Fédérale 3

Championnat de France F3

#141

  • chouchou58
  • Membre
  • 03/11/2010
  • Msg : 1 636

ESL 14 - Servian Boujan 16

Voilà c’est fini…

Ce dimanche le parcours de nos Orangers s’est arrêté en 32ème face à une très belle équipe Héraultaise.

Je me doutais bien que la mission qui attendait nos préférés allait être très compliquée. Mais j’étais tout de même très impatient d’arriver au stade. En effet depuis plus d’une semaine, on sentait qu’une certaine ferveur montait dans la ville et ses abords.

Beaucoup de gens évoquaient ce match à venir pour plusieurs raisons tout d’abord car c’est la première fois que depuis sa reconstruction, les Léogartiens allaient rejouer des phases finales de fédérale 3, en suite car le club voulait voir grand en préparant du mieux possible le stade et en proposant en lever de rideau un repas et un tournoi réunissant la relève Orange et la jeune garde Usoniste.

Puis comme tout à une fin, le club s’apprêtait à dire au revoir à deux de ses guerriers et pas des moindres…

A 12h30 me voilà au stade. Déjà énormément de monde est là sur l’esplanade "Marnet" ou " Micel " (baptisée ainsi en l’honneur de nos 2 tenanciers préférés). Les supporters supputent sur la rencontre à venir. Je jette un oeil au loin et j’aperçois la relève Oranger qui aide les dirigeants et bénévoles. Les repas s’enchaînent pendant que les petits font le spectacle sur le pré. Petit à petit Fresneau se remplit d’oû je suis je vois les gradins se parer de orange. C’est magnifique. La Banda Oranger prend place et commence son show. Nous avons retrouvé notre monstre Orange. Cette cohorte de supporters qui avait suivi nos préférés lors du titre de champion France 2017 ou encore de la montée en fédérale 3.

La foule arrive encore. Les anciens à mes côtés me disent qu’ils n’avaient jamais vu le stade ainsi. C’est incroyable. Au final c’est plus de 1500 personnes qui assisteront à ce match. Du jamais vu ca vibre . Les deux équipes entrent sur le terrain et l’ambiance avec. Chaque action est ponctuée de clameurs même les arbitres ont quelques moments de gloire.

La rencontre devient vite difficile pour les Léogartiens l´homme en vert décidant de distribuer des cartons aux locaux comme un curé donne l’hostie à ses ouailles.

En 40 minutes 3 Léogartiens sont déjà priés d’aller se reposer 10 minutes. C’est bien trop pour pouvoir destabiliser ces rouges et bleus qui en plus ,ont une marge importante avec les 13 points du match aller.

C’est bizarre, mais après le début de la seconde période, je me sens un peu étrange. Je ne suis pas comme d’habitude. Je ne crie pas, n’encourage pas. J’observe. C’est comme ci je volais au dessus de notre écrin. Contemplant tout le travail réalisé par cette troupe de dirigeants et bénévoles.

Cette tribune pleine, les oriflammes aux couleurs du club, ces grandes banderoles et drapeaux c’est magnifique.

Tiens voilà des cris je redescend de mon nuage pour m’apercevoir que mes Orangers sont passés devant à 5 mn de la fin et c’est après cet essai que la clameur monta des gradins. Le staff Oranger debout viennent d’appeler au changement. Vous me direz que c’est plutôt commun. Qu’ont ils d’autres à faire sur le banc que de gérer les changements ces gars là?

Oui mais là la clameur est différente. Le son qui monte est un mélange de tristesse, de reconnaissance et d’admiration.

On m’en avait bien un peu parlé dans la saison mais là ca se concrétise nos 2 guerriers Orangers tirent la révérence.

Sandile notre Sandile. Le plus grand 9 qui soit passé sous ce maillot s’approche du bord du terrain pour taper dans la main de Sam enfant du club comme un passage de témoin.

Le petit fils, le fils et le frère bref Pierre lui emboîte le pas.

Alors je fais comme l’ensemble du stade, je me lève et j’applaudis la sortie des artistes qui m’auront tant fait vibrer. La plus belle charnière Léogartienne plie les gaules mes amis. Je suis là à applaudir mais j’ai envie de chialer en fait. Ils ont l’air si frais…

Pendant ce temps, les visiteurs bénéficient d’une dernière pénalité et infligeront donc la seule défaite à domicile cette saison. Mais franchement à l’heure de fêter nos deux enfants Léogartiens cela restera pour tous anecdotique.

Ce jour restera pour toutes ces raisons un grand moment de la vie de ce club à part.

Pour le staff : " Nous devions marquer tôt pour essayer de les faire douter. On a raté l’occasion et après nous sommes beaucoup trop pénalisés. Il faut féliciter Servian c’est une belle équipe qui nous est supérieure sur beaucoup de domaines. Aujourd’hui c’était un grand moment pour le club. L’ensemble des dirigeants ont montré qu’ils pouvaient accueillir plus de 1500 personnes. Les joueurs ont dû se régaler . En même temps Pierre et Sandile méritaient une sortie à la hauteur de ce qu’ils ont donné et partagé tout au long de leurs carrières pour ce club ou ceux d’avant. Seule ombre au tableau aujourd’hui le sportif. Il aurait été bien de pouvoir offrir une victoire à tous ceux qui ont tant oeuvré pour faire de ce rendez-vous une si belle fête. On a échoué et en sommes désolés. Il faudra se rappeler de tout ça pour continuer à grandir et arriver à faire sans nos deux maestros à qui on souhaite pleins de merveilleuses choses "

Alors c’est le coeur gros mais avec une immense fierté d’appartenir à cette famille Oranger que je vous souhaite à toutes et tous de bonnes vacances.

Fiers Orangers ??

Crédits photos: " Rugby & photographie" ( merci Charlotte pour capturer tous ces jolis moments)

11

Fédérale 3