Pourquoi Bourg-en-Bresse et Narbonne Sont défavorisés ?

La nationale ne prépare pas à ça.

par , le

Monter en Pro D2 n'a jamais été facile. Ainsi, les dirigeants cherchent à comprendre comment on peut exister dans la deuxième division professionnelle quand on connait le taux de maintien très faible pour les promus. 

Depuis 7 ans, l'idée a été émise que la Fédérale 1 devait mieux préparer à la pro D2. On a donc moins joué un titre et plus chercher à optimiser les candidats. A l'arrivée, on a perdu en route pas mal de clubs qui ont déposé le bilan, et les promus ont pour la plupart rejoint le rugby fédéral. L'option choisie concernait les clubs dit ?structurés? administrativement et financièrement, ce qui impliquait d'avoir sur le papier une très bonne équipe. 

Quand on y regarde de plus prêt, la seule saison qui a permis aux promus de bien se comporter est celle où Vannes et Soyaux Angoulême sont montés. Pourquoi ? Parce que les promus ont été connus le 14 mai 2016, là où la Pro D2 se terminait le 22 mai pour la phase préliminaire. 

Cela veut dire que sur le marché des joueurs, ces deux clubs ont pu recruter des joueurs professionnels afin d'étoffer les effectifs. 

Pour les anciens de Rugbyfederal, c'était le point clé des discussions sur les forums depuis 2003. La Fédérale 1 se terminait trop tard et les promus en pro D2 ne récupéraient que des joueurs qui n'avaient été pris par aucun club professionnel. 

Cette saison, la Pro D2 s'est terminée le 14 mai et nous connaitront les promus de Nationale, le 30 mai, soit 16 jours après. Autant dire que pour trouver des joueurs sur le marché, ça va être très compliqué. 

De surcroît, le second problème était de préparer les joueurs qui n'avaient pas joué en pro D2 à encaisser 30 matches dans une saison. Pour ça, vous avez deux mois, ce qui est, en terme de foncier très court. A l'arrivée, les équipes qui arrivent en Pro d2 font face à un rythme plus élevé, avec des joueurs moins bons et préparés très rapidement à cette division.

Donc les deux promus de ce soir sont surement amenés à jouer les faire-valoir en Pro D2 à moins qu'un club explose la saison prochaine en terme de finances. 

C'est mission impossible mais sans Tom Cruise.

Autres news