Fédérale 1

Et si on faisait un bilan des victimes ?

#151

  • SNR D'ABORD
  • Membre
  • 24/04/2014
  • Msg : 568

Ravachol a écrit :

Les dirigeants de club ne sont généralement pas des voyous, mais nombre d'entre eux ne connaissent pas et ne veulent pas connaître la signification du mot rigueur.

On y trouve de doux réveurs, des niais pur sucre qui attendent tous les matins le sponsor national, des incompétents en grand nombre pour qui la participation au CA du club embellit la carte de visite, des joueurs, des bluffeurs, des aventuriers et quelques flibustiers.

Ce sont ceux-là même qui ont élu les dirigeants de la FFR dont on peut donc s' attendre à ce qu'elle en soit le reflet.

Je te rejoins sur l'essentiel de ton propos.

Ce sur quoi je veux encore insister c'est qu'effectivement la FFR se doit de trouver des solutions règlementaires pour lutter contre l'arrivée à la direction des clubs de gens qui n'ont pas les "épaules" pour gérer des budgets très souvent supérieur au 1 500 000 €.

Je crois que déjà le statut de loi 1901 qui ouvre l'accès au CA à de "braves gens" ne de vrait plus être autorisé en Fed.1 - Celui de SAOSP qui fait siéger davantage de chefs d'entreprises, souvent sponsors donc plus enclins à surveiller l'usage de leurs apports, par définition gestionnaires plus professionnels .

#152

  • arthur feu vs
  • Membre
  • 07/07/2011
  • Msg : 94

On pourrait aussi ajouter les clubs qui ont fusionné avant de boire le bouillon et qui donc par voie de conséquence font partie des heureux élus....

#153

  • Iserugby
  • Membre
  • 08/06/2017
  • Msg : 86

SNR D'ABORD a écrit :
Ravachol a écrit :

Les dirigeants de club ne sont généralement pas des voyous, mais nombre d'entre eux ne connaissent pas et ne veulent pas connaître la signification du mot rigueur.

On y trouve de doux réveurs, des niais pur sucre qui attendent tous les matins le sponsor national, des incompétents en grand nombre pour qui la participation au CA du club embellit la carte de visite, des joueurs, des bluffeurs, des aventuriers et quelques flibustiers.

Ce sont ceux-là même qui ont élu les dirigeants de la FFR dont on peut donc s' attendre à ce qu'elle en soit le reflet.

Je te rejoins sur l'essentiel de ton propos.

Ce sur quoi je veux encore insister c'est qu'effectivement la FFR se doit de trouver des solutions règlementaires pour lutter contre l'arrivée à la direction des clubs de gens qui n'ont pas les "épaules" pour gérer des budgets très souvent supérieur au 1 500 000 €.

Je crois que déjà le statut de loi 1901 qui ouvre l'accès au CA à de "braves gens" ne de vrait plus être autorisé en Fed.1 - Celui de SAOSP qui fait siéger davantage de chefs d'entreprises, souvent sponsors donc plus enclins à surveiller l'usage de leurs apports, par définition gestionnaires plus professionnels .

C’est une plaisanterie ? Qd on voit le nombre de chefs d’entreprises qui ont coulé des clubs , on peut se poser des questions..Tarbes co presidé par le Pt de la Mutualité Française et le Pt départemental de la fed Btp n’est qu’un modeste échantillon de la liste des clubs flingués par l’inconséquence des gros manteaux !  Justement parce que ces pontes n’ont pas compris qu’un club ça se gère comme une entreprise, qu’il faut y consacrer du temps et qu’il y a des frais de structure incompressibles. Et puis il y a des contrôles, ce qui n’est pas fréquent ds le monde de l’entreprise. On ne peut plus mettre un chèque le lundi et le retirer le mardi , essayer de « baiser » l’URSSAF avec les bonnes ficelles de l’entreprise de Btp qui a pignon sur rue et joue sur le chantage à l’emploi, etc..

Et un Pt qui est aussi partenaire ce n’est pas sain du tout . Entre facilités pour sa boîte et le fait d’ecarter des partenaires potentiels qui vous feraient de l’ombre ou viendraient vous piquer la place ...Autre constat : le statut de sasp est trop lourd pour des clubs qui ont des budgets de - 2M€. Outre la sous-capitalisation qui est un handicap fréquent , la lourdeur paralyse rapidement le système.  Une bonne association bien rodée et bien gérée est bien plus efficace. Fiscalement elle est aussi plus intéressante . Au niveau rigueur, le papy comptable de formation et bénévole est bien plus efficace que le ponte du Btp habitué à boire gratis et à mettre tous ses débours sur le compte de la société.

La preuve ce sont plutôt des clubs gérés sous le statut de la sasp qui explosent en vol.  

#154

  • SNR D'ABORD
  • Membre
  • 24/04/2014
  • Msg : 568

Iserugby a écrit :
SNR D'ABORD a écrit :
Ravachol a écrit :

Les dirigeants de club ne sont généralement pas des voyous, mais nombre d'entre eux ne connaissent pas et ne veulent pas connaître la signification du mot rigueur.

On y trouve de doux réveurs, des niais pur sucre qui attendent tous les matins le sponsor national, des incompétents en grand nombre pour qui la participation au CA du club embellit la carte de visite, des joueurs, des bluffeurs, des aventuriers et quelques flibustiers.

Ce sont ceux-là même qui ont élu les dirigeants de la FFR dont on peut donc s' attendre à ce qu'elle en soit le reflet.

Je te rejoins sur l'essentiel de ton propos.

Ce sur quoi je veux encore insister c'est qu'effectivement la FFR se doit de trouver des solutions règlementaires pour lutter contre l'arrivée à la direction des clubs de gens qui n'ont pas les "épaules" pour gérer des budgets très souvent supérieur au 1 500 000 €.

Je crois que déjà le statut de loi 1901 qui ouvre l'accès au CA à de "braves gens" ne de vrait plus être autorisé en Fed.1 - Celui de SAOSP qui fait siéger davantage de chefs d'entreprises, souvent sponsors donc plus enclins à surveiller l'usage de leurs apports, par définition gestionnaires plus professionnels .

C’est une plaisanterie ? Qd on voit le nombre de chefs d’entreprises qui ont coulé des clubs , on peut se poser des questions..Tarbes co presidé par le Pt de la Mutualité Française et le Pt départemental de la fed Btp n’est qu’un modeste échantillon de la liste des clubs flingués par l’inconséquence des gros manteaux !  Justement parce que ces pontes n’ont pas compris qu’un club ça se gère comme une entreprise, qu’il faut y consacrer du temps et qu’il y a des frais de structure incompressibles. Et puis il y a des contrôles, ce qui n’est pas fréquent ds le monde de l’entreprise. On ne peut plus mettre un chèque le lundi et le retirer le mardi , essayer de « baiser » l’URSSAF avec les bonnes ficelles de l’entreprise de Btp qui a pignon sur rue et joue sur le chantage à l’emploi, etc..

Et un Pt qui est aussi partenaire ce n’est pas sain du tout . Entre facilités pour sa boîte et le fait d’ecarter des partenaires potentiels qui vous feraient de l’ombre ou viendraient vous piquer la place ...Autre constat : le statut de sasp est trop lourd pour des clubs qui ont des budgets de - 2M€. Outre la sous-capitalisation qui est un handicap fréquent , la lourdeur paralyse rapidement le système.  Une bonne association bien rodée et bien gérée est bien plus efficace. Fiscalement elle est aussi plus intéressante . Au niveau rigueur, le papy comptable de formation et bénévole est bien plus efficace que le ponte du Btp habitué à boire gratis et à mettre tous ses débours sur le compte de la société.

La preuve ce sont plutôt des clubs gérés sous le statut de la sasp qui explosent en vol.  

Je maintiens que le statut "loi 1901" qui fait appel majoritairement aux bonnes volontés de n'est plus approprié en édérale 1, sauf si le C.A bénévol regroupe les compétences requises...

#155

  • TheBarge
  • Membre
  • 27/02/2014
  • Msg : 1 931

Pour avoir longtemps vécu de l'intérieur le fonctionnement de clubs pros et amateurs, je considère que le fonctionnement d'une association loi de 1901 est parfaitement adapté à une gestion dite "entreprise", et a fortiori pour un club de F1, à condition qu'on s'en donne les moyens en :

- positionnant des élus dotés de compétences réelles dans le domaine qui leur est confié (en comptabilité et finances pour le trésorier par exemple...)

- recrutant des salariés compétents lorsque les élus n'ont pas ces compétences ou que les charges de travail commencent à être trop importantes pour eux.

 

Encore une fois, ce n'est pas le statut juridique des clubs qui pose problème, c'est bien les gens et leurs compétences.

#156

  • PICARD-GIRARD
  • Membre
  • 20/07/2013
  • Msg : 19 829

exact!

#157

  • JUJU 73
  • Membre
  • 21/04/2006
  • Msg : 2 422

+1

#158

  • JUJU 73
  • Membre
  • 21/04/2006
  • Msg : 2 422

C'est pas leur fric ils s'en foutent. 50% vient du contribuable!

Y a qu'à leur faire payer la note en fin de saison.

Tu verras qu'il y aura moins d'affaires financieres.

#159

  • SNR D'ABORD
  • Membre
  • 24/04/2014
  • Msg : 568

TheBarge a écrit :

Pour avoir longtemps vécu de l'intérieur le fonctionnement de clubs pros et amateurs, je considère que le fonctionnement d'une association loi de 1901 est parfaitement adapté à une gestion dite "entreprise", et a fortiori pour un club de F1, à condition qu'on s'en donne les moyens en :

- positionnant des élus dotés de compétences réelles dans le domaine qui leur est confié (en comptabilité et finances pour le trésorier par exemple...)

- recrutant des salariés compétents lorsque les élus n'ont pas ces compétences ou que les charges de travail commencent à être trop importantes pour eux.

 

Encore une fois, ce n'est pas le statut juridique des clubs qui pose problème, c'est bien les gens et leurs compétences.

Je ne dis pas que le statut 1901 ne présente pas quelques réussites, ceci-dit, quelqu'un peut-il m'expliquer pourquoi ds ce cas la F1 montre de nombreuses grosses écuries en SASP ?

Y-a-t-il eu des études comparatives avantages/inconvénients, ou sondages qui pourraient permettre de trancher ?

PS: Y a qu'à ...Concernant le recrutement de salariés compétents, il ne t'auras pas échappé qu'il faut les payer d'autant mieux que leurs compétences l'exigent.

 

#160

  • MARCFANXV
  • Membre
  • 12/06/2014
  • Msg : 2 551

Le vrai problême n'est ni 1901, ni SASP mais le fait qu'il n'y ait pas complête étanchéité entre les deux !!!

#161

  • Le druide
  • Membre
  • 26/08/2012
  • Msg : 554

JUJU 73 a écrit :

C'est pas leur fric ils s'en foutent. 50% vient du contribuable!

Y a qu'à leur faire payer la note en fin de saison.

Tu verras qu'il y aura moins d'affaires financieres.

Peut-être pas 50% même si pour chaque club la situation est différente.

Entièrement d'accord avec toi pour faire payer la note aux dirigeants mégalos et mettre de réelles sanctions dissuasives à leur encontre car pour l'instant, ils font cela en toute impunité !!!

Saint Nazaire et Auch l'an dernier, Limoges, Chambéry cette saison et la liste risque bien de s'allonger... Alors stop ou encore ?

Peu après jadis, bien avant maintenant, quand hier était demain et aujourd'hui encore à naître...

#162

  • SNR D'ABORD
  • Membre
  • 24/04/2014
  • Msg : 568

MARCFANXV a écrit :

Le vrai problême n'est ni 1901, ni SASP mais le fait qu'il n'y ait pas complête étanchéité entre les deux !!!

Qu'est-ce à dire ?

 

#163

  • JUJU 73
  • Membre
  • 21/04/2006
  • Msg : 2 422

moi aussi

po to compris

#164

  • Bernard
  • Administrateur
  • 10/06/2004
  • Msg : 4 934

#165

  • MARCFANXV
  • Membre
  • 12/06/2014
  • Msg : 2 551

Allez, travail d'explication, je m'excuse si c'est un peu long...

Ce n'est pas le statut en tant que tel qui fait l'excès, mais les libertés que prennent les dirigeants avec les dits statuts (parfois mm la porosité entre les deux, j'y reviendrais) qui sont condamnables...Moralement, très souvent (pour ne pas dire quasi toujours en F1), juridiquement potentiellement..

Pour ce qui est des écuries concourant en F1 exclusivement sous statut Association 1901 (c'est à dire à but non lucratif !!!) avec un budget global avoisinnant voire dépassant allêgrement 1,5 Million d'€uros pour un socle total de Licenciés qu'on peut estimer à 400 membres, on peut (ou plutôt on devrait !!!) s'indigner que 90 % du dit budget soit alloué à 10% des licenciés ! Si une même répartition était appliquée dans une société de droit privé, nombreux seraient ceux qui crieraient au scandale..Mais là, ça passe...Cela contribue au "rayonnement" de la cité nous disent-ils ! Doit-on encore parler d'amateurisme ? Est-on bien certain que l'on parle de visées non lucratives ? A ce que je sache, les mômes en EDR de ces Clubs n'ont pas droit à des pitch commandés chez Fauchon, les Cadets ne font pas leur voyage de fin d'année aux Maldives, les Juniors ne font pas un Stage de 3 semaines pré-saison à Gstaad logés dans un 4 étoiles ! Ils bénéficient d'avantage & de conditions d'entrainement, présentent comme débours pour l'Assos l'équivalence de n'importe quel autre gamin pratiquant dans un Club au budget global dix fois moindre ! Le licencié lambda de ces gros budgets en "Amateurie" ne bénéficie de quasi-aucune plus-value par rapport à celui qui pratique dans le petit club à coté (allez, on va dire une veste de survet, un éduc amélioré pk diplômé défrayé 200 €/mois ! Et encore...Qq part, il se le paye, la licence étant souvent bcp plus chère !!!)...A l'inverse, 90 % du budget d'1,5 Million alloué à 10 % des Licenciés composant l'équipe 1 (qui d'ailleurs, eux, ne payent généralement pas leur Licence !) signifie dans ce cas de figure 1 350 000 € que se partagent 40 mecs...Soit : 33 750 €/licencié....Voilà à combien revient un Licencié équipe 1 dans ce cas de figure (et encore, j'ai vu étroit pk en réalité les bénéficiares sont moins de 40 !)...Si je compare aux autres licenciés de ce mm Club, eux se partagent 150 000 € par 360....Soit 416/€ licencié...Evidemment, d'aucuns me retorqueront que le côut de fonctionnement d'un Collectif Sénior à ce niveau de pratique (logistique, moyens nécessaires pour exister) n'est pas le mm que pour les U8...Oui, c'est vrai. Il n'empêche, si je mets ces chiffres en perspective et même si les choses ne sont pas empreintes d'illégalité (encore que ! Quand la justification salariale correpond à un emploi bidon type encadrant Phantôme ou Communicant..C'est à minima ric-rac légalement !), au vu de l'écart de traitement (au propre comme au figuré) entre licenciés d'une mm Association à but non lucratif, on peut s'interroger sur la moralité de l'affaire !!!!! A ne pas s'y tromper, si FFR a appliqué un principe de limitation de masse salariale en % encore plus serré par rapport au Budget global, c'est bien qu'il existe une professionalisation sous-jacente du système en Amateurie !!!! J'ignore si cela sera efficace (j'ai bien peur que dans les comptas, les interventions extèrieures via AE reviennent à la mode) mais, quand on met des garde-fou, c'est bien qu'il existe bel & bien des fous.....Y'a un moment, à un tel niveau de budget, avec de tels montants alloués pour si peu de bénéficiaires, et mm si on reste sur du non-lucratif Associatif (dans le sens impossibilité de dégager bénéfices post-Bilan), on doit s'interroger sur l'aspect moral mais aussi considérer que le risque encouru par le dirigeant jonglant  parfois avec légèreté avec de telles sommes est quasi-nul (sauf malversation avérée) !!!!

Pour ce qui est des écuries fonctionnant sous SAOSP (on parle d'une société anonyme avec des actionnaires pouvant potentiellement dégager des bénéfices), ces dernières sont forcément accolées à une Assos 1901 (porteuse du n° d'affiliation Fédérale). Le problême tient à la porosité entre les deux. Par exemple du transfert de fonds d'assos vers sasp pour finir de boucler un budget, parfois-mm, comme on a pu le voir récemment ceci débouchant sur un abandon de crénce par Association ! Je ne parle pas de prise en charge de la logistique équipe 1 par Assos, des salaires de complément (ou de complaisance !) payés par Assos pour là aussi souvent des activités phantomes, des salaires d'encadrants equipe 1 portés par Assos, des salaires à l'adresse des conjoints, des jeunes équipiers premiers qui officiellement sous statut Espoir (jusqu'à 23 ans) sont en réalité payés par Association...En réalité, mm s'il y a une SASOP (cela présente au moins l'intérèt de faire porter un peu plus de responsabilités aux dirigeants) accolée à une 1901, une large part du Budget Assos est bel & bien syphonnée pour payer des acteurs du Rugby professionnel...

Voilà, c'est un état des lieux de ce qui existe en Fédérale 1...Plus haut niveau amateur disent certains ????

#166

  • TheBarge
  • Membre
  • 27/02/2014
  • Msg : 1 931

MARCFANXV a écrit :

Allez, travail d'explication, je m'excuse si c'est un peu long...

Ce n'est pas le statut en tant que tel qui fait l'excès, mais les libertés que prennent les dirigeants avec les dits statuts (parfois mm la porosité entre les deux, j'y reviendrais) qui sont condamnables...Moralement, très souvent (pour ne pas dire quasi toujours en F1), juridiquement potentiellement..

Pour ce qui est des écuries concourant en F1 exclusivement sous statut Association 1901 (c'est à dire à but non lucratif !!!) avec un budget global avoisinnant voire dépassant allêgrement 1,5 Million d'€uros pour un socle total de Licenciés qu'on peut estimer à 400 membres, on peut (ou plutôt on devrait !!!) s'indigner que 90 % du dit budget soit alloué à 10% des licenciés ! Si une même répartition était appliquée dans une société de droit privé, nombreux seraient ceux qui crieraient au scandale..Mais là, ça passe...Cela contribue au "rayonnement" de la cité nous disent-ils ! Doit-on encore parler d'amateurisme ? Est-on bien certain que l'on parle de visées non lucratives ? A ce que je sache, les mômes en EDR de ces Clubs n'ont pas droit à des pitch commandés chez Fauchon, les Cadets ne font pas leur voyage de fin d'année aux Maldives, les Juniors ne font pas un Stage de 3 semaines pré-saison à Gstaad logés dans un 4 étoiles ! Ils bénéficient d'avantage & de conditions d'entrainement, présentent comme débours pour l'Assos l'équivalence de n'importe quel autre gamin pratiquant dans un Club au budget global dix fois moindre ! Le licencié lambda de ces gros budgets en "Amateurie" ne bénéficie de quasi-aucune plus-value par rapport à celui qui pratique dans le petit club à coté (allez, on va dire une veste de survet, un éduc amélioré pk diplômé défrayé 200 €/mois ! Et encore...Qq part, il se le paye, la licence étant souvent bcp plus chère !!!)...A l'inverse, 90 % du budget d'1,5 Million alloué à 10 % des Licenciés composant l'équipe 1 (qui d'ailleurs, eux, ne payent généralement pas leur Licence !) signifie dans ce cas de figure 1 350 000 € que se partagent 40 mecs...Soit : 33 750 €/licencié....Voilà à combien revient un Licencié équipe 1 dans ce cas de figure (et encore, j'ai vu étroit pk en réalité les bénéficiares sont moins de 40 !)...Si je compare aux autres licenciés de ce mm Club, eux se partagent 150 000 € par 360....Soit 416/€ licencié...Evidemment, d'aucuns me retorqueront que le côut de fonctionnement d'un Collectif Sénior à ce niveau de pratique (logistique, moyens nécessaires pour exister) n'est pas le mm que pour les U8...Oui, c'est vrai. Il n'empêche, si je mets ces chiffres en perspective et même si les choses ne sont pas empreintes d'illégalité (encore que ! Quand la justification salariale correpond à un emploi bidon type encadrant Phantôme ou Communicant..C'est à minima ric-rac légalement !), au vu de l'écart de traitement (au propre comme au figuré) entre licenciés d'une mm Association à but non lucratif, on peut s'interroger sur la moralité de l'affaire !!!!! A ne pas s'y tromper, si FFR a appliqué un principe de limitation de masse salariale en % encore plus serré par rapport au Budget global, c'est bien qu'il existe une professionalisation sous-jacente du système en Amateurie !!!! J'ignore si cela sera efficace (j'ai bien peur que dans les comptas, les interventions extèrieures via AE reviennent à la mode) mais, quand on met des garde-fou, c'est bien qu'il existe bel & bien des fous.....Y'a un moment, à un tel niveau de budget, avec de tels montants alloués pour si peu de bénéficiaires, et mm si on reste sur du non-lucratif Associatif (dans le sens impossibilité de dégager bénéfices post-Bilan), on doit s'interroger sur l'aspect moral mais aussi considérer que le risque encouru par le dirigeant jonglant  parfois avec légèreté avec de telles sommes est quasi-nul (sauf malversation avérée) !!!!

Pour ce qui est des écuries fonctionnant sous SAOSP (on parle d'une société anonyme avec des actionnaires pouvant potentiellement dégager des bénéfices), ces dernières sont forcément accolées à une Assos 1901 (porteuse du n° d'affiliation Fédérale). Le problême tient à la porosité entre les deux. Par exemple du transfert de fonds d'assos vers sasp pour finir de boucler un budget, parfois-mm, comme on a pu le voir récemment ceci débouchant sur un abandon de crénce par Association ! Je ne parle pas de prise en charge de la logistique équipe 1 par Assos, des salaires de complément (ou de complaisance !) payés par Assos pour là aussi souvent des activités phantomes, des salaires d'encadrants equipe 1 portés par Assos, des salaires à l'adresse des conjoints, des jeunes équipiers premiers qui officiellement sous statut Espoir (jusqu'à 23 ans) sont en réalité payés par Association...En réalité, mm s'il y a une SASOP (cela présente au moins l'intérèt de faire porter un peu plus de responsabilités aux dirigeants) accolée à une 1901, une large part du Budget Assos est bel & bien syphonnée pour payer des acteurs du Rugby professionnel...

Voilà, c'est un état des lieux de ce qui existe en Fédérale 1...Plus haut niveau amateur disent certains ????

Je partage l'ensemble du propos qui, si je ne m'abuse, vient soutenir le mien, à savoir que ce n'est pas les statuts qui posent problème mais bien les hommes, leurs compétences et leurs volontés réelles.

Juste un bémol : les associations peuvent tout à fait faire des bénéfices. Ce qui leur est interdit, c'est de le partager entre les membres. Il faut soit le conserver en réserves pour se constituer un "matelas en cas de coup dur", soit le réinvestir.

Autrement 100% d'accord avec toi MARCFANXV.

#167

  • MARCFANXV
  • Membre
  • 12/06/2014
  • Msg : 2 551

TheBarge a écrit :
MARCFANXV a écrit :

Allez, travail d'explication, je m'excuse si c'est un peu long...

Ce n'est pas le statut en tant que tel qui fait l'excès, mais les libertés que prennent les dirigeants avec les dits statuts (parfois mm la porosité entre les deux, j'y reviendrais) qui sont condamnables...Moralement, très souvent (pour ne pas dire quasi toujours en F1), juridiquement potentiellement..

Pour ce qui est des écuries concourant en F1 exclusivement sous statut Association 1901 (c'est à dire à but non lucratif !!!) avec un budget global avoisinnant voire dépassant allêgrement 1,5 Million d'€uros pour un socle total de Licenciés qu'on peut estimer à 400 membres, on peut (ou plutôt on devrait !!!) s'indigner que 90 % du dit budget soit alloué à 10% des licenciés ! Si une même répartition était appliquée dans une société de droit privé, nombreux seraient ceux qui crieraient au scandale..Mais là, ça passe...Cela contribue au "rayonnement" de la cité nous disent-ils ! Doit-on encore parler d'amateurisme ? Est-on bien certain que l'on parle de visées non lucratives ? A ce que je sache, les mômes en EDR de ces Clubs n'ont pas droit à des pitch commandés chez Fauchon, les Cadets ne font pas leur voyage de fin d'année aux Maldives, les Juniors ne font pas un Stage de 3 semaines pré-saison à Gstaad logés dans un 4 étoiles ! Ils bénéficient d'avantage & de conditions d'entrainement, présentent comme débours pour l'Assos l'équivalence de n'importe quel autre gamin pratiquant dans un Club au budget global dix fois moindre ! Le licencié lambda de ces gros budgets en "Amateurie" ne bénéficie de quasi-aucune plus-value par rapport à celui qui pratique dans le petit club à coté (allez, on va dire une veste de survet, un éduc amélioré pk diplômé défrayé 200 €/mois ! Et encore...Qq part, il se le paye, la licence étant souvent bcp plus chère !!!)...A l'inverse, 90 % du budget d'1,5 Million alloué à 10 % des Licenciés composant l'équipe 1 (qui d'ailleurs, eux, ne payent généralement pas leur Licence !) signifie dans ce cas de figure 1 350 000 € que se partagent 40 mecs...Soit : 33 750 €/licencié....Voilà à combien revient un Licencié équipe 1 dans ce cas de figure (et encore, j'ai vu étroit pk en réalité les bénéficiares sont moins de 40 !)...Si je compare aux autres licenciés de ce mm Club, eux se partagent 150 000 € par 360....Soit 416/€ licencié...Evidemment, d'aucuns me retorqueront que le côut de fonctionnement d'un Collectif Sénior à ce niveau de pratique (logistique, moyens nécessaires pour exister) n'est pas le mm que pour les U8...Oui, c'est vrai. Il n'empêche, si je mets ces chiffres en perspective et même si les choses ne sont pas empreintes d'illégalité (encore que ! Quand la justification salariale correpond à un emploi bidon type encadrant Phantôme ou Communicant..C'est à minima ric-rac légalement !), au vu de l'écart de traitement (au propre comme au figuré) entre licenciés d'une mm Association à but non lucratif, on peut s'interroger sur la moralité de l'affaire !!!!! A ne pas s'y tromper, si FFR a appliqué un principe de limitation de masse salariale en % encore plus serré par rapport au Budget global, c'est bien qu'il existe une professionalisation sous-jacente du système en Amateurie !!!! J'ignore si cela sera efficace (j'ai bien peur que dans les comptas, les interventions extèrieures via AE reviennent à la mode) mais, quand on met des garde-fou, c'est bien qu'il existe bel & bien des fous.....Y'a un moment, à un tel niveau de budget, avec de tels montants alloués pour si peu de bénéficiaires, et mm si on reste sur du non-lucratif Associatif (dans le sens impossibilité de dégager bénéfices post-Bilan), on doit s'interroger sur l'aspect moral mais aussi considérer que le risque encouru par le dirigeant jonglant  parfois avec légèreté avec de telles sommes est quasi-nul (sauf malversation avérée) !!!!

Pour ce qui est des écuries fonctionnant sous SAOSP (on parle d'une société anonyme avec des actionnaires pouvant potentiellement dégager des bénéfices), ces dernières sont forcément accolées à une Assos 1901 (porteuse du n° d'affiliation Fédérale). Le problême tient à la porosité entre les deux. Par exemple du transfert de fonds d'assos vers sasp pour finir de boucler un budget, parfois-mm, comme on a pu le voir récemment ceci débouchant sur un abandon de crénce par Association ! Je ne parle pas de prise en charge de la logistique équipe 1 par Assos, des salaires de complément (ou de complaisance !) payés par Assos pour là aussi souvent des activités phantomes, des salaires d'encadrants equipe 1 portés par Assos, des salaires à l'adresse des conjoints, des jeunes équipiers premiers qui officiellement sous statut Espoir (jusqu'à 23 ans) sont en réalité payés par Association...En réalité, mm s'il y a une SASOP (cela présente au moins l'intérèt de faire porter un peu plus de responsabilités aux dirigeants) accolée à une 1901, une large part du Budget Assos est bel & bien syphonnée pour payer des acteurs du Rugby professionnel...

Voilà, c'est un état des lieux de ce qui existe en Fédérale 1...Plus haut niveau amateur disent certains ????

Je partage l'ensemble du propos qui, si je ne m'abuse, vient soutenir le mien, à savoir que ce n'est pas les statuts qui posent problème mais bien les hommes, leurs compétences et leurs volontés réelles.

Juste un bémol : les associations peuvent tout à fait faire des bénéfices. Ce qui leur est interdit, c'est de le partager entre les membres. Il faut soit le conserver en réserves pour se constituer un "matelas en cas de coup dur", soit le réinvestir.

Autrement 100% d'accord avec toi MARCFANXV.

Oui, qd je disaais dégager des bénéfices, c'était dans le sens se les partager..

#168

  • SNR D'ABORD
  • Membre
  • 24/04/2014
  • Msg : 568

MARCFANXV a écrit :
TheBarge a écrit :
MARCFANXV a écrit :

Allez, travail d'explication, je m'excuse si c'est un peu long...

Ce n'est pas le statut en tant que tel qui fait l'excès, mais les libertés que prennent les dirigeants avec les dits statuts (parfois mm la porosité entre les deux, j'y reviendrais) qui sont condamnables...Moralement, très souvent (pour ne pas dire quasi toujours en F1), juridiquement potentiellement..

Pour ce qui est des écuries concourant en F1 exclusivement sous statut Association 1901 (c'est à dire à but non lucratif !!!) avec un budget global avoisinnant voire dépassant allêgrement 1,5 Million d'€uros pour un socle total de Licenciés qu'on peut estimer à 400 membres, on peut (ou plutôt on devrait !!!) s'indigner que 90 % du dit budget soit alloué à 10% des licenciés ! Si une même répartition était appliquée dans une société de droit privé, nombreux seraient ceux qui crieraient au scandale..Mais là, ça passe...Cela contribue au "rayonnement" de la cité nous disent-ils ! Doit-on encore parler d'amateurisme ? Est-on bien certain que l'on parle de visées non lucratives ? A ce que je sache, les mômes en EDR de ces Clubs n'ont pas droit à des pitch commandés chez Fauchon, les Cadets ne font pas leur voyage de fin d'année aux Maldives, les Juniors ne font pas un Stage de 3 semaines pré-saison à Gstaad logés dans un 4 étoiles ! Ils bénéficient d'avantage & de conditions d'entrainement, présentent comme débours pour l'Assos l'équivalence de n'importe quel autre gamin pratiquant dans un Club au budget global dix fois moindre ! Le licencié lambda de ces gros budgets en "Amateurie" ne bénéficie de quasi-aucune plus-value par rapport à celui qui pratique dans le petit club à coté (allez, on va dire une veste de survet, un éduc amélioré pk diplômé défrayé 200 €/mois ! Et encore...Qq part, il se le paye, la licence étant souvent bcp plus chère !!!)...A l'inverse, 90 % du budget d'1,5 Million alloué à 10 % des Licenciés composant l'équipe 1 (qui d'ailleurs, eux, ne payent généralement pas leur Licence !) signifie dans ce cas de figure 1 350 000 € que se partagent 40 mecs...Soit : 33 750 €/licencié....Voilà à combien revient un Licencié équipe 1 dans ce cas de figure (et encore, j'ai vu étroit pk en réalité les bénéficiares sont moins de 40 !)...Si je compare aux autres licenciés de ce mm Club, eux se partagent 150 000 € par 360....Soit 416/€ licencié...Evidemment, d'aucuns me retorqueront que le côut de fonctionnement d'un Collectif Sénior à ce niveau de pratique (logistique, moyens nécessaires pour exister) n'est pas le mm que pour les U8...Oui, c'est vrai. Il n'empêche, si je mets ces chiffres en perspective et même si les choses ne sont pas empreintes d'illégalité (encore que ! Quand la justification salariale correpond à un emploi bidon type encadrant Phantôme ou Communicant..C'est à minima ric-rac légalement !), au vu de l'écart de traitement (au propre comme au figuré) entre licenciés d'une mm Association à but non lucratif, on peut s'interroger sur la moralité de l'affaire !!!!! A ne pas s'y tromper, si FFR a appliqué un principe de limitation de masse salariale en % encore plus serré par rapport au Budget global, c'est bien qu'il existe une professionalisation sous-jacente du système en Amateurie !!!! J'ignore si cela sera efficace (j'ai bien peur que dans les comptas, les interventions extèrieures via AE reviennent à la mode) mais, quand on met des garde-fou, c'est bien qu'il existe bel & bien des fous.....Y'a un moment, à un tel niveau de budget, avec de tels montants alloués pour si peu de bénéficiaires, et mm si on reste sur du non-lucratif Associatif (dans le sens impossibilité de dégager bénéfices post-Bilan), on doit s'interroger sur l'aspect moral mais aussi considérer que le risque encouru par le dirigeant jonglant  parfois avec légèreté avec de telles sommes est quasi-nul (sauf malversation avérée) !!!!

Pour ce qui est des écuries fonctionnant sous SAOSP (on parle d'une société anonyme avec des actionnaires pouvant potentiellement dégager des bénéfices), ces dernières sont forcément accolées à une Assos 1901 (porteuse du n° d'affiliation Fédérale). Le problême tient à la porosité entre les deux. Par exemple du transfert de fonds d'assos vers sasp pour finir de boucler un budget, parfois-mm, comme on a pu le voir récemment ceci débouchant sur un abandon de crénce par Association ! Je ne parle pas de prise en charge de la logistique équipe 1 par Assos, des salaires de complément (ou de complaisance !) payés par Assos pour là aussi souvent des activités phantomes, des salaires d'encadrants equipe 1 portés par Assos, des salaires à l'adresse des conjoints, des jeunes équipiers premiers qui officiellement sous statut Espoir (jusqu'à 23 ans) sont en réalité payés par Association...En réalité, mm s'il y a une SASOP (cela présente au moins l'intérèt de faire porter un peu plus de responsabilités aux dirigeants) accolée à une 1901, une large part du Budget Assos est bel & bien syphonnée pour payer des acteurs du Rugby professionnel...

Voilà, c'est un état des lieux de ce qui existe en Fédérale 1...Plus haut niveau amateur disent certains ????

Je partage l'ensemble du propos qui, si je ne m'abuse, vient soutenir le mien, à savoir que ce n'est pas les statuts qui posent problème mais bien les hommes, leurs compétences et leurs volontés réelles.

Juste un bémol : les associations peuvent tout à fait faire des bénéfices. Ce qui leur est interdit, c'est de le partager entre les membres. Il faut soit le conserver en réserves pour se constituer un "matelas en cas de coup dur", soit le réinvestir.

Autrement 100% d'accord avec toi MARCFANXV.

Oui, qd je disaais dégager des bénéfices, c'était dans le sens se les partager..

Merci pour cette analyse, que je crois objective, portant sur les statuts et usages que l'on peut en faire.

Pour ma part je n'ai connu et oeuvré qu'au sein d'une association qui a vécu plus de 100 ans.

Néanmoins, les chiffres sont juges ... c'est la raisons pour laquelle j'aimerais bien connaitre le nombre de clubs "1901" disparus ou ayant été sanctionnés pour mauvaise gestion et celui de ceux qui l'ont été en tant que SASP .