/tmp/phpyB7ybD

Quand le supporteur est con !

Haine, sodomie et Ballon rond

par , le

Le PSG a perdu en finale de la ligue de champions face au Bayern de Munich, mais ce n'est pas ce que je retiendrais de ce dimanche 23 août.

Je fais du sport depuis que j'ai l'âge de 7 ans. Ce que j'ai toujours aimé dans le sport, c'est le fait d'être ensemble, de partager des bons moments et de rester soudés dans la défaite. Et puis, j'ai aimé supporter certains clubs. En rugby, c'est Nîmes, en football, j'aime Nottingham Forest, en basket, ce sont les Lakers et j'en ai encore quelques uns comme ça. 

Supporter, supporteur, c'est être derrière des couleurs. Le problème, c'est lorsque l'on devient clanique à créer des rivalités et que ces rivalités peuvent tourner à la haine. 

Je ne vais pas spécialement cracher sur le football, le rugby étant loin d'être exempt de tout reproche, notamment sur le racisme, les propos homophobes et sexistes, mais le supporteur de rugby ne semble pas, à l'instar d'autres sports collectifs se diriger vers un sentiment de haine collective en fonction que l'on soit jaune ou rouge, bleu ou vert. 

Ainsi, il nous semble improbable d'entendre les Toulousains crier Clermont on t'e?? ou encore voir les Toulonnais invectiver les Parisiens. Et même si cela est parfois chaud, tout se terminer autour d'une bière. Nous avons même eu droit à Lawrence Dallaglio louer le rugby Français. 

Il n'est pas dans l'esprit sportif de se réjouir de la défaite des autres, surtout quand les autres peuvent porter la même culture et aider à faire resplendir un sport. La rivalité entre le PSG et l'OM a été créée de toute pièce par Canal Plus afin de s'assurer une audience lors de matches que l'on a appelé classicos. Sauf que cette rivalité, inexistante jusqu'à la fin des années 80, artificielle a engendré un monstre. Ce monstre se rassasie de la haine de l'autre, là où les Barcelone- Real Madrid ont surtout une connotation politique, nous sommes juste dans une opposition nord/sud.

Quand le supporteur est con, il s'enferme dans la violence au lieu d'une célébration et tout est bon pour rejeter l'autre, qui pourtant partage la même passion pour le même sport.

Benoit August a écrit, à la suite du match : 

 Tu sais que tu es devenu supporter d?une petite équipe, quand tu en es réduit à fêter les défaites des autres.

C'est tellement vrai. La FFR, fut un temps, diffusait le message suivant :

Supporte ton équipe, encourage ton adversaire

Nous devrions nous réjouir d'une équipe qui gagne et consoler les perdants, tout comme les perdants congratulent les vainqueurs dans l'esprit du sport.

Et de ce fait, nous devrions nous réjouir des Limougeauds, dont le CSP pourrait se targuer d'être à jamais les premiers, quelques semaines avant la victoire de l'OM devant le Milan AC, mais qui ne s'en vantent jamais? Tout commence par l'humilité.

Autres news