/tmp/phpa3jaZ4

Quand la nationale se tire une balle dans le pied

Les promus en pro D2 seront dans le très très dur !

par , le

Lorsque la Nationale retrouvera les terrains, nous serons le 10 janvier 2021 et il restera jusqu'à 23 matches à jouer pour certains. La FFR a anticipé, à moitié, la problématique de finir les championnats en supprimant tout ou partie de la phase finale. 

Il y a déjà la problématique calendaire. du 10 janvier au 27 juin, il y a 25 weekends pour jouer. C'est à dire, pour un club comme Bourgoin, qu'il y aura des blocs de 8 matches. Le déséquilibre est là dans une période où l'on nous parle de sécurité des joueurs, il est fort probable que le mix entre intensité et répétition des matches ne va pas épargner les organismes.

Du côté de la Pro D2, les matches sont maintenus et Biarritz est à la traine avec 2 matches reportés. Toutefois, la saison a prévu de se terminer le 14 mai 2021. Au pire des cas, la LNR pourrait reporter d'un weekend ou deux la fin du championnat pour permettre à tout le monde de jouer. 

Mais c'est là qu'est le principal problème. Depuis que Rugbyfederal existe, un paramètre a toujours été mis en avant pour réussir la saison de l'accession en pro D2. Il faut que les promus soient connus au même moment où se termine la pro D2. La seule saison où cela s'est vraiment produit, c'est l'année où Vannes et Angoulême sont montés avec le parcours qu'on leur connait l'année suivante. 

Là, les promus ne seront connus et validés qu'au mieux fin juin. Tous les joueurs professionnels intéressants auront déjà signé dans les clubs. Il ne restera que ceux qui se retrouvent sans clubs. Quand on sait qu'une montée, c'est un renouvellement de 50% des effectifs pour profiter de l'expérience du rugby professionnel, les deux promus de Nationale sont vraiment mal embarqués.

Quand on sait que la FFR a consulté les clubs pour continuer le championnat et que seulement quatre ont répondu par l'affirmative, les clubs viennent de se tirer une balle dans le pied et il est fort probable que les promus soient d'ores et déjà condamnés pour la saison 2020/2021 en pro D2, si toutefois la LNR a prévu des montées et des descentes.

 

Autres news