News RF

Rugby : ce qu'il faut retenir cette semaine !

C'était une semaine de merde...

par , le

Le weekend dernier, ce que l'on redoutait est arrivé. Après plus d'un mois dans le comas suite à un malaise lors d'un footing, le jeune Nicolas Gigot s'en est allé. Nous pensons à ses parents et au club de Bourg-en Bresse. 

Un nom du rugby nous a aussi quitté cette semaine. Eric de Cromières, président de Clermont est décédé des suites d'un cancer. Clermont pleure son président, le rugby pleure l'une de ses figures.

Nous aurons aussi une pensée pour Zackary, joueur en M14 à Verdun, renversé par une voiture samedi dernier alors qu'il roulait à vélo. Victime notamment d'un hématome au cerveau opéré rapidement, le club donne des nouvelles quotidiennement et nous sommes heureux de voir qu'il se remet petit-à-petit de cette tragédie. Toujours à l'hôpital, les nouvelles se veulent rassurantes.

Du côté des médias, les nouveaux créneaux de diffusion de Canal + ont été annoncés. Il n'y a plus de match le dimanche après midi. Ce n'est pas un tour de passe-passe de la FFR, c'est simplement un repositionnement puisque la chaine n'a plus le football. Cela est remplacé par un match le dimanche soir à 21h00. Le rugby ira concurrencer le football. Pour ceux qui pensaient que les matches des dimanches après-midis faisaient de l'ombre au rugby amateur, on espère que cela fera revenir les gens dans les stades, sinon, il faudra trouver un autre responsable. 

En rugby féminin, le nouveau calendrier est sorti et on ne peut pas dire que la nouvelle formule de l'Élite 1 soit aussi lisible que chez les hommes. Encore une fois, les arguments sont souvent liés à l'aspect économique plutôt qu'à l'intérêt de la compétition.  Une phase de brassage qui se termine le 6 décembre puis des play-offs / play-downs qui iront jusqu'au 25 avril. Tout est à revoir?

À Béziers, le je-t-aime-moi-non-plus ne semble pas terminé. Si les émirats ne prennent pas le pouvoir, ils pourraient devenir sponsor, soit un autre moyen de mettre la main sur un club?

Enfin, au niveau des élections, c'est le retour de la foire. On mobilise le CNOSF pour trouver une conciliation et reporter les élections au mois de décembre. Bon en fait, l'opposition est persuadée que le fait d'avoir l'AG financière avant l'élection peut faire basculer celle-ci. Mon petit doigt me dit que c'est peine perdue et qu'ils se trompent complètement de stratégie. Mais bon, la politique est connue pour ne pas être un monde d'écoute et de bienveillance. En 2016, c'était le vote électronique, là c'est la date?

 

Autres news