Bienvenue au Biarritz Olympique Lillois

Ras-le B.O.L.

par , le

Au départ, il y avait le rugby. Puis, en 1996, il y eu un schisme entre le rugby officiellement professionnel et le rugby amateur. En 2015, Le rugby amateur subit une nouvelle fracture avec la création du rugby professionnellement amateur et sa feu poule d'accession élite et maintenant la division Nationale de Fédérale 1 qui a le droit de jouer alors que la division de Fédérale 1 nationale, elle n'a pas le droit.

Cela ne veut pas dire que chez les pros tout aille bien. Ainsi, un club professionnel est composé de deux entités. L'association, qui détient le numéro FFR et la société qui gère tout ce qui est lié à la structure professionnelle.

Cela veut dire que l'association est la structure originelle d'un club quoiqu'il se passe et autorise, grâce à une convention, les professionnels à porter le maillot. 

Ce qui vient de se passer à Biarritz est intéressant car si cela se fait, le rugby Français pourrait étrangement ressembler au modèle des franchises américaines. 

Que s'est-il passé ?

Tout part d'une discorde entre la section professionnelle du BO et la mairie qui rejette les travaux du stade Aguilera. Rupture de promesse et donc difficulté pour le club à disposer d'un outil commercial opérationnel afin de retrouver son lustre assez récent.

De ce fait, Jean-Baptiste Aldigé, le président du BO, explore la piste que toute entreprise peut faire : se relocaliser ! Et donc, l'idée émerge de transférer tous les actifs ailleurs. Lille, San-Sébastien et une ville du Sud-Est semblent être intéressées. 

Et donc, cela pourrait donner des situations cocasses. Ainsi, nous pourrions avoir le Biarritz Olympique Lillois ou le BOL en 2022. On aurait enfin des MST dans le rugby avec le Montpellier Stadoceste Tarbais ou le Montauban Sporting Tulle. On aurait un CON aussi avec le Castres Olympique Niçois. Et Imaginez aussi en football l'Olympique de Marseille Parisien, ou encore l'Olympique Lyonnais Stéphanois où les supporteurs s’auto-atomiseraient.

Parce qu'au final, cette idée, c'est la démonstration que les supporteurs ne sont que des clients que l'on peut interchanger?

Autres news