

Au poste de 10 pour Edimburgh on retrouve donc : Jaco van der Walt (Sud Af’), Jono Lance (Australien) et Nathan Chamberlain.

Ben Muncaster, venant de Leicester Tigers Academy, rejoint la capitale dans un rôle de 3ème ligne.  Il a failli partir jouer sous l’emblème de la rose même si lui est Ecossais pur-jus. Né à North Berwick, il a pour idole… Sébastien Chabal. Son poste naturel est openside flankers (7).  Il a montré son talent en Avril 2019 lors de son doublé face à l’Ireland en fin de match.

Il vient compléter une 3ème ligne très fournie en international et en pépite Ecossaise. En espérant qu’il suive la trace d’Hamish Watson lui aussi formé au Leicester.

Cette 3ème ligne est juste magnifique avec le Fidjien Mata comme cerise sur le gâteau.

Dan Gamble est la preuve que le championnat Super-Six peut faire du bien au rugby Ecossais et dans le développement de ses jeunes. Nous reviendrons dans un post un peu plus tard dans le temps sur ce championnat semi-professionnel. Dan Gamble, c’est un solide gaillard au poste de 3. 185 cm pour 118 kg. Malheureusement, blessé, il n’a pas pu prendre part au dernier Six Nations. Son rival de Southern Knights Mak Wilson (19 ans) a pris la relève et de belle manière.

Pour moi, c’est la surprise voyant plus Mak Wilson obtenir un contrat pro. Richard Cockerill préfère peut-être laisser Mak continuer à faire ses gammes dans le Super-six dans une équipe qui a été en difficulté cette saison.

Hier, Richard Cockerill a indiqué que ce n’était pas fini au niveau des prospects Ecossais.

Sam Grahamslaw au poste de pilier gauche venant l’académie des Leicester Tigers va arriver, ainsi que Rory Darge, très fort potentiel, numéro 8 du derniers Six nations U20 et Connor Boyle un ancien capitaine du squad de l’année dernière pour les U20 au poste lui aussi de 3ème ligne. Rory et Connor étaient cette année aux entrainements de l’équipe professionnelle.   

#3

  • FranklinRoosevelt
  • Membre
  • 10/11/2013
  • Msg : 94

Les Glasgow Warriors ont annoncé le départ de Rory Hughes et de Matt Smith. Ils ne sont pas gardés à la fin de leurs contrats.

Hughes parle peut-être plus au grand public car il est international. Il est jeune, 26 ans, mais il paie ses nombreuses blessures. Son poste est assez fourni dans le Squad des Warriors. Ils font de la place pour Kyle Douglas Steyn.

Matt Smith, c’était un bon prospect. Mais il a eu deux ans sans rugby à cause de blessures. Un garçon apparemment adorable dans la vie de groupe. Il revenait bien cette saison. Mais là aussi, la 3ème ligne est dense chez les warriors.

Ils font de la place pour Thomas Gordon.

#4

  • FranklinRoosevelt
  • Membre
  • 10/11/2013
  • Msg : 94

L'Ecosse a passé un cap samedi dernier.

Vous allez me dire que ce n'était qu'une pauvre équipe Galloise l'ombre d'elle même. 

C'est surtout une équipe galloise qui voulait bien faire pour son emblématique capitaine. Sa rush défense fut exceptionnelle samedi. Elle a mis en silence les 3/4 écossais. Elle voulait se retrouver sur ses points forts. 

Un match donc d'avants. Un match que les écossais n'aiment pas. Où n'aimaient pas. Et c'est là où les écossais ont fait déjouer les gallois.

Une fantastique génération est en train de naitre. L'Ecosse, c'est un nation qui renait depuis son naufrage dans le monde professionnel. 

Je vous laisse ci-dessous les articles BBC et the Guardian :

https://www.bbc.com/sport/rugby-union/54765819

https://www.theguardian.com/sport/2020/nov/02/scotlands-gregor-townsend-has-big-belief-in-foundations-laid-at-six-nations-rugby

Je trouve dommage, en France, que l'on n'est pas une grande connaissance des autres championnats. Il n'y a qu'à regarder la page "autres compétitions" du midol. C'est une page. Et on passe à la FED. 

Bref le match de samedi, le score est bien flatteur pour les gallois qui n'ont jamais eu le ballon. Et encore, heureusement que les écossais restent des écossais et ne se sont pas transformé en gallois avec une magnifique pizza de Fraser Brown à 5m de sa ligne pour les diables rouges dont on connait la suite avec un essai de Carre.

La domination des écossais fut récompensé par un 7-6 pour .... les gallois. 

Je pensais que nous allions revivre le match contre les Irlandais. Domination en mélée, tenue du ballon et échec sur échec dans la zone de vérité. 

Mais non, cette équipe a muri. Malgrès la blessure de ses 2 ouvreurs, du repositionnement de Hogg en 10 pendant les 20 dernières minutes, l'entrée de Steele n°9 à l'aile, ils ont gagné les fameux momentums qui te font basculer un match. Ce fut la plaie de l'Ecosse ces 3 dernières années pour devenir un nation forte. Ils ont basculé de l'autre côté avec une magnifique gestion de Price. Les gallois fut dans leurs 30m de la 70ème à la 80ème min.

Cette équipe qui échoua de peu contre les Blacks en 2017 sur un retour de Beauden Barrett monstrueux à 80ème alors que Hogg filait à l'essai après avoir fixé McKenzie(à revoir ce match sur youtube pour les amateurs avec un Murrayfield en feu), qui remporte la calcutta cup 2 années de suite, perd sur le fil contre les Bocks en 2018, passe au travers de sa coupe du monde malgrès un squad interessant mais en fin de cycle au mauvais moment après voir remis l'Ecosse sur la carte mondial du rugby (Barcklay, Wilson, WP Nel, Laidlaw, Seymour entre autres), cette équipe est en train de devenir une équipe qui peut maitriser la gestion d'un match. 

La gestion des temps c'est son point faible à cette équipe. Gregor Townsend et Finn se sont disputés pour trouver la bonne stratégie. Entre un Finn qui voulait trop jouer à la main et un sélectionneur trop aux pieds d'occupation. Au regard du match contre l'Italie, la France, la Géorgie et le Pays de Galles, on dirait qu'elle a enfin les clés pour éviter de tomber dans les trappes écossaises.

L'avenir est prometteur pour l'Ecosse. Elle ne fera certainement pas un grand chelem mais elle deviendra un prétendant. 

L'autumn cup sera très interessante. La presse écossaise et spécialistes outre-manche sont-ils trop optimiste. 

Je ne pense pas. 

Dernière modification par FranklinRoosevelt (02/11/2020 13:42:41)

Nations