Pro D2

USON NEVERS RUGBY

#7201

  • lebaron58
  • Membre
  • 01/05/2016
  • Msg : 258

Mouais...attention en parlant de la "grosse équipe", certains avaient déja employé ce terme lors des deux premiers matchs, avec le resultat que l'on connait.

Je remarque encore un nouveau turn over en première ligne, on bricole encore avec ce que l'on a on dirait... Belie de nouveau exit pour ce match (pour pas jouer contre son ancien club ou pas encore au niveau ?)

Raisuque qui était annoncé blessé est bien là, comme Bastide et Quercy qui prennent place sur le terrain et pas avec les remplaçants, Jaminet et Camou présents aussi après le beau potentiel qu'ils avaient montrés...ça annonce quand même de belles choses.

Allez les Jaunes et bleus, vous nous devez une victoire minimum !!!

#7202

  • Velours
  • Membre
  • 30/11/2013
  • Msg : 1 122

Oui d'accord avec Lebaron58, ca bricole comme on peut devant. On est loin de la grosse équipe... Pour le reste c'est propre mais ca manque de perf au centre et la 1ere ligne est selon moi incertaine.

Derrière c'est solide mais nos centres sont trop prévisibles.

Pfff ca va etre chaud mais j'y crois ! Allez USON !

 

ALLEZ USON !

#7203

  • Gadget5863
  • Membre
  • 26/12/2014
  • Msg : 2 215

Perso cette équipe me plais vraiment, on a une super charnière et un centre qui a aussi un pied et une tête, un autre qui est plus dans la puissance pas mal du tout, surtout avec les deux ailliers dont on dispose, derrière, je vais enfin pouvoir avoir un test pour Jaminet et me faire une idée.il y a des attentions, on veut jouer vite tant mieux.

Devant, normal vu les bléssés c'est plus "expérimental" mais la aussi, un talonneur comme Tarrit va apporter du dynamisme, de la vitesse avec sur ces cotés deux gros pousseurs moins véloces mais puissants .

une bonne 2 ème ligne et une 3 ème ligne solide (attention aux fautes à la "cons")

Le banc ........................ ben .......................  a suivre !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Allez l'USON on se doit d'être avec eux dans les temps forts mais surtout les faibles.

Dernière modification par Gadget5863 (05/09/2019 13:23:21)

« L’humilité rend invulnérable. »
– Marie von Ebner-Eschenbach

#7204

  • Chrismas49
  • Membre
  • 09/03/2013
  • Msg : 148

MICK58 a écrit :

Au top Christophe58

"T'y vois comment" jeudi MICK58 ? laughlaughlaugh

#7205

  • BOUBOU 58
  • Membre
  • 18/03/2010
  • Msg : 6 192

J'espère que Quercy n'obligera pas encore l'USON à jouer à 14 pendant 10'...et qu'il saura se maîtriser !

#7206

  • PICARD-GIRARD
  • Membre
  • 20/07/2013
  • Msg : 22 654

........vu ce qu' a montré le BO vs VANNES la semaine dernière............Nevers devrait l'emporter .....si vs retirez les moufles à certains joueurs... !!!!

Allez ....................Nevers démarre enfin sa saison  ! cheeky

"Jouer contre l'Ecosse et contre l'Italie en match de préparation à la CDM est pour nous une belle opportunité d'évaluer notre capacité à rivaliser avec deux grandes nations du rugby, a indiqué Brunel, cité dans le communiqué de la FFR. Septembre 2018......défense de rire !

#7207

  • Chrismas49
  • Membre
  • 09/03/2013
  • Msg : 148

BOUBOU 58 a écrit :

J'espère que Quercy n'obligera pas encore l'USON à jouer à 14 pendant 10'...et qu'il saura se maîtriser !

J'ai pensé la même chose que toi en voyant la compo.....

#7208

  • bizuth56
  • Membre
  • 24/05/2016
  • Msg : 4 060

vu la mauvaise spirale depuis des mois, vu que le B.O n'est pas encore au point, vu la nécessité de montrer autre chose, je serai vraiment inquiet pour Nevers s'ils ne sont pas dans le match ce soir, avec une victoire au bout ou au moins une bonne prestation. Malgré les absences, c'est quand même envisageable. 

#7209

  • chouchous nevers
  • Membre
  • 24/12/2015
  • Msg : 1 679

#7210

  • Gadget5863
  • Membre
  • 26/12/2014
  • Msg : 2 215

PICARD-GIRARD a écrit :

........vu ce qu' a montré le BO vs VANNES la semaine dernière............Nevers devrait l'emporter .....si vs retirez les moufles à certains joueurs... !!!!

Allez ....................Nevers démarre enfin sa saison  ! cheeky

yes

« L’humilité rend invulnérable. »
– Marie von Ebner-Eschenbach

#7211

  • jarod26
  • Membre
  • 02/11/2015
  • Msg : 2 114

Ne pas partir trop confiant non plus  !  Certe Biarritz a gagné difficilement contre Vannes  mais ils viennent d'engranger de la confiance ! ça peut être quitte ou double ce match .... ça risque d'être un match sérré et apre 

#7212

  • uson21
  • Membre
  • 05/02/2017
  • Msg : 161

BOUBOU 58 a écrit :

J'espère que Quercy n'obligera pas encore l'USON à jouer à 14 pendant 10'...et qu'il saura se maîtriser !

 

je pensais a la meme chose : bien vue ...

#7213

  • uson21
  • Membre
  • 05/02/2017
  • Msg : 161

sans e c est mieux : bien vu ...

#7214

  • jpbusrp
  • Membre
  • 10/09/2014
  • Msg : 1 519

peut être que sa vue ....n'est pas bonne!!!

Dernière modification par jpbusrp (05/09/2019 14:32:10)

#7215

  • ANDOLFY24
  • Membre
  • 16/07/2019
  • Msg : 59

Je vois un réveil des hommes de Mr Dumange ce soir.smiley

La FDJ propose un pari n°708- USON-BO [0:9]  Personnellement je fonce. yes

#7216

  • chouchous nevers
  • Membre
  • 24/12/2015
  • Msg : 1 679

ANDOLFY24 a écrit :

Je vois un réveil des hommes de Mr Dumange ce soir.smiley

La FDJ propose un pari n°708- USON-BO [0:9]  Personnellement je fonce. yes

#7217

  • MAC J
  • Membre
  • 15/11/2004
  • Msg : 1 281

en face  , c'est  pas le    bo de l'année dernière , ils sont  plus faible que l'année dernière .

#7218

  • jarod26
  • Membre
  • 02/11/2015
  • Msg : 2 114

ça ça veut rien dire surtout en début de saison  ...

#7219

  • Jéhanno Florian
  • Membre
  • 04/05/2017
  • Msg : 2 646

Beau Maul. Pas certains de la construction du Maul (je crois qu'il y a écran) mais l'éxécution est parfaite.

RC Vannes, en avant! Allez les Bleus!

Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait!

#7220

  • Jéhanno Florian
  • Membre
  • 04/05/2017
  • Msg : 2 646

Hmmm...

Suffit de mettre un peu de vitesse et l'USON  vascille.

RC Vannes, en avant! Allez les Bleus!

Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait!

#7221

  • Jéhanno Florian
  • Membre
  • 04/05/2017
  • Msg : 2 646

L'USON s'en sort bien!

RC Vannes, en avant! Allez les Bleus!

Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait!

#7222

  • jarod26
  • Membre
  • 02/11/2015
  • Msg : 2 114

très bien même  ^^  avec toutes les fautes en touche de Biarritz  !  par contre à la  75eme le contre ruck des biarrots est valable .... 

#7223

  • framoun
  • Membre
  • 08/01/2017
  • Msg : 429

jarod26 a écrit :

très bien même  ^^  avec toutes les fautes en touche de Biarritz  !  par contre à la  75eme le contre ruck des biarrots est valable .... 

Tout à fait...de plus il a sifflé des pénalités dont 2 transformés contre Biarritz pas évidentes   en défaveur de biarritz..Et le 1er essai de Nevers avec "la chistera" pas sur qu'avec la vidéo il n'y ai pas en-avant... mais le tournant  , revenu de 17-0 à 17-17 en 10 min. face à un Nevers qui pouvait douter, le B.O. perd dans la foulée un bon ballon d'attaque qui se transforme en essai pour l'USON..!

#7224

  • Ovalien Dupré
  • Membre
  • 01/09/2012
  • Msg : 1 120

Pro D2 – 3e journée
Nevers – Biarritz, 33-26

Encore souffrant mais vainqueur

SERMOISE-SUR-LOIRE – Jeudi 5 septembre, 20 h – Stade du Pré-Fleuri. Nevers bat Biarritz, 33-26 (17-3). Points-terrain : 4-0. Évolution du score : 5-0 ; 7-0 ; 10-0 ; 15-0 ; 17-0 ; 17-3 ; 17-8 ; 17-10 ; 17-15 ; 17-17 ; 22-17 ; 24-17 ; 24-20 ; 27-20 ; 30-20 ; 30-23 ; 30-26 ; 33-26. Arbitre : Jonathan Gasnier (Occitanie). Juges de touche 1, Quentin Janicot ; de touche 2, Fabrice Hand ; d’en-but 1, Sylvain Bernard ; d’en-but 2, Vincent Dathie. Arbitre 4 : Jérémy Paris. Arbitre 5 : Damien Dauvissat. Temps doux, pelouse en excellent état, éclairage parfait. 6.417 spectateurs.

Pour Nevers : 3 essais Naqiri (6e’), Lolohea (32e’), Quercy (51e’) ; 3 transformations et 4 pénalités (18e’, 56e’, 64e’, 76e’) Henry. Carton jaune : Naqiri (46e’).
Pour Biarritz : 2 essais Stark (42e’, 48e’) ; 2 transformations, 3 pénalités (40e + 1, 68e’, 70e’) et 1 drop (54e’) Bernard.

Nevers : 15. Jaminet ; 14. Raisuqe, 13. Naqiri, 12. Derrieux (22. Bolakoro, 58e’), 11. Camou ; 10. Henry, 9. Faleali’i (20. Cazenave, 52e’) ; 7. Bastide (cap.) (19. Plataret, 56e’), 8. Fraser, 6. Quercy ; 5. Ceyte (18. Fabrègue, 52e’), 4. Bradshaw (18. Fabrègue, 11e’-16e’ ; 18e’-26e’) ; 3. Kaikatsishvili (23. Philippart, 62e’), 2. Tarrit (16. Elliot, 52e’), 1. Lolohea (17. Sénéca, 57e’). Non utilisé : 21. Vuillemin. Manager Xavier Péméja ; entraîneur des avants Sébastien Fouassier, entraîneur des arrières Guillaume Jan.

Biarritz : 15. Bouldoire (21. Smith, 71e’) ; 14. Stark, 13. Lebraud (22. Ravuetaki, 56e’), 12. Perraux (13. Lebraud, 68e’), 11. Artru ; 10. Bernard, 9. Hart (20. Couilloud, m.-t.) ; 7. Usarraga, 8. Knight, 6. O’Callaghan (19. Manu, 62e’) ; 5. Hewitt (cap.) (18. Singer, 26e’), 4. Backhouse ; 3. Millar (23. Nutsubidze, 33e’-56e’), 2. Ruffenach (16. Peyresblanques, 30e’), 1. Watremez (17. Synaeghel, 33e’-56e’). Manager Matthew Clarkin, entraîneur des avants Shaun Sowerby, entraîneur des arrières Nicolas Nadau.

Nevers a enfin débloqué son compteur. Après deux premières sorties ratées, les Jaunets ont su franchir l’obstacle biarrot, avec quelques frayeurs en prime. Leur saison est probablement lancée.
Suivant l’exemple de sa mêlée, le XV azur et or attaqua bille en tête. Au bout de six minutes, une touche captée par Thomas Ceyte généra, un poil plus tard, un maul dévastateur. De retour aux affaires, Auvasa Faleali’i mystifia la défense visiteuse d’une passe dans le dos à destination de Nasoni Naqiri qui fila derrière la ligne.
Zack Henry transforma, au contraire de son homologue Pierre Bernard qui manqua l’objectif, de 45 mètres, dès sa première tentative.

Rassurant
L’ouvreur neversois loupa, lui aussi une pénalité, au cours du premier quart d’heure. Il fit mouche ensuite sur un but puis sur la transformation du deuxième essai des siens, signé David Lolohea. Le pilier droit se trouva à point nommé pour conclure une action qui trouva son origine dans une défense acharnée, à quelques centimètres de l’en-but local. 17-0, tout se déroulait enfin à merveille pour les troupes de Xavier Péméja. Juste cette faute au sol permit à Bernard d’inscrire les premiers points basques, avant la pause.

Stressant
Quand, au retour des vestiaires, l’on vit Asier Usarraga se faire projeter en touche par le trio Raisuqe-Bastide-Quercy, on pensa que les Nivernais étaient définitivement guéris. Erreur grave !
Dans la foulée, un cafouillage permit à l’ailier Gavin Stark de refroidir le Pré-Fleuri. Puis un en-avant de Kilian Jaminet, impeccable jusque-là, redonna le cuir au BO. Au bout de l’action, Naqiri écopa d’un carton jaune pour une faute dans un ruck et Stark s’offrit le doublé. Avec les transfos de Bernard, les pendules étaient remises à l’heure (17-17, 48e’) et l’angoisse enveloppa à nouveau le stade de la rue Georges-Malville.

Suspense
Le doute n’eut cependant pas le temps de s’installer sur la pelouse du Pré. Un placage de Raisuqe redonna le cuir aux Bourguignons. Henry montra qu’il n’était pas qu’un buteur en déchirant le rideau défensif biarrot. Fred Quercy bonifia la percée de son maître à jouer… qui transforma ce troisième essai.
A 24-17, Nevers venait de sortir de BO du bd. Mais, même s’il compta, un instant, une avance de dix unités, il se fit rattraper par le pied de Bernard, réussissant presque tout ce qu’il entreprenait. La menace se précisa à dix minutes du terme quand le bombardier basque sanctionna depuis son camp, une faute locale alors que Joris Cazenave s’était pourtant fait la valise juste avant.
Fragile, Nevers laissa le soin de craquer à Biarritz. Une faute de Lucas Peyresblanques, à la 76e’, offrit une dernière opportunité à l’Anglais de l’USON de faire briller le cuir de son soulier gauche. L’ovale, posé sur la ligne médiane, passa entre les perches.

Timbre
Un placage haut inutile d’Ilikena Bolakoro donna à Bernard une ultime chance de ramener ses couleurs dans le bonus défensif mais, cette fois-ci, toujours de très loin, il manqua la cible. Les derniers soubresauts biarrots furent éteints par un placage rageur du jeune Luka Plataret sur Yvan Watremez. Et la mêlée neveroise, à son avantage en ce jeudi de septembre, scella la victoire tant attendue en Nivernais.

 

Ovalien Dupré

#7225

  • uson21
  • Membre
  • 05/02/2017
  • Msg : 161

l'USON a gagné et c 'est bien là l'essentiel. Nevers est encore malade car ne maitrisant pas totalement son rugby, l'équipe commet 

trop de fautes qui plombent les phases dynamiques. Les nivernais n'ont pas volé leur victoire car je commence à lire quelques sous entendu

largement défavorables. Le BO a une equipe accrocheuse et c'est essentiellement là ses qualités. Une USON en bonne santé aurait dynamité les biarrots

 NB   Je m'interroge sur le placement et la présence de notre 15 ... 

#7226

  • Barack
  • Banni(e)
  • 22/04/2015
  • Msg : 2 605

J'ai vu de belles choses hier soir. Mais il est vrai que Nevers alterne le bon et le mauvais. Dès que l'équipe sera réglée, elle sera redoutable.

En ce qui concerne le BO, ils sont davantage à se reposer sur des individualité avec notamment Bernard (qui fait un excellent match) et quelques joueurs qui ont du gaz (Stark, Lebraud, Boudoire).

#7227

  • BrUSON58
  • Membre
  • 14/02/2017
  • Msg : 108

Bravo à notre équipe, même si cela n'est pas encore parfait.....MAIS le parfait existe t-il dans le sport ?

Bravo au public qui à su hier soir encourager notre équipe, et cela même après le second essai de Biarritz.

Bravo également sur le fair play et sur le respect du butteur adverse....aucun sifflet... même des applaudissement...!!!

L' USON Rugby et ses supporters sont sur la bonne trajectoire. CONTINUONS ENSEMBLE.

Personnellement, j'ai passé une agréable soirée.

yes

#7228

  • Gadget5863
  • Membre
  • 26/12/2014
  • Msg : 2 215

BrUSON58 a écrit :

Bravo à notre équipe, même si cela n'est pas encore parfait.....MAIS le parfait existe t-il dans le sport ?

Bravo au public qui à su hier soir encourager notre équipe, et cela même après le second essai de Biarritz.

Bravo également sur le fair play et sur le respect du butteur adverse....aucun sifflet... même des applaudissement...!!!

L' USON Rugby et ses supporters sont sur la bonne trajectoire. CONTINUONS ENSEMBLE.

Personnellement, j'ai passé une agréable soirée.

yes

idem pour moi, un match avec encore des scories mais, il y avait de la volonté.Les joueurs ont montrés qu'ils pouvaient se rebeller, maintenant ce match servira t'il a lancer la saison.........

Peut être pas, il y a encore du travail et c'est tant mieux car au vu des "envies" et du jeu de certains, cela augure de bonnes choses.

Aprés, j'attendais des choses de la part de certains joueurs, j'en suis resté sur ma faim mais, il nous ont tellement habitué a mieux que je suis peut être devenu gourmand.Un match dans des conditions difficile, un match gagné, n'est ce pas la l'essentiel.

Que nous reserve le staff pour la prochaine Compo.?? tant qu'il mettra les joueurs qui sont mort de faim, moi, cela me va.

Biarritz, idem a leur match contre Vannes, franchement, je les voyais mieux que cela, mais, c'est stérile, beaucoup de touches "sabotées" le même mal que contre Vannes lors de leur dernière rencontre et une ligne arrière que l'on a su sevrer de ballon mais, attention, le propre des grandes équipes c'est de pouvoir se remettre en question et de renverser la vapeur donc.....Le BO et une grande équipe et l'USON aussi.

« L’humilité rend invulnérable. »
– Marie von Ebner-Eschenbach

#7229

  • bzh44
  • Membre
  • 10/02/2017
  • Msg : 1 024

Ovalien Dupré a écrit :

Pro D2 – 3e journée
Nevers – Biarritz, 33-26

Encore souffrant mais vainqueur

SERMOISE-SUR-LOIRE – Jeudi 5 septembre, 20 h – Stade du Pré-Fleuri. Nevers bat Biarritz, 33-26 (17-3). Points-terrain : 4-0. Évolution du score : 5-0 ; 7-0 ; 10-0 ; 15-0 ; 17-0 ; 17-3 ; 17-8 ; 17-10 ; 17-15 ; 17-17 ; 22-17 ; 24-17 ; 24-20 ; 27-20 ; 30-20 ; 30-23 ; 30-26 ; 33-26. Arbitre : Jonathan Gasnier (Occitanie). Juges de touche 1, Quentin Janicot ; de touche 2, Fabrice Hand ; d’en-but 1, Sylvain Bernard ; d’en-but 2, Vincent Dathie. Arbitre 4 : Jérémy Paris. Arbitre 5 : Damien Dauvissat. Temps doux, pelouse en excellent état, éclairage parfait. 6.417 spectateurs.

Pour Nevers : 3 essais Naqiri (6e’), Lolohea (32e’), Quercy (51e’) ; 3 transformations et 4 pénalités (18e’, 56e’, 64e’, 76e’) Henry. Carton jaune : Naqiri (46e’).
Pour Biarritz : 2 essais Stark (42e’, 48e’) ; 2 transformations, 3 pénalités (40e + 1, 68e’, 70e’) et 1 drop (54e’) Bernard.

Nevers : 15. Jaminet ; 14. Raisuqe, 13. Naqiri, 12. Derrieux (22. Bolakoro, 58e’), 11. Camou ; 10. Henry, 9. Faleali’i (20. Cazenave, 52e’) ; 7. Bastide (cap.) (19. Plataret, 56e’), 8. Fraser, 6. Quercy ; 5. Ceyte (18. Fabrègue, 52e’), 4. Bradshaw (18. Fabrègue, 11e’-16e’ ; 18e’-26e’) ; 3. Kaikatsishvili (23. Philippart, 62e’), 2. Tarrit (16. Elliot, 52e’), 1. Lolohea (17. Sénéca, 57e’). Non utilisé : 21. Vuillemin. Manager Xavier Péméja ; entraîneur des avants Sébastien Fouassier, entraîneur des arrières Guillaume Jan.

Biarritz : 15. Bouldoire (21. Smith, 71e’) ; 14. Stark, 13. Lebraud (22. Ravuetaki, 56e’), 12. Perraux (13. Lebraud, 68e’), 11. Artru ; 10. Bernard, 9. Hart (20. Couilloud, m.-t.) ; 7. Usarraga, 8. Knight, 6. O’Callaghan (19. Manu, 62e’) ; 5. Hewitt (cap.) (18. Singer, 26e’), 4. Backhouse ; 3. Millar (23. Nutsubidze, 33e’-56e’), 2. Ruffenach (16. Peyresblanques, 30e’), 1. Watremez (17. Synaeghel, 33e’-56e’). Manager Matthew Clarkin, entraîneur des avants Shaun Sowerby, entraîneur des arrières Nicolas Nadau.

Nevers a enfin débloqué son compteur. Après deux premières sorties ratées, les Jaunets ont su franchir l’obstacle biarrot, avec quelques frayeurs en prime. Leur saison est probablement lancée.
Suivant l’exemple de sa mêlée, le XV azur et or attaqua bille en tête. Au bout de six minutes, une touche captée par Thomas Ceyte généra, un poil plus tard, un maul dévastateur. De retour aux affaires, Auvasa Faleali’i mystifia la défense visiteuse d’une passe dans le dos à destination de Nasoni Naqiri qui fila derrière la ligne.
Zack Henry transforma, au contraire de son homologue Pierre Bernard qui manqua l’objectif, de 45 mètres, dès sa première tentative.

Rassurant
L’ouvreur neversois loupa, lui aussi une pénalité, au cours du premier quart d’heure. Il fit mouche ensuite sur un but puis sur la transformation du deuxième essai des siens, signé David Lolohea. Le pilier droit se trouva à point nommé pour conclure une action qui trouva son origine dans une défense acharnée, à quelques centimètres de l’en-but local. 17-0, tout se déroulait enfin à merveille pour les troupes de Xavier Péméja. Juste cette faute au sol permit à Bernard d’inscrire les premiers points basques, avant la pause.

Stressant
Quand, au retour des vestiaires, l’on vit Asier Usarraga se faire projeter en touche par le trio Raisuqe-Bastide-Quercy, on pensa que les Nivernais étaient définitivement guéris. Erreur grave !
Dans la foulée, un cafouillage permit à l’ailier Gavin Stark de refroidir le Pré-Fleuri. Puis un en-avant de Kilian Jaminet, impeccable jusque-là, redonna le cuir au BO. Au bout de l’action, Naqiri écopa d’un carton jaune pour une faute dans un ruck et Stark s’offrit le doublé. Avec les transfos de Bernard, les pendules étaient remises à l’heure (17-17, 48e’) et l’angoisse enveloppa à nouveau le stade de la rue Georges-Malville.

Suspense
Le doute n’eut cependant pas le temps de s’installer sur la pelouse du Pré. Un placage de Raisuqe redonna le cuir aux Bourguignons. Henry montra qu’il n’était pas qu’un buteur en déchirant le rideau défensif biarrot. Fred Quercy bonifia la percée de son maître à jouer… qui transforma ce troisième essai.
A 24-17, Nevers venait de sortir de BO du bd. Mais, même s’il compta, un instant, une avance de dix unités, il se fit rattraper par le pied de Bernard, réussissant presque tout ce qu’il entreprenait. La menace se précisa à dix minutes du terme quand le bombardier basque sanctionna depuis son camp, une faute locale alors que Joris Cazenave s’était pourtant fait la valise juste avant.
Fragile, Nevers laissa le soin de craquer à Biarritz. Une faute de Lucas Peyresblanques, à la 76e’, offrit une dernière opportunité à l’Anglais de l’USON de faire briller le cuir de son soulier gauche. L’ovale, posé sur la ligne médiane, passa entre les perches.

Timbre
Un placage haut inutile d’Ilikena Bolakoro donna à Bernard une ultime chance de ramener ses couleurs dans le bonus défensif mais, cette fois-ci, toujours de très loin, il manqua la cible. Les derniers soubresauts biarrots furent éteints par un placage rageur du jeune Luka Plataret sur Yvan Watremez. Et la mêlée neveroise, à son avantage en ce jeudi de septembre, scella la victoire tant attendue en Nivernais.

 

Ovalien Dupré

tes résumés sont toujours un plaisir à lire, merci.

Puis le titre colle bien avec le sentiment suite au match. Souffrant mais vainqueur. 4 points qui vont faire du bien aux têtes et un jour de récupération en plus je pense (pas regardé calendrié J4 pr vous) pour ne pas se poser des questions et tout donner au dernier match du bloc.

Par contre, capacité de combien de plus du coup car l'affluence semble """ faible"", est-ce du au jeudi ?

#7230

  • Gadget5863
  • Membre
  • 26/12/2014
  • Msg : 2 215

Pas de polémique mais une question pour des arbitres si il y en a qui nous lisent:

Quand l'abitre signale sur une touche que le sauteur reste trop longtemps en l'air......Y a t'il un temps imparti?

 

Dernière modification par Gadget5863 (06/09/2019 13:56:24)

« L’humilité rend invulnérable. »
– Marie von Ebner-Eschenbach

#7231

  • jarod26
  • Membre
  • 02/11/2015
  • Msg : 2 114

Bonne question Gadget  peut être que cela varie selon les arbitres et leurs appréciations ...  

#7232

  • Velours
  • Membre
  • 30/11/2013
  • Msg : 1 122

bzh44 a écrit :
Ovalien Dupré a écrit :

Pro D2 – 3e journée
Nevers – Biarritz, 33-26

Encore souffrant mais vainqueur

SERMOISE-SUR-LOIRE – Jeudi 5 septembre, 20 h – Stade du Pré-Fleuri. Nevers bat Biarritz, 33-26 (17-3). Points-terrain : 4-0. Évolution du score : 5-0 ; 7-0 ; 10-0 ; 15-0 ; 17-0 ; 17-3 ; 17-8 ; 17-10 ; 17-15 ; 17-17 ; 22-17 ; 24-17 ; 24-20 ; 27-20 ; 30-20 ; 30-23 ; 30-26 ; 33-26. Arbitre : Jonathan Gasnier (Occitanie). Juges de touche 1, Quentin Janicot ; de touche 2, Fabrice Hand ; d’en-but 1, Sylvain Bernard ; d’en-but 2, Vincent Dathie. Arbitre 4 : Jérémy Paris. Arbitre 5 : Damien Dauvissat. Temps doux, pelouse en excellent état, éclairage parfait. 6.417 spectateurs.

Pour Nevers : 3 essais Naqiri (6e’), Lolohea (32e’), Quercy (51e’) ; 3 transformations et 4 pénalités (18e’, 56e’, 64e’, 76e’) Henry. Carton jaune : Naqiri (46e’).
Pour Biarritz : 2 essais Stark (42e’, 48e’) ; 2 transformations, 3 pénalités (40e + 1, 68e’, 70e’) et 1 drop (54e’) Bernard.

Nevers : 15. Jaminet ; 14. Raisuqe, 13. Naqiri, 12. Derrieux (22. Bolakoro, 58e’), 11. Camou ; 10. Henry, 9. Faleali’i (20. Cazenave, 52e’) ; 7. Bastide (cap.) (19. Plataret, 56e’), 8. Fraser, 6. Quercy ; 5. Ceyte (18. Fabrègue, 52e’), 4. Bradshaw (18. Fabrègue, 11e’-16e’ ; 18e’-26e’) ; 3. Kaikatsishvili (23. Philippart, 62e’), 2. Tarrit (16. Elliot, 52e’), 1. Lolohea (17. Sénéca, 57e’). Non utilisé : 21. Vuillemin. Manager Xavier Péméja ; entraîneur des avants Sébastien Fouassier, entraîneur des arrières Guillaume Jan.

Biarritz : 15. Bouldoire (21. Smith, 71e’) ; 14. Stark, 13. Lebraud (22. Ravuetaki, 56e’), 12. Perraux (13. Lebraud, 68e’), 11. Artru ; 10. Bernard, 9. Hart (20. Couilloud, m.-t.) ; 7. Usarraga, 8. Knight, 6. O’Callaghan (19. Manu, 62e’) ; 5. Hewitt (cap.) (18. Singer, 26e’), 4. Backhouse ; 3. Millar (23. Nutsubidze, 33e’-56e’), 2. Ruffenach (16. Peyresblanques, 30e’), 1. Watremez (17. Synaeghel, 33e’-56e’). Manager Matthew Clarkin, entraîneur des avants Shaun Sowerby, entraîneur des arrières Nicolas Nadau.

Nevers a enfin débloqué son compteur. Après deux premières sorties ratées, les Jaunets ont su franchir l’obstacle biarrot, avec quelques frayeurs en prime. Leur saison est probablement lancée.
Suivant l’exemple de sa mêlée, le XV azur et or attaqua bille en tête. Au bout de six minutes, une touche captée par Thomas Ceyte généra, un poil plus tard, un maul dévastateur. De retour aux affaires, Auvasa Faleali’i mystifia la défense visiteuse d’une passe dans le dos à destination de Nasoni Naqiri qui fila derrière la ligne.
Zack Henry transforma, au contraire de son homologue Pierre Bernard qui manqua l’objectif, de 45 mètres, dès sa première tentative.

Rassurant
L’ouvreur neversois loupa, lui aussi une pénalité, au cours du premier quart d’heure. Il fit mouche ensuite sur un but puis sur la transformation du deuxième essai des siens, signé David Lolohea. Le pilier droit se trouva à point nommé pour conclure une action qui trouva son origine dans une défense acharnée, à quelques centimètres de l’en-but local. 17-0, tout se déroulait enfin à merveille pour les troupes de Xavier Péméja. Juste cette faute au sol permit à Bernard d’inscrire les premiers points basques, avant la pause.

Stressant
Quand, au retour des vestiaires, l’on vit Asier Usarraga se faire projeter en touche par le trio Raisuqe-Bastide-Quercy, on pensa que les Nivernais étaient définitivement guéris. Erreur grave !
Dans la foulée, un cafouillage permit à l’ailier Gavin Stark de refroidir le Pré-Fleuri. Puis un en-avant de Kilian Jaminet, impeccable jusque-là, redonna le cuir au BO. Au bout de l’action, Naqiri écopa d’un carton jaune pour une faute dans un ruck et Stark s’offrit le doublé. Avec les transfos de Bernard, les pendules étaient remises à l’heure (17-17, 48e’) et l’angoisse enveloppa à nouveau le stade de la rue Georges-Malville.

Suspense
Le doute n’eut cependant pas le temps de s’installer sur la pelouse du Pré. Un placage de Raisuqe redonna le cuir aux Bourguignons. Henry montra qu’il n’était pas qu’un buteur en déchirant le rideau défensif biarrot. Fred Quercy bonifia la percée de son maître à jouer… qui transforma ce troisième essai.
A 24-17, Nevers venait de sortir de BO du bd. Mais, même s’il compta, un instant, une avance de dix unités, il se fit rattraper par le pied de Bernard, réussissant presque tout ce qu’il entreprenait. La menace se précisa à dix minutes du terme quand le bombardier basque sanctionna depuis son camp, une faute locale alors que Joris Cazenave s’était pourtant fait la valise juste avant.
Fragile, Nevers laissa le soin de craquer à Biarritz. Une faute de Lucas Peyresblanques, à la 76e’, offrit une dernière opportunité à l’Anglais de l’USON de faire briller le cuir de son soulier gauche. L’ovale, posé sur la ligne médiane, passa entre les perches.

Timbre
Un placage haut inutile d’Ilikena Bolakoro donna à Bernard une ultime chance de ramener ses couleurs dans le bonus défensif mais, cette fois-ci, toujours de très loin, il manqua la cible. Les derniers soubresauts biarrots furent éteints par un placage rageur du jeune Luka Plataret sur Yvan Watremez. Et la mêlée neveroise, à son avantage en ce jeudi de septembre, scella la victoire tant attendue en Nivernais.

 

Ovalien Dupré

tes résumés sont toujours un plaisir à lire, merci.

Puis le titre colle bien avec le sentiment suite au match. Souffrant mais vainqueur. 4 points qui vont faire du bien aux têtes et un jour de récupération en plus je pense (pas regardé calendrié J4 pr vous) pour ne pas se poser des questions et tout donner au dernier match du bloc.

Par contre, capacité de combien de plus du coup car l'affluence semble """ faible"", est-ce du au jeudi ?

6417 sur 7500 possible soit 85% de remplissage. Pas si mal pour un jeudi soir.

Les tribunes " prix bas et moyens " étaient bien remplies. La tribune prix haut et partenaire était une nouvelle fois quelque peu degarnie...

ALLEZ USON !

#7233

  • jeanpeuplu
  • Membre
  • 09/05/2007
  • Msg : 370

Gadget5863 a écrit :

Pas de polémique mais une question pour des arbitres si il y en a qui nous lisent:

Quand l'abitre signale sur une touche que le sauteur reste trop longtemps en l'air......Y a t'il un temps imparti?

 

Non  !

Cela reste une coordination lanceur/sauteur !

Faut pas non plus que le lanceur prenne son temps  -> C.P.F.

Faut pas nonplus que le sauteur adverse soit déjà en l'air avant que le ballon ait quitté les mains lanceur : -> C.P.F.

La combinaison fait que les joueurs savent sur quel bloc le ballon va arriver après si c'est en reculant ou en avancant. Le jeu de la touche commence quand le ballon a quitté les mains du lanceur.

 

#7234

  • the machine
  • Membre
  • 08/05/2012
  • Msg : 440

Et nos combinaison au petit bonheur la chance dans nos 22 on va les faire jusqu’à quand ? Encore un essai de pris là dessus ... 

j’ai pas aimé le discours d’apres Match  de pemeja on sent un malaise entre joueurs et staff 

faut arrêter de se taper de le ventre Biarritz était bien faible hier ils ne cherchait que le bonus défensifs alors qu’ils auraient pu avoir mieux quand nevers était au plus mal en deuxième 

#7235

  • lebaron58
  • Membre
  • 01/05/2016
  • Msg : 258

Cest loin d'être parfait, y a encore enormément de boulot (et pas mal de blessés à récuperer) mais le plus important était la victoire hier soir et enfin arrêter cette spirale négative.

Espérons que ça va libérer les joueurs...

#7236

  • chouchou58
  • Membre
  • 03/11/2010
  • Msg : 1 378

Gadget5863 a écrit :

Pas de polémique mais une question pour des arbitres si il y en a qui nous lisent:

Quand l'abitre signale sur une touche que le sauteur reste trop longtemps en l'air......Y a t'il un temps imparti?

 

Je n'ai vu que les 35 denières minutes, taf oblige. Mais c'est la question que je me posais. Avec cohérence on peut émettre l'hypothèse que c'est au défenseur à s'adapter, non?

 

Par contre, pourrais-tu être plus précis sur ces joueurs pour lesquels tu en attendais plus. 

Merci.

Dernière modification par chouchou58 (07/09/2019 10:11:46)

#7237

  • uson21
  • Membre
  • 05/02/2017
  • Msg : 161

 

the machine a écrit :

Et nos combinaison au petit bonheur la chance dans nos 22 on va les faire jusqu’à quand ? Encore un essai de pris là dessus ... 

j’ai pas aimé le discours d’apres Match  de pemeja on sent un malaise entre joueurs et staff 

faut arrêter de se taper de le ventre Biarritz était bien faible hier ils ne cherchait que le bonus défensifs alors qu’ils auraient pu avoir mieux quand nevers était au plus mal en deuxième 

etrange ton analyse, moi au contraire j ai trouvé les propos de Péméja plutot bien adaptés et encourageants mais ce n'est que mon avis

#7238

  • bzh44
  • Membre
  • 10/02/2017
  • Msg : 1 024

Velours a écrit :
bzh44 a écrit :
Ovalien Dupré a écrit :

Pro D2 – 3e journée
Nevers – Biarritz, 33-26

Encore souffrant mais vainqueur

SERMOISE-SUR-LOIRE – Jeudi 5 septembre, 20 h – Stade du Pré-Fleuri. Nevers bat Biarritz, 33-26 (17-3). Points-terrain : 4-0. Évolution du score : 5-0 ; 7-0 ; 10-0 ; 15-0 ; 17-0 ; 17-3 ; 17-8 ; 17-10 ; 17-15 ; 17-17 ; 22-17 ; 24-17 ; 24-20 ; 27-20 ; 30-20 ; 30-23 ; 30-26 ; 33-26. Arbitre : Jonathan Gasnier (Occitanie). Juges de touche 1, Quentin Janicot ; de touche 2, Fabrice Hand ; d’en-but 1, Sylvain Bernard ; d’en-but 2, Vincent Dathie. Arbitre 4 : Jérémy Paris. Arbitre 5 : Damien Dauvissat. Temps doux, pelouse en excellent état, éclairage parfait. 6.417 spectateurs.

Pour Nevers : 3 essais Naqiri (6e’), Lolohea (32e’), Quercy (51e’) ; 3 transformations et 4 pénalités (18e’, 56e’, 64e’, 76e’) Henry. Carton jaune : Naqiri (46e’).
Pour Biarritz : 2 essais Stark (42e’, 48e’) ; 2 transformations, 3 pénalités (40e + 1, 68e’, 70e’) et 1 drop (54e’) Bernard.

Nevers : 15. Jaminet ; 14. Raisuqe, 13. Naqiri, 12. Derrieux (22. Bolakoro, 58e’), 11. Camou ; 10. Henry, 9. Faleali’i (20. Cazenave, 52e’) ; 7. Bastide (cap.) (19. Plataret, 56e’), 8. Fraser, 6. Quercy ; 5. Ceyte (18. Fabrègue, 52e’), 4. Bradshaw (18. Fabrègue, 11e’-16e’ ; 18e’-26e’) ; 3. Kaikatsishvili (23. Philippart, 62e’), 2. Tarrit (16. Elliot, 52e’), 1. Lolohea (17. Sénéca, 57e’). Non utilisé : 21. Vuillemin. Manager Xavier Péméja ; entraîneur des avants Sébastien Fouassier, entraîneur des arrières Guillaume Jan.

Biarritz : 15. Bouldoire (21. Smith, 71e’) ; 14. Stark, 13. Lebraud (22. Ravuetaki, 56e’), 12. Perraux (13. Lebraud, 68e’), 11. Artru ; 10. Bernard, 9. Hart (20. Couilloud, m.-t.) ; 7. Usarraga, 8. Knight, 6. O’Callaghan (19. Manu, 62e’) ; 5. Hewitt (cap.) (18. Singer, 26e’), 4. Backhouse ; 3. Millar (23. Nutsubidze, 33e’-56e’), 2. Ruffenach (16. Peyresblanques, 30e’), 1. Watremez (17. Synaeghel, 33e’-56e’). Manager Matthew Clarkin, entraîneur des avants Shaun Sowerby, entraîneur des arrières Nicolas Nadau.

Nevers a enfin débloqué son compteur. Après deux premières sorties ratées, les Jaunets ont su franchir l’obstacle biarrot, avec quelques frayeurs en prime. Leur saison est probablement lancée.
Suivant l’exemple de sa mêlée, le XV azur et or attaqua bille en tête. Au bout de six minutes, une touche captée par Thomas Ceyte généra, un poil plus tard, un maul dévastateur. De retour aux affaires, Auvasa Faleali’i mystifia la défense visiteuse d’une passe dans le dos à destination de Nasoni Naqiri qui fila derrière la ligne.
Zack Henry transforma, au contraire de son homologue Pierre Bernard qui manqua l’objectif, de 45 mètres, dès sa première tentative.

Rassurant
L’ouvreur neversois loupa, lui aussi une pénalité, au cours du premier quart d’heure. Il fit mouche ensuite sur un but puis sur la transformation du deuxième essai des siens, signé David Lolohea. Le pilier droit se trouva à point nommé pour conclure une action qui trouva son origine dans une défense acharnée, à quelques centimètres de l’en-but local. 17-0, tout se déroulait enfin à merveille pour les troupes de Xavier Péméja. Juste cette faute au sol permit à Bernard d’inscrire les premiers points basques, avant la pause.

Stressant
Quand, au retour des vestiaires, l’on vit Asier Usarraga se faire projeter en touche par le trio Raisuqe-Bastide-Quercy, on pensa que les Nivernais étaient définitivement guéris. Erreur grave !
Dans la foulée, un cafouillage permit à l’ailier Gavin Stark de refroidir le Pré-Fleuri. Puis un en-avant de Kilian Jaminet, impeccable jusque-là, redonna le cuir au BO. Au bout de l’action, Naqiri écopa d’un carton jaune pour une faute dans un ruck et Stark s’offrit le doublé. Avec les transfos de Bernard, les pendules étaient remises à l’heure (17-17, 48e’) et l’angoisse enveloppa à nouveau le stade de la rue Georges-Malville.

Suspense
Le doute n’eut cependant pas le temps de s’installer sur la pelouse du Pré. Un placage de Raisuqe redonna le cuir aux Bourguignons. Henry montra qu’il n’était pas qu’un buteur en déchirant le rideau défensif biarrot. Fred Quercy bonifia la percée de son maître à jouer… qui transforma ce troisième essai.
A 24-17, Nevers venait de sortir de BO du bd. Mais, même s’il compta, un instant, une avance de dix unités, il se fit rattraper par le pied de Bernard, réussissant presque tout ce qu’il entreprenait. La menace se précisa à dix minutes du terme quand le bombardier basque sanctionna depuis son camp, une faute locale alors que Joris Cazenave s’était pourtant fait la valise juste avant.
Fragile, Nevers laissa le soin de craquer à Biarritz. Une faute de Lucas Peyresblanques, à la 76e’, offrit une dernière opportunité à l’Anglais de l’USON de faire briller le cuir de son soulier gauche. L’ovale, posé sur la ligne médiane, passa entre les perches.

Timbre
Un placage haut inutile d’Ilikena Bolakoro donna à Bernard une ultime chance de ramener ses couleurs dans le bonus défensif mais, cette fois-ci, toujours de très loin, il manqua la cible. Les derniers soubresauts biarrots furent éteints par un placage rageur du jeune Luka Plataret sur Yvan Watremez. Et la mêlée neveroise, à son avantage en ce jeudi de septembre, scella la victoire tant attendue en Nivernais.

 

Ovalien Dupré

tes résumés sont toujours un plaisir à lire, merci.

Puis le titre colle bien avec le sentiment suite au match. Souffrant mais vainqueur. 4 points qui vont faire du bien aux têtes et un jour de récupération en plus je pense (pas regardé calendrié J4 pr vous) pour ne pas se poser des questions et tout donner au dernier match du bloc.

Par contre, capacité de combien de plus du coup car l'affluence semble """ faible"", est-ce du au jeudi ?

6417 sur 7500 possible soit 85% de remplissage. Pas si mal pour un jeudi soir.

Les tribunes " prix bas et moyens " étaient bien remplies. La tribune prix haut et partenaire était une nouvelle fois quelque peu degarnie...

la capacité du stade n'est ""que"" de 7500 places ? De mémoire, il n'y en avait pas plus ?

 

#7239

  • Gadget5863
  • Membre
  • 26/12/2014
  • Msg : 2 215

chouchou58 a écrit :
Gadget5863 a écrit :

Pas de polémique mais une question pour des arbitres si il y en a qui nous lisent:

Quand l'abitre signale sur une touche que le sauteur reste trop longtemps en l'air......Y a t'il un temps imparti?

 

Je n'ai vu que les 35 denières minutes, taf oblige. Mais c'est la question que je me posais. Avec cohérence on peut émettre l'hypothèse que c'est au défenseur à s'adapter, non?

 

Par contre, pourrais-tu être plus précis sur ces joueurs pour lesquels tu en attendais plus. 

Merci.

Salut Chouchou 58 ,

je renote ma phrase ci dessous

Aprés, j'attendais des choses de la part de certains joueurs, j'en suis resté sur ma faim.

Je ne dis pas que j'attendais"plus", mais des "choses" alors j'explique ce que j'entend par chose ( en effet chose n'est pas très clair) 

En voyant Rudy derrieux en centre, j'espérais qu'il fasse "plus" de jeu au pied avec des par dessus pour les Raisuqe et camou (par contre cela n'enléve rien a sa prestation ou je l'ais trouvé par ailleurs très bon) mais, j'aime bien ce joueur donc j'en attend "plus".Ce que j'aimerais le voir en 10 un jour ce joueur.

En 15 aussi j'attendais des prises d'intervalles, de "vraies" relances, de prises de rsique.Un match propre mais.........

Raisuqe, il l'a fait 1ou 2 fois et nous apporte un essai donc il sait le faire ====> maintenant que toutes les équipes le "piste", j'attendais qu'il exploite plus le fait d'être ciblé pour donner "plus" de fausse piste en attirant a lui 2 voir 3 joueurs adverse, Avec son physique, son demarrage et sa vitesse, il peut se permettre des choses que d'autres ne peuvent pas.

Sur certaines occasions, "on" a pas vraiment "senti" les coups, on a hésité ou ralenti l'équipe dommage mais, comme je le dis aussi plus haut, il fallait cette victoire, elle fait du bien, elle est la.Oui il y a encore du boulot mais c'est OK est tant mieux, on ne pourra que voir du mieux en mieux.

Il y avait une énorme pression sur les joueurs, sur le staff, c'était vraiment tendu, pas de droit à l'erreur une seconde fois à la maison donc, ils ont tous fait le boulot dans un climat de doutes et d'incertitudes c'est bien, pas encore parfait mais bien et cela me va très très bien winkyes

BRAVO a eux, au staff et BRAVO aux supporters qui ont vraiment eux aussi fait du bon boulot.

PS j'espére que le staff restera sur cette dynamique de joueurs car vraiment cette compo a vraiment éte plaisante a voir.

Dernière modification par Gadget5863 (07/09/2019 15:04:49)

« L’humilité rend invulnérable. »
– Marie von Ebner-Eschenbach

#7240

  • chouchou58
  • Membre
  • 03/11/2010
  • Msg : 1 378

Gadget5863 a écrit :
chouchou58 a écrit :
Gadget5863 a écrit :

Pas de polémique mais une question pour des arbitres si il y en a qui nous lisent:

Quand l'abitre signale sur une touche que le sauteur reste trop longtemps en l'air......Y a t'il un temps imparti?

 

Je n'ai vu que les 35 denières minutes, taf oblige. Mais c'est la question que je me posais. Avec cohérence on peut émettre l'hypothèse que c'est au défenseur à s'adapter, non?

 

Par contre, pourrais-tu être plus précis sur ces joueurs pour lesquels tu en attendais plus. 

Merci.

Salut Chouchou 58 ,

je renote ma phrase ci dessous

Aprés, j'attendais des choses de la part de certains joueurs, j'en suis resté sur ma faim.

Je ne dis pas que j'attendais"plus", mais des "choses" alors j'explique ce que j'entend par chose ( en effet chose n'est pas très clair) 

En voyant Rudy derrieux en centre, j'espérais qu'il fasse "plus" de jeu au pied avec des par dessus pour les Raisuqe et camou (par contre cela n'enléve rien a sa prestation ou je l'ais trouvé par ailleurs très bon) mais, j'aime bien ce joueur donc j'en attend "plus".Ce que j'aimerais le voir en 10 un jour ce joueur.

En 15 aussi j'attendais des prises d'intervalles, de "vraies" relances, de prises de rsique.Un match propre mais.........

Raisuqe, il l'a fait 1ou 2 fois et nous apporte un essai donc il sait le faire ====> maintenant que toutes les équipes le "piste", j'attendais qu'il exploite plus le fait d'être ciblé pour donner "plus" de fausse piste en attirant a lui 2 voir 3 joueurs adverse, Avec son physique, son demarrage et sa vitesse, il peut se permettre des choses que d'autres ne peuvent pas.

Sur certaines occasions, "on" a pas vraiment "senti" les coups, on a hésité ou ralenti l'équipe dommage mais, comme je le dis aussi plus haut, il fallait cette victoire, elle fait du bien, elle est la.Oui il y a encore du boulot mais c'est OK est tant mieux, on ne pourra que voir du mieux en mieux.

Il y avait une énorme pression sur les joueurs, sur le staff, c'était vraiment tendu, pas de droit à l'erreur une seconde fois à la maison donc, ils ont tous fait le boulot dans un climat de doutes et d'incertitudes c'est bien, pas encore parfait mais bien et cela me va très très bien winkyes

BRAVO a eux, au staff et BRAVO aux supporters qui ont vraiment eux aussi fait du bon boulot.

PS j'espére que le staff restera sur cette dynamique de joueurs car vraiment cette compo a vraiment éte plaisante a voir.

 

Merci pour ton ressenti/ analyse Gadget5863.