News RF

Pourquoi Lille est en crise ?

par , le

fearSuite au refus d'accession en pro D2 du Lille Métropole Rugby, l'organisation sportive de la future saison est acquise. Dax essaye de rattraper son retard en recrutant et en bénéficiant du report des deux premières journées. En revanche, pour le LMR, c'est l'heure des règlements de comptes, des explications et de la prise de responsabilité. La première chose que l'on peut noter, c'est que le club nordiste ne sait pas s'adapter aux demandes des institutions. Là où des clubs comme Biarritz, Dax ou encore Bayonne arrivent à jouer avec plusieurs milliers d'euros de déficits pendant la saison et terminent avec des comptes validés à la fin, Lille ne présente pas les documents exigés et se retrouve exclu. Nous pouvons toujours essayer de nous en prendre aux instances, mettre en avant des règlements de comptes, un lobbying sudiste, le fait est que si les comptes sont bons à la date butoir, la FFR ne peut pas jouer avec son bâton de maréchal. Qu'en est-il aujourd'hui ? Selon les dernières communications, le club est au bord de l'implosion. Tout d'abord, il y a le budget. Le club doit faire sans la manne financière des droits TV qui s'élèvent à presque 2 millions d'euros. Le club, sur de lui, a monté un projet version pro D2 et doit maintenant corriger le tir. Il y a aussi le problème des partenaires. Le club a joué sur le côté affectif afin d'adhérer les partenaires dans une communication qui vise l'injustice des instances. Qu'en reste-t-il maintenant ? Qui va suivre ? Dans le compte-rendu du Tribunal Administratif, on parle de ventes de prestations pour la saison future en pro D2. Comment réagissent les partenaires avec le fait de rester en fédérale 1. Il y a là aussi un problème de sous-exposition médiatique qui peut avoir une influence sur le fait de continuer ou non pour certains sponsors. Enfin, il y a les joueurs qui viennent de demander la démission des dirigeants prétextant qu'ils ont fait le job sur le terrain et qu'il n'est pas acceptable qu'on leur demande de réduire leurs émoluments. Tout ça reste un beau gâchis et il n'est pas sûr que le LMR puisse s'en sortir. Cette situation, évidemment permet de mettre en avant les effets pervers laissés aux fédérations de pouvoir décider l'accession ou non à un niveau. La vérité du terrain doit toujours prévaloir et une fédération ne devrait pas pouvoir se substituer à la justice dans des affaires économiques. Et s'il faut trouver un compromis, que l'on mette en place le retrait de points pour la saison future, ce sera surement plus équitable.

Autres news