dominos.jpg

Réforme Fédérale : l'appauvrissement des séries territoriales

A-t-on pensé à l'effet domino...

par , le

Patrick Buisson a donné son avis dans l'équipe et a défendu la réforme, notamment en expliqunt que cela n'avait pas été décidé en deux jours. je remercie d'ailleurs Patrick qui a eu l'amitié de ne pas m'attaquer personnellement. Il est vrai que l'on se connait depuis longtemps.  

Je voudrais revenir sur un point essentiel qui n'a pas été évoqué et qui est passé complètement au travers des réflexions des élus. Dans l'article de l'équipe, il est dit que les divisions fédérales vont passer de 312 à 336 clubs, soit plus de 24 clubs promus de division Honneur. Cela va évidemment avoir un gros impact sur les séries territoriales. 

Le dernier chantier sur lequel nous devions travailler avec l'ex vice-président (oui Thierry voudrait qu'on l'oublie) était la réforme des séries territoriales. Il s'était intéressé au travail que nous avions fait avec Laurent Bourduge en ligue Aura où nous avions proposé de réduire le nombre de divisions.

Nous avions commencé par placer les clubs sur la carte par division de l'Honneur à la quatrième série. Nous nous étions rendu compte que plus nous descendions vers la quatrième série, moins nous avions de clubs, ce qui pourrait poser problème en matière de distance entre les clubs. 

Intrigués, nous avions demandé une extraction par ligue du nombre de clubs par division territoriale et il s'avérait que ce phénomène était globalisé. La pyramide du rugby s'inversait à partir de la première série. Nous avions donc proposé de ne créer que trois divisions afin que les petits clubs n'aient pas trop de kilomètres à effectuer. Après un an, il avait été décidé de repasser à 4 divisions, l'écart entre deuxième et troisième/quatrième série étant trop grand. 

D'autres ligues ont réduit le nombre à cinq, mais là encore la majorité reste sur six divisions avec ce phénomène inversé. 

Donc, dans la réforme fédérale qui a été faite, on a 24 clubs qui disparaissent des séries territoriales.

Je viens de recevoir la décision de la ligue Aura qui va faire monter les premiers de poule dans chaque division sans descentes. Alors effectivement, ça résoud le problème dans les divisions intermédiaires, mais tout cela se répercute sur la plus basse division qui elle perdra des clubs. 

Et c'est là qu'est le problème. Ces clubs ne peuvent ps se permettre d'avoir plus de distances. La motivation des joueurs est tout autre. On fragilise donc la base une fois de plus, tout comme on avait fragilisé la fédérale 2 féminine en l'amputant de quatre clubs. L'impact que cela peut avoir, c'est que des clubs ne s'engagent pas en compétition et cela veut dire encore une fois, des mises en veille, des joueurs qui arrêtent et un sentiment d'abandon.

Autant, la ligue Aura avec quatre divisions pourra réguler quatre promotions en Fédérale 3, mais je doute que cela soit le cas dans toutes les autres ligues qui ont 5 ou 6 divisions territoriales. 

La réforme des séries territoriales à elle aussi été mise en veille, mais dans ce cas, il ne fallait pas changer la structure des fédérales ou alors, il fallait aussi anticiper son impact sur les séries territoriales.

Autres news