News RF

Les favoris en Fédérale 1

À vrai dire, ce n'est pas évident !

par , le

Après avoir fait le travail pour la Nationale, passons à la Fédérale 1, nouvelle quatrième division nationale qui est renouvelée avec beaucoup de promus découvrant pour la première fois ce championnat et des confirmés qui pourraient lorgner sur une place en troisième division la saison prochaine. Alors qui sera au rendez-vous dans un an ?

Dans la poule 1, pas moins de 6 promus dans une poule de 11, mais avec 3 anciens gros calibres (Périgueux, Limoges et Langon) et un héritier (Marcq en Baroeul). On pourra mettre une petite pièce sur Niort qui lorgnait sur la Nationale et est en constante progression depuis quelques années. Trélissac sort d'une saison mitigée mais semble se refaire la cerise à l'intersaison. Rennes a eu une année sportive difficile confirmant que la seconde année en fédérale 1 est la plus difficile. Attention à Limoges et Périgueux qui sont deux clubs opérationnels au niveau des structures et pourraient ambitionner de retrouver leur place au sein de l'élite amateur.

En poule 2, la poule de la route des vins, Nuits Saint-Georges est le seul promu. Vienne doit confirmer son excellent exercice et se positionner vers le haut du classement. Pour les taureaux Mâconnais et Nîmois, la saison passée semble avoir été similaire et ces deux clubs auront à coeur de montrer leur vrai visage. Bédarrides-Châteauneuf a su s'adapter rapidement à la fédérale 1 et est à placer dans les favoris de la poule. Beaucoup d'inconnus dans cette poule avec le Stade Métropolitain (ex-ASVEL) qui dans sa nouvelle organisation pourrait jouer les trouble-fête. Rumilly qui part sur une donne sportive basée sur des joueurs locaux. Drancy qui s'est renforcé, Beaune et Issoire qui se sont fait discrets, mais pas pour autant résignés.

Dans la poule 3, l'ogre semble être Hyères-Carqueiranne avec ses moyens, ses performances continues depuis deux saisons. Le sud-est s'est armé, avec notamment la Seyne sur Mer et un recrutement XXL. Pamiers veut passer un cap, Castanet Tolosan retrouver sa place, Lavaur vers le renouveau. Avec cette réorganisation, les clubs Tarnais ont l'occasion de se stabiliser dans la division et les promus risquent d'avoir la vie dure.

Poule 4, la seule composée de 12 clubs, avec très peu de déplacements, recettes et budgets optimisés, cette poule a eu de jolis cadeaux fédéraux. Qui pourrait sortir du lot ? Saint Jean de Luz est une valeur sure depuis plusieurs saisons et semble pouvoir viser la première place. Mauléon, dont la réussite dépend des générations sera sans doute en haut du tableau. Tyrosse voudra revenir à un niveau plus conforme à son histoire. Anglet repart avec du neuf suite à 14 départs, Bagnères de Bigorre voudra effacer sa mauvaise saison tout comme Oloron. L'inconnue vient de Auch qui a réussi à revenir à un bon niveau en très peu de saisons et connait les mécaniques du haut niveau.

Au niveau des phases finales, Hyères Carqueiranne est surement le favori avec Saint Jean de Luz. Ensuite, peuvent se placer des clubs comme Niort, Mâcon, Bédarrides-Châteauneuf. En outsiders, nous mettrons des pièces sur des clubs comme Mauléon, Nîmes, le Stade Métropolitain ou encore Trélissac. Certains promus, comme La Seyne, Périgueux, Limoges ou encore Marcq en Baroeul peuvent venir se mêler à la bataille du titre. 

Ça commence en septembre pour l'une des saisons les plus longues de Fédérale 1.

Autres news