Fédérale 2

OLYMPIQUE MARCQUOIS RUGBY, le représentant du Nord

#631

  • vieuxlille
  • Membre
  • 19/04/2014
  • Msg : 979

arno74 a écrit :

43-14 avec le bonus offensif chez le 4ème c'est du travail bien fait, chapeau les mecs!!! 

Une semaine de repos et on se prépare pour le choc contre Beauvais, parlez en autour de vous, cette équipe mérite plus de monde en tribune surtout pour un tel match !

Oui faut ramen

er du monde !

« Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux. »

Benjamin Franklin.

#632

  • guinnessdrinker
  • Membre
  • 02/10/2010
  • Msg : 455

Saint-Denis qui en passe 40 aux Havrais, preuve que s'ils ont accroché les marcquois, ça n'était pas un hasard. D'ailleurs, ils sont 3eme. Derrière le duo OMR-Beauvais dont les résultats sont très semblables et les statistiques aussi : 37 E+ pour Marcq contre 30 pour Beauvais/ 10 E- pour les picards et 9 pour les nordistes. Raison de plus de venir nombreux et nombreuses au stade pour le prochain match, seul moyen de jauger du niveau des deux équipes en confrontation directe!! 

#633

  • Guillaume59
  • Membre
  • 03/11/2019
  • Msg : 28

Bonjour à tous,

Je suis un supporter de Marcq depuis toujours. Je me permets d’entrer dans le débat, car je lis régulièrement les postes. Je suis assez dubitatif sur le nouveau projet du club qui doit amener le club en prod 2 en 2023.

Je trouve que le projet est ambitieux et réalisable, mais les délais sont pour moi trop court pour pouvoir vraiment pérenniser le club. Au vu de sa position géographique (aucun club majeur proximité), de son dynamisme économique, il serait possible d’imaginer un club en top 14 sur le très long terme.

Je vais essayer d’argumenter par des exemples :

dans l’histoire, on a pu voir énormément de club ambitieux qui se sont brûlé les ailles avec des dynamiques similaires à celle de Marcq. Je pense notamment à des clubs de métropole qui ont soit fait faillite ou connue des relégations, je pense à Marseille Vitrolles, Rouen, Nice, Strasbourg, Saint-Etienne et bien sûr le LMR. Tous ces clubs avaient un certain potentiel de part un potentiel humain (en terme de vivier de joueur), économique et aussi d’un point de vue du public avec une région à convertir à l’ovalie. Je pense notamment à des clubs de métropole qui ont soit fait faillite ou connue des relégations, je pense à Marseille Vitrolles, Rouen, Nice, Strasbourg, Saint-Etienne et bien sûr le LMR.

- Le manque d’humilité et une déconnexion à la réalité. Ces clubs ont oublié le poids de l’histoire, beaucoup se sont vu trop beau du fait de moyen bien supérieur. On peut prendre l’exemple de Marcq avec un budget d’1 million d’euros déjà nettement supérieur à beaucoup de clubs de fédérale 1. Le LMR comme tous ces clubs de métropole ont pu se structurer et adopter le fonctionnement de club professionnel, avec des recrutements ambitieux. Le LMR après 3 ans de fédéral 1 était déjà tout proche de la monté avec une première demi-finale. Ils ont survolé les phases de poules, mais ils ont perdu contre Massy ville ayant un potentiel bien moindre, mais ayant eu un développement raisonné avec une très grosse formation et une forte identité. Le scénario s'est répété deux fois contre Bourg en Bresse et Montauban. Toujours même constant survole les phases de poule, mais échec face à des adversaires ayant moins de potentiel, mais déjà présent depuis longtemps à ce niveau avec une forte identité et culture rugby important dans leurs régions. Je pense que ce qui a fait la force ces clubs par rapport aux LMR est le poids de l’expérience et de l’histoire, ces clubs sont structuré depuis très longtemps ont pu récolter les fruits de leurs formations chose pour laquelle il faut être patient. Le LMR n’a pas survécu à une crise de croissance trop rapide et lorsque les éléments étaient réunis pour monter le LMR avait entaché sa santé financière.

- Une stratégie pas payante. Tous ces clubs ont voulu se développer par leurs équipes premières avec tous les attribue d’une équipe professionnelle sans que le reste du club le soit vraiment. Le LMR par exemple a pensé pouvoir fédérer public et partenaire via les résultats de l’équipe fanion. Sauf que cela peut prendre du temps, il ne faut pas négliger les aspects lié à l’administratif, la formation d’éducateur et les moyens à louer à l’école de rugby qui est l’ossature d’un club. Cette stratégie de dumping peut être très coûteuse et difficile en exécution si les résultats tardent à venir comme Nevers par exemple qui à mi des moyens énorme pour aller vite. Le LMR n’a pas réussi à passer le cap et cette stratégie trop coûteuse qui a causé la faillite du club. Le contre-exemple peut être Vannes une région pas tournée vers le rugby au départ, mais avec une continuité dans le staff. Le club est monté un an avant le LMR en F1 et a obtenu sa montée en prod 2 un après celle d’une LMR avec une progression moins rapide. Vannes joue désormais les phases finales de prod 2 après 10 ans F2, 10 F1. 

- Un faussé qui grandit entre les performances sportives et le reste du club. Le LMR avait par exemple des résultats probants laissant entrevoir une montée, mais une formation en grande difficulté. Je pense pouvoir en parler ayant joué en jeune au LMR et ayant connu un club de pro avec un centre de formation. Il paraissait difficile pour un jeune du LMR de pouvoir intégrer l’équipe première de part des résultats peu probant, des coachs pas au niveau n’ayant rien connu d’autres que la région et le manque de moyens. Le LMR s'est tiré une balle dans le pied, car l’aspect identitaire, l’amour du maillot et la transmission dans un club, c’est essentiel. Trop peu de joueurs ayant connu les catégories jeunes au LMR ont eu les moyens d’atteindre l’équipe première. Les exemples de club qui fonctionne sont ceux qui respectent ces aspects Toulouse par exemple (Baille, Aldegheri, Ramos, Marchand, Tolofua, Bonneval, Cros, Bézy , Médard, Huget etc…) ou Clermont. Est-ce que des joueurs comme Valentin boucherie, Antoine Marty ou Hugo Mendes jeune à des postes ou la maturité est lente pourront suivre le développement du club ???

Il en va de même pour l’affluence qui doit être une rentrer d’argent, mais aussi un argument pour convaincre des partenaires. Comment peut-on augmenter de façon significative les nombres de personne au stade alors que les résultats sont là. Pour passer de 400 à 5 000 personnes en 4 ans…

Bref, je ne comprends pas toujours le fonctionnement du club pour aller aussi vite, il faudra renouveler fortement l’effectif et on risque de sacrifier des générations de joueurs pour ne pas avoir était patient. A quoi bon recruter un sud africains, un fidjien et un roumain sachant qu’il me semble qu’on ne peut pas dépasser un nombre de joueurs étranger par feuille de match. Sébastien Kairet en a par exemple pu faire les frais joueur Belge jeune est talentueux ayant fait des débuts avec l’équipe première du LMR et surtout joueur de la région…Peut-on retrouver une identité club avec autant de changement ?? Est-ce que les jeunes cadets qui mettent des raclées à Courbevoie pourront dans 5 ans se retrouver en prod 2 contre Perpignan ??

Sans parler d’une non-participation aux phases finales malgré des résultats sportifs pour cause de problème financier.

Je pense que le projet poussé par la métropole est un cadeau empoisonné ont pousse tout le monde à l’ambition, mais cela ressemble plus à de l’orgueil mal placé après la désillusion du LMR. Je ne sais pas comment le club peu se développer de façon pérenne en voulant aller aussi vite aucun club semblable n’a réussi à le faire dans le passé mise à part Nevers avec des moyens bien supérieurs encore à ce que Marcq peu espérer…

#634

  • coloms6
  • Membre
  • 28/09/2016
  • Msg : 86

Guillaume59 a écrit :

Bonjour à tous,

Je suis un supporter de Marcq depuis toujours. Je me permets d’entrer dans le débat, car je lis régulièrement les postes. Je suis assez dubitatif sur le nouveau projet du club qui doit amener le club en prod 2 en 2023.

Je trouve que le projet est ambitieux et réalisable, mais les délais sont pour moi trop court pour pouvoir vraiment pérenniser le club. Au vu de sa position géographique (aucun club majeur proximité), de son dynamisme économique, il serait possible d’imaginer un club en top 14 sur le très long terme.

Je vais essayer d’argumenter par des exemples :

dans l’histoire, on a pu voir énormément de club ambitieux qui se sont brûlé les ailles avec des dynamiques similaires à celle de Marcq. Je pense notamment à des clubs de métropole qui ont soit fait faillite ou connue des relégations, je pense à Marseille Vitrolles, Rouen, Nice, Strasbourg, Saint-Etienne et bien sûr le LMR. Tous ces clubs avaient un certain potentiel de part un potentiel humain (en terme de vivier de joueur), économique et aussi d’un point de vue du public avec une région à convertir à l’ovalie. Je pense notamment à des clubs de métropole qui ont soit fait faillite ou connue des relégations, je pense à Marseille Vitrolles, Rouen, Nice, Strasbourg, Saint-Etienne et bien sûr le LMR.

- Le manque d’humilité et une déconnexion à la réalité. Ces clubs ont oublié le poids de l’histoire, beaucoup se sont vu trop beau du fait de moyen bien supérieur. On peut prendre l’exemple de Marcq avec un budget d’1 million d’euros déjà nettement supérieur à beaucoup de clubs de fédérale 1. Le LMR comme tous ces clubs de métropole ont pu se structurer et adopter le fonctionnement de club professionnel, avec des recrutements ambitieux. Le LMR après 3 ans de fédéral 1 était déjà tout proche de la monté avec une première demi-finale. Ils ont survolé les phases de poules, mais ils ont perdu contre Massy ville ayant un potentiel bien moindre, mais ayant eu un développement raisonné avec une très grosse formation et une forte identité. Le scénario s'est répété deux fois contre Bourg en Bresse et Montauban. Toujours même constant survole les phases de poule, mais échec face à des adversaires ayant moins de potentiel, mais déjà présent depuis longtemps à ce niveau avec une forte identité et culture rugby important dans leurs régions. Je pense que ce qui a fait la force ces clubs par rapport aux LMR est le poids de l’expérience et de l’histoire, ces clubs sont structuré depuis très longtemps ont pu récolter les fruits de leurs formations chose pour laquelle il faut être patient. Le LMR n’a pas survécu à une crise de croissance trop rapide et lorsque les éléments étaient réunis pour monter le LMR avait entaché sa santé financière.

- Une stratégie pas payante. Tous ces clubs ont voulu se développer par leurs équipes premières avec tous les attribue d’une équipe professionnelle sans que le reste du club le soit vraiment. Le LMR par exemple a pensé pouvoir fédérer public et partenaire via les résultats de l’équipe fanion. Sauf que cela peut prendre du temps, il ne faut pas négliger les aspects lié à l’administratif, la formation d’éducateur et les moyens à louer à l’école de rugby qui est l’ossature d’un club. Cette stratégie de dumping peut être très coûteuse et difficile en exécution si les résultats tardent à venir comme Nevers par exemple qui à mi des moyens énorme pour aller vite. Le LMR n’a pas réussi à passer le cap et cette stratégie trop coûteuse qui a causé la faillite du club. Le contre-exemple peut être Vannes une région pas tournée vers le rugby au départ, mais avec une continuité dans le staff. Le club est monté un an avant le LMR en F1 et a obtenu sa montée en prod 2 un après celle d’une LMR avec une progression moins rapide. Vannes joue désormais les phases finales de prod 2 après 10 ans F2, 10 F1. 

- Un faussé qui grandit entre les performances sportives et le reste du club. Le LMR avait par exemple des résultats probants laissant entrevoir une montée, mais une formation en grande difficulté. Je pense pouvoir en parler ayant joué en jeune au LMR et ayant connu un club de pro avec un centre de formation. Il paraissait difficile pour un jeune du LMR de pouvoir intégrer l’équipe première de part des résultats peu probant, des coachs pas au niveau n’ayant rien connu d’autres que la région et le manque de moyens. Le LMR s'est tiré une balle dans le pied, car l’aspect identitaire, l’amour du maillot et la transmission dans un club, c’est essentiel. Trop peu de joueurs ayant connu les catégories jeunes au LMR ont eu les moyens d’atteindre l’équipe première. Les exemples de club qui fonctionne sont ceux qui respectent ces aspects Toulouse par exemple (Baille, Aldegheri, Ramos, Marchand, Tolofua, Bonneval, Cros, Bézy , Médard, Huget etc…) ou Clermont. Est-ce que des joueurs comme Valentin boucherie, Antoine Marty ou Hugo Mendes jeune à des postes ou la maturité est lente pourront suivre le développement du club ???

Il en va de même pour l’affluence qui doit être une rentrer d’argent, mais aussi un argument pour convaincre des partenaires. Comment peut-on augmenter de façon significative les nombres de personne au stade alors que les résultats sont là. Pour passer de 400 à 5 000 personnes en 4 ans…

Bref, je ne comprends pas toujours le fonctionnement du club pour aller aussi vite, il faudra renouveler fortement l’effectif et on risque de sacrifier des générations de joueurs pour ne pas avoir était patient. A quoi bon recruter un sud africains, un fidjien et un roumain sachant qu’il me semble qu’on ne peut pas dépasser un nombre de joueurs étranger par feuille de match. Sébastien Kairet en a par exemple pu faire les frais joueur Belge jeune est talentueux ayant fait des débuts avec l’équipe première du LMR et surtout joueur de la région…Peut-on retrouver une identité club avec autant de changement ?? Est-ce que les jeunes cadets qui mettent des raclées à Courbevoie pourront dans 5 ans se retrouver en prod 2 contre Perpignan ??

Sans parler d’une non-participation aux phases finales malgré des résultats sportifs pour cause de problème financier.

Je pense que le projet poussé par la métropole est un cadeau empoisonné ont pousse tout le monde à l’ambition, mais cela ressemble plus à de l’orgueil mal placé après la désillusion du LMR. Je ne sais pas comment le club peu se développer de façon pérenne en voulant aller aussi vite aucun club semblable n’a réussi à le faire dans le passé mise à part Nevers avec des moyens bien supérieurs encore à ce que Marcq peu espérer…

 

Point de vue très bien expliqué et argumenté, que je partage evidemment. 

Tu cites Nevers comme étant presque les seuls a y etre arrivés si vite, c'est vrai mais honnetement cela fait réver qui cette équipe ? Aucune identité, c'est une armée d'étrangers.

D'accord avec toi sur le constat des Marseille, Strasbourg etc...Sous prétexte que ce sont des grosses villes aux potentiels économiques important, elles ont toutes prétendues que leur place était parmis l'élite professionnelle. Péché d'orgueil comme tu dis. Mais c'est la l'erreur, parfois peu importe la taille de la ville, si le "vivier" rugby n'est pas présent.

 

 

Dernière modification par coloms6 (04/11/2019 17:58:46)

#635

  • Jona lemou
  • Membre
  • 02/02/2014
  • Msg : 72

Bon d'accord mais L'OMR n'est pas une mosaïque de mercenaires , bien au contraire. Bcp de joueurs locaux et redevenus locaux après une expérience loin de leur base . Il y a un club formateur depuis des décennies ancré en fed 3-2 depuis 15 ans . Rien d'anormal à viser la montée en fed1 même avec trois contrats pro . 

Que fais tu de tes jeunes prometteurs si tu ne peux pas les faire jouer à un bon niveau ..., ils partent..et oui . Bcp sont partis et jouent même au plus haut niveau. Ce n'est pas complètement idiot d'essayer de les garder . 

Le budget ne dépend pas d'un mécène et c'est très important.

Tout ne sera pas simple mais l'exemple de Vannes est assez édifiant et pourrait servir de modèle. Il n'y avait pas de public du tt au début et maintenant grâce à l'équipe fanion ils remplissent le stade et mobilisent le département . ils ont bougé les cadres dans un endroit hors du monde rugbystique. Le monde du rugby n'appartient pas à qqs villages d'irréductibles et avec de l'intelligence et de l'ambition on peut aussi créer un gd mouvement. Il y a plusieurs façons de réussir et il serait bien prétentieux de prétendre détenir la recette !!!! 

Sinon Il faudra faire un cahier des charges précis selon vos arguments avec autant d'années en fed3 puis autant en Fed2  etc....., assez ridicule. Surtout qu'en réussissant cela ne suffit pas car Nevers n'est pas une équipe à vos yeux . Dur de pouvoir dire cela !!!! Combien de Toulonnais à Toulon ? Et j'en passe !!!!! 

Je vais me contenter d'observer et juger plus tard . 

 

#636

  • sylvain92000
  • Membre
  • 06/07/2015
  • Msg : 439

Jona lemou a écrit :

Que fais tu de tes jeunes prometteurs si tu ne peux pas les faire jouer à un bon niveau ..., ils partent..et oui . Bcp sont partis et jouent même au plus haut niveau.

Comme tu as l'air de bien connaitre et que je trouve le sujet (formation de joueurs de rugby dans un secteur où le rugby est un sport mineur) est très interressant, peux tu stp nous donner une liste de joueur formés à Marcq disons sur les 10 denières années et qui évoluent aujourd'hui au plus haut niveau (disons top14 et proD2 ou éventuellement en championnait pro à l'étranger) ?

Merci de ton éclairage.

#637

  • vieuxlille
  • Membre
  • 19/04/2014
  • Msg : 979

sylvain92000 a écrit :
Jona lemou a écrit :

Que fais tu de tes jeunes prometteurs si tu ne peux pas les faire jouer à un bon niveau ..., ils partent..et oui . Bcp sont partis et jouent même au plus haut niveau.

Comme tu as l'air de bien connaitre et que je trouve le sujet (formation de joueurs de rugby dans un secteur où le rugby est un sport mineur) est très interressant, peux tu stp nous donner une liste de joueur formés à Marcq disons sur les 10 denières années et qui évoluent aujourd'hui au plus haut niveau (disons top14 et proD2 ou éventuellement en championnait pro à l'étranger) ?

Merci de ton éclairage.

Qu'on joue au rugby dans le nord et que l'OMR reussisse cela vous dérange à ce point ? C'est certain que l'omr fait de l'ombre à des clubs parisiens . Seul les clubs ayant joués dans le passé à haut niveau ont le droit de prétendre à la montée ?

Pour l'instant l'omr est en F2 et au mieux sera peut etre en F1 l'année prochaine  mais rien n'est fait pour le moment. C'est le seul objectif à court terme:  la montée en F1. Ensuite : faudra juste essayer de ne pas redescendre.

« Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux. »

Benjamin Franklin.

#638

  • sylvain92000
  • Membre
  • 06/07/2015
  • Msg : 439

vieuxlille a écrit :
sylvain92000 a écrit :
Jona lemou a écrit :

Que fais tu de tes jeunes prometteurs si tu ne peux pas les faire jouer à un bon niveau ..., ils partent..et oui . Bcp sont partis et jouent même au plus haut niveau.

Comme tu as l'air de bien connaitre et que je trouve le sujet (formation de joueurs de rugby dans un secteur où le rugby est un sport mineur) est très interressant, peux tu stp nous donner une liste de joueur formés à Marcq disons sur les 10 denières années et qui évoluent aujourd'hui au plus haut niveau (disons top14 et proD2 ou éventuellement en championnait pro à l'étranger) ?

Merci de ton éclairage.

Qu'on joue au rugby dans le nord et que l'OMR reussisse cela vous dérange à ce point ? C'est certain que l'omr fait de l'ombre à des clubs parisiens . Seul les clubs ayant joués dans le passé à haut niveau ont le droit de prétendre à la montée ?

Pour l'instant l'omr est en F2 et au mieux sera peut etre en F1 l'année prochaine  mais rien n'est fait pour le moment. C'est le seul objectif à court terme:  la montée en F1. Ensuite : faudra juste essayer de ne pas redescendre.

Ouhla, le Marcquois/Lillois semble susceptible apparement ! Ton camarade nous dit qu'il y a beaucoup de joueurs formés à Marcq qui joue au plus haut niveau, je demande juste : qui et où ? C'est un sacrilège que de vous demander de bien vouloir  justifier ce que vous avancez... ?

#639

  • ANDOLFY24
  • Membre
  • 16/07/2019
  • Msg : 888

sylvain92000 a écrit :
vieuxlille a écrit :
sylvain92000 a écrit :

 

Comme tu as l'air de bien connaitre et que je trouve le sujet (formation de joueurs de rugby dans un secteur où le rugby est un sport mineur) est très interressant, peux tu stp nous donner une liste de joueur formés à Marcq disons sur les 10 denières années et qui évoluent aujourd'hui au plus haut niveau (disons top14 et proD2 ou éventuellement en championnait pro à l'étranger) ?

Merci de ton éclairage.

Qu'on joue au rugby dans le nord et que l'OMR reussisse cela vous dérange à ce point ? C'est certain que l'omr fait de l'ombre à des clubs parisiens . Seul les clubs ayant joués dans le passé à haut niveau ont le droit de prétendre à la montée ?

Pour l'instant l'omr est en F2 et au mieux sera peut etre en F1 l'année prochaine  mais rien n'est fait pour le moment. C'est le seul objectif à court terme:  la montée en F1. Ensuite : faudra juste essayer de ne pas redescendre.

Ouhla, le Marcquois/Lillois semble susceptible apparement ! Ton camarade nous dit qu'il y a beaucoup de joueurs formés à Marcq qui joue au plus haut niveau, je demande juste : qui et où ? C'est un sacrilège que de vous demander de bien vouloir  justifier ce que vous avancez... ?

Je ne connais pas bien ce club, mais je peux te dire que le talon du RCT Christopher Tolofua et son frère le troisième ligne du Stade Toulousain Selevasio Tolofua sortent de ce club.

 

 

 

Dernière modification par ANDOLFY24 (05/11/2019 01:53:14)

#640

  • Guillaume59
  • Membre
  • 03/11/2019
  • Msg : 28

Jona lemou a écrit :

Bon d'accord mais L'OMR n'est pas une mosaïque de mercenaires , bien au contraire. Bcp de joueurs locaux et redevenus locaux après une expérience loin de leur base . Il y a un club formateur depuis des décennies ancré en fed 3-2 depuis 15 ans . Rien d'anormal à viser la montée en fed1 même avec trois contrats pro . 

Que fais tu de tes jeunes prometteurs si tu ne peux pas les faire jouer à un bon niveau ..., ils partent..et oui . Bcp sont partis et jouent même au plus haut niveau. Ce n'est pas complètement idiot d'essayer de les garder . 

Le budget ne dépend pas d'un mécène et c'est très important.

Tout ne sera pas simple mais l'exemple de Vannes est assez édifiant et pourrait servir de modèle. Il n'y avait pas de public du tt au début et maintenant grâce à l'équipe fanion ils remplissent le stade et mobilisent le département . ils ont bougé les cadres dans un endroit hors du monde rugbystique. Le monde du rugby n'appartient pas à qqs villages d'irréductibles et avec de l'intelligence et de l'ambition on peut aussi créer un gd mouvement. Il y a plusieurs façons de réussir et il serait bien prétentieux de prétendre détenir la recette !!!! 

Sinon Il faudra faire un cahier des charges précis selon vos arguments avec autant d'années en fed3 puis autant en Fed2  etc....., assez ridicule. Surtout qu'en réussissant cela ne suffit pas car Nevers n'est pas une équipe à vos yeux . Dur de pouvoir dire cela !!!! Combien de Toulonnais à Toulon ? Et j'en passe !!!!! 

Je vais me contenter d'observer et juger plus tard . 

 

J'ai fait une re ponse global du pourras lire. Mais voici la liste des purs toulounais qui jouent à Toulon : Bruce Devaux, Florian Fresia, Bastien Soury, Corentin Vernet, Swan Rebbadj, Florian Vanverberghe,Julien Ory, Thomas Hoarau, Yoan Cottin, Louis Carbonel, Mathieu Smaili, Erwan Dridi et Simon Moretti. Tous les club du top 14 tendent vers 50% de l'effectif pro issu du club

#641

  • vieuxlille
  • Membre
  • 19/04/2014
  • Msg : 979

Guillaume59 a écrit :
Jona lemou a écrit :

Bon d'accord mais L'OMR n'est pas une mosaïque de mercenaires , bien au contraire. Bcp de joueurs locaux et redevenus locaux après une expérience loin de leur base . Il y a un club formateur depuis des décennies ancré en fed 3-2 depuis 15 ans . Rien d'anormal à viser la montée en fed1 même avec trois contrats pro . 

Que fais tu de tes jeunes prometteurs si tu ne peux pas les faire jouer à un bon niveau ..., ils partent..et oui . Bcp sont partis et jouent même au plus haut niveau. Ce n'est pas complètement idiot d'essayer de les garder . 

Le budget ne dépend pas d'un mécène et c'est très important.

Tout ne sera pas simple mais l'exemple de Vannes est assez édifiant et pourrait servir de modèle. Il n'y avait pas de public du tt au début et maintenant grâce à l'équipe fanion ils remplissent le stade et mobilisent le département . ils ont bougé les cadres dans un endroit hors du monde rugbystique. Le monde du rugby n'appartient pas à qqs villages d'irréductibles et avec de l'intelligence et de l'ambition on peut aussi créer un gd mouvement. Il y a plusieurs façons de réussir et il serait bien prétentieux de prétendre détenir la recette !!!! 

Sinon Il faudra faire un cahier des charges précis selon vos arguments avec autant d'années en fed3 puis autant en Fed2  etc....., assez ridicule. Surtout qu'en réussissant cela ne suffit pas car Nevers n'est pas une équipe à vos yeux . Dur de pouvoir dire cela !!!! Combien de Toulonnais à Toulon ? Et j'en passe !!!!! 

Je vais me contenter d'observer et juger plus tard . 

 

J'ai fait une re ponse global du pourras lire. Mais voici la liste des purs toulounais qui jouent à Toulon : Bruce Devaux, Florian Fresia, Bastien Soury, Corentin Vernet, Swan Rebbadj, Florian Vanverberghe,Julien Ory, Thomas Hoarau, Yoan Cottin, Louis Carbonel, Mathieu Smaili, Erwan Dridi et Simon Moretti. Tous les club du top 14 tendent vers 50% de l'effectif pro issu du club

Ceux sont des joueurs formés dans des clubs autres que Toulon comme Hieres par ex. Toulon les detecte et fini seulement la formation. De plsu avec le retour des internationnaux la plupart , on ne les verra plus. Des jeunes d'un club de top 14 jouent en Top 14 , un jeune d'un club de pro D2 joue en pro D2 et ainsi de suite . Ton argument ne tiend donc pas. Le recrutement des jeunes est fait en fonction du niveau de l'équipe 1. Je ne pense absolument pas que les clubs tendent vers 50% de joueurs pro issu de la formation interne ( ex Montpellier en est trés loin) ou alors l'astuce sera comme au foot : faire venir des jeunes étrangers ( sud af par ex) et faire le tri aprés.

 

« Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux. »

Benjamin Franklin.

#642

  • vieuxlille
  • Membre
  • 19/04/2014
  • Msg : 979

Guillaume59 a écrit :

Autres remarque sur le budget : je suis formé à Marcq, j’y ai fait toute mon école de rugby. Marcq est une ville plus tôt bourgeoise ou les parents mettent leurs enfants au rugby pour les valeurs que le sport inculte, je pense que ce sont eux dont le club doit particulièrement prendre soin.

Petite note humoristique : tu ecris inculte au lieu de inculque.

J'en déduis donc que tu es inculte aussi puisque tu as fais ta formation à Marcq et que tu parles donc sans savoir.

Bonne journée.

« Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux. »

Benjamin Franklin.

#643

  • Guillaume59
  • Membre
  • 03/11/2019
  • Msg : 28

vieuxlille a écrit :
Guillaume59 a écrit :

Autres remarque sur le budget : je suis formé à Marcq, j’y ai fait toute mon école de rugby. Marcq est une ville plus tôt bourgeoise ou les parents mettent leurs enfants au rugby pour les valeurs que le sport inculte, je pense que ce sont eux dont le club doit particulièrement prendre soin.

Petite note humoristique : tu ecris inculte au lieu de inculque.

J'en déduis donc que tu es inculte aussi puisque tu as fais ta formation à Marcq et que tu parles donc sans savoir.

Bonne journée.

 Si c'est de l'humour pas de soucis. Mais j'essaye d'égayer mes propos. J'ai quand même mis pas mal de chiffre et d'exemple ce qui prouve le contraire. S'il y a juste un mot que mon correcteur à modifier sur 3 pages de texte, je pense que ce n'est pas très grave. Passes une bonne journée

#644

  • Guillaume59
  • Membre
  • 03/11/2019
  • Msg : 28

vieuxlille a écrit :
Guillaume59 a écrit :
Jona lemou a écrit :

Bon d'accord mais L'OMR n'est pas une mosaïque de mercenaires , bien au contraire. Bcp de joueurs locaux et redevenus locaux après une expérience loin de leur base . Il y a un club formateur depuis des décennies ancré en fed 3-2 depuis 15 ans . Rien d'anormal à viser la montée en fed1 même avec trois contrats pro . 

Que fais tu de tes jeunes prometteurs si tu ne peux pas les faire jouer à un bon niveau ..., ils partent..et oui . Bcp sont partis et jouent même au plus haut niveau. Ce n'est pas complètement idiot d'essayer de les garder . 

Le budget ne dépend pas d'un mécène et c'est très important.

Tout ne sera pas simple mais l'exemple de Vannes est assez édifiant et pourrait servir de modèle. Il n'y avait pas de public du tt au début et maintenant grâce à l'équipe fanion ils remplissent le stade et mobilisent le département . ils ont bougé les cadres dans un endroit hors du monde rugbystique. Le monde du rugby n'appartient pas à qqs villages d'irréductibles et avec de l'intelligence et de l'ambition on peut aussi créer un gd mouvement. Il y a plusieurs façons de réussir et il serait bien prétentieux de prétendre détenir la recette !!!! 

Sinon Il faudra faire un cahier des charges précis selon vos arguments avec autant d'années en fed3 puis autant en Fed2  etc....., assez ridicule. Surtout qu'en réussissant cela ne suffit pas car Nevers n'est pas une équipe à vos yeux . Dur de pouvoir dire cela !!!! Combien de Toulonnais à Toulon ? Et j'en passe !!!!! 

Je vais me contenter d'observer et juger plus tard . 

 

J'ai fait une re ponse global du pourras lire. Mais voici la liste des purs toulounais qui jouent à Toulon : Bruce Devaux, Florian Fresia, Bastien Soury, Corentin Vernet, Swan Rebbadj, Florian Vanverberghe,Julien Ory, Thomas Hoarau, Yoan Cottin, Louis Carbonel, Mathieu Smaili, Erwan Dridi et Simon Moretti. Tous les club du top 14 tendent vers 50% de l'effectif pro issu du club

Ceux sont des joueurs formés dans des clubs autres que Toulon comme Hieres par ex. Toulon les detecte et fini seulement la formation. De plsu avec le retour des internationnaux la plupart , on ne les verra plus. Des jeunes d'un club de top 14 jouent en Top 14 , un jeune d'un club de pro D2 joue en pro D2 et ainsi de suite . Ton argument ne tiend donc pas. Le recrutement des jeunes est fait en fonction du niveau de l'équipe 1. Je ne pense absolument pas que les clubs tendent vers 50% de joueurs pro issu de la formation interne ( ex Montpellier en est trés loin) ou alors l'astuce sera comme au foot : faire venir des jeunes étrangers ( sud af par ex) et faire le tri aprés.

 

Alors beaucoup des joueurs que j'ai cité, on était champion de france en minimes, en crabos et en espoirs. Après à toi de définir si c'est vraiment formé, mais ils ont passé les années les plus importantes de leurs formations à Toulon. Sachant qu'en minimes, c'est déjà très jeune 13-14 ans.J'ai d'ailleurs oublié de citer Jean Baptiste Gros. 7 d'entre eux, on était champion du monde moins de 20. Tous les joueurs que j'ai cités sont dans l'effectif pro sur le site et avec le durcissement de la règle du JIFF ils prendront de l'importance au fil du temps.



Si tu gardes cet avis combien de marquois jouent en équipe première ? 



Petite vidéo du centre de formation de l'ASM qui date déjà de 2014 et qui confirme mes propos à 2 min 35

https://www.youtube.com/watch?v=O5TrSJCNnwE

Fédérale 2