Fédérale 1

quoi de neuf à oloron?

#6343

  • LeDantou
  • Membre
  • 16/03/2022
  • Msg : 402

arno74 a écrit :
Perenara a écrit :
supolo a écrit :

d accord avec ILLURO  trop d absences  de joueurs majeurs dans le pack  la defaite a Marcq  etait trop lourde pour  avoir une signification le FCO est une bonne equipe! pour nos espoirs qui eux aussi ont du subir des absences ils ont fait une tres belle saison et vont souffrir contre le CAP ! bon  courage a nos joueurs !

Nos jeunes ont porté haut les couleurs du FCO et ont sorti le favori 20 à 13. Il serait bien que SO leur accorde une photo, un résumé voire une interview. Peut être est ce trop demander pour le dernier représentant des Pyrénées à ce niveau de compétition. Au delà de la joie de cette victoire, cela permet de mettre en perspective les différence entre Poule 1 et Poule 4. A la sortie du premier tour et des barrages Poule 1 : 3 à 1 pour les phases finales et 3 à 1 pour les barrages. Sur l'angle de la formation 3 à 1 pour la poule 4 et 2 demi finalistes. Je crois que tout est dit. Le choix est clair soit le professionnalisme (30 contrats professionnels au CAP) soit la formation pour les jeunes du Pays. Cela symbolise tout l'écart qui existe entre le rugby des villes et celui des campagnes. L'un va former, l'autre fera son marché, le temps que cela tiendra. A mon avis, il y aura nécessité de mettre en place un salary cap adapté à chaque division car demain N1, N2 et F1 poursuivront la course au budget pour monter ou espérer tenir dans la division. Cela se fera au détriment des générations à venir. Un club ca doit être d'abord une école de rugby, une école de vie. C'est sa justification territoriale. Ensuite, c'est une équipe fanion qui fait briller les yeux des enfants (et des supporters). Combien de Nordistes à Marcq? Combien de produits du cru au CAP? Je crois qu'il y a un équilibre nécessaire à trouver pour l'avenir de notre sport

Franchement, j'ai connu une époque sur ce forum où nous avions droit à des intervenants de qualité du Fécéo, je regrette le départ de mon ami Titoulisa...mais je le comprends quand on lit ça !

Remarquez, c'est à l'image du président du club que nous avons dû séparer, lui qui voulait se battre avec un de nos joueur espoir durant la première mi-temps du retour.

Depuis ce match, je me tais, je vous lis et ne dis rien car j'ai, comme dit précédemment, un profond respect pour votre club que je suis depuis de longues années. Je me faisais une joie de vous recroiser et je déchante !

A l'époque du LMR, chaque match contre vous était un bon moment...aujourd'hui, je crois que vos supporters ont malheureusement bien changé !

Je n'ai pas développé ici ce que j'ai entendu après le match aller, les insultes que certains chez vous ont pointé du doigt et je les remercie...je n'ai pas évoqué certains cris envers certains de nos joueurs...et je ne dirais pas tout car certaines choses n'ont rien à voir avec le sport !

Tu te poses en donneur de leçon et en détenteur du savoir absolu en matière de rugby, car toi, tu es de la terre ancestrale de ce sport (nous sommes bien plus proches que toi de l'Angleterre au passage).

Mais avant de donner des leçons, renseigne toi camarade, ça t'évitera de te tromper de cible et des infos tu peux en trouver facilement.

Tout d'abord, la moitié de notre effectif est du Nord et nous avons 2 ou 3 joueurs 100% rugby, je dis 100% rugby car ils sont en charge des équipes de jeunes, ils ne se la coulent pas douce !

Ensuite, tu viens parler de la formation, mais mon ami...si je regarde simplement ça, t'es pas invité !

Votre président se félicite à juste titre du parcours de vos U18 qui sont tombés en 1/8ème de finale...ben nous, nous sommes toujours en course, nous jouerons les quarts le week-end prochain...

Alors j'ai regardé les U16 Nationaux, me disant tiens le FCO doit avoir du lourd...

Là encore, nous sommes en quart de finale, mais pas de trace du Fécéo, alors j'ai regardé en 1/8ème ben rien, et que dalle en 1/16ème...je m'interroge même de la raison pour laquelle je ne vous vois même pas en phase de poule...

Mais c'est un fait, tu as le meilleur rugby du monde chez toi et au nord de la Garonne nous sommes des incapables...

Reste dans ton monde, étroit, sectaire, ce monde je n'en veux pas...

Mais avant de parler d'un club, d'une région, renseigne toi ça t'évitera les fèves !

Ceci étant dit je souhaite une belle saison prochaine au FCO car malgré certains, j'ai pu croiser de belles personnes encore dans ce club.

Voilà une belle synthése objective. Bravo.

La seule chose que je pourrais dire sur OMR, que nous avions battus en fin année 2021, novembre il me semble. À la fin de la rencontre j'ai vu des joueurs à la bodega de Marcq sympa et chaleureux, avec dans leur rang des ch'tis. Cela dans une bonne ambiance malgré leur défaite. Donc je ne peux qu'être d'accord avec ses propos le rugby se joue au Sud, à l'Ouest, à l'Est dans le Nord... Et ça c'est un bien. Bonne saison à OMR en Nationale 2 et au Fécéo en F1. Vive le rugby.

Allez CAP, non de dieu

Dernière modification par LeDantou (09/05/2022 17:05:39)

#6344

  • ovalie4764
  • Membre
  • 25/05/2021
  • Msg : 113

Le CAP est un pensionnaire incontestable de l'élite du rugny français;

La population de la cité et celle de son agglo. sont très proches - un peu inférieures - à celles d'Agen. Ainsi l'ambtition d'aller plus avant est légitime et fondée.

Mais comme je l'ai exposé ces derniers joursn - sans susciter de réactions  - les deux étages pro. sont de fait des "ligues fermées" à peu de chose près et je me dis

que toutes ces gesticulations ne seront au final que des combats contre des moulins à vent ..mais il faut bien donner du sens aux choses pour ne pas s'ennuyer.

Dans l'ancien monde, avant le professionnalisme, l'élite calbrée à 56 clubs permettait à tout le monde de vivre et de bidouiller à sa manière. C'était l"amateurisme marron comme on disait. Au début de 1990, le CAP comptait une quinzaine d'équipiers "salariés" des collectivités locales ( commune, département ..( je collectionne depuis, toujours les rugbyramas ! ) ....bref, c'était une époque. Alain Extève cet hiver, l'immense joueur du Béziers de la grande époque relatait ses souvenirs et de primes d'un montant équivalent à ......50 euros ....oui, un autre monde ...

Je pense finalement que la création de la N2 est pertinernte, pour catégoriser les clubs selon leurs ressources ;

Ensuite, il y aura beaucoup d'appelés et peu d'élus ...

N'oublions pas que si Nevers a pu briser cle plafond de verre, c'est qu'il y avait un Pt Dumange à la manoeuvre ( se rappelere de Montchanin / Soula ou Lavelanet / Thierry etc ..). Nervers était venu jouer à Oloron en avion privé, avec le pataquès dont on se souvient ...

#6345

  • LeDantou
  • Membre
  • 16/03/2022
  • Msg : 402

ovalie4764 a écrit :

Le CAP est un pensionnaire incontestable de l'élite du rugny français;

La population de la cité et celle de son agglo. sont très proches - un peu inférieures - à celles d'Agen. Ainsi l'ambtition d'aller plus avant est légitime et fondée.

Mais comme je l'ai exposé ces derniers joursn - sans susciter de réactions  - les deux étages pro. sont de fait des "ligues fermées" à peu de chose près et je me dis

que toutes ces gesticulations ne seront au final que des combats contre des moulins à vent ..mais il faut bien donner du sens aux choses pour ne pas s'ennuyer.

Dans l'ancien monde, avant le professionnalisme, l'élite calbrée à 56 clubs permettait à tout le monde de vivre et de bidouiller à sa manière. C'était l"amateurisme marron comme on disait. Au début de 1990, le CAP comptait une quinzaine d'équipiers "salariés" des collectivités locales ( commune, département ..( je collectionne depuis, toujours les rugbyramas ! ) ....bref, c'était une époque. Alain Extève cet hiver, l'immense joueur du Béziers de la grande époque relatait ses souvenirs et de primes d'un montant équivalent à ......50 euros ....oui, un autre monde ...

Je pense finalement que la création de la N2 est pertinernte, pour catégoriser les clubs selon leurs ressources ;

Ensuite, il y aura beaucoup d'appelés et peu d'élus ...

N'oublions pas que si Nevers a pu briser cle plafond de verre, c'est qu'il y avait un Pt Dumange à la manoeuvre ( se rappelere de Montchanin / Soula ou Lavelanet / Thierry etc ..). Nervers était venu jouer à Oloron en avion privé, avec le pataquès dont on se souvient ...

C'est vrai, je me souviens de ce que tu dis, un Toulon pas à la fête à Montchanin, mais à cette époque il y avait des industries et autres. Concernant la ligue fermée des Pros mais tu as raison l'ami. C'est un fait. Nous concernant à moyen terme je souhaiterais voir mon club s'installer en Nationale, peut être pas cette année même si nous faisons notre chemin cette saison. La Pro D2 pour nous je n'y crois pas même dans un avenir. Nous serions certainement dans le souffrance sur le terrain et pour monter un budget. Chez nous une aglomeration autour de 90 000 habitants pour une ville supérieur à 30 000. Avec une concurrence sponsoring avec le Boulazac Baskett Dordogne. Mais je te rejoins.

Concernant le match d'hier à Ychoux, sur les infos et comptes rendus que j'ai eu. La qualification du Fécéo est logique et méritée. Même si il y a quelques regrets, car les gamins ont fait de meilleurs matchs cette saison, mais après comme je le dis le match c'était dimanche, ni avant ni après. Sur ces 80 minutes le meilleur est passé, un peu de regret cela est compréhensible, la deuxième période a été compliqué. Donc les deux équipes étaient assez proche mais Oloron a fait une très bonne seconde période. Je souhaite aux jeunes béarnais bonne chance pour la suite à commencer par Tyrosse. Vous n'êtes plus qu'à deux marches du bouts de bois. BRAVO au Fécéo.

Allez CAP, non de dieu

Dernière modification par LeDantou (09/05/2022 17:14:55)

#6346

  • ovalie4764
  • Membre
  • 25/05/2021
  • Msg : 113

Précision utile.

Je ne regrette, pas forcément le passé, le monde change, le climat aussi ...je ne fais qu'observer !

Le pro 14 nous délivre un spectacle sublime et cette année pleine de suspense ..

La pro D2 ne manque pas de pîment non plus, ce qui me chagrine, c'est le niveau des assistances car pour bien faire vivre

des pros, il faut du monde ...

à cet égard, la nationale 1 m'inquiète: 1300 spectateurs de moyenne pour la dernièren journée avec des enjeux à tous les niveaux ( Cognac avec 2500

a sauvé la moynnne ! . Bref ...c'est bien médiocre ...

#6347

  • supolo
  • Membre
  • 27/11/2021
  • Msg : 45

pour revenir a nos moutons est ce que quelqu un sait ou  va avoir lieu ce match contre les espoirs de tyrosse a SALIES  ORTHEZ  MAULEON  Ce match risque d etre tres difficile pour nos bleus face au leader de la poule ?

#6348

  • Charivari75
  • Membre
  • 24/10/2021
  • Msg : 39

Les  propos  du supporter d'Olron sont un peu "insultants" pour les clubs qui ne sont pas du Sud-Ouest. Le CAP (et c'est discutable vu du Nord,, on pense que c'est le Sud-Ouest) et Marcq ont le droit de tenter de jouer avec leurs moyens. A Marcq, effectivement, la moitié des joueurs qui ont rencontré Oloron au match retour sont du Nord Pas de Calais à mon avis et la formation est de qualité. Il n'y a pas l'histoire comme dans le Sud-Ouest, c'est également un e réalité. Mais ils ont le droit d'essayer de bien travailler. Ils sont dans une agglomération de grande taille mais ils ont beaucoup de concurrence. Peu de jeunes ont du toucher un ballon de rugby en cours de sport (primaire, collège ou lycée). Ce n'est que très peu dans la culture. Grosse concurrence du football dont la domination est implacable (2 clubs en Ligue 1, 2 clubs en ligue 2, 1 en Nationale), il n'y aps d'équivalent pour seulement 2 départements. Viennent ensuite d'autres sports collectifs comme le basket voire le volley. Ensuite peut se positionner le rugby.

Si on n'accepte pas la concurrence voire le développement du sport qu'on aime dans d'autre région, il reste la pelote basque qui reste régional. Marcq conserve un avantage sur la bourle par exemple !!!

 

 

 

#6349

  • Perenara
  • Membre
  • 17/10/2021
  • Msg : 41

Charivari75 a écrit :

Les  propos  du supporter d'Olron sont un peu "insultants" pour les clubs qui ne sont pas du Sud-Ouest. Le CAP (et c'est discutable vu du Nord,, on pense que c'est le Sud-Ouest) et Marcq ont le droit de tenter de jouer avec leurs moyens. A Marcq, effectivement, la moitié des joueurs qui ont rencontré Oloron au match retour sont du Nord Pas de Calais à mon avis et la formation est de qualité. Il n'y a pas l'histoire comme dans le Sud-Ouest, c'est également un e réalité. Mais ils ont le droit d'essayer de bien travailler. Ils sont dans une agglomération de grande taille mais ils ont beaucoup de concurrence. Peu de jeunes ont du toucher un ballon de rugby en cours de sport (primaire, collège ou lycée). Ce n'est que très peu dans la culture. Grosse concurrence du football dont la domination est implacable (2 clubs en Ligue 1, 2 clubs en ligue 2, 1 en Nationale), il n'y aps d'équivalent pour seulement 2 départements. Viennent ensuite d'autres sports collectifs comme le basket voire le volley. Ensuite peut se positionner le rugby.

Si on n'accepte pas la concurrence voire le développement du sport qu'on aime dans d'autre région, il reste la pelote basque qui reste régional. Marcq conserve un avantage sur la bourle par exemple !!!

 

 

 

Désolé si mes remarques précédentes ont été mal perçues. Je ne faisais qu'un constat qui ne remet en cause en rien la formation pratiquée. Je disais simplement que l'organisation en mille feuilles de la FFR destinée à réduire les différences de niveau et de budget au lieu d'atteindre ses objectifs va paupériser le rugby dans son ensemble. Je connais bien le rugby dit "du Nord" et particulièrement celui de la Bretagne où la concurrence avec les autres sports est rude (Foot - rennes brest lorient / cyclisme / hand et maintenant surf ...). Le RCV a réussi à construire une locomotive qui contribue au développement du ballon ovale dans la région. Pour bien connaître les jeunes issus du secteur, en équipe espoirs je n'en connaît aucun. Je pense que le modèle économique du RCV ne repose plus vraiment sur la formation mais sur la capacité à produire du joueur pro d'où un recrutement pour le moins lointain même en espoirs. Je pense que ce système s'amplifiera à l'avenir et contaminera les divisions inférieures. Le parallèle fait entre les 2 poules montre à mon avis que la course à l'armement induit des choix qui ne seront pas viables pour le rugby dans son ensemble. Il est évident que dans le rugby moderne, la taille et la puissance économique des agglomérations ainsi que son aire d'influence rugbystique va jouer un rôle primordial dans le niveau possible à atteindre. Si je reprends diverses interviews de présidents de clubs de rugby qui évolueront l'an prochain en N2 (qui ne sera à 2 exceptions près que le regroupement des meilleurs clubs de F1 de cette année), ils prévoient pour ceux qui s'expriment une augmentation du budget du club de l'ordre de 200 000 € à plus de 500 000 €, le RCA prévoit une stabilisation de son budget. Pour les zones économiquement plus faibles, il faut miser sur la formation et impérativement faire grandir les jeunes du cru. C'est vrai dans une certaine mesure au FCO, à Mauléon et plus encore à Nafarroa pour ne citer qu'eux. Le risque est donc que les jeunes de haut niveau soient majoritairement produits dans ces clubs et qu'ils soient majoritairement recrutés par les zones à moyens plus élevés. Le maintien à un niveau amateur élevé sera plus difficile et les souteins aux clubs diminueront. Il y a nombre d'études à ce sujet. Où se fera la formation? Je constate que les écoles de rugby sont de plus en plus l'objet de regroupement (hormis les "grands clubs" qui doivent rester indépendants pour respecter les règles FFR). Ca ne me semble pas non plus un bon signe.

Pour finir, je ne critique en rien le CAP. J'admire au contraire le travail qui est fait pour réussir ces performances. Marcq nous a montré un visage impressionnant chez eux et un jeu intéressant. Mais je crains sincèrement que la course aux armements qui s'intensifie aujourd'hui mette à mal assez rapidement les villes qui dégagent aujourd'hui des budgets élevés mais qui n'auront pas à terme la puissance économique suffisante et que ce qu'on a vu au niveau PRO, (mais là on parlait d'une 40 aine de clubs) pour Narbonne, Bourgoin, Tarbes, Albi, Nimes s'étende à d'autres bastions "moins prestigieux".

Je suis inquiet

#6350

  • LeDantou
  • Membre
  • 16/03/2022
  • Msg : 402

Perenara a écrit :
Charivari75 a écrit :

Les  propos  du supporter d'Olron sont un peu "insultants" pour les clubs qui ne sont pas du Sud-Ouest. Le CAP (et c'est discutable vu du Nord,, on pense que c'est le Sud-Ouest) et Marcq ont le droit de tenter de jouer avec leurs moyens. A Marcq, effectivement, la moitié des joueurs qui ont rencontré Oloron au match retour sont du Nord Pas de Calais à mon avis et la formation est de qualité. Il n'y a pas l'histoire comme dans le Sud-Ouest, c'est également un e réalité. Mais ils ont le droit d'essayer de bien travailler. Ils sont dans une agglomération de grande taille mais ils ont beaucoup de concurrence. Peu de jeunes ont du toucher un ballon de rugby en cours de sport (primaire, collège ou lycée). Ce n'est que très peu dans la culture. Grosse concurrence du football dont la domination est implacable (2 clubs en Ligue 1, 2 clubs en ligue 2, 1 en Nationale), il n'y aps d'équivalent pour seulement 2 départements. Viennent ensuite d'autres sports collectifs comme le basket voire le volley. Ensuite peut se positionner le rugby.

Si on n'accepte pas la concurrence voire le développement du sport qu'on aime dans d'autre région, il reste la pelote basque qui reste régional. Marcq conserve un avantage sur la bourle par exemple !!!

 

 

 

Désolé si mes remarques précédentes ont été mal perçues. Je ne faisais qu'un constat qui ne remet en cause en rien la formation pratiquée. Je disais simplement que l'organisation en mille feuilles de la FFR destinée à réduire les différences de niveau et de budget au lieu d'atteindre ses objectifs va paupériser le rugby dans son ensemble. Je connais bien le rugby dit "du Nord" et particulièrement celui de la Bretagne où la concurrence avec les autres sports est rude (Foot - rennes brest lorient / cyclisme / hand et maintenant surf ...). Le RCV a réussi à construire une locomotive qui contribue au développement du ballon ovale dans la région. Pour bien connaître les jeunes issus du secteur, en équipe espoirs je n'en connaît aucun. Je pense que le modèle économique du RCV ne repose plus vraiment sur la formation mais sur la capacité à produire du joueur pro d'où un recrutement pour le moins lointain même en espoirs. Je pense que ce système s'amplifiera à l'avenir et contaminera les divisions inférieures. Le parallèle fait entre les 2 poules montre à mon avis que la course à l'armement induit des choix qui ne seront pas viables pour le rugby dans son ensemble. Il est évident que dans le rugby moderne, la taille et la puissance économique des agglomérations ainsi que son aire d'influence rugbystique va jouer un rôle primordial dans le niveau possible à atteindre. Si je reprends diverses interviews de présidents de clubs de rugby qui évolueront l'an prochain en N2 (qui ne sera à 2 exceptions près que le regroupement des meilleurs clubs de F1 de cette année), ils prévoient pour ceux qui s'expriment une augmentation du budget du club de l'ordre de 200 000 € à plus de 500 000 €, le RCA prévoit une stabilisation de son budget. Pour les zones économiquement plus faibles, il faut miser sur la formation et impérativement faire grandir les jeunes du cru. C'est vrai dans une certaine mesure au FCO, à Mauléon et plus encore à Nafarroa pour ne citer qu'eux. Le risque est donc que les jeunes de haut niveau soient majoritairement produits dans ces clubs et qu'ils soient majoritairement recrutés par les zones à moyens plus élevés. Le maintien à un niveau amateur élevé sera plus difficile et les souteins aux clubs diminueront. Il y a nombre d'études à ce sujet. Où se fera la formation? Je constate que les écoles de rugby sont de plus en plus l'objet de regroupement (hormis les "grands clubs" qui doivent rester indépendants pour respecter les règles FFR). Ca ne me semble pas non plus un bon signe.

Pour finir, je ne critique en rien le CAP. J'admire au contraire le travail qui est fait pour réussir ces performances. Marcq nous a montré un visage impressionnant chez eux et un jeu intéressant. Mais je crains sincèrement que la course aux armements qui s'intensifie aujourd'hui mette à mal assez rapidement les villes qui dégagent aujourd'hui des budgets élevés mais qui n'auront pas à terme la puissance économique suffisante et que ce qu'on a vu au niveau PRO, (mais là on parlait d'une 40 aine de clubs) pour Narbonne, Bourgoin, Tarbes, Albi, Nimes s'étende à d'autres bastions "moins prestigieux".

Je suis inquiet

On entend et comprend ce que tu dis. Même chez moi le Baskett Boulazac Dordogne est une énorme concurrence sponsoring sur l'aglo. Mais on ne peut pas jeter tous aux fauves. Le Nord se bat pour développer notre sport, soyons heureux que ce beau sport se développe vers d'autres contrées. Les systèmes d'antan sont finis, il faut se le dire. Après nous sommes presque à deux divisions fermées, Top 14 et Pro D2. Narbonne et Bourg promus vont surement redescendre. Biarritz et USAP sont également dans le dur. Alors après je ne connais pas tous les comptes financiers des équipes de Nationale, mais à première vue il y a moins de soucis qu'avant, à l'époque du Jean Prat en Fédérale 1 combien d'équipes se sont cassées la gueule, et ici nous savons de quoi je parle. Alors pour des équipes ex niveau Jean Prat, je pense que le niveau Nationale et Nationale 2 est une bonne chose. Après mon ami footeux me dit que chez eux le championnat national est un championnat batard. Je pense que chez nous on peut s'en tirer. Exemple en Nationale 2,  en Nouvelle Aquitaine, Midi Pyrénées pas trop mal loti avec peut être 10 équipes sur 12, donc les déplacements ça va. Sûrement deux très longs déplacements en Bretagne et Haut de France. Mais Rennes et Marcq sont quand même plus à plaindre que nous, il va falloir qu'il se tape 10 très longs déplacements. Après il faut voir que ces deux divisions Nationale sont fait pour certains et pas pour d'autres. Fallait il rester avec une fédérale 1 avec une poule sur les quatres très régional, chacun voit midi à sa porte. Après il fallait se plaindre avant et pas une fois que les dés sont jetés. Je pense que le Fécéo aurait souhaité jouer en Nationale 2. Car tout les perdants des barrages s'aperçoivent que la futur Fédérale 1 sera une Fédérale 2 améliorée. Après pour un club comme Oloron se sera le moment de jouer la montée la saison prochaine et de rejoindre la Nationale 2 où je pense qu'ils peuvent avoir leur place. Pour les finances d'aujourd'hui et de demain tout le monde se pose des questions, mais hier sous d'autres formules il y avait le feu en F1, combien équipes ont coulé en F1 naguère, Montluçon, Nice (revenu), Rodez, Marseille, Angoulême (revenu sous identité SAXV), Périgueux (revenu), Bergerac, Valence (revenu avec les damiers), Auch (revenu) Libourne, Tours, Lons, Saint Etienne, Nantes, St Nazaire, Orléans, Épernay, Lille, Strasbourg, Chalon, Annecy, Poitiers, Limoges (revenu), Bobigny... Donc je ne pense pas que c'était mieux avant, il fallait changer les choses.

Allez CAP, non de dieu

Dernière modification par LeDantou (09/05/2022 23:02:35)

#6351

  • ovalie4764
  • Membre
  • 25/05/2021
  • Msg : 113

Je vois simplement qu'exprimés de manière différente, nous partageons les mêmes doutes, les mêmes interrogations ...

et la liste exhaustive des échecs montre l'étendue des dégâts ( et aussi la remarquable connaissance de notre ami  Le Dantou ! )

dans un passé très ancien, j'avais vu jouer Poitierrs à Mauléon ...Arras, Orléans ont aussi essayé. Mérignac a eu son temps de gloire ..

à Oloron, on a vu jouer aussi Ussel, Malemort, Figeac ( avec une cohorte de fidjiens ! ), Le Bugue ...bien des tentatives sympathiques mais voilà, il faut y arriver !!!!

#6352

  • LeDantou
  • Membre
  • 16/03/2022
  • Msg : 402

ovalie4764 a écrit :

Je vois simplement qu'exprimés de manière différente, nous partageons les mêmes doutes, les mêmes interrogations ...

et la liste exhaustive des échecs montre l'étendue des dégâts ( et aussi la remarquable connaissance de notre ami  Le Dantou ! )

dans un passé très ancien, j'avais vu jouer Poitierrs à Mauléon ...Arras, Orléans ont aussi essayé. Mérignac a eu son temps de gloire ..

à Oloron, on a vu jouer aussi Ussel, Malemort, Figeac ( avec une cohorte de fidjiens ! ), Le Bugue ...bien des tentatives sympathiques mais voilà, il faut y arriver !!!!

connaissances est un bien grand mot, je suis simplement intéressé par ce merveilleux sport, et puis les équipes que je cite s'était une époque où mon club était presque tout le temps en Jean Prat. Aïe ! Je n'ai pas fais exprès mais j'ai oublié mes voisins Al Buga (Le Bugue). Figeac avec un président.... En tout cas tout les clubs que j'ai cité ne sont jamais descendu sportivement, les finances ne suivaient plus, ils étaient souvent d'un rouge ecarlate. Alors il fallait changer les choses, c'est choses faites. Nous dresserons un bilan des nouvelles formules dans quelques années, en tout choses cela ne peut être pire. Après comme je suis quelqu'un de franc du collier, concernant mon club j'aimerais à mon âge avancé les voir en Nationale se frotter à ce championnat, mais après si nous sommes en Nationale 2 celà m'ira très bien. Avec Auch, Fleurance, Tyrosse, Limoges, RCBA, Rennes, Marmande, Niort, SJLO, CAL, Marcq, Floirac.... Côté nostalgique manquera le Stade Bagnerais. 

Allez CAP, non de dieu

#6353

  • ovalie4764
  • Membre
  • 25/05/2021
  • Msg : 113

Nos jeunes lecteurs seront sans doute surpris de voir ressurgir le passé mais le présent se comprend, le futur s'envisage aussi

par la connaissance de l'histoire. D'autant plus que les mêmes problématiques ont existé peu ou prou à toutes les époques ..

côté souvenir, je me souviens avoir vu le FC Grenoble venir à Mirande ( du Président Latterade ) devenu aujourd'hui entente Mirande/Mielan/Rabastens

en ce temps là, Fleurance cher à Auwel 32 était plus discret !!!!

Je pense que la N2 sera d'un bon niveau ...

#6354

  • BEGNAT64
  • Membre
  • 19/09/2016
  • Msg : 2 231

Clin d'oeil particulier pour nos jeunes Espoirs pour la demie finale de dimanche ! 

Faut aller au bout les garçons !

Allez petits bleus, allez Fécéo !!!

Fédérale 1