/tmp/phptG6gRy

Nationale 2 : nouvelle division et mauvaise idée

Clubs entendus, clubs foutus

par , le

Je ne suis jamais content, je ne suis jamais Contant et je ne suis jamais comptant. En gros, je critique, je ne suis pas dans l'opposition, je ne suis pas politicien. En revanche, ce qui m'intéresse dans ces démarches écrites, souvent provocantes, c'est l'impact qu'une décision peut avoir sur l'ensemble des clubs. 

Ce que j'aimais avec Thierry Murie, c'est qu'il y avait effectivement l'écoute des clubs, mais qu'après, nous regardions ce que nous pouvions faire ou pas. Parce que le problème des clubs est qu'ils viennent avec leur unique observation ou constat par rapport à leur environnement et souvent, essayent de généraliser une méthode de fonctionnement qui pourrait les arranger. Mais la vérité de Blagnac est-elle celle du Stade Métropolitain qui n'est pas non-plus celle de Marcq en Baroeul ? 

Ce qui m'ennuie depuis un peu plus d'un an, c'est que l'on nous martèle que les clubs ont décidé. Non, ce n'est pas vrai. Quand un projet modifie la structure d'une organisation, la démocratie veut que tous ceux qui sont concernés par cette modification puissent donner leur avis. Cela n'a pas été le cas. Seuls les clubs de Fédérale 1 ont voté et décidé de rétrograder d'une division l'ensemble du rugby Français. Quand vous constatez cela, on vous dit simplement que ce n'est pas grave et que cela n'a pas de conséquence. Ok, pourquoi pas, vous vous basez sur quoi ? Parce que l'hypothèse est bien là et ne peut être ignorée.

Nationale 2 : genèse et mauvaise déduction

Le Covid a encore mis à l'arrêt les compétitions du rugby amateur. La Nationale a été considérée comme professionnelle car la plupart des clubs possèdent des joueurs sous contrat et a pu continuer. 

En revanche la Fédérale 1 a été mise à l'arrêt bien que faisant partie de la même division dans les textes. Sauf que dans cette division, il y a des clubs qui ont aussi des joueurs sous contrat et des budgets qui leur permettraient de jouer en Nationale. Ces clubs là, ont fait entendre leur voix pour qu'une solution soit trouvée. Ils estiment qu'il faudrait une deuxième poule en Nationale.

Patrick Buisson et ses équipes ont donc travaillé sur une refonte, car il y avait aussi la problématique du rugby de séries. Il a donc été proposé la création d'une Nationale 2 qui permettrait de faire monter les meilleurs clubs de Fédérale 1. Premier point de vigilance : les clubs qui monteront seront les meilleurs sportivement. Imaginez que l'un des clubs qui a demandé une deuxième poule de nationale ait une saison compliquée et ne se retrouve pas en Nationale 2. En deux ans, ce club, comme les survivants de l'ancienne Fédérale 1 auront été rétrogradés de 2 divisions..

Il y a aussi ces clubs qui travaillent sur une montée dans le secteur professionnel. On a vu, par le passé comme cela se passait. Carcassonne, Vannes, Nevers, Soyaux Angoulême ont souvent mis des moyens structurels rapidement en place pour y accéder. Aujourd'hui, avec un Nantes en Fédérale 3, il faudra compter deux ans de plus pour espérer monter en pro D2. 

Enfin, cela ne résout pas le problème pour une nouvelle pandémie. Est-ce que le gouvernement considèrera la quatrième division comme professionnelle et autorisera les clubs à jouer ? Parce qu'au départ, la revendication était basée sur le schisme entre les clubs ayant des contrats et ceux qui n'en avaient pas. 

Autres news