News RF

Baisse des licenciés dans le rugby

Oui, la baisse a bien commencé en 2013 !

par , le

L'article ci-dessous date du 5 juillet 2013 et faisait été des causes de la première baisse constatée des licenciés. Florian Grill insiste en disant que la FFR a perdu 45 000 licenciés en 3 ans en sous-entendant que la gouvernance actuelle en est la seule responsable. Pourtant, le déclin a commencé suite à des réformes réduisant drastiquement le nombre de matches qui est la source même pour laquelle on fai(sai)t ce sport. Pour preuve, nous avons un regain aujourd'hui de licences loisirs et la baisse semble se réduire depuis que l'on a relancé le nombre de matches dans différentes compétitions. 

Et si la solution était tout simplement de proposer de plus jouer au rugby (à XV) !

Article publié le 5 juillet 2013 : baisse des licenciés !

Comme l'a annoncé la FFR, une baisse de 3.5% des licenciés a été constatée cette année. Il faut dire qu'en 7 ans, les licenciés rugby sont passés de 210 000 à 372 000, ce qui prouve l'engouement pour ce sport.

Quels sont les bons et les mauvais élèves ?

 Indétrônables aux 2 premières places, les comités d'Ile de France et Midi Pyrénées accusent des baisses relatives de 5% et 9%. Ces 2 comités représentent à eux seuls plus de 20% des licenciés et des clubs.

Plus surprenant, le comité du Centre se hisse à la 3° place avec une progression de 15% de ses licenciés et presque 20 000 adhérents afin de prendre la place du comité du lyonnais qui perd 22% de licenciés, passant de plus de 22 000 à moins de 18 000.

En 5° place, la Bretagne, malgré une progression quasi stable gagne une place suivi de l'Auvergne qui, avec 3% de licenciés en plus devient plus prolifique que le Languedoc qui chute de 3 places et surtout une baisse de 26% des licenciés. Le comité de Provence se retrouve donc 8° et continue sa dégringolade alors qu'il est 4° en terme de nombre de clubs. Le fait de ne plus avoir d'équipe professionnelle ne va pas arranger les choses.

Pour finir le top 10 des comités, celui de Côte d'Azur, tout auréolé d'un titre en coupe de la fédération reste à la 9° place tandis que le comité des Alpes passe devant les comités Côte d'Argent et Côte Basque Landes pour se retrouver 10° comité en terme de licenciés.  

Quelles sont les raisons de ces baisses ? 

Plusieurs hypothèses sont avancées. La première concerne le fait que le rugby a bénéficié d'une perte de licenciés dans le football et que la tendance est entrain de s'inverser, le football repartant à la hausse.

Une autre cause, pourrait être le prix des licences excessivement chères et qui continuent d'augmenter, faisant du rugby un sport élitiste et réservé aux privilégiés. Mais dans ce cas, il y a discordance entre le niveau de vie des régions et les variations de licenciés.

Peut être que le problème est sur le plan de l'organisation. Le passage à des poules de 10 en fédérale a fait qu'il y a moins de joueurs évoluant au niveau national.

En effet, ce sont 85 clubs, qui au total sont repartis en championnats de séries. Si l'on considère qu'un groupe sénior en équipe 1 tourne autour de 30 joueurs, on a 2550 seniors en moins. En rajoutant l'équipe réserve, ce sont 5000 joueurs qui ont été reversés en séries. Un autre problème est le manque de matches chez les jeunes. Plusieurs clubs se sont plaints de ne pas avoir assez de matches dans les catégories juniors et cadets. L'une des réponses qui a été donnée est d'organiser des matches amicaux. Qu'en est-il alors de la culture de la gagne, de l'esprit de compétition et le fait de soulever un trophée ?

Le rugby est donc un sport cher avec peu de compétitions. Peut être que la cause du problème est simplement là. Les gens en veulent pour leur argent.

Autres news