Angleterre 22 - 19 Farce : 5 choses à savoir

Ce que la méthode Galthié nous démontre

par , le

 Tout le monde se l'accorde, cette défaite est injuste et aujourd'hui, l'équipe de France de rugby est supérieure à celle de l'Angleterre. Nous allons revenir sur les points qui nous semblent important et qui font qu'aujourd'hui, nous avons retrouvé notre rugby.

1 - L'état d'esprit

Ces bleus n'ont peur de rien, surtout pas de la défaite, mais ils ne semblent pas prendre cela comme une fatalité. Toutes les grandes équipes de France, tous sports confondus avaient au moins un leader qui affirmait ouvertement haïr la défaite. Il semble que dans cette équipe, ce soit généralisé. Une autre chose, c'est que l'on ne se réfugie plus derrière l'idée de se préparer pour la coupe du monde. Non, chaque match, c'est un devoir de victoire. Un tournoi, ça se gagne !

2 - L'envie

Cette équipe se caractérise par l'envie de jouer. Nous avons passé pratiquement une décennie à forger des équipes de France qui évoluaient dans la peur. La peur de se faire éjecter si l'on ne respectait pas les consignes, les directives, les schémas. Pendant longtemps, le jeu semblait sclérosé, là il semble libéré et l'on sent du plaisir lorsque les joueurs sont sur le terrain.

3 - Le vivier

Les derniers sélectionneurs ont tous eu un turn-over important. Sauf que là, il semble que les places ne sont jamais acquises à la différence de cadres par le passé, qui étaient toujours présents, même quand il n'étaient pas au top. La stratégie Galthié, montre bien que le suivi des joueurs est optimisée et que l'on sait bien où aller les chercher. Le meilleur exemple a été fait sur cette équipe de Farce/France qui a montré, malgré son statut dégradé par les Anglais qu'ils étaient au top. Couilloud en est l'illustration parfaite avec 5 sélections et 1 capitanat.

4 - la préparation

Galthié démontre que les schémas passés étaient erronés. On parlait de très haut niveau pour montrer le décalage entre le Top 14 et le rugby international. Il a fait tomber les dogmes de la préparation physique qui était séparée du jeu. Ce qui est simple et logique. Si vous passez 3 semaines à faire du physique sans toucher le ballon, vous passez 3 semaines sans faire de rugby. Avec Galthié, tout est lié?

5 - le binôme

A l'arrivée de Galthié, beaucoup avaient en tête les échecs successifs dans les clubs. Il y avait toujours des débuts très satisfaisants, mais au bout d'un moment, le sélectionneur faisait face à des conflits avec les joueurs ou bien les dirigeants. Le fait d'avoir Raphaël Ibanez comme manageur générale est peut-être la meilleure chose qu'il puisse arriver afin d'avancer avec un seul objectif : tout gagner !

Tout reste à faire, cette équipe n'a encore rien gagné, mais les dispositions, l'état d'esprit et le jeu retrouvé de notre équipe de France permet de croire en des lendemains souriants.

Autres news