Quel avenir pour les championnats de rugby

Pas si simple que ça...

par , le

Dans le Midi Olympique de ce vendredi, Bernard Laporte a enfoncé le clou sur le fait que l'on devait jouer. 

Faire du sport, c'est l'une des actions qui peut mener à vaincre la Covid 19. La pratique du sport renforce le système immunitaire. Dans ce sens, il faut donc que tous les sports puissent continuer.

La problématique rugby

Mais là ou d'autres sports collectifs pourraient mener à terme leurs championnats, avec la possibilité notamment de jouer 2 matches par semaine, le rugby a besoin d'un temps de récupération important. 

Ayant travailler sur les calendriers des compétitions fédérales, les contraintes calendaire sont nombreuses et il ne sera pas facile d'aller au terme des championnats si les reports continuent. Par exemple, l'équipe senior de Lavaur n'a disputé qu'un seul match là où les plus chanceux ont joué leur 5 matches. 

Pour comprendre la problématique rugby, il est conseillé de faire des blocs de 3 matches pour un repos afin d'avoir un temps de récupération suffisant. À l'arrivée de Thierry Murie à la tête du rugby amateur en 2016, il a été décidé de faire la différence entre journée de report et journée de repos. Le but était d'avoir 3 journées de report lors de la phase préliminaire. 

Ce qui fait, qu'un championnat à 12 clubs doit se prévoir sur 32 semaines entre septembre et avril. Entre le début du championnat et la fin de la phase préiliminaire, il y a donc 35 semaines de valable. Vous enlevez les deux semaines de noël, nous tombons à 34. Sachant que le championnat a commencé le 13 septembre, la fenêtre est réduite pour tomber à 33.

La Fédération fait aussi en sorte que les weekends où le XV de France joue le dimanche, les journées de championnats amateurs ne soient pas programmés.

Comment faire pour maintenir l'équité ?

L'une des solutions proposées est de supprimer les phases finales. Cela pourrait libérer 8 dates en Fédérale 2 et 9 en fédérale 3. En fédérale 2, cela ne poserait pas de souci pour les accessits. 90% des clubs qui terminent premiers montent en fédérale 1. 

En revanche, cela veut dire qu'il n'y aurait pas de titre de champion pour la deuxième année. L'une des solutions pourrait alors de remettre des phases finales uniquement dédiées au titre en match sec sur terrain neutre comme par la passé. En partant des huitièmes de finale, cela ferait 4 dates pour un titre.

En fédérale 3, c'est plus compliqué. Avec 15 poules, il faut établir un classement national afin d'arriver à un multiple de 4 pour les phases finales. En match sec, il faudrait les 15 premiers et le meilleur deuxième, ou bien les 30 classés aux deux premières places et les 2 meilleurs troisièmes. 

En fédérale 3, les premiers de poule ne sont pas autant assurés de monter en fédérale 2 comme cela est statistiquement démontré entre la fédérale 2 et la fédérale 1.

Et la nationale ?

Avec 26 journées et des blocs de 4 matches pour un repos, la situation va être difficile, notamment pour Bourgoin et Albi qui doivent déjà jouer des blocs de 5 matches entre janvier et février. Bourgoin a deux matches qui doivent être replacés dans le calendrier. Si un match est replacé le 22 novembre, le club pourrait enchainer 8 matches sans repos. Pour le second match, cela pourrait être encore pire. Il reste les 14 février et 28 mars. Cela pourrait faire un bloc de 11 matches sans weekend de repos, puis un bloc de 10 matches consécutifs.

La difficulté de ces clubs est de pouvoir préparer la montée en pro D2 qui doit être effective assez tôt afin de pouvoir recruter sur le même pied d'égalité que les clubs de pro D2. 

Il faudrait donc harmoniser les reports avec la pro D2 et que la FFR et le LNR travaillent en commun pour ne pas désavantager la nationale.

Le dernier point et non des moindre, les compétitions sont votés par les clubs lors de l'AG de juillet. Dans quelle mesure les règlements fédéraux prévoient-ils des changements structurels sans que ceux-ci ne soient validés par les clubs ?

Et si la seule solution était une nouvelle saison blanche ?

 

Autres news