Annonce

Proposez nous vos idées de jeu.

Pro D2

USON NEVERS RUGBY

#9361

  • BrUSON58
  • Membre
  • 14/02/2017
  • Msg : 138

#9362

  • Velours
  • Membre
  • 30/11/2013
  • Msg : 1 528

#9363

  • thierry
  • Membre
  • 07/06/2006
  • Msg : 6 516

Les jauges baissent dans de nombreuses régions, passant de 5.000 à 1.000 spectateurs. Ce qui a pour conséquence directe de rendre encore plus précaire l’économie du rugby professionnel. La Pro D2 est même désormais impactée par ces décisions. 

«Nous sommes très inquiets. Les jauges sont redescendues de 5.000 à 1.000 spectateurs dans certaines grandes villes et la situation est donc encore plus catastrophique pour les clubs, déclare Paul Goze. Nous avions fait une évaluation jusqu'au 31 décembre avec des jauges à 5.000. Les pertes s'élevaient déjà à 54 millions d'euros, mais avec des jauges bloquées à 1.000 spectateurs, ces pertes seront beaucoup plus importantes. La jauge à 5.000 permettait d'organiser des espaces réceptifs avec les partenaires et les VIP, ce qui limitait un peu les pertes, alors qu'à 1.000, il n'y a quasiment plus aucune possibilité.»

D’où les demandes répétées, et pressantes, d’une aide de l’Etat.  «Sans aide financière, des clubs seront en cessation de paiements avant la fin de l'année, assure Paul Goze. Et là où une jauge à 5.000 épargnait un peu mieux les équipes de Pro D2, une jauge à 1.000 ajoute aussi des difficultés à ces clubs-là. Nous sommes en contact hebdomadaire avec les services du Premier ministre, du ministère des Finances et de celui des Sports. La semaine prochaine, nous leur ferons un état des lieux révisé. Il faut que l'on aboutisse rapidement à des décisions parce qu'à la fin de l'année il sera trop tard.»

Une nouvelle demande donc. Mais avec un réel espoir d’être entendu ? Le sport ne fait clairement pas partie des priorités du gouvernement, submergés de demandes de la part de tous les secteurs de l’économie, durement impactés . Le président de la LNR réaffirme pourtant sa certitude d’avoir été entendu, bien qu’aucune promesse n’ait pour l’instant été suivie des faits. «Nos interlocuteurs ont compris les problématiques particulières du rugby dont les recettes se font entre 60 % et 70 % les jours de match. Maintenant, il faut que l'on passe à la concrétisation des discussions avec l'exonération des charges et la mise en place d'un fonds de solidarité le plus rapidement possible. Je suis convaincu que nous allons aboutir à un résultat, répète Paul Goze. Il faut qu'il soit ajusté à notre réalité.»

#9364

  • bzh44
  • Membre
  • 10/02/2017
  • Msg : 1 882

Velours a écrit :

Ce qui est navrant c'est que le club communique une compo et le jdc une autre.

7 cas contacts écartés entre jeudi matin et jeudi soir...

Un joli bazar à venir...

https://www.lejdc.fr/nevers-58000/sports/sept-joueurs-de-l-uson-nevers-identifies-comme-cas-contacts-avant-de-jouer-a-aurillac_13850465/

Pas idéal comme préparation. J'espère pour vous surtout qu'il n'y a pas de joueurs positifs et la seconde question, c'est combien de jours seront indisponible vos joueurs. Cas contacts donc 15 jours hors du groupe  ou alors tests et si négatif, retour avec les autres ? car 8 joueurs, cela commence à faire.

Votre """chance"""" c'est qu'on soit au premier match du bloc donc si les joueurs sont écartés, cela fera ""que"" deux matches à enchaîner pour certains avant le retour des "bannis" ce qui est chiant mais encore faisable

#9365

  • riton58
  • Membre
  • 04/08/2009
  • Msg : 1 292

<< le rugby , c'est comme l'amour , il faut donner avant de prendre. >>

#9366

  • Vic-mackey
  • Banni(e)
  • 26/04/2019
  • Msg : 46

Nevers pour jouer la monter.C'est pathétique.Il se passe rien.Un supporter de Valence Romans

I

#9367

  • fablebien
  • Membre
  • 20/07/2011
  • Msg : 2 621

oh purée, j'vais rien dire, c'est à chaud mais des mauvais choix ça ils aiment !!

#9368

  • fablebien
  • Membre
  • 20/07/2011
  • Msg : 2 621

Vic-mackey a écrit :

Nevers pour jouer la monter.C'est pathétique.Il se passe rien.Un supporter de Valence Romans

I

c'est quoi ton blème, de la jalousie?

Il est toujours de bon aloi de savoir balayer devant sa porte avant celle des autres.

#9369

  • BOUBOU 58
  • Membre
  • 18/03/2010
  • Msg : 6 516

Et hop, encore un match perdu,  largement à notre portée !

1 voire 2 essais casquettes.

Un Le Gal catastrophique et le reste des arrières à peu près du niveau des 3/4 de 3ème série.

Bref, 8 avants qui se crèvent le cul pour rien.

Tant que l'USON aura une équipe aussi désiquilibrée dans son jeu avec une absence totale de création et d'imagination derrière, il ne faut pas rêver mais, comme l'on dit, ce n'est que mon avis.

#9370

  • lebaron58
  • Membre
  • 01/05/2016
  • Msg : 401

Match qui laissera des regrets car on pouvait le gagner. Les avants toujours présents. Pour les arrières ben......bof bof

Deux essais encaisses sur des bourdes de Legal et Bonvalot ( mention spéciale pour le Gal avec sa passe de maçon qui donne l'essai a Aurillac, les courses en travers inutiles à 2 doigts de se faire contrer, et la passe dans le dos direct en touche à 5m de la ligne d'enbut. Désolé mais Il profite des absences de Raisuqe, Camou et Paris mais il n'a clairement pas sa place dans l'equipe première. On l'a pas vu l'année dernière c'est pas pour rien).

Cazenave et ses sorties bien trop lentes. Et aussi la reception des coups de pied plus qu'aproximative.

#9371

  • fablebien
  • Membre
  • 20/07/2011
  • Msg : 2 621

BOUBOU 58 a écrit :

Et hop, encore un match perdu,  largement à notre portée !

1 voire 2 essais casquettes.

Un Le Gal catastrophique et le reste des arrières à peu près du niveau des 3/4 de 3ème série.

Bref, 8 avants qui se crèvent le cul pour rien.

Tant que l'USON aura une équipe aussi désiquilibrée dans son jeu avec une absence totale de création et d'imagination derrière, il ne faut pas rêver mais, comme l'on dit, ce n'est que mon avis.

c'est clair Boubou. Je ne dis jamais grand chose sur l'équipe en public car il y a un tas de paramètres que je ne maitrise pas.

Mais là entre Aix et Aurillac faut pas déconner. On dirait qu'on a pas grandi depuis la fed1 dans l'animation. Les gros on voulu finir le match mais en face les garennes n'ont pas trois semaines !

L'essai pour Bonvalot c'est quasi le même qu'on se prend contre Grenoble !! Ca plonge pas pour aplatir...

On a eu la chance plusieurs fois d'avoir le bd puis ensuite on voit mais non. On tape une pénalité de 50 mètres au lieu de la pénaltouche puis après on fait le choix de la pénaltouche et de la mêlée...??? On venait de marquer, fallait continuer même si on est crevé, on enfonce le clou pour que l'adversaire ne se relève pas ou moins bien.

Le jeu des 3/4 ne surprend personne, ah si peut-être, celui qui reçoit la gonfle... Ca manque de vitesse et de richesse.

C'est du gachis.

Je comprends mieux le jeu d'Angoulême contre nous, qui attend afin de mieux contrer, la preuve encore ce soir.

Cette équipe a un potentiel mais il nous faut un gars pragmatique dans les phases de jeu des moments clés.

Dernière modification par fablebien (09/10/2020 20:25:28)

#9372

  • Ovalien Dupré
  • Membre
  • 01/09/2012
  • Msg : 1 183

Pro D2 – 5e journée
Aurillac - Nevers, 23-17
Les yeux plus gros que le ventre

AURILLAC  – Vendredi 9 octobre, 19 h – Stade Jean-Alric. Aurillac bat Nevers, 23-17 (13-12). Points-terrain : 4-0. Évolution du score : 3-0 ; 6-0 ; 6-3 ; 11-3 ; 13-3 ; 13-6 ; 13-9 ; 13-12 ; 18-12 ; 20-12 ; 20-17 ; 23-17. Arbitre : Benoît Rousselet (Provence-Alpes-Côte d'Azur). Juges de touche 1, François Bouzac ; de touche 2, Baptiste Abel Coindoz. Arbitre vidéo : Jean-Luc Rebollal. Arbitre 4, Jérémy Veyssière. Arbitre 5 : Mickaël ChappeTemps sec, pelouse un peu grasse, éclairage satisfaisant.

 

Pour Aurillac : 2 essais Vincent (20e’), Salles (44e’) ; 2 transformations et 3 pénalités (2e’, 16e’, 58e’) Vincent. Cartons jaunes : Dufour (40e’ + 1), Maituku (70e’).
Pour Nevers : 1 essai Mataradze (49e’) ; 4 pénalités (19e’, 25e’, 32e’, 40e’ + 1) Reynolds.

Aurillac : 15. Salles ; 14. Van Dam, 13. Sagote, 12. Yobo, 11. Minguillon ; 10. Vincent (22. Neisen, 45e’), 9. Reggiardo (21. Alania, m.-t.) ; 7. Roussel (cap.), 8. Kaufusi ; 6. Hewat (19. Saginadze, m.-t.) ; 5. Javakhia (18. Rolland, m.-t.), 4. Dufour ; 3. Gajion (23. Kartvelishvili, 49e’), 2. Nioradze, 1. Seyrolle (17. Plantier, 44e’). Entrés en cours de jeu : 16. Rude, SN. Maituku. Entraîneur principal Roméo Gontineac ; entraîneurs adjoints David Banquet, Mathieu Lescure, Maxime Petitjean.
Nevers : 15. Jaminet ; 14. Le Gal, 13. Herry (22. Naqiri, 53e’), 12. Derrieux, 11. Bonvalot ; 10. Reynolds (21. Ménoret, 60e’), 9. Guillaume Manevy (20. Cazenave, 48e’) ; 7. Fraser, 8. Fabrègue (cap.), 6. Plataret ; 5. Ceyte (18. Njewel, 58e’), 4. Bradshaw (19. Barjaud, 47e’) ; 3. Papidze (23. Lolohea, 60e’), 2. Hamel (16. Genevois, 48e’), 1. Mataradze (17. Kitutu, 48e’). Manager Xavier Péméja ; entraîneur des avants Sébastien Fouassier, entraîneur des arrières Guillaume Jan.

A trop vouloir inverser la tendance, en fin de rencontre, Nevers n’a ni remporté le match à Aurillac ni même ramené un point de bonus défensif qu’il avait au bout du soulier. Cette défaite à zéro point, montre aussi les lacunes affichées par les Usonistes dans le Cantal.

Reynolds précis
En tournant à la pause avec une toute petite longueur de retard et la promesse d’évoluer en supériorité numérique après le carton jaune reçu par le deuxième ligne Jérôme Dufour, les Jaunets se pensaient peut-être sur la bonne voie.
Les maladresses, atermoiements et autre souffrance en mêlée ne les avaient pas empêchés de répliquer par la précision du pied droit de Shaun Reynolds. A 13-12 aux citrons après le quatrième but du Sud-Africain, auteur, juste avant, d’une percée monumentale, l’affaire semblait bien engagée.

Mataradze pour espérer
Seulement, jamais les Cantalous ne cédèrent les commandes. En inscrivant un second essai, à quatorze contre quinze, l’arrière Thomas Salles, profitant d’une incroyable hésitation de Stéphane Bonvalot, redonna du peps à ses couleurs.
Sans s’affoler et de plus en plus dominateurs, les Bourguigons se rapprochèrent à un souffle, Tornike Mataradze concrétisant dans l’en-but un groupé-pénétrant de ses avants.

Bonus délaissé
Après un numéro de l’ailier funambule Gauthier Minguillon, le Stade Aurillacois Cantal Auvergne repoussa son adversaire à un point du bonus défensif (23-17, 58e’). Et s’échina, ensuite, à contrecarrer toutes les velléités nivernaises.
Cette prime à la défense, Nevers la dédaigna face aux perches et, au bout de quatre mêlées successives, échoua dans sa tentative de gagner.
La porte de l’essai en coin se referma sur Loïc Le Gal, en fin de match, et un ultime grattage de ce diable de Minguillon mit fin aux espoirs trop ambitieux des troupes de Xavier Péméja.

 

Ovalien Dupré (à partir des images de Rugby+)

#9373

  • BOUBOU 58
  • Membre
  • 18/03/2010
  • Msg : 6 516

Ovalien Dupré a écrit :

Pro D2 – 5e journée
Aurillac - Nevers, 23-17
Les yeux plus gros que le ventre

AURILLAC  – Vendredi 9 octobre, 19 h – Stade Jean-Alric. Aurillac bat Nevers, 23-17 (13-12). Points-terrain : 4-0. Évolution du score : 3-0 ; 6-0 ; 6-3 ; 11-3 ; 13-3 ; 13-6 ; 13-9 ; 13-12 ; 18-12 ; 20-12 ; 20-17 ; 23-17. Arbitre : Benoît Rousselet (Provence-Alpes-Côte d'Azur). Juges de touche 1, François Bouzac ; de touche 2, Baptiste Abel Coindoz. Arbitre vidéo : Jean-Luc Rebollal. Arbitre 4, Jérémy Veyssière. Arbitre 5 : Mickaël ChappeTemps sec, pelouse un peu grasse, éclairage satisfaisant.

 

Pour Aurillac : 2 essais Vincent (20e’), Salles (44e’) ; 2 transformations et 3 pénalités (2e’, 16e’, 58e’) Vincent. Cartons jaunes : Dufour (40e’ + 1), Maituku (70e’).
Pour Nevers : 1 essai Mataradze (49e’) ; 4 pénalités (19e’, 25e’, 32e’, 40e’ + 1) Reynolds.

Aurillac : 15. Salles ; 14. Van Dam, 13. Sagote, 12. Yobo, 11. Minguillon ; 10. Vincent (22. Neisen, 45e’), 9. Reggiardo (21. Alania, m.-t.) ; 7. Roussel (cap.), 8. Kaufusi ; 6. Hewat (19. Saginadze, m.-t.) ; 5. Javakhia (18. Rolland, m.-t.), 4. Dufour ; 3. Gajion (23. Kartvelishvili, 49e’), 2. Nioradze, 1. Seyrolle (17. Plantier, 44e’). Entrés en cours de jeu : 16. Rude, SN. Maituku. Entraîneur principal Roméo Gontineac ; entraîneurs adjoints David Banquet, Mathieu Lescure, Maxime Petitjean.
Nevers : 15. Jaminet ; 14. Le Gal, 13. Herry (22. Naqiri, 53e’), 12. Derrieux, 11. Bonvalot ; 10. Reynolds (21. Ménoret, 60e’), 9. Guillaume Manevy (20. Cazenave, 48e’) ; 7. Fraser, 8. Fabrègue (cap.), 6. Plataret ; 5. Ceyte (18. Njewel, 58e’), 4. Bradshaw (19. Barjaud, 47e’) ; 3. Papidze (23. Lolohea, 60e’), 2. Hamel (16. Genevois, 48e’), 1. Mataradze (17. Kitutu, 48e’). Manager Xavier Péméja ; entraîneur des avants Sébastien Fouassier, entraîneur des arrières Guillaume Jan.

A trop vouloir inverser la tendance, en fin de rencontre, Nevers n’a ni remporté le match à Aurillac ni même ramené un point de bonus défensif qu’il avait au bout du soulier. Cette défaite à zéro point, montre aussi les lacunes affichées par les Usonistes dans le Cantal.

Reynolds précis
En tournant à la pause avec une toute petite longueur de retard et la promesse d’évoluer en supériorité numérique après le carton jaune reçu par le deuxième ligne Jérôme Dufour, les Jaunets se pensaient peut-être sur la bonne voie.
Les maladresses, atermoiements et autre souffrance en mêlée ne les avaient pas empêchés de répliquer par la précision du pied droit de Shaun Reynolds. A 13-12 aux citrons après le quatrième but du Sud-Africain, auteur, juste avant, d’une percée monumentale, l’affaire semblait bien engagée.

Mataradze pour espérer
Seulement, jamais les Cantalous ne cédèrent les commandes. En inscrivant un second essai, à quatorze contre quinze, l’arrière Thomas Salles, profitant d’une incroyable hésitation de Stéphane Bonvalot, redonna du peps à ses couleurs.
Sans s’affoler et de plus en plus dominateurs, les Bourguigons se rapprochèrent à un souffle, Tornike Mataradze concrétisant dans l’en-but un groupé-pénétrant de ses avants.

Bonus délaissé
Après un numéro de l’ailier funambule Gauthier Minguillon, le Stade Aurillacois Cantal Auvergne repoussa son adversaire à un point du bonus défensif (23-17, 58e’). Et s’échina, ensuite, à contrecarrer toutes les velléités nivernaises.
Cette prime à la défense, Nevers la dédaigna face aux perches et, au bout de quatre mêlées successives, échoua dans sa tentative de gagner.
La porte de l’essai en coin se referma sur Loïc Le Gal, en fin de match, et un ultime grattage de ce diable de Minguillon mit fin aux espoirs trop ambitieux des troupes de Xavier Péméja.

 

Ovalien Dupré (à partir des images de Rugby+)

Punaise, Ovalien, quelle rapidité (largement supérieure à nos arrières....)pour écrire ton article, à croire que tu l'as écrit avant le match wink

#9374

  • thierry
  • Membre
  • 07/06/2006
  • Msg : 6 516

Le deficit dans les lignes arrières n'est pas nouveau. Beaucoup incrimine l'entraîneur mais je vois aussi un manque de niveau d'au moins deux gars. il y vrai qu'il y a quelques joueurs qui apporteront un peu plus de possibilités( Camou, Blanc, Raisuqe, Zebango, Bolakoro, Paris) . Tant que l'USON n'aura pas des arrières au niveau des avants, elle ne pourra espérer qu'aller accrocher une 6 ème place voire une 5 ème pour disputer les barrages. Pour moi je pense que cette saison n'est qu'une saison de transition. elle ne sera de toutes façons pas normale avec le covid . Avec cependant beaucoup d'espoir pour les U21 que j'aimerais bien voir monter dans l'Elite. il y aura des grosses affiches en Espoirs et en Crabos . Après, si l'USON en a les moyens, il faudra qu'elle s'attaque plus sérieusement à ce problème. Dernier point, toujours cette manie de vouloir aller chercher 4 pts pas évidents en fin de match ( il fallait non seulement un essai mais en plus transformé) plutôt que de prendre 1 pt beaucoup plus aisé ( pénalité voire drop). ça me rappelle une défaite au Pré contre Brive alors que les gars on été 50 fois en position idéale pour le drop et le match nul dans les dernières mn.

#9375

  • BOUBOU 58
  • Membre
  • 18/03/2010
  • Msg : 6 516

Aujourd'hui :

- en Crabos, USON - VANNES (16h)

#9376

  • mimosa56
  • Membre
  • 16/09/2013
  • Msg : 246

BOUBOU 58 a écrit :

Aujourd'hui :

- en Crabos, USON - VANNES (16h)

 

Non, nous ne venons pas, à notre grand regret

#9377

  • Ovalien Dupré
  • Membre
  • 01/09/2012
  • Msg : 1 183

BOUBOU 58 a écrit :
Ovalien Dupré a écrit :

Pro D2 – 5e journée
Aurillac - Nevers, 23-17
Les yeux plus gros que le ventre

AURILLAC  – Vendredi 9 octobre, 19 h – Stade Jean-Alric. Aurillac bat Nevers, 23-17 (13-12). Points-terrain : 4-0. Évolution du score : 3-0 ; 6-0 ; 6-3 ; 11-3 ; 13-3 ; 13-6 ; 13-9 ; 13-12 ; 18-12 ; 20-12 ; 20-17 ; 23-17. Arbitre : Benoît Rousselet (Provence-Alpes-Côte d'Azur). Juges de touche 1, François Bouzac ; de touche 2, Baptiste Abel Coindoz. Arbitre vidéo : Jean-Luc Rebollal. Arbitre 4, Jérémy Veyssière. Arbitre 5 : Mickaël ChappeTemps sec, pelouse un peu grasse, éclairage satisfaisant.

 

Pour Aurillac : 2 essais Vincent (20e’), Salles (44e’) ; 2 transformations et 3 pénalités (2e’, 16e’, 58e’) Vincent. Cartons jaunes : Dufour (40e’ + 1), Maituku (70e’).
Pour Nevers : 1 essai Mataradze (49e’) ; 4 pénalités (19e’, 25e’, 32e’, 40e’ + 1) Reynolds.

Aurillac : 15. Salles ; 14. Van Dam, 13. Sagote, 12. Yobo, 11. Minguillon ; 10. Vincent (22. Neisen, 45e’), 9. Reggiardo (21. Alania, m.-t.) ; 7. Roussel (cap.), 8. Kaufusi ; 6. Hewat (19. Saginadze, m.-t.) ; 5. Javakhia (18. Rolland, m.-t.), 4. Dufour ; 3. Gajion (23. Kartvelishvili, 49e’), 2. Nioradze, 1. Seyrolle (17. Plantier, 44e’). Entrés en cours de jeu : 16. Rude, SN. Maituku. Entraîneur principal Roméo Gontineac ; entraîneurs adjoints David Banquet, Mathieu Lescure, Maxime Petitjean.
Nevers : 15. Jaminet ; 14. Le Gal, 13. Herry (22. Naqiri, 53e’), 12. Derrieux, 11. Bonvalot ; 10. Reynolds (21. Ménoret, 60e’), 9. Guillaume Manevy (20. Cazenave, 48e’) ; 7. Fraser, 8. Fabrègue (cap.), 6. Plataret ; 5. Ceyte (18. Njewel, 58e’), 4. Bradshaw (19. Barjaud, 47e’) ; 3. Papidze (23. Lolohea, 60e’), 2. Hamel (16. Genevois, 48e’), 1. Mataradze (17. Kitutu, 48e’). Manager Xavier Péméja ; entraîneur des avants Sébastien Fouassier, entraîneur des arrières Guillaume Jan.

A trop vouloir inverser la tendance, en fin de rencontre, Nevers n’a ni remporté le match à Aurillac ni même ramené un point de bonus défensif qu’il avait au bout du soulier. Cette défaite à zéro point, montre aussi les lacunes affichées par les Usonistes dans le Cantal.

Reynolds précis
En tournant à la pause avec une toute petite longueur de retard et la promesse d’évoluer en supériorité numérique après le carton jaune reçu par le deuxième ligne Jérôme Dufour, les Jaunets se pensaient peut-être sur la bonne voie.
Les maladresses, atermoiements et autre souffrance en mêlée ne les avaient pas empêchés de répliquer par la précision du pied droit de Shaun Reynolds. A 13-12 aux citrons après le quatrième but du Sud-Africain, auteur, juste avant, d’une percée monumentale, l’affaire semblait bien engagée.

Mataradze pour espérer
Seulement, jamais les Cantalous ne cédèrent les commandes. En inscrivant un second essai, à quatorze contre quinze, l’arrière Thomas Salles, profitant d’une incroyable hésitation de Stéphane Bonvalot, redonna du peps à ses couleurs.
Sans s’affoler et de plus en plus dominateurs, les Bourguigons se rapprochèrent à un souffle, Tornike Mataradze concrétisant dans l’en-but un groupé-pénétrant de ses avants.

Bonus délaissé
Après un numéro de l’ailier funambule Gauthier Minguillon, le Stade Aurillacois Cantal Auvergne repoussa son adversaire à un point du bonus défensif (23-17, 58e’). Et s’échina, ensuite, à contrecarrer toutes les velléités nivernaises.
Cette prime à la défense, Nevers la dédaigna face aux perches et, au bout de quatre mêlées successives, échoua dans sa tentative de gagner.
La porte de l’essai en coin se referma sur Loïc Le Gal, en fin de match, et un ultime grattage de ce diable de Minguillon mit fin aux espoirs trop ambitieux des troupes de Xavier Péméja.

 

Ovalien Dupré (à partir des images de Rugby+)

Punaise, Ovalien, quelle rapidité (largement supérieure à nos arrières....)pour écrire ton article, à croire que tu l'as écrit avant le match wink

J'ai toujours eu cette chance d'écrire rapidement. Et pourtant, là, ce fut avec le frein à main et le pied sur le frein ! 

#9378

  • Gadget5863
  • Membre
  • 26/12/2014
  • Msg : 3 327

Que de regrets ce match nous apporte.Il y avait vraiment de quoi faire, un bonus était le minimum a rammener.Je reprend les mots d'Ovalien 

"A trop vouloir inverser la tendance, en fin de rencontre, Nevers n’a ni remporté le match à Aurillac ni même ramené un point de bonus défensif qu’il avait au bout du soulier. Cette défaite à zéro point, montre aussi les lacunes affichées par les Usonistes dans le Cantal."

on prend les points au pied sur un temps fort ou Aurillac et sous pression puis, on joue à la main au lieu de prendre les points du bonus.

Que dire ??

Encore un gros travail des avants "après " un reglage en mêlée."Butane" a eu du mal a rentrer dans le match et "Propane" revient de blessure.Petit clin d'oeil a notre Ovalien wink 

Dérrière rien de nouveau, je pense que pour l'année prochaine, il faut investir sur 23 avants et ne prendre que 3 N°9, 3 10 et 3 15 le reste on ne s'en serre pas donc pas utiles.

Toujours ce probléme de gestion de match quand nous sommes en supériorité numérique, nous sommes vraiment pas performant dans ces moments de supériorité numérique, je crois que l'on prend plus de points que l'on en met. 

C'est pas grave en soit mais laisser des pts a ce moment de la saison c'est ...pénible.aurillac n'a pas déméirité, ils ont joué sur nos faiblesses, les longs ballons aériens et la pression dans nos 22(un essai à la C.n mais alors vraiment à la C.n) sur un long coup de pied adverse et paf on retrouve nos démons et cela devient une chasse à la vitesse.

Bon Pointà Herry, grosse partie encore une fois, perforant, puissant et perd peu de ballon.

On a eu des étincelles derrière mais apparemment, quand ils jouent, ils vont trop vite pour les autres et du coup, partent à l'aventure et se font pénaliser par manque de soutien.Il est peut être là le problême, quand nos arrières perforent wink ils vont trop vite donc, ils faut les ralentir et les empécher de franchir la ligne médianecrying

Bon je chambre mais j'epère que ces petits pts perdus ne feront pas la dif. en fin de saison.

Un petit PS: l'essai refusé ....... Why ........mais bon c'est arbitré ce qui est fait et fait.

Dernière modification par Gadget5863 (10/10/2020 11:07:30)

« L’humilité rend invulnérable. »
– Marie von Ebner-Eschenbach

#9379

  • Velours
  • Membre
  • 30/11/2013
  • Msg : 1 528

L arbitre refuse l essai car il estime que jaminet est arrêté avant la ligne, se relève avec le genou pour rentrer dans l en but et marquer. Je ne suis pas d accord, les consultants du canal rugby club non plus, Jaminet non plus.

Mais Jaminet fini par dire que l arbitre a forcément raison (voir l interview de fin de match de Jaminet). Faut être un vrai pro pour dire ça. Bravo.

De toutes façons rien ne dit qu on aurait gagné , mais derrière après 2 pénalités sur mêlée à 5m, une 3ème aurait pu donner essai de pénalité et donc 7 points à la 77eme.

Après c est trop tard, fallait se contenter de prendre 3 points et ramener le BD.

M enfin pfff... Quelle déception hier soir.

On était meilleurs mais Aurillac a été très solide en défense et très intelligent dans les 10 dernières minutes. Il faut leur rendre le mérite de leur victoire.

 

Derrière ça s améliore mais la différence de niveau entre les avants et les arrières est énorme.

Dernière modification par Velours (10/10/2020 13:20:38)

ALLEZ USON !

#9380

  • Gadget5863
  • Membre
  • 26/12/2014
  • Msg : 3 327

thierry a écrit :

Le deficit dans les lignes arrières n'est pas nouveau. Beaucoup incrimine l'entraîneur mais je vois aussi un manque de niveau d'au moins deux gars. il y vrai qu'il y a quelques joueurs qui apporteront un peu plus de possibilités( Camou, Blanc, Raisuqe, Zebango, Bolakoro, Paris) . Tant que l'USON n'aura pas des arrières au niveau des avants, elle ne pourra espérer qu'aller accrocher une 6 ème place voire une 5 ème pour disputer les barrages. Pour moi je pense que cette saison n'est qu'une saison de transition. elle ne sera de toutes façons pas normale avec le covid . Avec cependant beaucoup d'espoir pour les U21 que j'aimerais bien voir monter dans l'Elite. il y aura des grosses affiches en Espoirs et en Crabos . Après, si l'USON en a les moyens, il faudra qu'elle s'attaque plus sérieusement à ce problème. Dernier point, toujours cette manie de vouloir aller chercher 4 pts pas évidents en fin de match ( il fallait non seulement un essai mais en plus transformé) plutôt que de prendre 1 pt beaucoup plus aisé ( pénalité voire drop). ça me rappelle une défaite au Pré contre Brive alors que les gars on été 50 fois en position idéale pour le drop et le match nul dans les dernières mn.

Salut Thierry,

Concernant nos arrières quand tu vois et connaît le potentiel de chacun, on peut quand même se poser des questions.Qui fait la stratégie, qui impose les règles,  le jeu du groupe ....OK c'est aux gars sur le terrain de s'adapter, de faire le l'animation par rapport au "plan de jeu".

Le problème c'est que depuis notre montée on reste sur nos acquis, on les travailles,  on s'ameliore, on progresse à l'avant mais derrière  est ce que l'on bride, est ce que l'on ne travaille que la défense , est ce que l'on ne veut pas utiliser les joueurs ???

Donc pour dire qu'avec des Reynolds, Naquiri, Herry, Derrieux,Paris, Camou, Raisuqe, Blanc, Bolakoro, Zebango et je dirais à moindre échelle  les Le Gal, Jaminet, Cazenave alors même en enlevant quelque  éléments,  on ne progresse pas, on reste stérile. 

Mais comme je l'ai signalé c'est une volonté  du staff, il faut que je retrouve l'article ou à l'arrivée de PEM. Il note que Fouassier lui a signalé que l'on joue pas assez avec nos avants, et bien on  l'a entendu  on  les utilise avec brio certe mais aujourd'hui  on peut evoluer, on doit évoluer encore faut il avoir un chers Master pour reprendre un mot de velours je crois.

« L’humilité rend invulnérable. »
– Marie von Ebner-Eschenbach

#9381

  • BOUBOU 58
  • Membre
  • 18/03/2010
  • Msg : 6 516

Velours a écrit :

L arbitre refuse l essai car il estime que jaminet est arrêté avant la ligne, se relève avec le genou pour rentrer dans l en but et marquer. Je ne suis pas d accord, les consultants du canal rugby club non plus, Jaminet non plus.

Mais Jaminet fini par dire que l arbitre a forcément raison (voir l interview de fin de match de Jaminet). Faut être un vrai pro pour dire ça. Bravo.

De toutes façons rien ne dit qu on aurait gagné , mais derrière après 2 pénalités sur mêlée à 5m, une 3ème aurait pu donner essai de pénalité et donc 7 points à la 77eme.

Après c est trop tard, fallait se contenter de prendre 3 points et ramener le BD.

M enfin pfff... Quelle déception hier soir.

On était meilleurs mais Aurillac a été très solide en défense et très intelligent dans les 10 dernières minutes. Il faut leur rendre le mérite de leur victoire.

 

Derrière ça s améliore mais la différence de niveau entre les avants et les arrières est énorme.

Ah bon ? Alors je ne dois pas voir les mêmes matchs que toi mais à chacun ses impressions....

#9382

  • Velours
  • Membre
  • 30/11/2013
  • Msg : 1 528

BOUBOU 58 a écrit :
Velours a écrit :

L arbitre refuse l essai car il estime que jaminet est arrêté avant la ligne, se relève avec le genou pour rentrer dans l en but et marquer. Je ne suis pas d accord, les consultants du canal rugby club non plus, Jaminet non plus.

Mais Jaminet fini par dire que l arbitre a forcément raison (voir l interview de fin de match de Jaminet). Faut être un vrai pro pour dire ça. Bravo.

De toutes façons rien ne dit qu on aurait gagné , mais derrière après 2 pénalités sur mêlée à 5m, une 3ème aurait pu donner essai de pénalité et donc 7 points à la 77eme.

Après c est trop tard, fallait se contenter de prendre 3 points et ramener le BD.

M enfin pfff... Quelle déception hier soir.

On était meilleurs mais Aurillac a été très solide en défense et très intelligent dans les 10 dernières minutes. Il faut leur rendre le mérite de leur victoire.

 

Derrière ça s améliore mais la différence de niveau entre les avants et les arrières est énorme.

Ah bon ? Alors je ne dois pas voir les mêmes matchs que toi mais à chacun ses impressions....

Pour moi 9 10 12 c'est meilleur que les 3/4 ers matchs oui. Mais on part de loin. Enfin pas tant que ça mais l écart de niveau entre 4 5 6 7 8 et 11 13 14 15 est énorme.

Raynolds a essayé de porter plus, a pris la ligne. Plutôt un bon match. Menoret aussi a été bon mais un poil plus brouillon.

Cazenave peut pas jouer avec ses atouts (pieds). Guillaume Manevy a été meilleur même si il est encore un peu en retard quand il sort lui même d un ruck pour enchaîner une sortie de balle 2 tps de jeu après. D ailleurs c est raynolds qui joue au 9 2fois en 2ème mi temps... Le métier de 9 c'est très compliqué.

Nos 13 et les 2 ailiers inexistants hier soir. Jaminet a été moyen notamment sur ses relances.

On a vu le même match.

ALLEZ USON !

#9383

  • MAC J
  • Membre
  • 15/11/2004
  • Msg : 1 371

N'étant  pas  supporter  de  l'USON mais  regardant souvent  le   prod  2  et   votre équipe.

Devant c'est costaud  et  mobile  (d'ailleurs  Fabregue réussi un  trés bon   début de saison  par rapport  à l'année derrière  où il me  paraissait  fantomatique  mais  quel ennui  derrière  et celà  depuis   plus  de   3 ans...   Vous  avez  changé  pas  mal de  joueur derrière  mais  ,  les années  passent et en  effet  rien  ne   change.

Faut  pas   forcément de  belles   combinaisons    pour etre  performant  derrière  (où  à l'uson ,tout  est  un  peu  misé derrière sur  l'exploit  personnel  axé  sur  le  physique)

Les  transmissions de  balle   entre   joueur sont  trés , trop  lente   dans   la   ligne  de   3/4 ,  pas  dans  le    bon  tempo  et  on  ne  voit  jamais  de  trajectoires de course   différentes , sans compter   les  courses  autour  du  porteur  de   balle qui sont mal  orchestrées où  inexistantes . Une  annimation  qui  donne  l'impression  que  les   3/4 sont  perdus 60 min   sur  80 ...  et  qu'ils se découvrent.

On  a  l'impression   que certains  de  vos   avant  savent  mieux  jouer  dans  la  ligne  de   3 /4 que  vos   propres  3/4.

Ce déficit  derrière  vous coute  certainement  un  meilleurs classement depuis  2 ans.

 

 

Dernière modification par MAC J (11/10/2020 00:18:04)

#9384

  • riton58
  • Membre
  • 04/08/2009
  • Msg : 1 292

MAC J a écrit :

N'étant  pas  supporter  de  l'USON mais  regardant souvent  le   prod  2  et   votre équipe.

Devant c'est costaud  et  mobile  (d'ailleurs  Fabregue réussi un  trés bon   début de saison  par rapport  à l'année derrière  où il me  paraissait  fantomatique  mais  quel ennui  derrière  et celà  depuis   plus  de   3 ans...   Vous  avez  changé  pas  mal de  joueur derrière  mais  ,  les années  passent et en  effet  rien  ne   change.

Faut  pas   forcément de  belles   combinaisons    pour etre  performant  derrière  (où  à l'uson ,tout  est  un  peu  misé derrière sur  l'exploit  personnel  axé  sur  le  physique)

Les  transmissions de  balle   entre   joueur sont  trés , trop  lente   dans   la   ligne  de   3/4 ,  pas  dans  le    bon  tempo  et  on  ne  voit  jamais  de  trajectoires de course   différentes , sans compter   les  courses  autour  du  porteur  de   balle qui sont mal  orchestrées où  inexistantes . Une  annimation  qui  donne  l'impression  que  les   3/4 sont  perdus 60 min   sur  80 ...  et  qu'ils se découvrent.

On  a  l'impression   que certains  de  vos   avant  savent  mieux  jouer  dans  la  ligne  de   3 /4 que  vos   propres  3/4.

Ce déficit  derrière  vous coute  certainement  un  meilleurs classement depuis  2 ans.

 

 

  Oh oui je suis d'accord avec ton raisonnement .....c'est tout à fait ça ..alors peut être que le coach des trois quart à ça part de responsabité ...??

Dernière modification par riton58 (11/10/2020 07:43:27)

<< le rugby , c'est comme l'amour , il faut donner avant de prendre. >>

#9385

  • Velours
  • Membre
  • 30/11/2013
  • Msg : 1 528

MAC J a écrit :

N'étant  pas  supporter  de  l'USON mais  regardant souvent  le   prod  2  et   votre équipe.

Devant c'est costaud  et  mobile  (d'ailleurs  Fabregue réussi un  trés bon   début de saison  par rapport  à l'année derrière  où il me  paraissait  fantomatique  mais  quel ennui  derrière  et celà  depuis   plus  de   3 ans...   Vous  avez  changé  pas  mal de  joueur derrière  mais  ,  les années  passent et en  effet  rien  ne   change.

Faut  pas   forcément de  belles   combinaisons    pour etre  performant  derrière  (où  à l'uson ,tout  est  un  peu  misé derrière sur  l'exploit  personnel  axé  sur  le  physique)

Les  transmissions de  balle   entre   joueur sont  trés , trop  lente   dans   la   ligne  de   3/4 ,  pas  dans  le    bon  tempo  et  on  ne  voit  jamais  de  trajectoires de course   différentes , sans compter   les  courses  autour  du  porteur  de   balle qui sont mal  orchestrées où  inexistantes . Une  annimation  qui  donne  l'impression  que  les   3/4 sont  perdus 60 min   sur  80 ...  et  qu'ils se découvrent.

On  a  l'impression   que certains  de  vos   avant  savent  mieux  jouer  dans  la  ligne  de   3 /4 que  vos   propres  3/4.

Ce déficit  derrière  vous coute  certainement  un  meilleurs classement depuis  2 ans.

 

 

D accord avec le tempo et les courses. C est d ailleurs déjà ce que j expliquai l an dernier en comparant Z Henry et Nico Vuillemin. Ce dernier étant un 10 de tempo, ce qui explique pourquoi il est si peu performant avec notre équipe. Z Henry un 10 de ligne, de course. Bien plus adapté à notre jeu d arrière. D ailleurs quand Raynolds se décide enfin à prendre la ligne on fini dans les 22 Cantalous...

Par contre pas d accord avec la recherche de l exploit individuel. Sinon Raisuqe jouerait toujours et cela depuis 2ans... Et puis on aurait encore recruté ilien comme les autres, ce qui n'est pas le cas.

il nous manque de la réussite derrière. La réussite ça se provoque. Mais derrière on enchaîne les mauvais choix, les fautes techniques, on doute et on fini par se perdre et perdre.

Quant au match de vendredi, on devait le gagner. On aurait dit tout l inverse si l essai de Jaminet avait été accordé... Mais encore une fois, mauvaise passe, mauvais choix (en même temps je ne vois pas  ce qu il aurait pu faire d autre Jaminet car c'est vraiment bien defendu par Aurillac) et manque de réussite.

Ça finira bien par nous sourire.

Dernière modification par Velours (11/10/2020 08:30:05)

ALLEZ USON !

#9386

  • BOUBOU 58
  • Membre
  • 18/03/2010
  • Msg : 6 516

Aujourd' hui e Fédérale 3 :

ESL 27 - BUXY 10

BO pour ESL

#9387

  • Gadget5863
  • Membre
  • 26/12/2014
  • Msg : 3 327

Le constat du manque de prise de pouvoir sur le match par nos 3/4 ne date pas d'hier .......... on a changé des joueurs, on en a mis en "punition", on en a rappeler, (ils n'ont pas démérités) et rien a faire cela ne bouge pas plus.

Il y a donc des choses a corriger.Que doit on tirer comme conclusion :

'-On ne travaille pas ces phases de jeu à l'entrainement ?

On a que des joueurs mauvais en ligne arrière ?

On joue petit bras derrière pour garder sa place sans faire la faute qui te fera sauter au prochain match ? 

On ne suis pas le plan de jeu ?

On suit trop le plan de jeu ?

On a pas de plan de jeu derrière, c'est à la bonne Franquette ?

On s'en fout car devant on est fort ?

On change rien et on attend une fulgurance , un exploit d'un joueur ?

En fait je pense clairement que notre jeu reste le même depuis notre montée car c'est le style choisi par le staff, je me répéte mais PEM a annoncé la couleur a son arrivée sur un interwiew au JDC .

Alors oui c'est pas le rugby que j'aime, le rugby qui affole les défenses, le rugby qui se joue à la course, à la recherche de vitesse, d'évitements, de prise d'intervalles.

Le prpblême avec le rugby que l'on pratique c'est contre des équipes qui sont plus "faibles" ca passe, ca fait illusion mais, contre des équipes qui montes vite sur le ballon, qui joue la ligne, la limite du hors jeu (qui d'ailleurs n'est pas souvent signalé en D2) et bien on peine car les "gros" n'ont plus de vitesse et derrière, on ne doit surtout pas passer la ligne médiane.J'espère me tromper mais contre des USAP, BO, OYO,voir desColomiers ou vannes et bien on risque de coincé et de prendre des fessées.On a eu un apperçu contre SAXV qui monter trés vite, qui jouait sur ces points faibles de notre équipe , la galère pour se sortir du match (et à la maison) donc si l'on évolue pas contre les équipes sus citée et bien désolé mais je pense que l'on va pleurer.

Alors OK 7,6 et 5 voir 4 probable c'est extrémement bien , exceptionnel même, mais avec quel type de jeu, quelles sont nos ambitions ??, jouer juste les PO ou voir mieux, les demis ;...... mais pour cela, il faudra obligatoirement faire évoluer notre jeu derrière.

Tiens pour moi le meilleur match derrière c'est le quart contre Bayonne ou l'on a dit au joueur OK , lachaient vous, faites vous plaisir. comme quoi tout est possible.wink

« L’humilité rend invulnérable. »
– Marie von Ebner-Eschenbach

#9388

  • Velours
  • Membre
  • 30/11/2013
  • Msg : 1 528

#9389

  • Gadget5863
  • Membre
  • 26/12/2014
  • Msg : 3 327

Demain, grosse étape, on attaque les Pyrénées.

Ce ne doit pas être une"montagne", franchement cette équipe peut battre tout le monde (encore faut il tout mettre bout à bout).

Un gros combat en perspective ....... c'est d'ailleurs la dessus que l'USAP a dialogué, pas sur notre pouvoir de perforation, ni sur la vitesse de nos 3/4.wink

Quel type de jeu ....... je ne m'attend pas a du nouveau mais au moins a ce que l'on sait faire et dans le bon tempo.Une victoire serait de bonne augure.

Nous sommes à la maison alors, j'attend demain pour voir ......... Allez les gars , Allez l'USON.

 

Dernière modification par Gadget5863 (14/10/2020 12:52:33)

« L’humilité rend invulnérable. »
– Marie von Ebner-Eschenbach

#9390

  • BrUSON58
  • Membre
  • 14/02/2017
  • Msg : 138

Bonjour,

Oui demain soir gros match et j'espère que notre stade sera bien rempli (5000) et que nous serons le 16ième homme. Ensuite notre équipe fera le reste .....Allez l'USON Rugby.

Gadget5863 a écrit :

Demain, grosse étape, on attaque les Pyrénées.

Ce ne doit pas être une"montagne", franchement cette équipe peut battre tout le monde (encore faut il tout mettre bout à bout).

Un gros combat en perspective ....... c'est d'ailleurs la dessus que l'USAP a dialogué, pas sur notre pouvoir de perforation, ni sur la vitesse de nos 3/4.wink

Quel type de jeu ....... je ne m'attend pas a du nouveau mais au moins a ce que l'on sait faire et dans le bon tempo.Une victoire serait de bonne augure.

Nous sommes à la maison alors, j'attend demain pour voir ......... Allez les gars , Allez l'USON.

 

#9391

  • Velours
  • Membre
  • 30/11/2013
  • Msg : 1 528

Bon voilà nous faisons le choix de 5 avants et 3 arrières sur le banc.

Sur le papier l USAP affiche une meilleure équipe selon moi.

Si je n étais pas jaune et bleu je parierai sur une victoire de Perpignan. Mais bon sait on jamais...

Rdv demain soir !

ALLEZ USON !

#9392

  • lebaron58
  • Membre
  • 01/05/2016
  • Msg : 401

https://www.rugbyrama.fr/rugby/pro-d2/2018-2019/pro-d2-raisuqe-de-retour-a-l-aile-a-nevers-kubriashvili-deja-titulaire-avec-l-usap_sto7949694/story.shtml

Retour de Raisuqe pour ce match, on va pouvoir jauger de son état de forme.

1ere ligne très jeune avec 3. Papidze, 2. Tarrit, 1. Mataradze

Je vois que Le Gal est de nouveau titulaire malgré sa prestation de la semaine dernière.....c'est qu'on n'a plus d'ailier valide ou bien ils sont encore moins au niveau ? Zébango plus vu depuis Grenoble, Camou blessé pour combien de temps ? Blanc ? Bonvalot pas terrible non plus

Dernière modification par lebaron58 (14/10/2020 20:08:55)

#9393

  • riton58
  • Membre
  • 04/08/2009
  • Msg : 1 292

<< le rugby , c'est comme l'amour , il faut donner avant de prendre. >>

#9394

  • Jéhanno Florian
  • Membre
  • 04/05/2017
  • Msg : 3 883

Il a l'air bien Guillaume Manevy! laugh

RC Vannes, en avant! Allez les Bleus!

Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait!

#9395

  • Gadget5863
  • Membre
  • 26/12/2014
  • Msg : 3 327

Les mouches ont changée d'âne,  la sortie de Tarrit nous a fait très très mal.Comment à t'on pu perdre ce match, des mauvais choix en première , des cartons oublié. 

Celle là on va l'avoir en travers de la gorge .

 

« L’humilité rend invulnérable. »
– Marie von Ebner-Eschenbach

#9396

  • lebaron58
  • Membre
  • 01/05/2016
  • Msg : 401

Et bien défaite à domicile qui fait mal !!

1ere période qui se déroule bien malgré les avalanches de blessures et protocoles commotion ,qui vont nous faire très mal pour la suite.

2eme période très mauvaise. On est surclassé dans tous les domaines.Le banc ne nous apporte pas grand chose dans la rencontre.

Points positifs : encore et toujours la mêlée même avec les jeunes. Reynolds très bon au pied. Plataret me plait bien.

Points négatifs : les lignes arrières qui ne servent à rien. Auncune avancée voir même des reculs par moment !!!  LeGal toujours aussi mauvais. Genevois nous perd pas mal de lancés.

 

#9397

  • bzh44
  • Membre
  • 10/02/2017
  • Msg : 1 882

Gadget5863 a écrit :

Les mouches ont changée d'âne,  la sortie de Tarrit nous a fait très très mal.Comment à t'on pu perdre ce match, des mauvais choix en première , des cartons oublié. 

Celle là on va l'avoir en travers de la gorge .

 

22 à 9 à 22-25, tu m'étonnes qu'elle va faire mal et compliqué à digérer pendant au moins quelques jours.

#9398

  • Ovalien Dupré
  • Membre
  • 01/09/2012
  • Msg : 1 183

Pro D2 – 6e journée
Nevers – Perpignan, 22-25

A la sauce catalane

SERMOISE-SUR-LOIRE – Jeudi 15 octobre, 20 h 45 – Stade du Pré-Fleuri. Perpignan bat Nevers, 25-22 (6-16). Points-terrain : 4-1. Évolution du score : 3-0 ; 6-0 ; 11-0 ; 13-0 ; 13-3 ; 16-3 ; 16-6 ; 19-6 ; 19-9 ; 22-9 ; 22-14 ; 22-16 ; 22-19 ; 22-22 ; 22-25. Arbitre : David Beun (Provence-Alpes-Côte-d’Azur). Juges de touche 1, Nicolas Datas ; de touche 2, Norbert Roche. Arbitre vidéo : Philippe Bonhoure. Arbitre 4, Fabrice Belghoul. Arbitre 5 : Loïc Bricout. Soirée fraîche et humide, pelouse en excellent état, éclairage parfait. 4.186 spectateurs.

Pour Nevers : 1 essai Cotte (10e’) ; 1 transformation et 5 pénalités (2e’, 6e’, 34e’, 44e’, 52e’) Reynolds.
Pour Perpignan : 1 essai Pujol (58e’) ; une transformation Volavola ; 6 pénalités Volavola (23e’, 38e’, 46e’, 73e’), Melvyn Jaminet (62e’, 66e’). Carton jaune : Fa’asalele (9e’).

Nevers : 15. Kylian Jaminet ; 14. Le Gal, 13. Naqiri (22. Herry, 62e’), 12. Derrieux, 11. Raisuqe ; 10. Reynolds (21. Ménoret, 75e’), 9. Cazenave (20. Guillaume Manevy, 14e’) ; 7. Cotte, 8. Fabrègue (cap.) ; 6. Plataret (19. Bastide, 66e’) ; 5. Ceyte, 4. Barjaud (18. Bradshaw, 24e’) ; 3. Papidze (23. Lolohea, 62e’), 2. Tarrit (16. Genevois, 40e’), 1. Mataradze (17. Sénéca, 55e’). Manager Xavier Péméja ; entraîneur des avants Sébastien Fouassier, entraîneur des arrières Guillaume Jan.
Perpignan : 15. Melvyn Jaminet ; 14. Pujol, 13. Acebes (cap.), 12. Étienne (21. Rodor, 53e’), 11. Dubois (22. Lucas, 54e’) ; 10. Volavola, 9. Deghmache ; 7. Eru (18. Roussel, 62e’), 8. Faleafa (20. Lemalu, 53e’) ; 6. Château (7. Eru, 74e’) ; 5. Fa’asalele, 4. Labouteley (19. Chouly, 50e’) ; 3. Kubriashvili (16. Philippart, 64e’), 2. Geli, 1. Lotrian (17. Walker, 46e’). Non utilisé : 23. Fakatika. Directeur sportif Christian Lanta ; Entraîneur des avants Perry Freshwater, entraîneur des arrières Patrick Arlettaz.

Terry Philippart n’a toujours pas perdu au Pré-Fleuri. L’ex-Usoniste, désormais Usapiste, a pris part au succès inexorable des Catalans, en entrant en cours de deuxième période, lorsque son équipe s’accaparait doucement mais sûrement les commandes.

Raisuqe avait marqué
Les Jaunets pensaient pourtant bien maîtriser cette rencontre à l’étouffé. Dans la chaleur des fourneaux et la touffeur des packs, le jeu hypnotisant des Nivernais avait réduit à petit feu les ambitions catalanes.
A 16-6 aux agrumes, les Bourguignons pouvaient même regretter n’avoir pas plus rallongé la sauce. Leur mainmise avait poussé les visiteurs à une avalanche de fautes et l’arbitre à sortir dix minutes Piula Fa’asalele. L’avance aurait d’ailleurs mérité plus grande amplitude, si David Beun n’avait écrasé de son sifflet un coup de génie de Josaïa Raisuqe, funambule d’un essai de 100 mètres !

Merci Rudy
Mais, il va falloir s’y habituer, les arbitres vidéos ont tendance à s’assoupir dans le local qui leur est dédié au stade (trop chauffé ?). Nevers ne tourna donc qu’avec dix longueurs d’avance, un essai d’avants, bien entendu, et le pied droit de Shaun Reynolds ayant rempli les gamelles.
Les Perpignanais s’étaient cependant rappelés au bon souvenir des observateurs, un exploit défensif de Rudy Derrieux empêchant Lucas Dubois de refroidir le Pré-Fleuri, juste avant la pause.

Le travail d'USAP
Deux buts de Reynolds (contre un de Ben Volavola) portèrent les locaux dans un confortable 22-9. Confortable mais trompeur comme un soutien gorge. L’heure de jeu approchant, avec son lot de moments décisifs, les expérimentés perpignanais ramenèrent leur fraise.
Un essai de Jean-Bernard Pujol, superbement servi par le Jaminet catalan, sonna la révolte occitane. Ce même Jaminet et son compère Volavola se chargèrent de convertir les pénalités qui, cette fois, sanctionnaient plus les Azur et Or que les Sang et Or.

Choix risqué
Dès la 66e minute, les troupes de Mathieu Acebes égalisèrent. Il suffit alors d’un mauvais choix nivernais, une pénaltouche à dix minutes du terme au lieu d’une tentative de pénalité, pour que la tambouille neversoise prenne le goût du brûlé.
Perpignan, en chef avisé, versa une cuillérée de sauce catalane sur ce plat que le maître-queux bourguignon n’avait pas su mijoter jusqu’au bout. Une pénalité limpide de Volavola se posa comme une cloche sur un mets délicieux… ou amer, selon que l’on soit Perpignanais ou Neversois.

Ovalien Dupré
(à partir des images de Canal+ Sport)

#9399

  • thierry
  • Membre
  • 07/06/2006
  • Msg : 6 516

Cette gestion des points me gêne quelque peu à l'USON . Pourquoi cette habitude  systématique d'aller chercher des pénaltouches et 5 pts (voire 7) très très hypothétiques quand les 3 pts tendent les bras à l'équipe. C'est à décider au vu des scores et du temps restant à jouer. mais à Aurillac tu dois prendre le BD face aux perches et ne pas chercher la pénaltouche. idem ce soir à 22-22 , tu dois aller chercher le 25-22 en sachant que tu as ensuite toutes les chance de récupérer la balle sur l'engagement de l'adversaire. Je trouve que, quelque part, ça manque quand même "d'intelligence comptable" dans les décisions prises.

#9400

  • jeanpeuplu
  • Membre
  • 09/05/2007
  • Msg : 379

Ovalien Dupré a écrit :

Pro D2 – 6e journée
Nevers – Perpignan, 22-25

A la sauce catalane

SERMOISE-SUR-LOIRE – Jeudi 15 octobre, 20 h 45 – Stade du Pré-Fleuri. Perpignan bat Nevers, 25-22 (6-16). Points-terrain : 4-1. Évolution du score : 3-0 ; 6-0 ; 11-0 ; 13-0 ; 13-3 ; 16-3 ; 16-6 ; 19-6 ; 19-9 ; 22-9 ; 22-14 ; 22-16 ; 22-19 ; 22-22 ; 22-25. Arbitre : David Beun (Provence-Alpes-Côte-d’Azur). Juges de touche 1, Nicolas Datas ; de touche 2, Norbert Roche. Arbitre vidéo : Philippe Bonhoure. Arbitre 4, Fabrice Belghoul. Arbitre 5 : Loïc Bricout. Soirée fraîche et humide, pelouse en excellent état, éclairage parfait. 4.186 spectateurs.

Pour Nevers : 1 essai Cotte (10e’) ; 1 transformation et 5 pénalités (2e’, 6e’, 34e’, 44e’, 52e’) Reynolds.
Pour Perpignan : 1 essai Pujol (58e’) ; une transformation Volavola ; 6 pénalités Volavola (23e’, 38e’, 46e’, 73e’), Melvyn Jaminet (62e’, 66e’). Carton jaune : Fa’asalele (9e’).

Nevers : 15. Kylian Jaminet ; 14. Le Gal, 13. Naqiri (22. Herry, 62e’), 12. Derrieux, 11. Raisuqe ; 10. Reynolds (21. Ménoret, 75e’), 9. Cazenave (20. Guillaume Manevy, 14e’) ; 7. Cotte, 8. Fabrègue (cap.) ; 6. Plataret (19. Bastide, 66e’) ; 5. Ceyte, 4. Barjaud (18. Bradshaw, 24e’) ; 3. Papidze (23. Lolohea, 62e’), 2. Tarrit (16. Genevois, 40e’), 1. Mataradze (17. Sénéca, 55e’). Manager Xavier Péméja ; entraîneur des avants Sébastien Fouassier, entraîneur des arrières Guillaume Jan.
Perpignan : 15. Melvyn Jaminet ; 14. Pujol, 13. Acebes (cap.), 12. Étienne (21. Rodor, 53e’), 11. Dubois (22. Lucas, 54e’) ; 10. Volavola, 9. Deghmache ; 7. Eru (18. Roussel, 62e’), 8. Faleafa (20. Lemalu, 53e’) ; 6. Château (7. Eru, 74e’) ; 5. Fa’asalele, 4. Labouteley (19. Chouly, 50e’) ; 3. Kubriashvili (16. Philippart, 64e’), 2. Geli, 1. Lotrian (17. Walker, 46e’). Non utilisé : 23. Fakatika. Directeur sportif Christian Lanta ; Entraîneur des avants Perry Freshwater, entraîneur des arrières Patrick Arlettaz.

Terry Philippart n’a toujours pas perdu au Pré-Fleuri. L’ex-Usoniste, désormais Usapiste, a pris part au succès inexorable des Catalans, en entrant en cours de deuxième période, lorsque son équipe s’accaparait doucement mais sûrement les commandes.

Raisuqe avait marqué
Les Jaunets pensaient pourtant bien maîtriser cette rencontre à l’étouffé. Dans la chaleur des fourneaux et la touffeur des packs, le jeu hypnotisant des Nivernais avait réduit à petit feu les ambitions catalanes.
A 16-6 aux agrumes, les Bourguignons pouvaient même regretter n’avoir pas plus rallongé la sauce. Leur mainmise avait poussé les visiteurs à une avalanche de fautes et l’arbitre à sortir dix minutes Piula Fa’asalele. L’avance aurait d’ailleurs mérité plus grande amplitude, si David Beun n’avait écrasé de son sifflet un coup de génie de Josaïa Raisuqe, funambule d’un essai de 100 mètres !

Merci Rudy
Mais, il va falloir s’y habituer, les arbitres vidéos ont tendance à s’assoupir dans le local qui leur est dédié au stade (trop chauffé ?). Nevers ne tourna donc qu’avec dix longueurs d’avance, un essai d’avants, bien entendu, et le pied droit de Shaun Reynolds ayant rempli les gamelles.
Les Perpignanais s’étaient cependant rappelés au bon souvenir des observateurs, un exploit défensif de Rudy Derrieux empêchant Lucas Dubois de refroidir le Pré-Fleuri, juste avant la pause.

Le travail d'USAP
Deux buts de Reynolds (contre un de Ben Volavola) portèrent les locaux dans un confortable 22-9. Confortable mais trompeur comme un soutien gorge. L’heure de jeu approchant, avec son lot de moments décisifs, les expérimentés perpignanais ramenèrent leur fraise.
Un essai de Jean-Bernard Pujol, superbement servi par le Jaminet catalan, sonna la révolte occitane. Ce même Jaminet et son compère Volavola se chargèrent de convertir les pénalités qui, cette fois, sanctionnaient plus les Azur et Or que les Sang et Or.

Choix risqué
Dès la 66e minute, les troupes de Mathieu Acebes égalisèrent. Il suffit alors d’un mauvais choix nivernais, une pénaltouche à dix minutes du terme au lieu d’une tentative de pénalité, pour que la tambouille neversoise prenne le goût du brûlé.
Perpignan, en chef avisé, versa une cuillérée de sauce catalane sur ce plat que le maître-queux bourguignon n’avait pas su mijoter jusqu’au bout. Une pénalité limpide de Volavola se posa comme une cloche sur un mets délicieux… ou amer, selon que l’on soit Perpignanais ou Neversois.

Ovalien Dupré
(à partir des images de Canal+ Sport)

Tu devrais faire parti des arbitres vidéo !

Pro D2