SU agen, cé la fin ?

31 défaites de rang !

par , le

Rappelez-vous : il faut bien secouer les pruniers pour manger des pruneaux, il y a du tonus dans le pruneau d'Agen !

Sauf que là, le pruneau prend l'eau. 31 défaites de rang en championnats. La dernière victoire des bleu et blanc remonte au 22 février 2020 à Brive. depuis, les chiffres sont toujours en rouge. 

Une saison vierge de victoires l'année dernière en top 14 et 4 défaites pour commencer en Pro d2, nous sommes sur l'un des pires bilans du rugby hexagonal.

Les Bressans n'en demandaient pas tant et ils ne seront pas la première équipe à perdre contre Agen. Est-ce un exploit ? Rien n'est moins sur car la spirale ne semble pas pouvoir s'enrayer de sitôt.

Agen comme Bourgoin, Albi, Dax, Tarbes et Auch ?

Certains clubs ont quitté le professionnalisme très tôt. On se rappellera de la dégringolade de Nîmes au début des années 2000 qui est passé du Top 16 à la Fédérale 1 en 2 saisons et n'y est plus retourné. 

Ensuite nous avons eu des passages éclairs comme Bègles, Colomiers (3 fois), Aurillac et Grenoble qui ont fait l'ascenseur. D'autres comme Béziers et Montauban ont mis plus de temps mais ont rapidement retrouvé un fonctionnement adapté à la pro D2.

Enfin, il y a ceux qui ont complètement perdu ce lien avec le monde professionnel comme Bourgoin, Albi, Dax, Tarbes et Auch, voire même plus puisque ce dernier a disparu pour renaître sous un nouveau nom.

Alors qu'est-ce qui attend Agen ?

Est-ce qu'un club comme Agen peut descendre de division une seconde fois. Cela semble peu probable, même si la situation semble compliquée. C'est un club qui est capable de fédérer localement, de faire revenir d'anciennes gloires et d'essayer de repartir de l'avant. Alors certes en Top 14, le club s'est résigné dés l'hiver et a préparé sa saison en pro D2 depuis lors. Sauf que le début n'est pas fait pour rassurer.

Le déclic pourrait se profiler avec une victoire probante. Néanmoins, ce qui ne marche pas cette année semble dans la continuité de la saison dernière et la stratégie a montré que le changement d'entraineur n'est pas suffisant.

D'autres monuments du rugby ont disparu avec le professionnalisme. Lourdes, La Voulte, Vienne, Carmaux, sans parler du Stade Français et le LOU qui pendant des décennies sont tombés dans l'oubli. 

Si Agen se réveille, les clubs ayant déjà pris les points contre eux pourraient être les grands bénéficiaires. L'histoire nous le dira.

Autres news