/tmp/php6awKmr

Non, non, non et non !

Marre d'entendre toujours les mêmes conneries

par , le

Je lisais tranquillement le Midol de la semaine dernière, quand je suis tombé sur l'interview d'Alain Brenguier, le président de Hyères-Carqueiranne-la Crau et j'en ai marre de lire toujours ces fausses vérités. 

Première erreur : les différences de budget

Pour faire simple, on dit souvent qu'il y a des clubs à 3 millions d'euros et des clubs à 300 000 euros. Et alors ? En top 14, il y a des clubs à 35 millions et d'autres à 13 millions, soit 22 millions de différence. C'est pareil en pro D2, il y a des clubs à 15 millions et des clubs à 4 millions, soit 11 millions d'écart, loin des 2,7 millions d'écart en Fédérale 1.

Et la différence vient de quelle dépense ? Ben, la rémunération des joueurs bien sur. Mais payer plus un joueur, n'est pas toujours en corrélation avec les résultats. Regardez Mauléon ou encore Tyrosse, Saint Jean de Luz ces dernières années qui tiennent la distance face aux gros. 

Cet argument est illusoire, car combien de clubs au final sont à 3 millions et combien à 300 000 ? Quel est le budget médian en F1 ? Si l'on supprime les 4 ou 5 clubs qui font les extrêmes, n'est-on pas dans des structurations budgétaires homogènes ? Si vous répondez  non, on veut voir tous les budgets des clubs de F1 et Nationale. Et dans ce cas, était-il nécessaire de faire une nouvelle division ? Non, bien entendu.

Deuxième erreur : sécurité des joueurs

Là aussi, on sous-entend que les joueurs des clubs à petits budgets n'ont pas le niveau pour jouer en Fédérale 1. Je recommence donc avec Saint Jean de Luz dont les dirigeants seront content d'apprendre que leurs joueurs n'ont pas le niveau. 

Et Tyrosse, avec 800 000 euros de budget, c'est clair que les joueurs ne peuvent pas être au niveau de la Fédérale 1. Comment ont-ils pu battre Dax, un futur candidat à la Nationale 31-12 il y a 2 ans. 

Je ne pense pas qu'un seul club qui joue en Fédérale 1 possède des joueurs qui ne sont pas prêts ou aptes. Et dans ce cas, était-il nécessaire de faire une nouvelle division ? Non, bien entendu.

Troisième erreur : demander un niveau équitable

En quoi une compétition est équitable ? Il y aura toujours un premier et un dernier. Dans ce cas, si l'on veut de l'équité, cela doit être dans le financier. Tout le monde avec un budget à 1 millions, même montant de contrat pour tous les joueurs, même nombre de staff et là on verra. C'est vraiment le sportif qui décidera. Ce ne sera jamais le cas.

En quoi la nationale est équitable ? Si c'est le cas, pourquoi des clubs comme Blagnac demandent à ce que tous les clubs aient des joueurs pluri-actifs ? Non, ce qui n'est pas équitable, c'est que pour faire plaisir à quelques clubs on a rétrogradé la majorité. Et ça va recommencer la saison prochaine. 

Fred Vaudo, président d'Aubagne en Fédérale 3 a expliqué dans les colonnes du Midol que les subventions étaient aussi liées au niveau du club. Demain, la Fédérale 3 sera le septième niveau au lieu du cinquième. Est-ce équitable ? Que dire des clubs ambitieux de Fédérale 1 qui souhaitaient rejoindre le troisième niveau national, la Fédérale 1. Nantes, devra patienter 2 saisons de plus en dézinguant tout sur son passage. Elle est où l'équité du rugby ?

 

Autres news