gaufre.jpg

Le XV de France s'est gaufré !

génération Poulidor ?

par , le

On y aura cru, mais à la fin, c'est le troisième match qui se joue dans le money time et pour la seconde fois en notre défaveur. Pourtant, tout avait bien commencé cette semaine. On a ressorti les dossiers, notamment celui de 2007 où la France avait battu l'Ecosse de 27 points gagnant ainsi le tournoi. C'était le XV de France de Laporte.

Et puis aujourd'hui, c'est le XV de France de la gaufre. La FFR a communiqué jeudi 26 mars sur la journée de la gaufre qui est non sans rappeler l'épisode diététique Romain. Certains l'on très mal pris, notamment les opposants et les journalistes de l''équipe y voyant une provocation inutile. Bon moi c'est mon humour et ça m'a bien fait rire, rappelant que le rugby, c'est aussi de la provoque, de la moquerie et de la déconne. 

Apparemment, il faut être un bon père de famille. Le bon père de famille, gère bien l'argent, ne mange pas de gaufres et ferme les yeux sur des sommes détournées du CNOSF par son mentor pour s'acheter une voiture ou encore des paquets de cash d'une billetterie fédérale lucrative.

Mais revenons à nos bleus. Même si c'est en progrès, il va falloir maintenant gagner. Alors effectivement, ce n'est pas la génération ?looser" post 2011, même post 2010 si on considère les défaites contre les Tongas et la demi-finale à 15 contre 14 où l'on était pas loin de prendre l'eau. C'est pour le moment la génération Poulidor avec une seconde deuxième place sur la scène Européenne. 

Néanmoins, nous avons retrouvé une identité, il reste à construire la constance et ça le staff va y arriver. La grosse différence avec les prédécesseurs comme Saint André ou Novès, c'est que l'on ne vend plus le fait de préparer la coupe du monde, comme si le tournoi n'était qu'un moment d'entrainement et de conception. Non, cette fois le message est clair, on y va à chaque fois pour gagner. On peut perdre, mais ce n'est pas acceptable en l'état. Et quand cette génération aura la haine de la défaite, alors au lieu de les appeler les Poulidors, on pourra les appeler les Invincibles.

En tout cas, merci de nous avoir redonné de l'espoir.

Image : rugby amateur.fr

Autres news