Annonce

A lire si vous pensez acheter des places pour France 2023.

Pro D2

USON NEVERS RUGBY

#10739

  • Gadget5863
  • Membre
  • 26/12/2014
  • Msg : 3 968

Velours a écrit :
Gadget5863 a écrit :

Bon Jennings est libre, pourquoi pas en joker médical de S Reynolds ???

Tu pourrais mettre un smiley quand même Gadget !!! tongue

OUPS winkcheeky mais en plus  pourquoi pas ??? le gars est surement bon ou assez bon pour nous, il il n'aurait pas vraiment de concurrence au poste.wink

Dernière modification par Gadget5863 (07/04/2021 18:44:00)

« L’humilité rend invulnérable. »
– Marie von Ebner-Eschenbach

#10740

  • Aubameyang58
  • Membre
  • 21/05/2016
  • Msg : 702

Gadget5863 a écrit :
Velours a écrit :
Gadget5863 a écrit :

Bon Jennings est libre, pourquoi pas en joker médical de S Reynolds ???

Tu pourrais mettre un smiley quand même Gadget !!! tongue

OUPS winkcheeky mais en plus  pourquoi pas ??? le gars est surement bon ou assez bon pour nous, il il n'aurait pas vraiment de concurrence au poste.wink

Oh Nn surtout pas un bon joueur chez nous.. ça pourrait faire peur à notre staff..

 

J'ai vraiment hâte de savoir si notre recrutement va être comme annoncé ou si il va avoir du vrai changement cette fois ci.. que ça soit au niveau des départs et surtout des arrivées 

Et Ambadiang et le nouveau pilier ils pensent les faire jouer avant 2022 ??

Soit ils ont 20 kilos en trop chacun ou soit c'est vraiment très bizarre..

Dernière modification par Aubameyang58 (07/04/2021 19:00:19)

#10741

  • Gadget5863
  • Membre
  • 26/12/2014
  • Msg : 3 968

Aubameyang58 a écrit :
Gadget5863 a écrit :
Velours a écrit :

Tu pourrais mettre un smiley quand même Gadget !!! tongue

OUPS winkcheeky mais en plus  pourquoi pas ??? le gars est surement bon ou assez bon pour nous, il il n'aurait pas vraiment de concurrence au poste.wink

Oh Nn surtout pas un bon joueur chez nous.. ça pourrait faire peur à notre staff..

 

J'ai vraiment hâte de savoir si notre recrutement va être comme annoncé ou si il va avoir du vrai changement cette fois ci.. que ça soit au niveau des départs et surtout des arrivées 

Et Ambadiang et le nouveau pilier ils pensent les faire jouer avant 2022 ??

Soit ils ont 20 kilos en trop chacun ou soit c'est vraiment très bizarre..

Avantage des 2 nouvelles recrues(Dumas et Silago), la durée du contrats ,,2 ans si ca va ,ca va ,si ca va pas .........laugh

Par contre on change un peu dans l'age comme critère de selection  27 et 28 ans c'est pas dans les habitudes du club mais bon si ils sont bons et peuvent encadrer les jeunes pourquoi pas.

« L’humilité rend invulnérable. »
– Marie von Ebner-Eschenbach

#10742

  • BOUBOU 58
  • Membre
  • 18/03/2010
  • Msg : 6 610

thierry a écrit :

Est-ce que Nevers Montauban Espoirs pourra se jouer dimanche prochain ? où on est-on des cas de coronavirus ?

Hélas Thierry, 6 nouveaux cas de covid chez les espoirs usoniens, donc USON-Montauban de nouveau annulé

#10743

  • Chrismas49
  • Membre
  • 09/03/2013
  • Msg : 175

#10744

  • lequinze
  • Membre
  • 05/07/2019
  • Msg : 86

Mika58 a écrit :

Quelle prestation de l USAP et du BO HIER SOIR. beau match.

Par contre je constate une chose c'est que les joueurs des autres équipes sont impressionnant niveaux physique. Sa court pdt 80 min voir plus   nous ils sont souvent essoufflé au bout de 20min......

Problème de préparation ?? 

Très bon bon match de l'ancien talonneur de l'USON (LAM) et l'USAP qui impressionne en seconde mi-temps. Un des tournants du match, en début de seconde mi-temps quand l'USAP joue à 13 et que le BO n'en profite pas.

#10745

  • thierry
  • Membre
  • 07/06/2006
  • Msg : 6 654

peut-être les débuts de Mudariki .

#10746

  • Gadget5863
  • Membre
  • 26/12/2014
  • Msg : 3 968

thierry a écrit :

peut-être les débuts de Mudariki .

Et le jeune Belge Thomas Wallraf il vient d'être une nouvelle fois convoqué en équipe Nationale mais je ne crois pas l'avoir vu une fois intégrer la 1 ère de l'USON.Cela pourrait être bon de le voir à l'oeuvre puisque l'on ne veut  plus de certains joueurs.

Préparont 2022 en testant plus d'espoirs puisque l'équipe est "bloquée" par la COVID

« L’humilité rend invulnérable. »
– Marie von Ebner-Eschenbach

#10747

  • Aubameyang58
  • Membre
  • 21/05/2016
  • Msg : 702

Seneca dans le jeu ça recule tout le temps.. mais solide en mêlée dans cette première mi-temps 

Fabregue ( comme d'habitude) qui a part sa percée recule tout le temps car tout le temps arrêté et a peur

Temos compliqué mais toujours des fautes de mains de la part de Du Preez

Raisuqe pas mal du tout en première mi-temps même si quelques fois pourrait donner le ballon dans un meilleur tempo

Bradshaw, Bastide, Tarrit et Papidze c'est vraiment haut niveau 

#10748

  • Gadget5863
  • Membre
  • 26/12/2014
  • Msg : 3 968

Bon je ne parlerais pas des envolées , le temps ne se prêtait pas au jeu de mains .Mais encore beaucoup de fautes, on voit que l'équipe ne joue pas "libérée" et derrière du mieux en  1 ere  puis ca c'est éteint petit à petit.

Bon tant que l'on aura pas un vrai "distributeur", un vrai 10 on ne pourra jamais se lancer de l'arrière.Ménoret pour moi,il stagne ou alors comme il revenait sur le terrain et bien encore en rodage, il a su nous montrer qu'il pouvait bien faire mais pas encore sur une mi temps donc sur un match, cela est dur.

Maintenant si Aix pouvait nous faire un joli truc contre Grenoble .......les PO se rapprocherait mais pour y faire quoi ???? quoique sur un match sec tout est possible.

« L’humilité rend invulnérable. »
– Marie von Ebner-Eschenbach

#10749

  • Ovalien Dupré
  • Membre
  • 01/09/2012
  • Msg : 1 217

Pro D2 – 26e journée

Nevers – Aurillac, 16-3

Un petit trou dans le Cantal

SERMOISE-SUR-LOIRE – Vendredi 9 avril, 19 h – Stade du Pré-Fleuri. Nevers bat Aurillac, 16-3 (13-3). Points-terrain : 4-0. Évolution du score : 3-0 ; 8-0 ; 10-0 ; 10-3 ; 13-3 ; 16-3. Arbitre : Benjamin Hernandez (Auvergne-Rhône-Alpes). Juges de touche 1, Benoît Rousselet ; de touche 2, Frédéric Masse . Arbitre vidéo : Akim Hadj-Bachir. Arbitre 4, Benjamin Beuriot. Arbitre 5 : Simon Descaillot. Temps pluvieux, léger vent, pelouse en bon état, éclairage parfait. Huis clos.

Pour Nevers : 1 essai Camou (24e’) ; 1 transformation et 3 pénalités (16e’, 39e’, 55e’) Cazenave. Carton jaune : Fraser (30e’).

Pour Aurillac : 1 pénalité Salles (38e’). Carton jaune : Saginadze (21e’).

Nevers : 15. Camou ; 14. Raisuqe (20. Guillaume Manevy, 66e’), 13. Paris, 12. Derrieux, 11. Bonvalot (22. Herry, 49e’) ; 10. Ménoret (19. Vuillemin, 66e’) , 9. Cazenave ; 7. Fraser (21. Cotte, 52e’), 8. Fabrègue, 6. Bastide ; 5. Du Preez (18. Witz, 66e’), 4. Bradshaw ; 3. Papidze (17. Mudariki, 59e’), 2. Tarrit (cap.) (16. Hamel, 58e’), 1. Sénéca (23. Lolohea, 52e’). Manager Xavier Péméja ; entraîneur des avants Sébastien Fouassier, entraîneur des arrières Guillaume Jan.

Aurillac : 15. Salles ; 14. Van Dam, 13. Sagote (22. Yobo, 55e’), 12. Dubourdeau, 11. Minguillon ; 10. Aucagne (21. Neisen, 46e’), 9. Boisset (cap.) (20. Reggiardo, 78e’) ; 7. Profit (19. Tsutskiridze, 41e’), 8. Kaufusi ; 6. Saginadze ; 5. Singer (18. Javakhia, 52e’), 4. Rolland ; 3. Gajion (23. Kartvelishvili, 46e’), 2. Smith (16. Nioradze, 55e’), 1. Plantier (17. Polit, 78e’). Entraîneur principal Roméo Gontineac ; entraîneurs adjoints David Banquet, Mathieu Lescure, Maxime Petitjean.

Affronter Aurillac s’apparente à tout sauf à une promenade de santé. Avec la pluie qui s’abattit sur le Pré-Fleuri en début de match, la tâche de Nivernais entreprenants puis prudents et finalement arc-boutés dans leurs 22 se révéla effectivement compliquée. Mais le but fut atteint avec un succès qui maintient l’espoir de cette enviée sixième place.

Malgré la pluie

Dès la réception, Nevers donna le tempo, faisant fi des gouttes célestes. Un Josaïa Raisuqe des grands soirs, fut imité par Romaric Camou, Tanguy Ménoret et Rudy Derrieux mais l’action s’arrêta à vingt-cinq mètres de la terre promise. La nette domination bourguignonne, en dépit de la pluie redoublant d’intensité, se heurta souvent à des Cantalous multipliant les fautes.

Après l’ouverture du score par Joris Cazenave, sanctionnant une entrée illicite de Jean-Baptiste Singer dans un maul, le carton jaune adressé à Beka Saginadze, coude en avant sur Hugues Bastide, débloqua la situation.

Festival de cannes

L’absence temporaire du sécateur géorgien facilita la mission offensive des Jaunets. Lancé par Ménoret, Camou déchira le rideau aurillacois et fila à toutes jambes derrière la ligne, en dépit du retour de Gauthier Minguillon. En coin, la précision du pied de Cazenave ne s’altéra pas et l’USON venait de prendre la situation en main.

Aurillac montra pourtant une belle volonté de réaction et après un sauvetage de Raisuqe, inscrivit ses premiers points. L’histoire dira plus tard que ce furent les derniers. Pourtant, sur l’action, Jason Fraser récolta un jaune et la cuirasse azur et or aurait pu se lézarder.

Pompier Raisuqe

Très couards, les locaux gardèrent le rythme, poussant leurs adversaires à la rupture. Seule une nouvelle pénalité de Cazenave vint apporter un peu d’eau au moulin neversois et Aurillac regagna les vestiaires avec dix points de retard.

Peu après le début de la seconde période, Raisuqe éteignit d’un rien l’incendie allumé sur l’aile gauche par Martial Rolland. Puis Cazenave ajouta trois unités après une énième faute cantalienne.

Coup de pied de géant

La différence aurait pu se faire encore plus grande lorsque, au suivi d’un coup de pied à suivre génial de… Frank Bradshaw, Hugues Bastide avait profité de la bourde de Thomas Salle mais il commit un en-avant dans l’en-but.

Ce fut la dernière occasion donnée au XV neversois, qu’intégra, pour la première fois, le pilier zimbabwéen Farai Mudariki. Sans rapport avec cette entrée, la tendance s’inversa et il fallut quelques actes de bravoure, comme celui de l’inusable Bastide, des mêlées de qualité, face à ce qui se fait de mieux en Pro D2, et une défense bardée de barbelés pour que les élèves de Connie Basson repoussent inlassablement les déferlantes aurillacoises.

Ovalien Dupré (à partir des images de Rugby+)

#10750

  • Gadget5863
  • Membre
  • 26/12/2014
  • Msg : 3 968

Ovalien Dupré a écrit :

Pro D2 – 26e journée

Nevers – Aurillac, 16-3

Un petit trou dans le Cantal

SERMOISE-SUR-LOIRE – Vendredi 9 avril, 19 h – Stade du Pré-Fleuri. Nevers bat Aurillac, 16-3 (13-3). Points-terrain : 4-0. Évolution du score : 3-0 ; 8-0 ; 10-0 ; 10-3 ; 13-3 ; 16-3. Arbitre : Benjamin Hernandez (Auvergne-Rhône-Alpes). Juges de touche 1, Benoît Rousselet ; de touche 2, Frédéric Masse . Arbitre vidéo : Akim Hadj-Bachir. Arbitre 4, Benjamin Beuriot. Arbitre 5 : Simon Descaillot. Temps pluvieux, léger vent, pelouse en bon état, éclairage parfait. Huis clos.

Pour Nevers : 1 essai Camou (24e’) ; 1 transformation et 3 pénalités (16e’, 39e’, 55e’) Cazenave. Carton jaune : Fraser (30e’).

Pour Aurillac : 1 pénalité Salles (38e’). Carton jaune : Saginadze (21e’).

Nevers : 15. Camou ; 14. Raisuqe (20. Guillaume Manevy, 66e’), 13. Paris, 12. Derrieux, 11. Bonvalot (22. Herry, 49e’) ; 10. Ménoret (19. Vuillemin, 66e’) , 9. Cazenave ; 7. Fraser (21. Cotte, 52e’), 8. Fabrègue, 6. Bastide ; 5. Du Preez (18. Witz, 66e’), 4. Bradshaw ; 3. Papidze (17. Mudariki, 59e’), 2. Tarrit (cap.) (16. Hamel, 58e’), 1. Sénéca (23. Lolohea, 52e’). Manager Xavier Péméja ; entraîneur des avants Sébastien Fouassier, entraîneur des arrières Guillaume Jan.

Aurillac : 15. Salles ; 14. Van Dam, 13. Sagote (22. Yobo, 55e’), 12. Dubourdeau, 11. Minguillon ; 10. Aucagne (21. Neisen, 46e’), 9. Boisset (cap.) (20. Reggiardo, 78e’) ; 7. Profit (19. Tsutskiridze, 41e’), 8. Kaufusi ; 6. Saginadze ; 5. Singer (18. Javakhia, 52e’), 4. Rolland ; 3. Gajion (23. Kartvelishvili, 46e’), 2. Smith (16. Nioradze, 55e’), 1. Plantier (17. Polit, 78e’). Entraîneur principal Roméo Gontineac ; entraîneurs adjoints David Banquet, Mathieu Lescure, Maxime Petitjean.

Affronter Aurillac s’apparente à tout sauf à une promenade de santé. Avec la pluie qui s’abattit sur le Pré-Fleuri en début de match, la tâche de Nivernais entreprenants puis prudents et finalement arc-boutés dans leurs 22 se révéla effectivement compliquée. Mais le but fut atteint avec un succès qui maintient l’espoir de cette enviée sixième place.

Malgré la pluie

Dès la réception, Nevers donna le tempo, faisant fi des gouttes célestes. Un Josaïa Raisuqe des grands soirs, fut imité par Romaric Camou, Tanguy Ménoret et Rudy Derrieux mais l’action s’arrêta à vingt-cinq mètres de la terre promise. La nette domination bourguignonne, en dépit de la pluie redoublant d’intensité, se heurta souvent à des Cantalous multipliant les fautes.

Après l’ouverture du score par Joris Cazenave, sanctionnant une entrée illicite de Jean-Baptiste Singer dans un maul, le carton jaune adressé à Beka Saginadze, coude en avant sur Hugues Bastide, débloqua la situation.

Festival de cannes

L’absence temporaire du sécateur géorgien facilita la mission offensive des Jaunets. Lancé par Ménoret, Camou déchira le rideau aurillacois et fila à toutes jambes derrière la ligne, en dépit du retour de Gauthier Minguillon. En coin, la précision du pied de Cazenave ne s’altéra pas et l’USON venait de prendre la situation en main.

Aurillac montra pourtant une belle volonté de réaction et après un sauvetage de Raisuqe, inscrivit ses premiers points. L’histoire dira plus tard que ce furent les derniers. Pourtant, sur l’action, Jason Fraser récolta un jaune et la cuirasse azur et or aurait pu se lézarder.

Pompier Raisuqe

Très couards, les locaux gardèrent le rythme, poussant leurs adversaires à la rupture. Seule une nouvelle pénalité de Cazenave vint apporter un peu d’eau au moulin neversois et Aurillac regagna les vestiaires avec dix points de retard.

Peu après le début de la seconde période, Raisuqe éteignit d’un rien l’incendie allumé sur l’aile gauche par Martial Rolland. Puis Cazenave ajouta trois unités après une énième faute cantalienne.

Coup de pied de géant

La différence aurait pu se faire encore plus grande lorsque, au suivi d’un coup de pied à suivre génial de… Frank Bradshaw, Hugues Bastide avait profité de la bourde de Thomas Salle mais il commit un en-avant dans l’en-but.

Ce fut la dernière occasion donnée au XV neversois, qu’intégra, pour la première fois, le pilier zimbabwéen Farai Mudariki. Sans rapport avec cette entrée, la tendance s’inversa et il fallut quelques actes de bravoure, comme celui de l’inusable Bastide, des mêlées de qualité, face à ce qui se fait de mieux en Pro D2, et une défense bardée de barbelés pour que les élèves de Connie Basson repoussent inlassablement les déferlantes aurillacoises.

Ovalien Dupré (à partir des images de Rugby+)

yes

« L’humilité rend invulnérable. »
– Marie von Ebner-Eschenbach

#10751

  • Mika58
  • Membre
  • 10/02/2021
  • Msg : 101

Quel triste match hier soir. Victoire OK 4 points OK. Mes frcht vraiment pas au niveau. Comment ne pas prendre 5 points.....

 

#10752

  • thierry
  • Membre
  • 07/06/2006
  • Msg : 6 654

L'équipe ne dégage pas vraiment une grande sérénité .

Finir 7 éme ne serait, au final, pas si mal . Heureusement qu'on a récupéré Cazenave pour les pénalités ( quand il n'est pas là, qui de fiable pour botter ?) . Je persiste à dire que ce fut une énorme erreur de ne pas recruter un botteur fiable après la blessure de Reynolds ( on s'est mis un handicap quasiment toute la saison rien qu'avec ça). A coup sûr , on aurait été dans les 6 premiers . ( rien que de repenser le scénario du match "imperdable" contre Grenoble  sad)

Dernière modification par thierry (10/04/2021 09:02:45)

Pro D2